Championnat de Russie de football 2011-2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Premier-Liga
2011-2012
Description de l'image SOGAZ-RFPL.png.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) Première Ligue russe de football (ru)
Édition 20e
Lieu(x) Drapeau de la Russie Russie
Date du
au
Participants 16 équipes
Matchs joués 352
Affluence 4 537 654 spectateurs
(12 891 par match)
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur FNL 2011-2012

Palmarès
Tenant du titre Zénith Saint-Pétersbourg
Promu(s) en début de saison Kouban Krasnodar
Volga Nijni Novgorod
FK Krasnodar
Vainqueur Zénith Saint-Pétersbourg (3)
Relégué(s) Tom Tomsk
Spartak Naltchik
Buts 836 (2,38 par match)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Côte d'Ivoire Seydou Doumbia (28)
Meilleur(s) passeur(s) Drapeau : Russie Aleksandr Samedov (14)

Navigation

Localisation des équipes issues de la partie européenne de la Russie.
Localisation de l'équipe issue de la partie asiatique de la Russie.

La saison 2011-2012 de Premier-Liga est la vingtième édition de la première division russe. Cette saison est marquée par le passage d'un championnat d'été, entre mars et novembre, à un championnat d'hiver, entre août et mai. Ainsi cette édition du championnat dure quinze mois au lieu des neuf habituels, débutant le 12 mars 2011 pour se conclure le 13 mai 2012.

Les seize meilleurs clubs du pays sont dans un premier temps regroupés au sein d'une poule unique où ils s'affrontent à deux reprises, à domicile et à l'extérieur, pour un total de 240 matchs, trente chacun. Par la suite, ils sont divisés en deux groupes de huit en fonction de leur classement à l'issue de la première phase, les huit premiers intégrant la poule de championnat, permettant de déterminer le vainqueur du championnat ainsi que les qualifications aux différentes compétitions européennes, tandis que les huit derniers sont inclus dans la poule de relégation déterminant les relégués et les participants aux barrages de relégation.

En fin de saison, le premier au classement est sacré champion de Russie et se qualifie directement pour la phase de groupes de la Ligue des champions 2012-2013, accompagné par son dauphin qui obtient une place dans le troisième tour de qualification de la compétition. Le vainqueur de la Coupe de Russie 2011-2012 est quant à lui qualifié pour la phase de groupes de la Ligue Europa 2012-2013, de même pour le troisième du championnat, tandis que le quatrième et le cinquième se qualifient respectivement pour le troisième et le deuxième tour de qualification de la compétition. La distribution des places de Ligue Europa peut être modifiée en fonction du vainqueur de la Coupe si celui-ci est déjà qualifié pour une compétition européenne par le biais du championnat ou d'une victoire en Coupe d'Europe. Dans le même temps, les deux derniers du classement à l'issue de la deuxième phase sont relégués en deuxième division tandis que le treizième et le quatorzième doivent disputer un barrage de relégation face au troisième et au quatrième de cette même division.

Elle voit le Zénith Saint-Pétersbourg, champion en titre, conserver sa couronne et remporter son troisième titre à l'issue de la saison en terminant premier avec une large avance de treize points sur son dauphin le Spartak Moscou, les deux se qualifiant pour la Ligue des champions tandis que le CSKA Moscou , qui complète le podium à la troisième place, prend part à la Ligue Europa. Ce dernier est accompagné du Rubin Kazan, vainqueur de la coupe de Russie ayant fini sixième du championnat, ainsi que du Dynamo Moscou et de l'Anji Makhatchkala, respectivement cinquième et sixième à l'issue de la saison. À l'autre bout du classement, dans la poule de relégation, le Spartak Naltchik termine dernier avec trente-quatre points et est relégué en deuxième division, il est accompagné par l'avant-dernier Tom Tomsk, tandis que les barragistes Rostov et le Volga Nijni Novgorod remportent leurs barrages respectifs et se maintiennent en première division.

Le meilleur buteur de la compétition est l'Ivoirien Seydou Doumbia du CSKA Moscou avec un total de vingt-huit buts inscrits tandis qu'Aleksandr Samedov du Dynamo Moscou est élu meilleur passeur avec quinze passes décisives.

Clubs participants[modifier | modifier le code]

Un total de seize équipes participent au championnat, treize d'entre elles étant déjà présentes la saison précédente, auxquelles s'ajoutent trois promus de deuxième division que sont le FK Krasnodar, le Kouban Krasnodar et le Volga Nijni Novgorod qui remplacent les relégués de la saison précédente qui sont l'Alania Vladikavkaz, le Saturn Ramenskoïe et le Sibir Novossibirsk.

Parmi ces clubs, cinq d'entre eux n'ont jamais quitté le championnat depuis sa fondation en 1992 : les quatre équipes moscovites du CSKA, du Dynamo du Lokomotiv et du Spartak, ainsi que le Krylia Sovetov Samara. En dehors de ceux-là, le Zénith Saint-Pétersbourg évolue continuellement dans l'élite depuis 1996 tandis que le Rubin Kazan (2003), l'Amkar Perm (2004), Tom Tomsk (2005) et le Spartak Naltchik (2006) sont présents depuis plus de cinq saisons.

La pré-saison est marquée par la rétrogradation administrative du Saturn Ramenskoïe, dixième la saison précédente, qui se retire de la compétition en janvier 2011 en raison d'une dette élevée. Il est remplacé par le FK Krasnodar, cinquième de deuxième division[1]. L'Amkar Perm fait également une demande de retrait volontaire de la compétition en décembre 2010 pour des raisons de dettes, qu'il retire finalement le mois suivant[2].

Légende des couleurs
Club Présent
depuis
Classement
2010
Entraîneur Stade Capacité
Zénith Saint-Pétersbourg 1996 1er Drapeau de l'Italie Luciano Spalletti Stade Petrovski 21 570
CSKA Moscou 1992[n 1] 2e Drapeau de la Russie Leonid Sloutski Stade Loujniki 78 360
Rubin Kazan 2003 3e Drapeau du Turkménistan Kurban Berdyev Stade central 27 434
Spartak Moscou 1992[n 1] 4e Drapeau de la Russie Valeri Karpine Stade Loujniki 78 360
Lokomotiv Moscou 1992[n 1] 5e Drapeau : Portugal José Couceiro Stade Lokomotiv 28 810
Spartak Naltchik 2006 6e Drapeau : Russie Timour Chipchev (intérim) Stade Spartak 14 194
Dynamo Moscou 1992[n 1] 7e Drapeau de la Russie Sergueï Silkine Arena Khimki 20 000
Tom Tomsk 2005 8e Drapeau : Russie Sergueï Perednia Stade Troud 14 950
FK Rostov 2009 9e Drapeau : Russie Anatoli Baïdatchnyi Olimp-2 15 842
Anji Makhatchkala 2010 11e Drapeau des Pays-Bas Guus Hiddink Stade Dinamo 16 863
Terek Grozny 2008 12e Drapeau : Russie Stanislav Tchertchessov Stade Terek 30 000
Krylia Sovetov Samara 1992[n 1] 13e Drapeau de la Russie Andreï Kobelev Stade Metallourg 33 001
Amkar Perm 2004 14e Drapeau : Monténégro Miodrag Božović Stade Zvezda 19 500
Kouban Krasnodar 2011 1er (D2) Drapeau de la Roumanie Dan Petrescu Stade Kouban 35 200
Volga Nijni Novgorod 2011 2e (D2) Drapeau : Russie Dmitri Cheryshev Stade Lokomotiv 17 856
FK Krasnodar 2011 5e (D2) Drapeau de la Serbie Slavoljub Muslin Stade Kouban 35 200
  1. a b c d et e N'est ici comptée que la période depuis la fondation du championnat russe en 1992, indépendamment de l'éventuelle présence dans l'ancien championnat soviétique dont il est le successeur.

Changements d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Club Entraîneur partant Motif du départ Date de départ Position Entraîneur arrivant Date d'arrivée
FK Krasnodar Drapeau : Russie Sergueï Tachouïev Consentement mutuel Pré-saison Drapeau : Serbie Slavoljub Muslin
Spartak Naltchik Drapeau : Russie Iouri Krasnojan Fin de contrat Drapeau : Russie Vladimir Echtrekov
Lokomotiv Moscou Drapeau : Russie Iouri Siomine Renvoi Drapeau : Russie Iouri Krasnojan
Terek Grozny Drapeau : Russie Anatoli Baïdatchnyi Fin de contrat Drapeau : Espagne Víctor Muñoz
Terek Grozny Drapeau : Espagne Víctor Muñoz Consentement mutuel Drapeau : Pays-Bas Ruud Gullit
Dynamo Moscou Drapeau : Monténégro Miodrag Božović 9e Drapeau : Russie Sergueï Silkine
FK Rostov Drapeau : Ukraine Oleh Protasov Démission 12e Drapeau : Ukraine Volodymyr Lyutyi (intérim)
Lokomotiv Moscou Drapeau : Russie Iouri Krasnojan Renvoi 5e Drapeau : Ouzbékistan Vladimir Maminov (intérim)
Terek Grozny Drapeau : Pays-Bas Ruud Gullit 14e Drapeau : Russie Issa Baïtiev (intérim)
Spartak Naltchik Drapeau : Russie Vladimir Echtrekov 16e Drapeau : Russie Sergueï Tachouïev
Volga Nijni Novgorod Drapeau : Russie Omari Tetradze 12e Drapeau : Russie Dmitri Cheryshev
FK Rostov Drapeau : Ukraine Volodymyr Lyutyi (intérim) 14e Drapeau : Russie Andreï Talalaïev (intérim)
Krylia Sovetov Samara Drapeau : Russie Aleksandr Tarkhanov 16e Drapeau : Russie Andreï Kobelev
FK Rostov Drapeau : Russie Andreï Talalaïev (intérim) Fin de l'intérim 14e Drapeau : Russie Sergueï Balakhnine
Lokomotiv Moscou Drapeau : Ouzbékistan Vladimir Maminov (intérim) 8e Drapeau : Portugal José Couceiro
Tom Tomsk Drapeau : Russie Valeri Nepomniachi Démission 14e Drapeau : Russie Sergueï Perednia
Terek Grozny Drapeau : Russie Issa Baïtiev (intérim) Fin de l'intérim 11e Drapeau : Russie Stanislav Tchertchessov
Amkar Perm Drapeau : Tadjikistan Rashid Rahimov Renvoi 13e Drapeau : Monténégro Miodrag Božović
Anji Makhatchkala Drapeau : Russie Gadji Gadjiev 8e Drapeau : Russie Andreï Gordeïev (intérim)
Anji Makhatchkala Drapeau : Russie Andreï Gordeïev (intérim) Fin de l'intérim 8e Drapeau : Russie Iouri Krasnojan
Anji Makhatchkala Drapeau : Russie Iouri Krasnojan Démission 8e Drapeau : Pays-Bas Guus Hiddink
Spartak Naltchik Drapeau : Russie Sergueï Tachouïev 16e Drapeau : Russie Timour Chipchev (intérim)
FK Rostov Drapeau : Russie Sergueï Balakhnine Renvoi 12e Drapeau : Russie Anatoli Baïdatchnyi

Première phase[modifier | modifier le code]

Règlement[modifier | modifier le code]

Le classement est basé sur le barème classique de points (victoire à 3 points, match nul à 1, défaite à 0).

Pour départager les équipes à égalité de points, on utilise les critères suivants :

  1. Le nombre de matchs gagnés.
  2. Les confrontations directes (Points, Matchs gagnés, Différence de buts, Buts marqués, Buts marqués à l'extérieur)
  3. Différence de buts générale
  4. Buts marqués (général)
  5. Buts marqués à l'extérieur (général)
  6. Position dans le championnat précédent ou match d'appui

Classement[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Zénith Saint-Pétersbourg T 61 30 17 10 3 59 25 +34
2 CSKA Moscou 59 30 16 11 3 58 29 +29
3 Dynamo Moscou 55 30 16 7 7 51 30 +21
4 Spartak Moscou 53 30 15 8 7 48 33 +15
5 Lokomotiv Moscou 53 30 15 8 7 49 30 +19
6 Kouban Krasnodar P 49 30 14 7 9 38 27 +11
7 Rubin Kazan 49 30 13 10 7 40 27 +13
8 Anji Makhachkala 48 30 13 9 8 38 32 +6
9 FK Krasnodar P 38 30 10 8 12 38 43 -5
10 FK Rostov 32 30 8 8 14 31 45 -14
11 Terek Grozny 31 30 8 7 15 29 45 -16
12 Volga Nijni Novgorod P 28 30 8 4 18 24 40 -16
13 Amkar Perm 27 30 6 9 15 20 39 -19
14 Krylia Sovetov Samara 27 30 6 9 15 21 43 -22
15 Spartak Naltchik 24 30 5 9 16 23 40 -17
16 Tom Tomsk 20 30 4 8 18 19 58 -39
Promotions et relégations
  • Groupe championnat
  • Groupe relégation
Abréviations

T : Tenant du titre
P : Promu de deuxième division

Résultats[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) Amk Anj Csk Dyn FKK Kry Kou Lok Ros Rub SpM SpN Ter Tom VNN Zén
Amkar Perm 0-0 0-2 0-0 0-2 1-1 3-1 1-0 0-1 1-1 0-1 1-0 1-0 1-2 1-0 1-3
Anji Makhatchkala 2-1 3-5 2-1 0-0 3-1 0-0 0-1 1-0 1-0 2-1 2-0 2-2 2-0 2-1 0-1
CSKA Moscou 2-0 3-0 0-4 1-1 2-1 1-1 3-1 2-1 2-0 0-1 4-0 2-2 3-0 3-1 0-2
Dynamo Moscou 3-0 2-2 2-2 2-1 1-0 1-0 4-1 3-1 0-2 1-2 2-0 6-2 3-0 2-0 1-1
FK Krasnodar 1-0 2-2 1-1 0-1 1-2 0-2 1-4 2-0 3-1 2-4 2-0 0-2 2-2 4-2 0-0
Krylia Sovetov Samara 1-1 0-3 0-3 1-0 0-0 1-0 1-0 2-2 2-2 0-1 0-2 2-1 2-0 0-0 2-5
Kouban Krasnodar 3-2 1-0 0-0 3-1 0-1 1-1 0-1 2-0 0-2 3-1 1-1 2-1 1-3 5-0 1-1
Lokomotiv Moscou 4-0 1-2 1-1 3-2 1-0 0-0 2-1 1-1 1-1 0-2 3-1 4-0 3-0 1-0 4-2
FK Rostov 3-0 1-1 1-1 0-2 1-3 1-0 1-2 0-3 1-3 4-0 0-0 1-0 2-1 1-3 1-3
Rubin Kazan 1-1 0-3 1-1 3-0 2-1 1-0 0-2 0-0 1-1 3-0 0-0 2-0 4-1 2-0 2-3
Spartak Moscou 1-2 3-0 2-2 0-2 4-0 3-0 1-1 3-0 3-2 0-0 1-0 0-0 4-0 1-0 2-2
Spartak Naltchik 2-1 1-1 0-2 2-3 2-2 1-0 0-1 1-2 0-1 0-1 1-1 2-2 1-2 1-1 2-2
Terek Grozny 1-0 1-0 2-4 0-0 2-0 2-0 1-2 0-4 1-1 0-1 2-4 0-1 2-0 1-0 0-1
Tom Tomsk 0-0 0-0 1-1 0-2 0-4 1-1 0-1 2-2 1-1 0-2 1-1 0-2 0-1 0-3 2-1
Volga Nijni Novgorod 0-0 1-2 0-2 3-0 0-2 2-0 0-1 0-0 0-1 1-0 0-2 1-0 3-1 2-0 0-2
Zénith Saint-Pétersbourg 1-1 2-0 0-3 0-0 5-0 3-0 1-0 1-1 4-0 2-2 3-0 1-0 0-0 4-0 3-0
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur
  • Le match Zénith Saint-Pétersbourg-CSKA Moscou se termine originellement par un match nul 1-1. Le Zénith se voit cependant infliger une défaite sur tapis vert 3-0 par la suite pour ne pas avoir aligné de joueur formé au club[3].

Deuxième phase[modifier | modifier le code]

Groupe championnat[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Zénith Saint-Pétersbourg T 88 44 24 16 4 85 40 +45
2 Spartak Moscou 75 44 21 12 11 69 47 +22
3 CSKA Moscou 73 44 19 16 9 72 47 +25
4 Dynamo Moscou 72 44 20 12 12 66 50 +16
5 Anji Makhachkala 70 44 19 13 12 54 42 +12
6 Rubin Kazan C 68 44 17 17 10 55 41 +14
7 Lokomotiv Moscou 66 44 18 12 14 59 48 +11
8 Kouban Krasnodar P 61 44 15 16 13 50 45 +5
Qualifications européennes
Ligue des champions 2012-2013
  • Phase de groupes
  • Troisième tour de qualification
Ligue Europa 2012-2013
  • Barrages
  • Troisième tour de qualification
  • Deuxième tour de qualification
Abréviations

T : Tenant du titre
P : Promu de deuxième division
C : Vainqueur de la Coupe de Russie

Résultats[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) Anj Csk Dyn Kou Lok Rub SpM Zén
Anji Makhatchkala 2-1 0-1 2-0 3-1 3-1 0-0 0-2
CSKA Moscou 0-0 1-1 0-0 0-2 1-2 2-1 2-2
FK Dynamo Moscou 0-1 1-0 2-1 2-2 1-1 1-3 1-5
Kouban Krasnodar 2-2 1-1 1-1 1-1 1-0 1-1 2-2
Lokomotiv Moscou 1-0 0-3 0-2 2-0 0-0 0-2 0-1
Rubin Kazan 1-0 3-1 2-0 1-1 0-0 1-1 2-2
Spartak Moscou 0-3 1-2 1-1 2-0 2-0 2-0 1-2
Zénith Saint-Pétersbourg 0-0 2-0 2-1 1-1 2-1 1-1 2-3
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Groupe relégation[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
9 FK Krasnodar P 61 44 16 13 15 58 61 -3
10 Amkar Perm 55 44 14 13 17 40 51 -11
11 Terek Grozny 52 44 14 10 20 45 62 -17
12 Krylia Sovetov Samara 51 44 12 15 17 33 50 -17
13 FK Rostov 48 44 12 12 20 45 61 -16
14 Volga Nijni Novgorod P 41 44 12 5 27 37 60 -23
15 Tom Tomsk 37 44 8 13 23 30 70 -40
16 Spartak Naltchik 34 44 7 13 24 39 60 -21
Relégation
Abréviations

P : Promu de deuxième division

Résultats[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) Amk FKK Kry Ros SpN Ter Tom VNN
Amkar Perm 2-2 2-1 1-0 1-0 2-0 0-0 4-1
FK Krasnodar 0-1 0-2 1-0 3-2 1-3 3-1 2-1
Krylia Sovetov Samara 2-1 1-1 2-1 1-0 1-1 1-0 1-0
FK Rostov 1-1 1-1 1-0 2-1 1-1 3-1 1-0
Spartak Naltchik 1-2 3-3 0-0 2-2 3-0 0-2 3-0
Terek Grozny 3-1 0-1 0-0 1-0 2-0 1-0 1-3
Tom Tomsk 0-0 0-0 0-0 2-1 1-1 3-0 1-0
Volga Nijni Novgorod 1-2 1-2 0-0 2-0 1-0 1-3 2-0
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Barrages de relégation[modifier | modifier le code]

Le treizième et le quatorzième du championnat affrontent respectivement le quatrième et le troisième de la deuxième division à la fin de la saison dans le cadre d'un barrage aller-retour.

L'FK Rostov parvient à assurer son maintien en battant largement le Chinnik Iaroslavl à la faveur d'une victoire 3-0 à domicile suivi d'une autre victoire 1-0 à l'extérieur. De même pour le Volga Nijni Novgorod qui l'emporte également 2-1 chez lui contre l'autre club de la ville, le FK Nijni Novgorod, avant d'obtenir un match nul 0-0 chez son voisin lui permettant d'assurer son maintien.


18 mai 2012 FK Rostov (D1) 3 – 0 (D2) Chinnik Iaroslavl Olimp-2
Cociș But inscrit après 8 minutes 8e
Kiritchenko But inscrit après 45 minutes 45e
Adamov But inscrit après 70 minutes 70e
Spectateurs : 8 950
Arbitrage : Drapeau : Russie Mikhaïl Vilkov
Rapport
22 mai 2012 Chinnik Iaroslavl (D2) 0 – 1 (D1) FK Rostov Stade Chinnik
Adamov But inscrit après 90 minutes 90e Spectateurs : 4 600
Arbitrage : Drapeau : Russie Vladislav Bezborodov
Rapport

18 mai 2012 Volga Nijni Novgorod (D1) 2 – 1 (D2) FK Nijni Novgorod Stade Lokomotiv
Maksimov But inscrit après 61 minutes 61e But inscrit après 65 minutes 65e Salouguine But inscrit après 32 minutes 32e Spectateurs : 7 150
Arbitrage : Drapeau : Russie Aleksey Nikolaev
Rapport
22 mai 2012 FK Nijni Novgorod (D2) 0 – 0 (D1) Volga Nijni Novgorod Stade Severnyi
Salouguine Carton jaune Carton jauneCarton rouge 90e Spectateurs : 3 100
Arbitrage : Drapeau : Russie Maksim Laïouchkine
Rapport

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Classement des buteurs[modifier | modifier le code]

Source: Sports.ru

Rang Joueur Buts Pen. Équipe
1 Drapeau de la Côte d'Ivoire Seydou Doumbia 28 2 CSKA Moscou
2 Drapeau de la Russie Aleksandr Kerjakov 23 3 Zénith Saint-Pétersbourg
3 Drapeau de la Côte d'Ivoire Lacina Traoré 18 4 Kouban Krasnodar
4 Drapeau de l'Arménie Yura Movsisyan 14 5 FK Krasnodar
5 Drapeau du Nigeria Emmanuel Emenike 13 0 Spartak Moscou
Drapeau de l'Allemagne Kevin Kurányi 13 0 Dynamo Moscou
7 Drapeau du Cameroun Samuel Eto'o 13 2 Anji Makhatchkala
8 Drapeau de la Russie Igor Semchov 12 0 Dynamo Moscou
9 Drapeau de la Serbie Danko Lazović 12 3 Zénith Saint-Pétersbourg

Bilan[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Championnat de Russie de football 2011-2012
Champion Zénith Saint-Pétersbourg (3e titre)
Dauphin Spartak Moscou
Coupes et trophées
Vainqueur de la Coupe de Russie 2011-2012 Rubin Kazan
Qualifications continentales
Ligue des champions 2012-2013 Zénith Saint-Pétersbourg
Spartak Moscou
Ligue Europa 2012-2013 CSKA Moscou
Rubin Kazan
Dynamo Moscou
Anji Makhachkala
Promotions et relégations
Promus en première division Mordovia Saransk
Alania Vladikavkaz
Relégués en deuxième division Tom Tomsk
Spartak Naltchik

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) « "Краснодар" официально занял место "Сатурна" в Премьер-Лиге », sur championat.com,‎ (consulté le 1er août 2017)
  2. (ru) « СПАСТИ И СОХРАНИТЬ », sur fc-amkar.ru (consulté le 2 décembre 2018)
  3. « Russie - Le Zénith perd un match sur tapis vert », sur football.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]