FK Krasnodar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec le Kouban Krasnodar, un autre club de football basé à Krasnodar.
FK Krasnodar
Logo du FK Krasnodar
Généralités
Nom complet футбольный клуб «Краснодар»
(Futbolny klub «Krasnodar»)
Surnoms Les Byki (Taureaux)
Les Gorojanié (Citadins)
Fondation (11 ans)
Statut professionnel Depuis 2008
Couleurs Vert, noir et blanc
Stade Stade FK Krasnodar
(34 291 places)
Siège Krasnodar
Championnat actuel Premier-Liga
Président Drapeau de la Russie Sergueï Galitsky
Entraîneur Drapeau de la Russie Mourad Moussaïev
Joueur le plus capé Drapeau du Brésil Joãozinho (217)
Meilleur buteur Drapeau de la Russie Fyodor Smolov (63)
Site web fckrasnodar.ru

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Russie de football 2019-2020
0

Le Futbolny Klub Krasnodar (en russe : футбольный клуб «Краснодар», littéralement Club de football « Krasnodar ») est un club de football russe basé à Krasnodar. Ses membres sont appelés Byki (быки) qui signifie Taureaux en russe ou encore Gorojanié (горожане), qui signifie Citadins.

Fondé en février 2008 par l'oligarque Sergueï Galitsky, le club débute en troisième division russe la même année, terminant troisième du groupe Sud synonyme de promotion en deuxième division. Après deux années à ce niveau et malgré une cinquième place en 2010, Krasnodar profite du retrait de plusieurs clubs de la première division russe pour intégrer ce niveau dès la saison 2011-2012 et s'y maintenir depuis.

Depuis la saison 2013-2014, au cours de laquelle le club atteint la finale de la Coupe de Russie et termine cinquième du championnat russe, le FK Krasnodar prend part de manière régulière à la Ligue Europa dont il atteint les huitièmes de finale en 2016-2017 et 2018-2019.

Évoluant au stade Trud lors de sa première année, le club partage par la suite le stade Kouban avec le Kouban Krasnodar, autre club de la ville, avant d’emménager dans le stade FK Krasnodar en octobre 2016.

Histoire[modifier | modifier le code]

2008-2010 : Débuts dans les divisions inférieures[modifier | modifier le code]

Avant la fondation du FK Krasnodar, le principal club de Krasnodar est l'historique Kouban Krasnodar, en activité depuis 1928. Celui-ci évolue alors alternativement entre la deuxième et la première division russe, ayant le statut de club-ascenseur ne se maintenant jamais dans l'une ou l'autre. En 2007, le milliardaire russe et président de Magnit Sergueï Galitsky tente de racheter le Kouban, un processus qui échoue finalement[1],[2]. Cet échec l'amène finalement à fonder son propre club en début d'année 2008, le FK Krasnodar, qui obtient sa licence professionnelle le 22 février de la même année et intègre ainsi la troisième division russe[2].

Cette nouvelle équipe dispute son premier match officiel deux mois plus tard le 12 avril contre le Nika Krasny Souline dans le cadre du groupe Sud. Le club se compose alors principalement de jeunes joueurs de la région dirigés par Vladimir Voltchek et évolue au stade Torpedo de Taganrog. Alors que le FKK se classe cinquième avec trente points à l'issue de la phase aller, la direction décide de renvoyer Voltchek pour le remplacer par Noubi Khakounov et effectue dans la foulée un important remaniement d'effectif durant l'été 2008. Pour sa première saison, l'équipe termine ainsi finalement troisième du groupe Sud derrière le Volgar Astrakhan et le Bataïsk-2007, échouant ainsi sportivement à la promotion[3]. Cependant, la fin d'année 2008 voit le désistement du SKA Rostov et du Sportakademklub Moscou de la deuxième division pour des raisons financières, amenant Krasnodar a être officiellement invité au sein de l'échelon supérieur pour la saison 2009[4],[5].

Sergueï Tachouïev dirige l'équipe lors de la saison 2010.

Afin d'être compétitif dans cette division, le club une campagne de recrutement active qui voit près de 80% de l'effectif être renouvelé, avec l'arrivée de nombreux joueurs libres ou en prêt tels que Maksim Demenko, Ievgueni Kalechine, Igor Picuşceac ou encore Ricardo Baiano. Malgré ces changements majeurs, l'équipe devient rapidement compétitive et parvient à assurer aisément son maintien en terminant dixième du championnat avec 52 points, douze d'avance sur la relégation[5]. Souhaitant poursuivre sur cette lancée, les dirigeants décident de se séparer de Khakounov pour nommer le plus réputé Sergueï Tachouïev au poste d'entraîneur pour l'exercice 2010. Sous ses ordres, le FKK se place rapidement comme une des meilleures équipes de la compétition en concurrence directe avec notamment le Kouban Krasnodar, occupant même la tête du classement à la mi-saison. Malgré les recrutements de Spartak Gogniev et Aleksandr Martynovitch durant l'été, la deuxième moitié du championnat est plus compliquée pour le club qui doit finalement se contenter d'une cinquième position, à dix points d'une promotion sportive en première division, tandis que le Kouban remporte quant à lui la compétition[5].

À l'issue de cet échec, Tachouïev quitte Krasnodar à l'issue de la saison et est remplacé par le Serbe Slavoljub Muslin au mois de décembre 2010. Démarrant l'année 2011 dans l'optique d'une promotion directe dans l'élite, le club se montre à nouveau très actif dans son recrutement, ramenant notamment plusieurs joueurs internationaux ou d'expérience tels qu'Alexander Amisulashvili, Dušan Anđelković, Nikola Drinčić, Joãozinho, Aliaksandr Kulchy, Yura Movsisyan ou encore Nemanja Tubić. Cette ambition se réalise cependant dès la fin du mois de janvier 2011, le Saturn Ramenskoïe se désistant alors de la première division pour des raisons financières tandis que le FKK est choisi pour le remplacer en raison de ses infrastructures et de sa meilleure santé financières[5],[6]. Il intègre ainsi la première division pour la saison 2011-2012, trois ans seulement après sa fondation.

2011-2014 : Premières années dans l'élite[modifier | modifier le code]

Arrivé en 2011, Joãozinho devient l'un des principaux joueurs du club lors de ses premières années dans l'élite.

Cette promotion permet ainsi à la première division russe d'accueillir deux équipes de Krasnodar pour la première fois de son histoire, et de connaître son premier derby non-moscovite le 18 juin 2011 lorsque les deux équipes s'affrontent au stade Kouban, qui abrite alors les deux équipes, le FKK remportant la première confrontation sur le score de 1-0 grâce à un but de Nikola Drinčić, tandis que le Kouban prend sa revanche au match retour en gagnant 2-0[2]. De manière générale, pour sa première saison dans l'élite, le club connaît des résultats très inconstants, remportant notamment une victoire contre le Rubin Kazan chez lui et obtenant plusieurs matchs nuls contre les équipes du haut de classement, mais concédant également plusieurs lourdes défaites contre celles-ci, notamment sur la pelouse du Spartak Moscou (0-4) et du Zénith Saint-Pétersbourg (0-5), cette dernière constituant encore aujourd'hui la plus large défaite du club en championnat[7]. L'équipe s'en sort cependant mieux contre les équipes du bas de classement et parvient à se classer neuvième à l'issue de la première phase du championnat, échouant cependant à prendre part au groupe pour le titre lors de la deuxième phase avec dix points de retard sur le huitième, et devant se contenter d'un maintien facile en dominant la poule de relégation, tandis que Yura Movsisyan inscrit quatorze buts au cours de la saison et termine quatrième meilleur buteur du championnat. Satisfait par cette première performance, le propriétaire Sergueï Galitski établit dans la foulée les grands principes de l'équipe sur le long-terme, qui évoluera « pas à pas » et sera principalement axée sur la constitution d'une équipe composée en grande partie de joueurs russes ou d'étrangers à prix modeste, malgré les riches finances du club, proposant un jeu offensif et plaisant pour le public[2]. Dans cette optique, il annonce la construction d'un grand complexe sportif dédié à la formation ainsi que d'un grand stade appartenant au club, le stade FK Krasnodar, qui est bâti entre 2013 et 2016.

Affaiblie par le départ notable de Movsisyan pour le Spartak Moscou à la mi-saison 2012-2013, et malgré les arrivées de Vladislav Ignatiev, Mauricio Pereyra, Sergueï Petrov, Igor Smolnikov et Wánderson, le FKK connaît une saison décevante qui le voit stagner dans le bas du classement malgré les bons prestations de Movsisyan et de Wánderson qui permettent au club de se distinguer parmi les meilleures attaques du championnat, avec notamment des larges victoires contre l'Anji Makhatchkala (4-0) et le Mordovia Saransk (6-1) malgré une dixième position au final en raison d'une inconstance toujours aussi marquée, en particulier à l'extérieur. Malgré cela, Muslin prolonge son contrat avec le club au mois de mai 2013 avant d'être finalement démis de ses fonctions dès le mois d'août suivant, le propriétaire estimant que l'équipe ne progresse pas suffisamment sous sa direction[8].

Le nouvel entraîneur de l'équipe est Oleg Kononov, recruté au PFK Sébastopol, tandis que Krasnodar se montre de nouveau actif sur le marché des transferts en recrutant notamment l'attaquant brésilien Ari, le milieu polonais Artur Jędrzejczyk et le défenseur central suédois Andreas Granqvist, ainsi que les nationaux Iouri Gazinski, Vitali Kalechine et Pavel Mamaïev. Fort de ce recrutement, la saison 2013-2014 s'avère bien meilleure que la précédente et le club parvient cette fois-ci à accrocher la cinquième place du classement, synonyme de qualification en Ligue Europa pour la première fois de l'histoire du club, obtenant notamment une victoire de prestige à domicile contre le Spartak Moscou sur le score de 4-0 en mars 2014. En parallèle, il effectue un parcours notable en Coupe de Russie où il défait notamment le CSKA Moscou pour accéder à la finale de la compétition, avant d'être battu aux tirs au but par le FK Rostov[5].

2014-2016 : Premières campagnes européennes sous Kononov[modifier | modifier le code]

Photo d'équipe contre Everton en octobre 2014.

Accueillant notamment Odil Ahmedov, Vladimir Bystrov, Andriy Dikan et Marat Izmaïlov au cours de l'été 2014, Krasnodar entame sa première campagne européenne à la mi-juillet face à l'équipe estonienne du Sillamäe Kalev lors du deuxième tour de qualification de la Ligue Europa 2014-2015. Vainqueur facile sur le score de 9-0, il écarte ensuite le club hongrois du Diósgyőri VTK avec un résultat tout aussi large (8-1) avant d'être confronté en barrages aux Espagnols de la Real Sociedad. Défaits lors du match aller en Espagne sur un but de Xabier Prieto, les Krasnodariens l'emportent finalement lors du match retour en inscrivant trois buts en fin de deuxième période grâce à Joãozinho, Mauricio Pereyra et Ari pour un score cumulé de 3-1 afin de se qualifier pour la phase de groupes de la compétition. Ils sont par la suite tirés au sein du « groupe de la mort » composé du Lille OSC, du VfL Wolfsbourg et d'Everton[5]. N'obtenant que trois points lors des cinq premiers matchs, le FKK est finalement éliminé à une journée de la fin, bien que remportant cette dernière rencontre sur la pelouse d'un Everton déjà qualifié pour terminer troisième[2].

Arrivé à l'été 2015, Fiodor Smolov s'impose comme le buteur attitré de l'équipe pendant trois années.

Pendant ce temps, en championnat, l'équipe poursuit sur sa bonne dynamique de la saison précédente et se classe quatrième à la trêve hivernale en enregistrant des victoires notables contre le Spartak (4-0) puis le CSKA Moscou (2-1), bien qu'étant lourdement défait 4-0 par le Zénith Saint-Pétersbourg juste avant la trêve. Étant par la suite invaincu durant la deuxième partie de la saison, Krasnodar parvient ainsi à se placer confortablement sur le podium avec un total de 60 points, terminant à sept unités du Zénith qui l'emporte tandis qu'il échoue à une deuxième position synonyme de qualification en Ligue des champions derrière le CSKA en raison du nombre moindre de victoires remportées et doit ainsi se contenter d'une nouvelle qualification en Ligue Europa[2]. En parallèle de ces performances sportives, la saison est marquée par la mise sous enquête du club par l'UEFA en septembre 2014 en raison de non-respect du fair-play financier[9], qui aboutit au mois de mai 2015 à l'interdiction pour le club d'inscrire de nouveaux joueurs achetés pour les compétitions européennes pour l'exercice 2015-2016, l'interdiction ne concernant cependant pas les joueurs recrutés libres ou en prêt[10].

La pré-saison 2015-2016 est quant à elle marquée par la mise en place d'une réglementation limitant le nombre de joueurs étrangers au sein du championnat russe, avec notamment un minimum de cinq joueurs russes par équipe au cours des matchs. Ces restrictions poussent le club à effectuer un recrutement constitué uniquement de joueurs libres et de prêts, ce qui ne l'empêche pas de se renforcer avec les arrivées de Charles Kaboré du Kouban Krasnodar, ainsi que Fiodor Smolov et Dmitri Torbinski qui viennent tous deux du Dynamo Moscou[2]. Sur le plan européen, l'équipe connaît un exercice très satisfaisant qui le voit atteindre à nouveau la phase de groupes de la Ligue Europa où il termine cette fois premier du groupe devant notamment le Borussia Dortmund et le PAOK Salonique avec quatre victoires pour un nul et une défaite. Il est cependant éliminé sèchement dès les seizièmes de finale par le Sparta Prague sur le score de 4-0 en février 2016.

Pendant ce temps en championnat, l'équipe limitée par le règlement a du mal à reprendre son rythme de croisière et débute la compétition avec seulement trois victoires lors des douze premiers matchs, qui comprennent notamment une victoire 2-0 sur la pelouse du Zénith ainsi qu'un large succès à domicile 4-0 contre le Dynamo Moscou. Elle se reprend par la suite en fin d'année et enregistre cinq succès sur six rencontres avant la trêve hivernale, dont des victoires 2-1 contre le CSKA Moscou et le FK Rostov pour finalement se placer sixième au mois de décembre 2015. La deuxième partie de saison est marquée par le montée en puissance de Fiodor Smolov qui marque pas moins de quatorze buts lors des douze dernières journées de championnat, incluant un quadruplé contre l'Oural Iekaterinbourg (6-0) et un triplé contre le Krylia Sovetov Samara (3-0), pour atteindre le total de vingt réalisations sur l'ensemble de la saison et finir ainsi meilleur buteur du championnat russe. Il délivre dans le même temps neuf passes décisives tandis que Pavel Mamaïev se distingue également avec dix réalisations et treize passes décisives faisant de lui le deuxième meilleur passeur derrière Hulk. Ces performances aident ainsi le FKK à remporter huit de ces douze matchs et à finalement atteindre la quatrième place du classement. Il atteint en parallèle les demi-finales de la coupe nationale où il est cependant vaincu par le CSKA Moscou[2].

2016-2018 : Lutte infructueuse pour la Ligue des champions[modifier | modifier le code]

Libéré de ses restrictions pour l'achat de joueurs, le club recrute notamment au cours de l'été 2016 Viktor Claesson, Naldo et Cristian Ramírez, tandis qu'Aleksandr Martynovitch retourne d'un prêt à l'Oural Iekaterinbourg, bien que le défenseur islandais Ragnar Sigurðsson quitte quant à lui l'équipe pour rejoindre Fulham. Bien que se qualifiant à nouveau aisément pour la phase de poules de la Ligue Europa et après un démarrage marqué par deux larges victoires à domicile contre Tom Tomsk et le Terek Grozny, Krasnodar est par la suite plombé par une série de blessures graves concernant notamment Pavel Mamaïev mais également Ricardo Laborde et Wánderson qui a pour effet de voir le club passer par une série de quatre matchs sans victoires en championnat qui est fatale à l'entraîneur Oleg Kononov qui démissionne de son poste le 13 septembre 2016[11]. Il est remplacé dans la foulée par l'entraîneur du FK Krasnodar-2 Igor Chalimov qui assure d'abord l'intérim avant d'être nommé à plein temps au début du mois d'octobre[12].

Le FK Krasnodar emménage dans son nouveau stade en octobre 2016.

Sous ses ordres, l'équipe se redresse par la suite en championnat, restant notamment invaincue lors des dix matchs suivants afin de se classer cinquième à la trêve hivernale, bien que concédant cinq matchs nuls dans cette série marquée par la blessure de Fiodor Smolov durant tout le mois d'octobre et de finir sur une défaite contre le Terek (1-2) et un match nul contre le Krylia Sovetov Samara (1-1). Pendant ce temps, en Ligue Europa le club est tiré au sein du groupe I contenant l'OGC Nice, le Red Bull Salzbourg ainsi que Schalke 04. Démarrant sur deux victoires contre Salzbourg puis Nice, le FKK n'obtient par la suite qu'un match nul lors des quatre dernières rencontres mais parvient tout de même à se qualifier pour la phase finale en terminant deuxième avec sept points, dépassant Salzbourg grâce aux résultats en confrontations directes[2]. Par ailleurs, le match contre Schalke 04 au mois d'octobre 2016 voit l'inauguration du nouveau stade FK Krasnodar, enceinte attitrée du club d'une capacité de 33 500 places. L'hiver 2017 voit les départs notables d'Odil Ahmedov pour le club chinois du Shankhai SIPG, d'Artur Jędrzejczyk pour le Legia Varsovie et d'Ari qui part en prêt au Lokomotiv Moscou tandis que les blessés du début de saison font progressivement leur retour en équipe première. Reprenant la compétition à la mi-février 2017, le FK Krasnodar démarre l'année sur un seizième de finale de Ligue Europa contre Fenerbahçe, qu'il remporte grâce à des buts de Claesson et Smolov (2-1) avant de tomber au tour suivant contre le Celta Vigo (1-4). Par la suite en championnat, l'équipe portée par Smolov buteur à huit reprises pour la deuxième partie de saison connaît cependant des résultats mitigés avec cinq victoires pour six matchs nuls et deux défaites, qui débouchent tout de même sur une nouvelle quatrième position.

La pré-saison 2017-2018 est principalement marquée par les départs de Vladimir Bystrov, Dmitri Torbinski, Vitali Kalechine, Naldo, Dmitri Torbinski et Wánderson. Tandis que le club recrute notamment un autre Wanderson, venant quant à lui du Red Bull Salzbourg. Dans la foulée, le début d'exercice voit l'équipe connaître sa première désillusion européenne, avec une élimination dès les barrages de la Ligue Europa contre l'Étoile rouge de Belgrade. En championnat l'équipe connaît des débuts positifs en ne subissant qu'une défaite lors des dix premières matchs. Ces bons débuts sont cependant vite assombris par une période d'inconstance qui voit le club se placer quatrième à la trêve hivernale. Mécontent du manque de progrès de l'équipe, Sergueï Galitski décide finalement de renvoyer Igor Chalimov au début du mois d'avril 2018 et de le remplacer par l'entraîneur des jeunes Mourad Moussaïev[13], qui maintient le club en quatrième position mais échoue à deux points de la Ligue des champions.

2018- : Qualification en Ligue des champions[modifier | modifier le code]

À l'issue de la saison, Moussaïev est confirmé dans ses fonctions d'entraîneur principal mais, manquant d'une licence UEFA Pro, c'est son adjoint Oleg Fomenko qui est juridiquement inscrit à la tête de l'équipe en championnat et en Ligue Europa pour la saison 2018-2019[14]. L'été 2018 est par ailleurs marqué par les départ de Fiodor Smolov pour le Lokomotiv Moscou tandis que Joãozinho, Andreas Granqvist et Ricardo Laborde sont laissés libres par le club. Dans l'autre sens, Ari retourne de son prêt au Lokomotiv tandis que Christian Cueva, Uroš Spajić et Dmitri Stotski sont recrutés. Sur le plan national le FK Krasnodar connaît un début de saison très positif le voyant se démarquer par un jeu offensif et attrayant lui permettant de se classer confortablement deuxième à la trêve hivernale, à un point du Zénith Saint-Pétersbourg[15]. Pendant ce temps, le club intègre directement la phase de groupes de la Ligue Europa au sein du groupe J contenant notamment Séville FC et le Standard de Liège, dont il parvient à sortir en comptabilisant quatre victoires pour deux défaites, le classant deuxième derrière Séville.

Lors de la trêve hivernale, l'équipe enregistre les arrivées de Kristoffer Olsson de l'AIK Solna et de Dmitri Skopintsev du FK Rostov, tandis que plusieurs jeunes du centre de formation ayant brillé avec le FK Krasnodar-2 en deuxième division font leur entrée dans la rotation de l'équipe, nommément Matveï Safonov, Ivan Ignatiev, Danil Outkine et Magomed-Chapi Souleïmanov. Reprenant avec les seizièmes de finale de Ligue Europa en février 2019, le club parvient à défaire le Bayer Leverkusen grâce à un but de Souleïmanov en fin de match avant d'être éliminé au tour suivant par Valence qui remporte la confrontation dans les derniers instants grâce à un but de Gonçalo Guedes. En championnat, le FKK connaît une reprise très difficile le voyant enchaîner quatre matchs sans victoire le faisant décrocher de la course au titre, qui est définitivement abandonnée à l'issue de la confrontation à domicile contre le Zénith au mois d'avril 2019, une sorte de « finale » pour le championnat qui débouche sur une défaite 3-2 des Krasnodariens au terme d'une rencontre très disputée considérée par la suite comme une des meilleures de la saison voire même de l'histoire du championnat russe[16],[17]. Le club parvient par la suite à se remettre de cette défaite et à assurer sa place sur le podium à l'issue de l'avant-dernière journée, lui permettant de se qualifier pour la Ligue des champions pour la première fois de son histoire en terminant finalement troisième[18].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Direction[modifier | modifier le code]

Le club est présidé par son fondateur, Sergueï Galitsky. Nourbi Khakounov, directeur général adjoint, a été entraîneur du FK Krasnodar par le passé.

Dirigeants de Krasnodar
Poste Nom
Président Drapeau : Russie Sergueï Galitsky
Vice-président Drapeau : Russie Valeri Boubnov
Directeur général Drapeau : Russie Vladimir Khachig
Directeur général adjoint Drapeau : Russie Nourbi Khakounov
Chargé d'affaires Drapeau : Russie Aram Foundoukian

Effectif professionnel[modifier | modifier le code]

Effectif du FK Krasnodar de la saison 2018-2019 au 1 Septembre 2018[19]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 1] Nom Date de naissance Sélection[Note 2] Club précédent
1 G Drapeau de la Russie Kritsiouk, StanislavStanislav Kritsiouk 01/12/1990 (28 ans) Russie SC Braga
88 G Drapeau de la Russie Sinitsyne, AndreïAndreï Sinitsyne 23/06/1988 (31 ans) Ienisseï Krasnoïarsk
3 D Drapeau de l'Islande Fjóluson, Jón GuðniJón Guðni Fjóluson 10/04/1989 (30 ans) Islande IFK Norrköping
4 D Drapeau de la Biélorussie Martynovich, AlyaksandrAlyaksandr Martynovich Capitaine 26/08/1987 (31 ans) Biélorussie Dynamo Minsk
5 D Drapeau de la Serbie Spajić, UrošUroš Spajić 13/02/1993 (26 ans) Serbie RSC Anderlecht
6 D Drapeau de l'Équateur Ramírez, CristianCristian Ramírez 12/08/1994 (24 ans) Équateur Ferencváros
11 D Drapeau de la Russie Skopintsev, DmitriDmitri Skopintsev 02/03/1997 (22 ans) Russie espoirs FK Rostov
15 D Drapeau de l'Ouzbékistan Markov, NikolayNikolay Markov 20/04/1985 (34 ans) Ouzbékistan Kouban Krasnodar
98 D Drapeau de la Russie Petrov, SergueïSergueï Petrov 02/01/1991 (28 ans) Russie Krylia Sovetov Samara
7 A Drapeau du Brésil Wanderson, Wanderson 07/10/1994 (24 ans) Red Bull Salzbourg
8 M Drapeau de la Russie Gazinski, IouriIouri Gazinski 20/07/1989 (29 ans) Russie Torpedo Moscou
14 M Drapeau de la Suède Olsson, KristofferKristoffer Olsson 30/06/1995 (23 ans) Suède AIK Solna
16 M Drapeau de la Suède Claesson, ViktorViktor Claesson 02/01/1992 (27 ans) Suède IF Elfsborg
17 M Drapeau de la Russie Mamaev, PavelPavel Mamaev 17/09/1988 (30 ans) Russie CSKA Moscou
33 M Drapeau de l'Uruguay Pereyra, MauricioMauricio Pereyra 15/03/1990 (29 ans) Uruguay CA Lanús
77 M Drapeau du Burkina Faso Kaboré, CharlesCharles Kaboré 09/02/1988 (31 ans) Burkina Faso Kouban Krasnodar
89 M Drapeau de la Russie Stotski, DmitriDmitri Stotski 01/12/1989 (29 ans) Russie FK Oufa
- M Drapeau de la Russie Kambolov, RuslanRuslan Kambolov 01/01/1990 (29 ans) Russie Rubin Kazan
- M Drapeau des Pays-Bas Vilhena, TonnyTonny Vilhena 03/01/1995 (24 ans) Pays-Bas Feyenoord Rotterdam
- M Drapeau du Danemark Namli, YounesYounes Namli 20/06/1994 (25 ans) PEC Zwolle
9 A Drapeau du Brésil Ari, Ari 11/12/1985 (33 ans) Spartak Moscou
85 A Drapeau de la Russie Ignatiev, IvanIvan Ignatiev 06/01/1999 (20 ans) Russie espoirs Formé au club
93 A Drapeau de la Russie Suleymanov, ShapiShapi Suleymanov 16/12/1999 (19 ans) Russie -19 ans Formé au club
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : Russie Oleg Fomenko
  • Drapeau : Russie Alekseï Malakhov
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Moldavie Nicolae Rusu
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Russie Alekseï Antoniouk

Légende

Consultez la documentation du modèle

Liste des entraîneurs[modifier | modifier le code]

Le FK Krasnodar a connu en tout sept entraîneurs différents. Vladimir Voltchek et Nourbi Khakounov, inconnus au haut niveau, ont été les premiers entraîneurs du club durant ses débuts en troisième puis en deuxième division. Le troisième entraîneur du club est Sergueï Tachouïev, qui arrive en 2010 après un passage probant au Saliout Belgorod. Il ne reste cependant qu'une saison à la tête du club, quittant ses fonctions après une seconde moitié de saison 2010 ratée. Il est remplacé par l'expérimenté Slavoljub Muslin, qui est notamment passé sur le banc du Lokomotiv Moscou en 2006. Le club reste deux ans sous sa houlette pour les deux premières saisons du club en première division. À l'issue de la saison 2012-2013, le propriétaire Sergueï Galitsky considère que la progression de son club commence à stagner et décide de remplacer Muslin par le Biélorusse Oleg Kononov, qui est naturalisé russe quelques mois après son arrivée. Avec ce nouvel entraîneur, le club participe à sa première Ligue Europa à l'issue de la saison 2013-2014 et atteint la finale de la Coupe de Russie. Après la démission de Kononov en septembre 2016[20], il est remplacé par Igor Chalimov. Sous ses ordres, Krasnodar maintient ses performances correctes en championnat. Après une saison 2017-2018 relativement décevante, notamment sur le plan européen avec une élimination dès les barrages de la Ligue Europa et sur le plan du jeu proposé par l'équipe, Chalimov est renvoyé en avril 2018[21] et remplacé par son adjoint Mourad Moussaïev, d'abord par intérim pour la fin de saison[22] puis de façon définitive pour la saison 2018-2019.

Statistiques des entraîneurs du FK Krasnodar au 31 décembre 2018
Entraîneur Début Fin Résultats
M V N D V. %
1 Drapeau : Russie Vladimir Voltchek 21 11 6 4 52,4
2 Drapeau : Russie Nourbi Khakounov 57 29 10 18 50,9
3 Drapeau : Russie Sergueï Tachouïev 40 19 10 11 47,5
4 Drapeau : Serbie Slavoljub Muslin 83 31 20 32 37,3
5 Drapeau : Russie Oleg Kononov 103 57 24 22 55,3
6 Drapeau : Russie Igor Chalimov 65 30 19 16 46,2
7 Drapeau : Russie Mourad Moussaïev en cours 32 20 5 7 62,5

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Les joueurs internationaux suivants ont joué pour le club. Ceux ayant évolué en équipe nationale lors de leur passage à Krasnodar sont marqués en gras.

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du FK Krasnodar
Compétitions nationales Compétitions internationales

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Bilan par saison[23]
Saison Championnat Coupe de Russie Coupe d'Europe
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff C Résultat
2008 3e Sud 3e 72 34 22 6 6 60 23 +37 N/A N/A
2009 2e 10e 52 38 14 10 14 50 47 +3 Troisième tour
2010 5e 61 38 17 10 11 60 44 +26 Cinquième tour
2011-2012 1re 9e 61 44 16 13 15 58 61 -3 Cinquième tour
Cinquième tour
2012-2013 10e 42 30 12 6 12 45 36 +9 Seizièmes de finale
2013-2014 5e 50 30 15 5 10 46 39 +7 Finaliste
2014-2015 3e 60 30 17 9 4 52 27 +25 Seizièmes de finale C3 Phase de groupes
2015-2016 4e 56 30 16 8 6 54 25 +29 Demi-finales C3 Seizièmes de finale
2016-2017 4e 49 30 12 13 5 40 22 +18 Quarts de finale C3 Huitièmes de finale
2017-2018 4e 54 30 16 6 8 46 30 +16 Seizièmes de finale C3 Barrages
2018-2019 3e 56 30 16 8 6 55 23 +32 Quarts de finale C3 Huitièmes de finale
Légende
  • Champion ou vainqueur de la compétition
  • Deuxième ou finaliste de la compétition
  • Troisième de la compétition
  • Promotion en division supérieure
  • Relégation en division inférieure

Parcours en compétitions européennes[modifier | modifier le code]

Le FK Krasnodar fait ses premiers pas en compétitions européennes en 2014 en se qualifiant pour la Ligue Europa. Il y atteint la phase de groupes après avoir passé trois tours de qualification, incluant une victoire en barrage face au club espagnol de la Real Sociedad. Le club termine par la suite troisième du groupe H composé du Lille OSC, du VfL Wolfsbourg et d'Everton.

Il atteint une nouvelle fois la phase de poules la saison suivante, parvenant cette fois-ci à terminer premier, notamment devant les Allemands du Borussia Dortmund et à se qualifier pour les seizièmes de finale, où il est éliminé par le club tchèque du Sparta Prague. Un échelon supplémentaire est gravi lors de la saison 2016-2017, les Russes parvenant une nouvelle fois à sortir de leur groupe avant de remporter le seizième de finale face aux Turcs de Fenerbahçe, tombant cependant dès le tour suivante face au Celta Vigo.

La campagne 2017-2018 est la première grande déception du club sur le plan européen, celui-ci échouant à se qualifier pour la phase de groupes pour la première fois de son histoire après avoir été vaincu en barrages par l'Étoile rouge de Belgrade. La saison suivante voit Krasnodar entrer directement dans la phase de groupes de la Ligue Europa pour la première fois sans avoir à passer le moindre tour de qualification. Après avoir fini deuxième d'un groupe composé notamment du Séville FC et du Standard de Liège, les Byki parviennent à se défaire de l'équipe allemande du Bayer Leverkusen lors des seizièmes de finale avant d'être éliminé au tour suivant par le Valence CF.

Après s'être assuré une place sur le podium lors du championnat 2018-2019, Krasnodar se qualifie pour la première fois de son histoire pour la Ligue des champions[24], où il débutera au troisième tour de qualification.

Note : dans les résultats ci-dessous, le score du club est toujours donné en premier.

Saison Compétition Tour Club Domicile Extérieur Total
2014-2015 Ligue Europa Deuxième tour Q Drapeau : Estonie Sillamäe Kalev 5 - 0 4 - 0 9 - 0
Troisième tour Q Drapeau : Hongrie Diósgyőri VTK 3 - 0 5 - 1 8 - 1
Barrages Drapeau : Espagne Real Sociedad 3 - 0 0 - 1 3 - 1
Groupe H Drapeau : France Lille OSC 1 - 1 1 - 1 Troisième
Drapeau : Allemagne VfL Wolfsbourg 2 - 4 1 - 5
Drapeau : Angleterre Everton FC 1 - 1 1 - 0
2015-2016 Ligue Europa Troisième tour Q Drapeau : Slovaquie Slovan Bratislava 2 - 0 3 - 3 5 - 3
Barrages Drapeau : Finlande HJK Helsinki 5 - 1 0 - 0 5 - 1
Groupe C Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund 1 - 0 1 - 2 Premier
Drapeau : Grèce PAOK Salonique 2 - 1 0 - 0
Drapeau : Azerbaïdjan FK Qabala 2 - 1 3 - 0
Seizièmes de finale Drapeau : République tchèque Sparta Prague 0 - 3 0 - 1 0 - 4
2016-2017 Ligue Europa Troisième tour Q Drapeau : Malte Birkirkara FC 3 - 1 3 - 0 6 - 1
Barrages Drapeau : Albanie Partizani Tirana 4 - 0 0 - 0 4 - 0
Groupe H Drapeau : Allemagne Schalke 04 0 - 1 0 - 2 Deuxième
Drapeau : Autriche Red Bull Salzbourg 1 - 1 1 - 0
Drapeau : France OGC Nice 5 - 2 1 - 2
Seizièmes de finale Drapeau : Turquie Fenerbahçe SK 1 - 0 1 - 1 2 - 1
Huitièmes de finale Drapeau : Espagne Celta Vigo 0 - 2 1 - 2 1 - 4
2017-2018 Ligue Europa Troisième tour Q Drapeau : Danemark Lyngby BK 2 - 1 3 - 1 5 - 2
Barrages Drapeau : Serbie Étoile rouge de Belgrade 3 - 2 1 - 2 4 - 4e
2018-2019 Ligue Europa Groupe J Drapeau : Espagne Séville FC 2 - 1 0 - 3 Deuxième
Drapeau : Belgique Standard de Liège 2 - 1 1 - 2
Drapeau : Turquie Akhisar Belediyespor 2 - 1 1 - 0
Seizièmes de finale Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen 0 - 0 1 - 1 1e - 1
Huitièmes de finale Drapeau : Espagne Valence CF 1 - 1 1 - 2 2 - 3
2019-2020 Ligue des champions Troisième tour Q Drapeau : Inconnu - - -
Légende
  • Victoire ou qualification pour le tour suivant
  • Match nul
  • Défaite ou élimination de la compétition

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Stade[modifier | modifier le code]

Durant sa première saison en 2008, les matchs du club sont joués au stade Troud, d'une capacité de 3 000 places[25].

Après la promotion du club en deuxième division en 2009, celui-ci emménage au stade Kouban, pouvant abriter jusqu'à 35 200 spectateurs et partageant sa location avec le Kouban Krasnodar.

En 2013 commence la construction du stade FK Krasnodar, dont le propriétaire est le président du club Sergueï Galitsky[26]. Ouvert en octobre 2016, il a une capacité de 33 979 places et abrite les matchs du clubs depuis lors, y jouant son premier match lors de la réception de Schalke 04 en Ligue Europa le 20 octobre 2016[27].

Académie de jeunesse et club-école[modifier | modifier le code]

Article connexe : FK Krasnodar-2.

Le club possède depuis 2013 un club-école, le FK Krasnodar-2, ayant pour objectif de donner une expérience professionnelle aux jeunes joueurs issus du centre de formation du club. Celui-ci évolue en deuxième division russe depuis la saison 2018-2019.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Le club arbore traditionnellement un maillot ayant le vert foncé comme couleur principal et le noir comme couleur secondaire.

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2008
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2009
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2010
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2011
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2012
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2013
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2014-2015
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2016-2017
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2017-2018
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2018-2019

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  2. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Cinq choses à savoir sur Krasnodar », sur nicematin.com, (consulté le 21 mai 2019)
  2. a b c d e f g h et i « La trilogie du FK Krasnodar - Épisode 1 : un peu d'histoire », sur footballski.fr, (consulté le 21 mai 2019)
  3. (ru) « ПОКА - БРОНЗА. ДЛЯ РАЗГОНА », sur fckrasnodar.ru,‎ (consulté le 21 mai 2019)
  4. (ru) « ФК «КРАСНОДАР» ПОЛУЧИЛ ПИСЬМО ИЗ ПФЛ », sur fckrasnodar.ru,‎ (consulté le 21 mai 2019)
  5. a b c d e et f (ru) « 7 лучших команд в истории «Краснодара» », sur sports.ru,‎ (consulté le 21 mai 2019)
  6. (ru) « "Краснодар" официально занял место "Сатурна" в Премьер-Лиге », sur championat.com,‎ (consulté le 1er août 2017)
  7. (ru) « Statistiques en première division russe », sur wildstat.ru (consulté le 21 mai 2019)
  8. (ru) « Славолюба Муслина уволили из «Краснодара» », sur kommersant.ru,‎ (consulté le 21 mai 2019)
  9. (ru) « В отношении «Краснодара» начато расследование по поводу финансового фэйр-плей », sur championat.com,‎ (consulté le 21 mai 2019)
  10. (ru) « УЕФА наложил санкции на "Краснодар" », sur ria.ru,‎ (consulté le 21 mai 2019)
  11. « FK Krasnodar: Oleg Kononov a démissionné », sur lequipe.fr, (consulté le 21 mai 2019)
  12. (ru) « ИГОРЬ ШАЛИМОВ ОФИЦИАЛЬНО СТАЛ ГЛАВНЫМ ТРЕНЕРОМ «КРАСНОДАРА» », sur fckrasnodar.ru,‎ (consulté le 21 mai 2019)
  13. (ru) « Исполняющим обязанности главного тренера «Краснодара» назначен Мурад Мусаев », sur fckrasnodar.ru,‎ (consulté le 20 mai 2019)
  14. (ru) « Главным тренером «Краснодара» в следующем сезоне формально будет Фоменко », sur sports.ru,‎ (consulté le 20 mai 2019)
  15. (en) « 2018/19 RPL Mid-Term Report – Part Two », sur russianfootballnews.com, (consulté le 21 mai 2019)
  16. (en) « Krasnodar 2-3 Zenit: the best match in RPL history? », sur russianfootballnews.com, (consulté le 21 mai 2019)
  17. (ru) « Хочется стереть себе память и пересмотреть «Краснодар» – «Зенит». Это новая классика РПЛ », sur sports.ru,‎ (consulté le 21 mai 2019)
  18. (ru) « «Краснодар» впервые сыграет в Лиге чемпионов. Клуб во 2-й раз стал призером РПЛ », sur sports.ru,‎ (consulté le 20 mai 2019)
  19. Liste des joueurs sur le site officiel.
  20. « FK Krasnodar: Oleg Kononov a démissionné », sur lequipe.fr, (consulté le 11 juillet 2017)
  21. (en) « Igor Shalimov Has Been Removed », sur fckrasnodar.ru, (consulté le 7 avril 2018)
  22. (en) « Murad Musayev Has Been Appointed the FC Krasnodar Caretaker Manager », sur fckrasnodar.ru, (consulté le 4 décembre 2018)
  23. (ru) « Statistiques du FK Krasnodar », sur wildstat.ru (consulté le 15 avril 2019)
  24. (ru) « Путь к мечте длиной в 11 лет. "Краснодар" - в Лиге чемпионов », sur tass.ru,‎ (consulté le 20 mai 2019)
  25. (ru) « Труд », sur championat.com (consulté le 30 avril 2018)
  26. (ru) « Строительство стадиона ФК «Краснодар» », sur sports.ru,‎ (consulté le 30 avril 2018)
  27. (en) « FC Krasnodar Stadium » (consulté le 11 juillet 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]