FK Dynamo Moscou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Attention cet article possède des homonymes multiples. Pour consulter les autres clubs sportifs du même nom, voir Dynamo Moscou.
Dynamo Moscou
Logo du Dynamo Moscou
Généralités
Nom complet Футбольный клуб «Динамо-Москва»
(Futbolny klub «Dynamo-Moscou»)
Surnoms бело-голубые (blancs et bleus)
динамики (les dynamiques)
Fondation (96 ans)
Statut professionnel depuis
Couleurs Bleu et blanc
Stade VTB Arena
(26 319 places)
Siège 36 Leningradsky Prospekt,
125167 Moscou
Championnat actuel Première Ligue russe
Propriétaire Drapeau : Russie VTB
Président Drapeau : Russie Andreï Milkine
Entraîneur Drapeau : Russie Kirill Novikov (intérim)
Joueur le plus capé Drapeau : URSS Aleksandr Novikov (406)
Meilleur buteur Drapeau : URSS Sergueï Soloviov (152)
Site web (ru) fcdynamo.ru
Palmarès principal
National[Note 1] Coupe de Russie (1)
Championnat d'URSS (11)
Coupe d'URSS (6)
Supercoupe d'URSS (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Russie de football 2019-2020
0

Le Dynamo Moscou (en russe : «Динамо-Москва») est un club de football russe de première division basé à Moscou. Il est une des sections du club omnisports du Dynamo Moscou.

Fondé en 1923 sous le régime soviétique, le club est alors étroitement lié au ministère de l'Intérieur ainsi qu'à la police politique (GPU puis KGB) dont il est le club représentant. Il est, avec le Dynamo Kiev, la seule équipe de championnat à disputer l'intégralité des éditions du championnat entre 1936 et la fin de l'URSS en 1991, remportant celui-ci à onze reprises ainsi que la coupe nationale six fois. Il est par ailleurs finaliste de la coupe des coupes en 1972.

Avec les débuts du championnat russe, le Dynamo connaît un déclin progressif à partir du milieu des années 1990, remportant son unique titre majeur en 1995 avec la coupe de Russie. Le club connaît ainsi la première relégation de son histoire en 2016, passant par la suite une saison au deuxième échelon avant de retrouver l'élite dès l'année suivante.

Le Dynamo évolue au stade Dynamo de sa fondation jusqu'à sa démolition à partir de 2008. Il joue par la suite à l'Arena Khimki avant d'emménager à la VTB Arena en début d'année 2019.

Les couleurs traditionnelles du club sont le bleu et le blanc. Sa devise est « le pouvoir en mouvement », qui a été popularisée par l'écrivain Maxime Gorki, membre actif de l'association Dynamo.

Histoire[modifier | modifier le code]

1923-1936 : Fondation et premières années[modifier | modifier le code]

Le Dynamo est fondé le 18 avril 1923 en tant que section footballistique de la nouvelle société sportive Dynamo, créée par le ministère de l'Intérieur sous l'impulsion de Félix Dzerjinski, chef de la Guépéou, la police politique soviétique, afin de permettre aux agents des milices et des services de renseignement, ainsi qu'à d'autres fonctionnaires tels que les collecteurs d'impôts notamment, de rester en bonne condition physique[1],[2]. L'assemblée constituante établie dans la foulée les principaux symboles de la société, tels que le choix des couleurs principales bleue et blanche ainsi que l'emblème du losange et de la lettre cyrillique Д (le D latin) en écriture cursive[3]. Les premiers joueurs de cette nouvelle équipe proviennent de plusieurs équipes moscovites dissoutes pour laisser place au Dynamo, le plus notable étant le Sokolniki Moscou dont l'un des anciens joueurs, Fiodor Tchoulkov, se voit confier le recrutement des joueurs et ramène donc avec lui plusieurs de ses coéquipiers. Le premier match de l'histoire du club se joue par ailleurs exclusivement avec des joueurs de l'ancien Sokolniki qui arborent alors les couleurs noire et blanche du club disparu. Peu après la création du club, la construction du stade Dynamo, où il évolue jusqu'à sa fermeture en 2008, est entamée pour s'achever en août 1928, l'équipe évoluant en attendant sur un terrain aménagé dans la rue Orlovo-Davydovski[3].

Le Dynamo est intégré à partir de 1924 au sein du championnat de Moscou, terminant quatrième de la phase printanière pour sa première saison[4]. Finissant par la suite vice-champion de la ville en 1925 puis en automne 1927, le club l'emporte finalement à l'issue de la saison 1928[5]. Il termine à nouveau champion à quatre autres reprises en automne 1930[6], 1931[7], automne 1934[8] et au printemps 1935[9]. Dès ses premières années, l'équipe se démarque par sa force offensive avec notamment les attaquants Sergueï Ivanov, Vassili Pavlov ou encore Valentin Prokofiev et Vassili Smirnov[3].

1936-1950 : Débuts dans le championnat soviétique et premier âge d'or[modifier | modifier le code]

Le printemps 1936 voit la création de la première division soviétique, dont le Dynamo devient une des sept équipes fondatrices et une des quatre équipes moscovites participant à la première édition de la compétition. Comptant alors dans ses rangs des joueurs tels que Mikhaïl Semitchastny, Sergueï Iline et Mikhail Yakushin, l'équipe domine totalement le championnat printanier, affichant un bilan de six victoires en six matchs pour s'octroyer le premier titre de champion d'Union soviétique de l'histoire devant le Dynamo Kiev. Inscrit par la suite pour la première édition de la coupe nationale à l'été 1936, le club déclare finalement forfait au deuxième tour. Le championnat d'automne voit ensuite le Dynamo échouer à conserver son titre, finissant deuxième à un point du Spartak Moscou. Il se rattrape cependant l'année suivante en effectuant un doublé Coupe-Championnat, remportant le premier au détriment du Dinamo Tbilissi et le second devant le Spartak.

Les années suivants ce succès s'avèrent plus décevantes, avec une cinquième place en 1938 puis une septième position l'année suivante, couplé à des éliminations précoces en coupe. Renforcée notamment par les arrivées de Vassili Trofimov, Sergueï Soloviov et Vsevolod Blinkov, l'équipe parvient finalement à remporter son troisième championnat à l'issue de la saison 1940. Elle se classe par ailleurs première du championnat 1941, qui n'est cependant jamais achevé en raison de la Seconde Guerre mondiale. À la reprise de la compétition en 1945, le Dynamo, renforcé par l'arrivée notable de Konstantin Beskov et de l'entraîneur Mikhail Yakushin, remporte le premier championnat d'après-guerre devant le CDKA Moscou, club de l'armée, bien que ce dernier parvienne à remporter la coupe nationale lors de la finale opposant les deux équipes. Les années qui suivent voient le Dynamo et le CDKA s'opposer une concurrence marquée en championnat jusqu'à la fin des années 1940 qui débouche sur cinq titres de champion entre 1946 et 1951 pour ce dernier tandis que le Dynamo l'emporte en 1949, terminant vice-champion à quatre reprises dans le même temps. Il atteint par ailleurs deux nouvelles finales de coupe en 1949 et 1950, perdant chacune respectivement face au Torpedo Moscou et au Spartak Moscou.

1951-1972 : Deuxième âge d'or et finale de Coupe des coupes[modifier | modifier le code]

La période 1951-1953 voit le Dynamo se maintenir parmi les cinq premiers, sans se placer cependant comme un concurrent marqué pour le titre, échouant ainsi à tirer parti de la disparition temporaire du CDKA tandis que le Spartak l'emporte en 1952 et 1953. Cette dernière année voit tout de même le club remporter sa deuxième coupe nationale au détriment du Zénith Kouïbychev. À partir de 1954, l'équipe entraînée à nouveau par Mikhail Yakushin et se composant notamment de joueurs tels que Lev Yachine, Vladimir Iline, Boris Kuznetsov et plus tard de Vladimir Kesarev ou encore Igor Tchislenko, connaît un deuxième âge d'or qui le voit remporter le championnat à quatre reprises entre 1954 et 1959, puis une dernière fois en 1963, année qui voit Lev Yachine être élu Ballon d'or, devenant le seul gardien de but à remporter cette récompense[2].

Les années suivants cette période dorée sont plus difficiles pour le club dont les principaux acteurs quittent l'équipe ou arrivent au terme de leur carrière. Il se positionne ainsi comme une équipe de haut de classement avec plusieurs places dans les cinq premiers, et même deux places de vice-champion en 1967 et 1970. Ces deux années s'accompagnent par ailleurs de victoires en Coupe respectivement face au CSKA Moscou puis au Dinamo Tbilissi. Cette dernière victoire permet alors au Dynamo de se qualifier pour sa première compétition européenne de son histoire en prenant part à la Coupe des coupes 1971-1972. Dirigée alors par Konstantin Beskov, l'équipe l'emporte face aux Grecs de l'Olympiakos puis les Turcs d'Eskisehirspor, elle élimine par la suite l'Étoile rouge de Belgrade en quarts de finale avant de l'emporter aux tirs au but contre le Dynamo Berlin pour accéder à la finale de la compétition dès sa première participation. La finale disputée à Barcelone au Camp Nou s'achève cependant par une défaite des Soviétiques face aux Écossais des Glasgow Rangers sur le score de 3-2[10].

1973-1991 : Dernier titre de champion et fin de période soviétique[modifier | modifier le code]

Après ce parcours, l'équipe poursuit ses saisons inconstantes en championnat, terminant troisième en 1973 et en 1975, et sixième entre-temps. Elle termine finalement première lors du championnat printanier de 1976, remportant ainsi son treizième et dernier titre de champion d'Union soviétique sous la houlette d'Aleksandr Sevidov. Cette victoire est suivie l'année suivante d'une cinquième coupe nationale remportée face au Torpedo Moscou, lui permettant de participer à la Coupe des coupes 1977-1978 où le Dynamo connaît un nouveau parcours notable, éliminant notamment le Bétis Séville en quarts de finale avant de finalement échouer au tour suivant face à l'équipe autrichienne de l'Austria Vienne après avoir perdu la séance des tirs au but à l'issue de la confrontation. Finissant finaliste de la coupe en 1979, il se qualifie à nouveau pour la Coupe des coupes, étant cette fois vaincu en quarts de finale par le club français du FC Nantes.

Le début des années 1980 s'accompagne d'une période très difficile sportivement pour le club qui côtoie régulièrement le bas du classement entre 1980 et 1985, terminant même seizième en 1984 et n'évitant la relégation que d'un point. Cette dernière année voit cependant le club remporter sa sixième et dernière coupe d'Union soviétique, lui permettant de prendre part une à la Coupe des coupes 1984-1985 où il connaît à nouveau un très bon parcours le voyant atteindre le stade des demi-finales pour la troisième fois en quatre participations, qui s'achève cependant sur une nouvelle défaite à ce stade face au Rapid Vienne. Repris en main par Eduard Malofeev entre 1985 et 1987, le Dynamo parvient à faire son retour sur le podium pour la première fois depuis 1976 en terminant deuxième du championnat en 1986. Les dernières années du championnat soviétique le voit à nouveau stagner dans le milieu de classement, malgré une troisième place en 1990. À la dissolution de la compétition en 1991, le Dynamo se classe comme la troisième équipe la plus titrée du championnat avec onze titres de champion, derrière le Dynamo Kiev et le Spartak Moscou qui en comptent respectivement 13 et 12. Il se démarque par ailleurs comme étant la seule équipe à avoir pris part à l'intégralité des éditions de la première division soviétique. Il est également le troisième club ayant remporté le plus de coupes nationales avec six trophées, à égalité avec le Torpedo Moscou et à nouveau derrière le Spartak Moscou et le Dynamo Kiev.

1992-2016 : Intégration au championnat russe et première relégation[modifier | modifier le code]

Intégré directement au sein de la nouvelle première division russe en 1992, le Dynamo connaît des débuts relativement prometteurs dans la compétition, enchaînant trois podiums d'affilée entre 1992 et 1994 et remportant la Coupe de Russie en 1995 au détriment du Rotor Volgograd. Les années qui suivent voient cependant l'équipe retomber progressivement au classement, malgré une troisième place en 1997 et deux finales de coupe perdues en 1997 et 1999 face au Lokomotiv Moscou et au Zénith Saint-Pétersbourg respectivement.

En partenariat étroit avec la banque VTB à partir de 2005, le club entraîné par Andreï Kobelev entre 2006 et 2010, parvient notamment à atteindre la troisième place du championnat lors de la saison 2008, lui permettant de se qualifier pour la première fois de son histoire en Ligue des champions. Son parcours y est cependant très bref, avec une élimination d'entrée face au Celtic Glasgow au troisième tour de qualification avant d'être vaincu en barrages de Ligue Europa par le CSKA Sofia. En parallèle, VTB rachète la majorité des parts du club au cours de l'année 2009, en devenant le propriétaire majoritaire[11]. Les années suivants ce rachat voient l'équipe se positionner fréquemment dans les cinq premiers entre 2011 et 2015, atteignant par ailleurs une nouvelle finale de coupe nationale en 2012 avant d'y être battu par le Rubin Kazan.

Renforcé à l'été 2014 par plusieurs joueurs étrangers réputés tels que Mathieu Valbuena, Tomáš Hubočan, William Vainqueur, Stanislav Manolev ou encore Alexander Büttner ainsi que l'arrivée de l'entraîneur Stanislav Tchertchessov, le club connaît notamment un parcours notable en Ligue Europa, où il remporte l'intégralité de ses matchs lors de la phase de groupes avant de battre l'équipe belge d'Anderlecht lors des seizièmes de finale, mais tombant finalement au tour suivant contre Naples. Il termine par ailleurs quatrième du championnat dans la foulée. Le Dynamo est cependant exclus des compétitions européennes à l'issue de la saison en raison de non-respect des règles du fair-play financier[12]. Dans la foulée de cette sanction, une grande partie des joueurs du club décident de s'en aller, incluant les recrues de la saison précédente ainsi que d'autres cadres de plus long terme tels que Kevin Kurányi ou Balázs Dzsudzsák. Malgré le retour de Kobelev à la tête de l'équipe, celle-ci connaît un exercice 2015-2016 désastreux qui la voit terminer quinzième et avant-dernière, entraînant sa relégation directe en deuxième division pour la première fois de son histoire[13].

2016- : Retour en première division[modifier | modifier le code]

Repris en main par l'entraîneur ukrainien Yuriy Kalitvintsev, le club ne s'éternise finalement pas au deuxième échelon, dominant nettement la saison 2016-2017 et assurant sa promotion à sept journées de la fin du championnat[14] pour finalement l'emporter avec douze points d'avance sur son dauphin le FK Tosno tandis que Kirill Pantchenko termine meilleur buteur de la compétition avec 24 buts inscrits. En parallèle cependant, le club affiche des dettes s'élevant jusqu'à 13 milliards de roubles, soit approximativement 188 millions d'euros, et court le risque d'une perte de son statut professionnel[15]. Dans ce contexte, la banque VTB décide de revendre ses parts du club à la société sportive Dynamo pour un rouble à la fin du mois de décembre 2016, celui-ci décidant de ne redevenir que simple sponsor de l'équipe[16].

Après un mauvais début d'exercice 2017-2018, Kalitvintsev est renvoyé au mois d'octobre 2017 et remplacé par Dmitri Khokhlov[17], qui amène l'équipe au maintien en terminant huitième à l'issue de la saison puis douzième en 2019. L'été 2019 voit le Dynamo dépenser pas moins de trente millions d'euros afin de reconstruire son effectif, dont vingt millions pour le seul Maximilian Philipp du Borussia Dortmund, qui devient la recrue la plus chère de l'histoire du club[18]. Le reste des dépenses servent aux arrivées de Clinton Njie, Sebastian Szymański, Zaurbek Pliev, Oscar Hiljemark et Igor Kalinine, tandis que Sergueï Parchivliouk, Roman Neustädter, Ivan Ordets, Charles Kaboré, Ramil Sheydayev et Sylvester Igboun rejoignent le club gratuitement ou en prêt[19]. Malgré cela, le début de saison 2019-2020 est très compliqué et voit l'équipe pointer en avant-dernière position après douze journées de championnat, ce qui amène à la démission de Dmitri Khokhlov au début du mois d'octobre[20].

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du Dynamo Moscou
Compétitions nationales Compétitions soviétiques Compétitions internationales

Classements en championnat[modifier | modifier le code]

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat d'Union soviétique de 1936 à 1991.

Championnat d'URSS de footballChampionnat d'URSS de football
Championnat d'URSS de football
Championnat d'URSS de football

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat de Russie depuis 1992.

Championnat de Russie de football
Championnat de Russie de footballChampionnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football

Bilan général[modifier | modifier le code]

Bilan général du Dynamo Moscou au 26 mai 2019[21],[22]
Compétition M V N D BP BC Diff.
URSS Championnat d'Union soviétique 1 502 717 408 377 2 479 1 478 +1 001
Coupe d'Union soviétique 187 116 31 40 341 156 +185
Coupe de la fédération 26 11 7 8 36 33 +3
Total URSS 1 715 844 446 425 2 856 1 667 +1 189
Russie Championnat de Russie 802 323 237 242 1 110 923 +187
Championnat de Russie de D2 38 26 9 3 64 24 +39
Coupe de Russie 88 53 10 25 142 82 +60
Supercoupe de Russie 4 1 0 3 7 11 -4
Coupe de la Ligue 2 0 1 1 2 3 -1
Total Russie 934 403 257 274 1 325 1 043 +282
International Ligue des champions 2 1 0 1 1 2 -1
Coupe des coupes 35 18 8 9 51 31 +20
Ligue Europa 68 27 18 23 87 93 -6
Coupe Intertoto 6 3 2 1 10 9 +1
Coupe de la CEI 3 3 0 0 10 2 +8
Total International 114 52 28 34 159 137 +22
Total 2 763 1 299 731 733 4 340 2 847 +1 493

Joueurs et personnalités du club[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

La liste suivante présente les présidents du club depuis 1989 :

  • Drapeau : URSS Vladimir Pilguy (1989-1990)
  • Drapeau : Russie Valeri Syssoïev (1991-1992)
  • Drapeau : Russie Nikolaï Tolstykh (1993-2001)
  • Drapeau : Russie Vladimir Oulianov (2002)
  • Drapeau : Russie Iouri Zavarzine (2002-2006)
  • Drapeau : Russie Dmitri Ivanov (2006-2009)
  • Drapeau : Russie Iouri Issaïev (2009-2012)
  • Drapeau : Russie Guennadi Soloviov (2012-2013)
  • Drapeau : Russie Boris Rotenberg (2013-2015)
  • Drapeau : Russie Vassili Titov (2015-2016)
  • Drapeau : Russie Vladimir Pronitchev (2016)
  • Drapeau : Russie Ievgueni Mouraviov (2016-2018)
  • Drapeau : Russie Sergueï Fiodorov (2018-2019)
  • Drapeau : Russie Andreï Milkine (2019-)

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

La liste suivante présente les différents entraîneurs du club depuis sa fondation[23] :

Effectif professionnel[modifier | modifier le code]

À jour au 2 septembre 2019

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau de la Russie G Anton Chounine Capitaine
2 Drapeau de la Russie D Grigori Morozov
3 Drapeau de la Russie D Zaurbek Pliev
4 Drapeau de la Russie D Vladimir Rykov
5 Drapeau de l'Allemagne A Maximilian Philipp
6 Drapeau de la Russie M Artur Ioussoupov
7 Drapeau du Portugal M Miguel Cardoso
8 Drapeau de la Russie A Kirill Pantchenko
9 Drapeau du Cameroun A Clinton Njie
10 Drapeau de la Lituanie M Fiodor Černych
11 Drapeau de la Pologne M Sebastian Szymański
12 Drapeau de la Russie M Danil Lipovoï
13 Drapeau de la Russie D Igor Kalinine
15 Drapeau de la Russie D Roman Neustädter
No. Nat. Position Nom du joueur
17 Drapeau de la Russie D Sergueï Parchivliouk
18 Drapeau de l'Ukraine D Ivan Ordets
19 Drapeau de la Russie M Vladimir Moskvitchiov
20 Drapeau de la Russie M Viatcheslav Grouliov
22 Drapeau de la Russie M Joãozinho
23 Drapeau de la Russie M Anton Sosnine
24 Drapeau de la Russie D Roman Yevgenyev
31 Drapeau de la Russie G Igor Lechtchouk
34 Drapeau de la Russie M Konstantin Rausch
44 Drapeau de la Bosnie-Herzégovine D Toni Šunjić
77 Drapeau du Burkina Faso M Charles Kaboré
88 Drapeau de la Suède M Oscar Hiljemark
99 Drapeau de l'Azerbaïdjan A Ramil Sheydayev
Drapeau du Nigeria A Sylvester Igboun

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Le Ballon d'or 1963 Lev Yachine passe l'intégralité de sa carrière au Dynamo entre 1950 et 1970.
Avec 406 matchs joués entre 1975 et 1987, Aleksandr Novikov est le joueur le plus capé de l'histoire du club.
Formé au club, Aleksandr Kokorin évolue au Dynamo entre 2008 et 2016.

La liste suivante présente les joueurs ayant obtenus des distinctions individuelles notables au cours de leur passage au club.

Nom Période au club Performances
Drapeau : URSS Vassili Smirnov 1931-1939 Meilleur buteur du championnat soviétique en 1937.
Drapeau : URSS Mikhaïl Semitchastny 1936-1950 Meilleur buteur du championnat soviétique au printemps 1936.
Drapeau : URSS Vassili Trofimov 1939-1953 Équipe-type du championnat soviétique en 1948 et 1950.
Drapeau : URSS Sergueï Soloviov 1940-1952 Meilleur buteur de l'histoire du club (152 buts).
Meilleur buteur du championnat soviétique en 1940 et 1948.
Drapeau : URSS Vsevolod Blinkov 1940-1953 Équipe-type du championnat soviétique en 1948 et 1949.
Drapeau : URSS Konstantin Beskov 1941-1954 Équipe-type du championnat soviétique en 1949 et 1950.
Drapeau : URSS Vladimir Iline 1946-1957 Meilleur buteur du championnat soviétique en 1954.
Drapeau : URSS Sergueï Salnikov 1950-1954 Équipe-type du championnat soviétique en 1953.
Drapeau : URSS Lev Yachine 1950-1970 Ballon d'or en 1963.
Membre de l'équipe mondiale du XXe siècle.
Joueur en or de l'UEFA.
Gardien de but soviétique de l'année en 1960, 1963 et 1966.
Équipe-type du championnat soviétique à treize reprises entre 1953 et 1968.
Drapeau : URSS Ievgueni Baïkov 1951-1958 Équipe-type du championnat soviétique en 1953.
Drapeau : URSS Konstantin Krizhevsky 1953-1961 Équipe-type du championnat soviétique en 1953.
Drapeau : URSS Boris Kuznetsov 1953-1961 Équipe-type du championnat soviétique en 1957, 1958 et 1959.
Drapeau : URSS Genrich Fiedosov 1954-1961 Équipe-type du championnat soviétique en 1957.
Drapeau : URSS Iouri Kuznetsov 1955-1959 Équipe-type du championnat soviétique en 1959.
Drapeau : URSS Vladimir Kesarev 1956-1965 Équipe-type du championnat soviétique en 1957, 1958 et 1959.
Drapeau : URSS Eduard Mudrik 1957-1968 Équipe-type du championnat soviétique en 1964.
Drapeau : URSS Igor Tchislenko 1957-1970 Équipe-type du championnat soviétique en 1964 et 1966.
Drapeau : URSS Viktor Anichkin 1960-1972 Équipe-type du championnat soviétique en 1967.
Drapeau : URSS Valery Zikov 1966-1975 Équipe-type du championnat soviétique en 1967, 1968, 1970 et 1971.
Drapeau : URSS Gennady Yevriuzhikin 1966-1976 Équipe-type du championnat soviétique en 1970.
Drapeau : URSS Anatoli Kojemiakine 1970-1974 Équipe-type du championnat soviétique en 1973.
Drapeau : URSS Vladimir Pilguy 1970-1981 Gardien de but soviétique de l'année en 1973.
Équipe-type du championnat soviétique en 1973.
Drapeau : URSS Aleksandr Makhovikov 1970-1983 Équipe-type du championnat soviétique en 1977 et 1978.
Drapeau : URSS Aleksandr Bubnov 1974-1982 Équipe-type du championnat soviétique en 1977 et 1978.
Drapeau : URSS Aleksandr Novikov 1975-1987 Joueur le plus capé de l'histoire du club (406 matchs).
Drapeau : URSS Aleksandr Minayev 1976-1984 Équipe-type du championnat soviétique en 1976.
Drapeau : URSS Aleksandr Ouvarov 1978-1991 Équipe-type du championnat soviétique en 1990.
Drapeau : URSS Aleksandr Borodiouk 1982-1989 Meilleur buteur du championnat soviétique en 1986 et 1988.
Drapeau : Russie Igor Dobrovolski 1986-1990
1993-1994
Footballeur soviétique de l'année en 1990.
Équipe-type du championnat soviétique entre 1989 et 1990.
Drapeau : URSS Igor Kolyvanov 1986-1991 Footballeur soviétique de l'année en 1991.
Meilleur buteur du championnat soviétique en 1991.
Équipe-type du championnat soviétique en 1991.
Drapeau : Russie Igor Skliarov 1987-1993 Équipe-type du championnat russe en 1992.
Drapeau : Russie Andreï Tchernychov 1988-1991
1993-1994
Équipe-type du championnat soviétique en 1990 et 1991.
Drapeau : Russie Igor Skliarov 1987-1993 Équipe-type du championnat russe en 1992.
Drapeau : Russie Igor Simutenkov 1990-1994 Footballeur de l'année en Russie en 1994.
Meilleur buteur du championnat russe en 1994.
Équipe-type du championnat russe en 1994.
Drapeau : Géorgie Omari Tetradze 1991-1994 Équipe-type du championnat russe en 1994.
Drapeau : Azerbaïdjan Vali Gasimov 1992 Meilleur buteur du championnat russe en 1992.
Équipe-type du championnat russe en 1992.
Drapeau : Russie Oleg Teriokhine 1995-1999 Équipe-type du championnat russe en 1997 et 1998.
Drapeau : Ukraine Dmytro Tyapushkin 1997-1998 Gardien de but de l'année en Russie en 1997.
Drapeau : Russie Rolan Goussev 1997-2002 Équipe-type du championnat russe en 2000 et 2001.
Drapeau : Portugal Danny 2005-2008 Équipe-type du championnat russe en 2008.
Drapeau : Russie Denis Kolodine 2005-2013 Équipe-type du championnat russe en 2006 et 2008.
Drapeau : Russie Aleksandr Kokorin 2008-2016 Équipe-type du championnat russe en 2013 et 2014.
Drapeau : Russie Aleksandr Samedov 2010-2012 Équipe-type du championnat russe en 2012.

Autres joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Affluences du Dynamo Moscou depuis la saison 1970[24]
Arena KhimkiStade Dynamo (Moscou)

Partenariat[modifier | modifier le code]

Par l'entremise de FedCom, principal sponsor de l'AS Monaco, a été mis en place le 1er mars 2006 un partenariat sportif entre ces deux clubs. Ce partenariat d'une durée de deux ans, reconductible, portera sur l'échange de joueurs, l'organisation de stages et la recherche de sponsors communs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) « История Общества "Динамо" », sur dynamo.org.ru (consulté le 23 juin 2019)
  2. a et b « KGB, propagande et "araignée noire" : le Dynamo Moscou, le nouveau club maudit de Mathieu Valbuena », sur francetvinfo.fr, (consulté le 23 juin 2019)
  3. a b et c (ru) « История клуба », sur fcdynamo.ru (consulté le 23 juin 2019)
  4. (ru) « Чемпионат Москвы 1924 весна », sur cska-games.ru (consulté le 23 juin 2019)
  5. (ru) « Чемпионат Москвы 1928 », sur cska-games.ru (consulté le 23 juin 2019)
  6. (ru) « Чемпионат Москвы 1930 осень », sur cska-games.ru (consulté le 23 juin 2019)
  7. (ru) « Чемпионат Москвы 1931 », sur cska-games.ru (consulté le 23 juin 2019)
  8. (ru) « Чемпионат Москвы 1934 осень », sur cska-games.ru (consulté le 23 juin 2019)
  9. (ru) « Чемпионат Москвы 1935 весна », sur cska-games.ru (consulté le 23 juin 2019)
  10. (en) « European Debuts of Soviet and Russian Teams: A Chronology », sur russianfootballnews.com, (consulté le 1er janvier 2019)
  11. (ru) « Снова по новой. «Динамо» опять меняет курс и структуру », sur championat.com,‎ (consulté le 23 juin 2019)
  12. (ru) «Динамо» на один сезон отстранено от еврокубков, в Лиге Европы-2015/16 сыграет «Рубин», sur sports.ru,‎ (consulté le 23 juin 2019)
  13. (ru) « Опозорили имя "Динамо": "бело-голубые" впервые в истории вылетели из РФПЛ », sur ria.ru,‎ (consulté le 28 janvier 2019)
  14. (ru) « «Динамо-Москва» возвращается в Премьер-Лигу с рекордом ФНЛ! », sur 1fnl.ru,‎ (consulté le 8 juin 2018)
  15. (ru) « Евгений Муравьев: Не знал, насколько в «Динамо» все сложно », sur ria.ru,‎ (consulté le 23 juin 2019)
  16. (ru) « ВФСО "Динамо" приняло решение купить акции одноименного футбольного клуба у банка ВТБ », sur ria.ru,‎ (consulté le 23 juin 2019)
  17. (ru) « Хохлов сменил Калитвинцева », sur fcdynamo.ru,‎ (consulté le 6 mai 2019)
  18. (ru) « Футболист дортмундской "Боруссии" Филипп перешел в московское "Динамо" », sur tass.ru,‎ (consulté le 9 août 2019)
  19. « Transferts 19/20 », sur transfermarkt.fr (consulté le 9 août 2019)
  20. (ru) « "Не получилось". Дмитрий Хохлов покинул пост главного тренера московского "Динамо" », sur tass.ru,‎ (consulté le 6 octobre 2019)
  21. (ru) « Statistiques de la période soviétique », sur wildstat.ru (consulté le 19 avril 2019)
  22. (ru) « Statistiques de la période russe », sur wildstat.ru (consulté le 19 avril 2019)
  23. (ru) « ТРЕНЕРЫ », sur footballfacts.ru (consulté le 20 mars 2019)
  24. (en) « Historique des affluences », sur european-football-statistics.co.uk

Liens externes[modifier | modifier le code]