Dmitri Cheryshev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dmitri Cheryshev
Image illustrative de l’article Dmitri Cheryshev
Cheryshev en 2011.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Russie FK Nijni Novgorod
(entraîneur)
Biographie
Nom Dmitri Nikolaïevitch Cheryshev
Nationalité Drapeau : Russie Russe
Naissance (50 ans)
Lieu Gorki (URSS)
Taille 1,69 m (5 7)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
0Drapeau : URSS Torpedo Gorki
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1986-1988Drapeau : URSS Khimik Dzerjinsk 025 0(3)
1990-1992Drapeau : Russie Lokomotiv Nijni Novgorod 080 (14)
1993-1996Drapeau : Russie Dynamo Moscou 128 (43)
1996-2001Drapeau : Espagne Sporting de Gijón 172 (52)
2001-2002 Drapeau : Espagne Burgos CF 024 0(1)
2002-2003 Drapeau : Espagne Real Aranjuez
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1992 Drapeau : Communauté des États indépendants CEI 003 0(0)
1994-1998 Drapeau : Russie Russie010 0(1)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2003Drapeau : Espagne Real Aranjuez
2011-2012Drapeau : Russie Volga Nijni Novgorod11v 06n 21d
2014-2015Drapeau : Kazakhstan Irtych Pavlodar02v 06n 06d
2016-2017Drapeau : Russie Mordovia Saransk07v 04n 15d
2018-Drapeau : Russie FK Nijni Novgorod20v 08n 13d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 25 mai 2019

Dmitri Nikolaïevitch Cheryshev (en russe : Дмитрий Николаевич Черышев ; en français : Dimitri Nikolaïevitch Tcherychev) est un ancien footballeur international russe né le 11 mai 1969 à Gorki, aujourd'hui Nijni Novgorod, en Union soviétique. Reconverti comme entraîneur, il dirige actuellement l'équipe première du FK Nijni Novgorod.

Il est le père de Denis Cheryshev, lui aussi footballeur international russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Cheryshev naît à Gorki, ville où il passe toute sa jeunesse, intégrant notamment l'équipe locale du Torpedo avant d'être recruté par le Khimik Dzerjinsk en 1986, où il fait ses débuts professionnels la même année au sein de la troisième division soviétique en disputant dix matchs pour un but inscrit à l'âge de 17 ans. Il joue ensuite une quinzaine de matchs pour deux buts marqués lors de la saison 1987 avant de partir faire son service militaire[1]. À son retour de l'armée, Cheryshev s'engage avec le Lokomotiv Nijni Novgorod, club de deuxième division où il s'impose rapidement comme titulaire, inscrivant notamment sept buts en 1991 tandis que le club est promu dans la nouvelle première division russe en 1992 après la disparition de l'Union soviétique. Pour sa première saison dans l'élite, il dispute dix-huit matchs et inscrit quatre buts lors de la deuxième phase de la compétition, incluant un doublé contre le CSKA Moscou le 31 octobre 1992[2].

À l'issue de cette dernière saison, il est recruté par le Dynamo Moscou en début d'année 1993. Sa première saison au club le voit disputer vingt-deux matchs et marquer sept buts, incluant notamment un triplé contre le Luch Vladivostok le 14 octobre 1993 à l'occasion d'une victoire 7-1 des siens[3], tandis que le Dynamo termine troisième du championnat. Il découvre la même année les compétitions européennes en prenant part à la Coupe UEFA 1993-1994, où l'équipe est cependant éliminée d'entrée par l'Eintracht Francfort. Devenant par la suite un titulaire régulier, il inscrit huit buts en championnat lors de la saison 1994 qui voit son équipe atteindre la deuxième place loin derrière le Spartak Moscou et prend à nouveau part à la campagne du Dynamo en Coupe UEFA, où il inscrit trois buts en quatre matchs, un doublé contre le RFC Sérésien et un autre contre le Real Madrid, ce dernier club éliminant finalement les siens à l'issue du deuxième tour. Il prend également part à la campagne du club en Coupe de Russie qui débouche sur la victoire du Dynamo en juin 1995, bien que Cheryshev ne participe pas à la finale. Cela lui permet ainsi prend part entre 1995 et 1996 à la Coupe des coupes où le Dynamo atteint le stade des quarts de finale avant d'être vaincu par le Rapid Vienne. L'année 1996 s'avère par ailleurs la plus prolifique de sa carrière, le joueur inscrivant dix-sept buts en championnat, ce qui lui permet de se classer troisième au classement des buteurs.

Peu après la fin de la saison 1996, Cheryshev est recruté par le club espagnol du Sporting de Gijón au mois de novembre 1996. Il s'y impose rapidement comme titulaire et inscrit huit buts pour sa première saison en première division espagnole, aidant l'équipe au maintien. La saison suivante est cependant désastreuse et le Sporting termine largement dernier du championnat et est relégué en deuxième division. Il décide malgré cela de rester au club où il reste trois saisons entre 1998 et 2001, disputant plus d'une centaine de matchs et inscrivant 33 buts en championnat durant cette période. Il rejoint par la suite le Burgos CF lors de la saison 2001-2002 où il joue une vingtaine de matchs avant de terminer sa carrière l'année suivante sur un bref passage en cinquième division avec le Real Aranjuez CF (en), raccrochant définitivement les crampons à l'âge de 34 ans.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Cheryshev fait ses débuts internationaux sous les couleurs de la Communauté des États indépendants lors d'un match amical contre les États-Unis le 25 janvier 1992. Il dispute ses deux seuls autres matchs avec cette sélection en l'espace d'une semaine, affrontant le Salvador le 29 janvier puis les États-Unis à nouveau le 2 février[4]. Il ne prend pas part à l'Euro 1992. Il dispute son premier match avec la sélection russe deux ans plus tard, une nouvelle fois contre les États-Unis le 29 janvier 1994. Avec la Sbornaïa il est capé à dix reprises, disputant quatre matchs de qualification pour l'Euro 1996 puis pour la Coupe du monde 1998, et marquant son unique but contre Saint-Marin le 7 juin 1995[4].

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Peu avant la fin de sa carrière de joueur en 2003, Cheryshev occupe brièvement le poste d'entraîneur-joueur avec le Real Aranjuez. Il poursuit par la suite ses études pour devenir entraîneur, décrochant une licence Pro de l'UEFA en 2006. C'est cette même année qu'il déménage à Madrid, devenant entraîneur dans les équipes de jeunes du Real Madrid où évolue notamment son fils Denis.

Il devient brièvement directeur du football au Sibir Novossibirsk entre décembre 2010 et juin 2011[5] avant de devenir entraîneur principal du Volga Nijni Novgorod pour la saison 2011-2012[6]. Sous ses ordres, l'équipe parvient notamment à se maintenir en première division et à atteindre les demi-finales de la Coupe de Russie. Il quitte cependant le club à l'issue de la saison.

Cheryshev est par la suite nommé entraîneur de l'équipe des jeunes du Zénith Saint-Pétersbourg en juillet 2013[7], avec qui il prend notamment part à la première édition de la Ligue de la jeunesse de l'UEFA, où le Zénith termine dernier de son groupe avec un seul point en six matchs. Il quitte son poste en mai 2014[8].

En octobre 2014, il est nommé entraîneur du club kazakh de l'Irtych Pavlodar[9]. Il est renvoyé dès le mois de mai 2015 alors que l'équipe se trouve dixième du championnat après dix journées[10]. Il intègre le staff d'Unai Emery au FC Séville le mois suivant[11].

En juin 2016, Cheryshev est nommé entraîneur principal du Mordovia Saransk, tout juste relégué de première division[12]. Il est renvoyé à la fin du mois de janvier 2017 alors que le club pointe à la dix-huitième place de la deuxième division[13].

Il devient entraîneur principal du FK Nijni Novgorod en juillet 2018[14]. Il s'y voit alors donné l'objectif de faire monter le club en première division d'ici à la fin de l'exercice 2019-2020[15]. Pour sa première saison, il parvient à amener l'équipe à la quatrième place du classement et à la qualifier pour les barrages[16], mais ne parvient par la suite pas à l'emporter face au Krylia Sovetov Samara et échoue ainsi à la promotion[17].

Statistiques[modifier | modifier le code]

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

Statistiques de Dmitri Cheryshev
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
1986 Drapeau de l'URSS Khimik Dzerjinsk D3 10 1 - - - - - 10 1
1987 Drapeau de l'URSS Khimik Dzerjinsk D3 15 2 - - - - - 15 2
Sous-total 25 3 - - - - - 25 3
1990 Drapeau de l'URSS Lokomotiv Nijni Novgorod D2 27 3 - - - - - 27 3
1991 Drapeau de l'URSS Lokomotiv Nijni Novgorod D2 34 7 - - - - - 34 7
1992 Drapeau de la Russie Lokomotiv Nijni Novgorod D1 18 4 1 0 - - - 19 4
Sous-total 79 14 1 0 - - - 80 14
1993 Drapeau de la Russie Dynamo Moscou D1 22 7 2 0 C3 2 0 26 7
1994 Drapeau de la Russie Dynamo Moscou D1 24 8 2 0 C3 4 3 30 11
1995 Drapeau de la Russie Dynamo Moscou D1 27 5 4 1 C2 4 0 35 6
1996 Drapeau de la Russie Dynamo Moscou D1 31 17 2 2 C2+C3 2+2 0 37 19
Sous-total 104 37 10 3 - 14 3 128 43
1996-1997 Drapeau de l'Espagne Sporting de Gijón D1 28 8 2 0 - - - 30 8
1997-1998 Drapeau de l'Espagne Sporting de Gijón D1 27 6 2 1 - - - 29 7
1998-1999 Drapeau de l'Espagne Sporting de Gijón D2 36 13 7 4 - - - 43 17
1999-2000 Drapeau de l'Espagne Sporting de Gijón D2 30 13 2 0 - - - 32 13
2000-2001 Drapeau de l'Espagne Sporting de Gijón D2 37 7 1 0 - - - 38 7
Sous-total 158 47 14 5 - - - 172 52
2001-2002 Drapeau de l'Espagne Burgos CF D2 23 1 1 0 - - - 24 1
Sous-total 23 1 1 0 - - - 24 1
Total sur la carrière 389 102 26 8 - 14 3 429 113

En tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Statistiques d'entraîneur de Dmitri Cheryshev au 25 mai 2019
Club Début Fin Résultats
M V N D V. %
Drapeau : Russie Volga Nijni Novgorod 38 11 6 21 28,9
Drapeau : Kazakhstan Irtych Pavlodar 14 2 6 6 14,3
Drapeau : Russie Mordovia Saransk 26 7 4 15 26,9
Drapeau : Russie FK Nijni Novgorod en cours 41 20 8 13 48,8
Total 119 40 24 55 33,6

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) « Обратная сторона «Реала» », sur sports.ru,‎ (consulté le 12 juillet 2018)
  2. « Feuille du match CSKA Moscou - Lokomotiv Nijni Novgorod », sur transfermarkt.fr, (consulté le 7 mai 2019)
  3. « Feuille du match Dynamo Moscou - Luch Vladivostok », sur transfermarkt.fr, (consulté le 7 mai 2019)
  4. a et b (en) « Dmitriy Nikolaievich Cheryshev - International Appearances », sur rsssf.com (consulté le 12 juillet 2018)
  5. (ru) « Контракт с Дмитрием Черышевым подписан », sur fc-sibir.ru,‎ (consulté le 12 juillet 2018)
  6. (ru) « Черышев утверждён на посту главного тренера "Волги" », sur championat.com,‎ (consulté le 12 juillet 2018)
  7. (ru) « Черышев возглавил молодёжный состав "Зенита", Радимов — "Зенит-2" », sur championat.com,‎ (consulté le 12 juillet 2018)
  8. (ru) « Дмитрий Черышев покидает молодежную команду «Зенита» », sur sports.ru,‎ (consulté le 12 juillet 2018)
  9. (ru) « Дмитрий Черышев возглавил «Иртыш» », sur sports.ru,‎ (consulté le 12 juillet 2018)
  10. (ru) « Дмитрий Черышев отправлен в отставку с поста главного тренера «Иртыша» », sur sports.ru,‎ (consulté le 12 juillet 2018)
  11. (ru) « Дмитрий Черышев вошёл в тренерский штаб «Севильи» », sur championat.com,‎ (consulté le 12 juillet 2018)
  12. (ru) « ДМИТРИЙ ЧЕРЫШЕВ - НОВЫЙ ГЛАВНЫЙ ТРЕНЕР «МОРДОВИИ» », sur fc-mordovia.ru,‎ (consulté le 12 juillet 2018)
  13. (ru) « Черышев отстранен от работы в «Мордовии» », sur sportbox.ru,‎ (consulté le 12 juillet 2018)
  14. (ru) « Дмитрий Черышев возглавил «Нижний Новгород» », sur sports.ru,‎ (consulté le 12 juillet 2018)
  15. (ru) « Врио губернатора: "Нижний Новгород" должен выйти в РФПЛ в ближайшие два сезона », sur tass.ru,‎ (consulté le 13 juillet 2018)
  16. (ru) « «Тамбов» стал победителем первенства ФНЛ, «Нижний Новгород» сыграет в стыковых матчах », sur sportbox.ru,‎ (consulté le 25 mai 2019)
  17. (ru) « "Крылья Советов" проиграли "Нижнему Новгороду" во втором стыковом матче, но остались в РПЛ », sur tass.ru,‎ (consulté le 2 juin 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]