Championnat de Russie de football 2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Premier-Liga
2008

Description de l'image RFPL logo.gif.
Généralités
Édition 17e
Date du 14 mars 2008 au 22 novembre 2008
Palmarès
Tenant du titre Zénith Saint-Pétersbourg
Promu(s) Chinnik Iaroslavl
Terek Grozny

Navigation

La saison 2008 de Premier-Liga est la dix-septième édition de la première division russe.

Lors de cette saison, le Zénith Saint-Pétersbourg a tenté de conserver son titre de champion de Russie face aux quinze meilleurs clubs russes lors d'une série de matchs se déroulant sur toute l'année.

Chacun des seize clubs participant au championnat a été confronté à deux reprises aux quinze autres.

Malgré la disparition de la Coupe Intertoto qui a vécu sa dernière édition en 2008, seules cinq places étaient qualificatives pour les compétitions européennes, la sixième place étant celles du vainqueur de la Coupe de Russie 2008-2009.

C'est le Roubine Kazan qui a été sacré champion de Russie pour la première fois de son histoire.

Les 16 clubs participants[modifier | modifier le code]

Localisation des clubs engagés dans le championnat.
Club Stade Capacité Ville
Amkar Perm Zvezda 20 000 Perm
Chinnik Iaroslavl Chinnik 19 000 Iaroslavl
CSKA Moscou Loujniki 76 000 Moscou
Dynamo Moscou Dynamo 36 540 Moscou
FK Khimki Arena-Khimki 18 000 Khimki
FK Moscou Eduard Streltsov 13 420 Moscou
Krylia Sovetov Samara Metallourg 33 220 Samara
Lokomotiv Moscou Lokomotiv 28 800 Moscou
Luch-Energiya Vladivostok Dynamo 10 200 Vladivostok
Roubine Kazan Central 30 130 Kazan
Satourn Ramenskoïe Satourn 16 730 Ramenskoïe
Spartak Moscou Loujniki 76 000 Moscou
Spartak Naltchik Spartak 14 400 Nalchik
Terek Grozny Sultan Bilimkhanov 10 400 Grozny
Tom Tomsk Troud 14 950 Tomsk
Zénith Saint-Pétersbourg Petrovsky 21 730 Saint-Pétersbourg

Compétition[modifier | modifier le code]

Pré-saison[modifier | modifier le code]

Andreï Archavine (Zénith Saint-Pétersbourg), une des étoiles montantes du football russe.

À l'orée de sa seizième édition, les clubs de la Premier-Liga espéraient se relancer sur la scène européenne après une saison 2006-2007 catastrophique avec aucun club en huitième de finale autant de la Coupe UEFA que de la Ligue des Champions et un début de campagne européenne 2007-2008 mitigé.

Le Zénith Saint-Pétersbourg seul club non-moscovite à avoir décroché le titre de champion depuis 10 ans avait fort à faire face aux costaud de la capitale. En effet, les six clubs classés de la 2e à la 7e place en 2007, se trouvaient à Moscou, mais seulement certains semblaient en mesure de pouvoir lutter pour le titre, le Spartak Moscou battu de peu la saison précédente, ou encore le CSKA Moscou et le FK Moscou qui avaient fait de très bonne saison.

Il fallait également compter sur les gloires du passé comme le Lokomotiv Moscou (vainqueur de la Coupe de Russie) ou le Dynamo Moscou qui souhaitaient renouer avec les hautes sphères du football russe.

Le coup d'envoi de la saison a été donné par le Zénith Saint-Pétersbourg qui a battu le Lokomotiv Moscou lors de la Supercoupe de Russie.

Moments forts de la saison[modifier | modifier le code]

La première surprise de la saison a été la victoire du Roubine Kazan lors de la 2e journée sur le terrain du tenant du titre le Zénith Saint-Pétersbourg (1-3). Surprise confirmé puisque le club Tatars enchaina sept victoires consécutives avant d'être stoppé par le Spartak Moscou lors de la 8e journée.

Ce début de saison a été particulièrement marqué par la glorieuse épopée du Zénith Saint-Pétersbourg en Coupe UEFA. En effet, après avoir sorti l'Olympique de Marseille, le Bayer Leverkusen et le Bayern Munich pourtant favori de l'épreuve, le club russe a battu en finale dans le City of Manchester Stadium, le Glasgow Rangers sur le score de deux buts à zéro.

Après une trève qui a permis à l'équipe de Russie d'atteindre les demi-finale de l'Euro 2008, le mois de juillet a été marqué par le mémorable derby entre le Spartak Moscou et CSKA Moscou, derby remporté par le second au Stade Loujniki sur le score de cinq buts à un. Autre victoire mémorable de cette saison, celle du Zénith Saint-Pétersbourg qui a corrigé le Luch-Energiya Vladivostok huit buts à un au mois d'octobre.

Il a fallu attendre la 27e journée pour voir sacrer le Roubine Kazan pour la première fois de son histoire après avoir été en tête de la Premier-Liga de la première à la dernière journée. Par contre il n'y a pas eu d'exploit pour le Chinnik Iaroslavl promu l'année précédente et qui a retrouvé la Pervaja Liga en compagnie du Luch-Energiya Vladivostok qui avait éviter de justesse cette relégation en 2007.

Qualifications en coupes d'Europe[modifier | modifier le code]

À l'issue de la saison, les clubs placés aux deux premières places du championnat se sont qualifiés pour la phase de groupes de la Ligue des champions 2009-2010, le troisième s'est quant à lui qualifié pour le troisième tour de qualification des non-champions de cette même Ligue des champions.

Le vainqueur de la Coupe de Russie 2008-2009[1] et le finaliste ayant terminé dans les trois premiers du championnat, c'est le quatrième qui a pris la première des trois places en Ligue Europa 2009-2010, les deux autres places sont revenues au cinquième et sixième du championnat. Il est à noter cependant que les deux premières places étaient directement qualificatives pour le tour de barrages de la compétition alors que la dernière n'était qualificative que pour le troisième tour de qualification.

Classement[modifier | modifier le code]

Le classement est basé sur le barème classique de points (victoire à 3 points, match nul à 1, défaite à 0).

Pour départager les équipes à égalité de points, on tient d'abord compte des confrontations directes, puis si la qualification ou la relégation est en jeu, les deux équipes jouent une rencontre d'appui sur terrain neutre.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Rubin Kazan 60 30 18 6 6 44 26 +18
2 CSKA Moscou (C) 56 30 16 8 6 53 24 +29
3 Dynamo Moscou 54 30 15 9 6 41 29 +12
4 Amkar Perm 51 30 14 9 7 31 22 +9
5 Zénith Saint-Pétersbourg (T) 48 30 12 12 6 59 37 +22
6 Krylia Sovetov Samara[2] 48 30 12 12 6 46 28 +18
7 Lokomotiv Moscou 47 30 13 8 9 37 32 +5
8 Spartak Moscou 44 30 11 11 8 43 39 +4
9 FK Moscou 38 30 9 11 10 34 36 -2
10 Terek Grozny (P) 35 30 9 8 13 28 42 -14
11 Satourn Ramenskoïe 33 30 7 12 11 26 30 -4
12 Spartak Naltchik 32 30 8 8 14 30 39 -9
13 Tom Tomsk 29 30 7 8 15 23 39 -16
14 FK Khimki 27 30 6 9 15 34 54 -20
15 Chinnik Iaroslavl (P) 22 30 5 7 18 25 48 -23
16 Luch-Energiya Vladivostok 21 30 3 12 15 24 53 -29


Légende : Qualifications et relégations
Ligue des Champions 2009-2010 (Phase de groupes)
Ligue des Champions 2009-2010 (3e tour de qualification des non-champions)
Ligue Europa 2009-2010 (Tour de barrages)
Ligue Europa 2009-2010 (3e tour de qualification)
Relégation en Pervaja Liga
(T) : Tenant du titre 2008
(P) : Promu 2008
(C) : Vainqueur Coupe de Russie

Matchs[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) Amk Chi CSK DyM Khi FKM Kry LoM Luc Rou Sat SpM SpN Ter Tom Zén
Amkar Perm 1-1 3-3 1-2 3-1 2-0 1-0 0-0 2-0 1-2 1-0 2-0 0-0 0-0 0-0 1-1
Chinnik Iaroslavl 1-1 1-5 1-1 1-1 1-1 0-1 0-1 3-0 0-1 1-0 4-2 2-1 3-1 1-0 1-3
CSKA Moscou 4-1 0-1 0-2 4-3 0-2 0-0 0-0 4-1 4-0 1-0 1-1 0-1 2-0 2-1 0-0
Dynamo Moscou 1-0 4-3 1-3 2-0 1-1 2-2 4-2 2-0 0-2 2-1 2-0 1-0 2-1 2-0 1-0
FK Khimki 0-3 3-3 1-2 1-1 0-2 1-0 2-2 3-1 0-4 2-1 0-0 2-0 0-1 1-1 1-4
FK Moscou 0-1 2-1 1-4 1-1 2-2 1-1 0-3 3-0 1-2 0-0 2-1 1-3 0-0 2-1 0-2
Krylia Sovetov Samara 2-0 1-1 0-2 3-3 3-0 1-1 2-0 2-1 2-2 4-0 4-0 2-0 4-3 3-0 0-3
Lokomotiv Moscou 0-1 2-2 0-2 0-1 0-2 3-2 2-0 2-2 0-1 0-0 3-0 0-0 2-0 2-0 0-3
Luch-Energiya Vladivostok 0-1 2-2 1-3 1-0 1-1 1-1 0-0 2-3 1-1 0-0 1-0 0-2 1-1 0-0 0-0
Roubine Kazan 1-0 0-3 0-0 1-0 2-0 0-1 3-0 1-2 1-0 0-0 1-1 3-0 1-3 2-1 4-1
Satourn Ramenskoïe 0-0 0-0 0-4 2-0 2-2 0-0 0-0 1-2 2-1 1-2 4-0 1-1 3-1 2-0 1-1
Spartak Moscou 1-2 1-2 1-0 2-0 3-2 0-1 0-0 1-2 1-2 0-2 0-1 2-1 1-1 0-1 2-2
Spartak Naltchik 0-1 1-2 0-0 0-2 1-2 0-3 1-1 0-1 2-2 2-0 2-1 2-1 2-0 1-1 2-2
Terek Grozny 0-1 3-1 1-0 0-0 1-0 1-1 0-3 2-1 2-1 0-0 1-0 0-0 2-1 1-3 1-4
Tom Tomsk 0-1 0-1 0-0 0-0 3-1 2-1 0-4 0-1 1-1 1-2 0-1 2-1 1-0 2-0 1-1
Zénith Saint-Pétersbourg 2-0 0-0 1-3 1-1 1-0 2-1 1-1 1-1 8-1 1-3 2-2 1-3 3-4 3-1 5-1
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'Honneur
Compétition Vainqueur
Premier-Liga Roubine Kazan
Coupe de Russie CSKA Moscou
Supercoupe de Russie Zénith Saint-Pétersbourg


Qualifications européennes 2009-2010
Ligue des champions Qualifiés
Phase de groupes Roubine Kazan
CSKA Moscou
3e tour de qualification pour les non-champions Dynamo Moscou
Coupe UEFA Qualifiés
Tour de barrages Amkar Perm
Zénith Saint-Pétersbourg
3e tour de qualification Krylia Sovetov Samara


Promotions et relégations
Relégués en Pervaja Liga Chinnik Iaroslavl
Luch-Energiya Vladivostok
Promus de Pervaja Liga FK Rostov
Kouban Krasnodar

Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Buteur Club Nb de Buts
1 Drapeau : Brésil Vagner Love CSKA Moscou 20
2 Drapeau : Bosnie-Herzégovine Marko Topic Satourn Ramenskoïe 10
Drapeau : Nigeria Peter Odemwingie Lokomotiv Moscou
Drapeau : Russie Eldar Nizamutdinov FK Khimki
Drapeau : Portugal Danny Dynamo Moscou
Zénith Saint-Pétersbourg
6 Drapeau : Russie Diniyar Bilyaletdinov Lokomotiv Moscou 9
7 Drapeau : Russie Alan Dzagoev CSKA Moscou 8
Drapeau : Argentine Héctor Bracamonte FK Moscou
Drapeau : Russie Anton Bober Krylia Sovetov Samara
Drapeau : Turquie Fatih Tekke Zénith Saint-Pétersbourg
Drapeau : Bulgarie Martin Kushev Amkar Perm

Affluences[modifier | modifier le code]

Club Affluence moyenne[3]
Amkar Perm 21 700 spectateurs
Chinnik Iaroslavl 10 293 spectateurs
CSKA Moscou 21 413 spectateurs
Dynamo Moscou 20 578 spectateurs
FK Khimki 16 494 spectateurs
FK Moscou 18 434 spectateurs
Krylia Sovetov Samara 15 110 spectateurs
Lokomotiv Moscou 14 108 spectateurs
Luch-Energiya Vladivostok 13 067 spectateurs
Roubine Kazan 12 820 spectateurs
Satourn Ramenskoïe 10 300 spectateurs
Spartak Moscou 9 193 spectateurs
Spartak Naltchik 8 731 spectateurs
Terek Grozny 8 413 spectateurs
Tom Tomsk 8 181 spectateurs
Zénith Saint-Pétersbourg 4 513 spectateurs
Total 13 334 spectateurs

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est une particularité de la Russie, alors que le championnat se déroule sur l'année civile, la coupe elle suit le même format que les autres coupes européennes.
  2. Le CSKA Moscou étant le vainqueur de la Coupe de Russie 2008-2009 et le Roubine Kazan étant le finaliste, les places qualificatives en Ligue Europa ont été décalées d'un cran.
  3. Affluences des clubs russes en 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]