FK Alania Vladikavkaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alania Vladikavkaz
Logo du Alania Vladikavkaz
Généralités
Nom complet футбольный клуб «Алания» Владикавказ
(Futbolny klub «Alania» Vladikavkaz)
Surnoms красно‑жёлтые (krasno-jioltyé, les rouge et jaunes)
барсы (Barssy, les Léopards)
Noms précédents Iounitas (1921-1922)
KIM (1923)
Spartak (1937-1971, 1973-1994, 2006, 2016-2019)
Avtomobilist (1972)
Alania (1996-2002, 2004-2005, 2007-2016, 2019-)
Spartak-Alania (1995, 2003)
Fondation 1921
Statut professionnel depuis
Couleurs rouge, jaune et blanc
Stade Stade Spartak (en)
(32 464 places)
Siège ul. Shmulevicha 6
362007 Vladikavkaz
Championnat actuel Deuxième division russe
Président Drapeau : Russie Vladimir Gouriev
Entraîneur Drapeau : Russie Spartak Gogniev
Site web fcalania.com
Palmarès principal
National[1] Championnat de Russie (1)

Maillots

Kit left arm red stripes.png
Kit body redstripes2.png
Kit right arm red stripes.png
Kit shorts redsides.png
Kit socks.png
Domicile
Kit left arm.png
Kit body.png
Kit right arm.png
Kit shorts redsides.png
Kit socks.png
Extérieur

Actualités

Le Futbolny klub Alania, plus couramment appelé Alania Vladikavkaz (en russe : «Алания» Владикавказ), est un club russe de football basé à Vladikavkaz, en Ossétie-du-Nord-Alanie.

Formé en 1921, il doit attendre l'année 1960 pour intégrer le compétitions nationales soviétiques au niveau de la deuxième division. Vainqueur de cette compétition en 1969, il accède dans la foulée à l'élite dans le cadre de la saison 1970 mais échoue à s'y maintenir. Il passe par la suite les décennies 1970 et 1980 dans les divisions inférieures avant de retrouver le premier échelon en 1991.

Dans les années suivant la formation du championnat russe en 1992, l'Alania s'y démarque comme l'une de ses meilleures équipes, terminant vice-champion cette année-là avant de l'emporter à l'issue de la saison 1995. Après avoir échoué de peu à conserver son titre l'année suivante, le club entame par la suite un long déclin qui aboutit à sa relégation en 2005. Des problèmes d'ordre financiers l'amènent alors à repartir du troisième échelon avant de retrouver l'élite en 2010, dont il est descend cependant à nouveau en fin de saison. Finaliste malheureux de la Coupe de Russie l'année suivante, l'Alania parvient à remonter une nouvelle fois au terme de l'exercice 2011-2012 mais retombe aussitôt avant de faire à nouveau faillite au début de l'année 2014.

Repartant par la suite de la troisième division, le club connaît une période de stagnation à ce niveau pendant une grande partie des années 2010. Après son rachat par l'homme d'affaires Vladimir Gouriev en 2019, il parvient l'année suivante à remonter au deuxième échelon où il évolue depuis la saison 2020-2021.

Les couleurs traditionnelles du club sont le maillot jaune et rouge avec un short blanc. Il évolue depuis les années 1960 au sein du stade Spartak (en) qui peut accueillir jusqu'à 32 464 personnes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Période soviétique (1921-1991)[modifier | modifier le code]

Premières années et débuts dans les divisions inférieures (1921-1969)[modifier | modifier le code]

Le club est fondé en 1921 sous le nom Iounitas, venant du mot latin pour « unité », et remporte la même année le championnat local de Vladikavkaz, compétition dont il conserve ensuite le titre pendant trois années supplémentaires. Il fusionne en 1923 avec le Spartak, club local du Komsomol et prend brièvement le nom KIM (abréviation de Коммунистический интернационал молодёжи, pour « Internationale des jeunes communistes ») avant d'être renommé Club des travailleurs unis de Lénine (en russe : Объединённый рабочий клуб им. Ленина) l'année suivante[2]. Par la suite, le club continue d'évoluer au niveau local, adoptant notamment l'appellation Spartak au cours des années 1930.

En début d'année 1960, le Spartak est accepté au sein de la deuxième division soviétique en tant que représentant de l'Ossétie du Nord en qualité de vainqueur le plus récent de la coupe de la République. Pour ses débuts au niveau national, le club se place généralement dans le milieu de classement, tandis qu'une réforme des compétitions le replace au troisième échelon à partir de 1963. Il connaît ses premiers succès durant la deuxième moitié des années 1960, terminant premier de son groupe en 1966 pour retrouver la deuxième division avant de l'emporter à nouveau en 1969. Lors de la phase finale qui s'ensuit, l'équipe sort vainqueur du Dniepr Dniepropetrovsk, du SKA-Khabarovsk et du Žalgiris Vilnius pour terminer champion et obtient ainsi la promotion en première division soviétique[2].

Brefs passages dans l'élite (1970-1991)[modifier | modifier le code]

Dirigé par Andreï Zazroïev puis Kazbek Tuaev pour ses débuts dans l'élite, le Spartak échoue cependant à se maintenir à l'issue de la saison 1970 et retourne directement au deuxième échelon après avoir fini dernier à cinq points du maintien. Ne parvenant pas à remontéer l'année qui suit en terminant cinquième, l'équipe tombe ensuite progressivement dans le bas du classement et lutte pour se maintenir au deuxième échelon tout au long des années 1970.

Finalement relégué après une vingt-et-unième place en 1981, le club connaît deux saisons en troisième division, qui sont ponctuées par deux victoires en groupe et un succès en phase finale en 1983, avant de retrouver l'échelon supérieur à l'issue de cettr dernière année. Il continue ensuite à surtout lutter pour se maintenir durant la deuxième moitié des années 1980. Repris en main par l'entraîneur Valeri Gazzaev en 1989, le Spartak connaît finalement une très bon saison 1990 à l'issue de laquelle il termine champion de la deuxième division et remonte dans l'élite. Pour son deuxième passage au plus haut niveau, et malgré le départ de Gazzaev pour le Dynamo Moscou, le club termine l'exercice 1991 en onzième position et se maintient sportivement, bien que le championnat soviétique disparaisse à la fin de cette même année.

Période russe (depuis 1992)[modifier | modifier le code]

Victoire en championnat et passages en coupe d'Europe (1992-1996)[modifier | modifier le code]

Conservant une place dans la nouvelle première division russe lors de sa formation en 1992, le Spartak connaît durant cette saison de très bon résultats lui permettant de prendre part à la phase finale pour le titre, où il se classe finalement deuxième derrière le Spartak Moscou. Ces performances lui permettent de découvrir les compétitions européennes en prenant part à la Coupe UEFA durant l'été 1993. Le parcours du club y tourne cependant très court, avec une élimination d'entrée face au Borussia Dortmund en raison d'une défaite 1-0 à domicile au match aller suivi d'un match nul 0-0 à l'issue du match retour à l'extérieur[2]. Sur le plan domestique, l'équipe enchaîne successivement des places de sixième puis de cinquième en 1993 et 1994, ponctuées en parallèle par une demi-finale de Coupe de Russie perdue aux tirs au but contre le CSKA Moscou.

Renommé Spartak-Alania à l'aube de la saison 1995, le club réalise dans la foulée des performances exceptionnelles qui lui permettent de remporter le championnat sous la houlette de Valeri Gazzaev, revenu à la tête de l'équipe l'année précédente. Il ne peut cependant réaliser le doublé cette année-là, étant à nouveau battu en demi-finales de la coupe, cette fois par le Rotor Volgograd, et échoue à nouveau à progresser en Coupe UEFA où il est battu par Liverpool dès le premier tour.

Ces succès domestiques permettent au club, renommé Alania en début d'année 1996, de prendre part à la Ligue des champions durant l'été de cette même année. Son parcours s'achève cependant une nouvelle fois de manière précoce avec une élimination d'entrée durant le tour préliminaire face aux Glasgow Rangers, ponctuée notamment d'une lourde défaite 7-2 à domicile lors du match retour. Repéché ensuite en Coupe UEFA, l'Alania sort dans un premier temps vainqueur du RSC Anderlecht au match aller (2-1) avant de s'incliner lourdement au match retour (0-4)[2]. En plus de ces déceptions au niveau continental, le club échoue dans la foulée à défendre son titre de champion, finissant à égalité avec le Spartak Moscou en tête du classement au terme de la saison avant d'être battu lors de la finale pour le titre[2].

Déclin et relégation (1997-2005)[modifier | modifier le code]

Après les succès initiaux des premières années du championnat russe, les performances sportives de l'Alania connaissent un net déclin à partir de 1997, année qui s'achève sur une dixième place en championnat. En Coupe UEFA, l'équipe remporte sa première confrontation continentale de manière convaincante face au Dnipro Dnipropetrovsk (victoire 6-2 sur l'ensemble des deux matchs) mais tombe dès le tour suivant contre le MTK Budapest après une défaite 4-1.

Par la suite, le club doit faire au départ progressif de ses cadres des années précédentes et à la montée en puissance des équipes alentours. De ce fait, la sixième place de la saison 1999, qui s'achève par ailleurs sur le départ de Valeri Gazzaev ainsi que la nouvelle demi-finale de coupe de 1998 constituent les meilleurs performances de l'équipe durant la fin des années 1990[2].

Après l'an 2000, l'Alania doit cette fois lutter régulièrement pour se maintenir, ne terminant jamais plus haut que la dixième place au-delà de cette date. L'exercice 2004 voit ainsi le club se maintenir de justesse après avoir fini à égalité de points avec le Kouban Krasnodar mais en restant devant à la faveur des autres critères de classement. Il n'échappe cependant pas à la descente à l'issue de la saison suivante qui le voit finir avant-dernier à six points du maintien.

Entre instabilité sportive et déboires administratifs (2006-2014)[modifier | modifier le code]

Photo d'équipe en 2012.

Dans la foulée de cette descente, les problèmes financiers du club l'amènent à être exclu du football professionnel par la fédération russe de football en début d'année 2006. Réorganisé ensuite sous le nom Spartak, il parvient finalement à être accepté au sein de la troisième division où il termine immédiatement vainqueur de la zone Sud en fin de saison et accède au deuxième échelon. Il reprend par la suite le nom Alania en 2007.

Après avoir passé les saisons 2007 et 2008 dans le milieu du classement, l'équipe atteint en 2009 la troisième position, à trois points des places de promotion, mais tire finalement avantage du retrait du FK Moscou en première division pour accéder administrativement à l'élite[3]. Ce retour est cependant de courte durée, l'Alania finissant avant-dernier à l'issue de l'exercice 2010, battu au maintien par l'Amkar Perm à la faveur du nombre de victoires remportées, pour retrouver l'échelon inférieur.

La longue saison 2011-2012, marquée par une transition dans le calendrier de l'organisation du championnat, voit l'Alania prendre rapidement part à la course pour la montée où il fait principalement concurrence au Mordovia Saransk, le Chinnik Iaroslavl et le FK Nijni Novgorod. Après avoir fini vainqueur de la première phase, il doit finalement concéder le titre de champion au Mordovia mais assure malgré tout sa place de deuxième avec un total de 97 points en 52 matchs pour retrouver une nouvelle fois au premier échelon. En parallèle, l'année 2011 voit également le club accéder pour la première fois à la finale de la Coupe de Russie où il est finalement battu par le CSKA Moscou. Cette performance lui permet également de prendre part à la phase qualificative de la Ligue Europa à l'été de la même année[4], durant laquelle il parvient à battre le FK Aktobe mais doit finalement s'incliner en barrages face au Beşiktaş[2].

Le nouveau retour du club dans l'élite tourne finalement aussi court que la fois précédente, avec cette fois une place de dernier à l'issue de l'exercice 2012-2013, à neuf points d'une place de barragiste. Après cette nouvelle descente, l'Alania doit de nouveau faire face à des problèmes financiers importants qui amènent à sa disparition en tant qu'entité juridique au mois de [5].

Stagnation dans les divisions inférieures (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Six mois seulement après la dissolution du club, l'Alania se reconstitue autour de son équipe réserve, l'Alania-d, et poursuit ses activités au sein de la troisième division[6]. Cette nouvelle équipe reste par la suite en activité pendant deux saisons avant d'être dissoute en pour laisser place à une nouvelle entité financée par la république d'Ossétie du Nord-Alanie[6],[7]. Celle-ci prend alors sa place au troisième échelon où il termine dans le bas de classement du groupe Sud lors des années qui suivent.

En , le Spartak est racheté par l'homme d'affaires Vladimir Gouriev, qui lui redonne dans la foulée l'appellation Alania. Dans le même temps, un nouveau Spartak est reconstitué par les autorités régionales sur la base de son club-école, le Spartak-2. Les deux équipes prennent chacune part à la troisième division lors de la saison 2019-2020[8],[9]. Leurs performances sont cependant très divergentes, l'Alania se plaçant dans la course à la première place tandis que le Spartak sombre au classement et finit par être dissous en fin d'exercice[10].

Alors que la saison 2019-2020 est finalement arrêtée de manière anticipée en conséquence de la pandémie de Covid-19 en Russie, avec les classements arrêtés à la dernière journée disputée, ce qui place l'Alania en deuxième position derrière le Volgar Astrakhan, le club profite malgré tout des problèmes de licence de plusieurs équipes du deuxième échelon pour être promu administrativement, à seulement une semaine du début de la saison 2020-2021[11],[12].

Malgré cette montée tardive, l'Alania s'extirpe rapidement d'une potentielle lutte pour le maintien et s'affiche même comme un prétendant à la montée en se plaçant cinquième au moment de la trêve hivernale, à quatre points d'une place de barragiste[13]. Il parvient par la suite à prendre la quatrième position synonyme de barrages, mais ne peut finalement pas y prendre part car s'étant vu refuser une licence de première division[14].

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès et meilleures performances de l'Alania Vladikavkaz
Période russe Période soviétique

Classements en championnat[modifier | modifier le code]

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat d'Union soviétique.

Championnat d'URSS de football D1Championnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de football D3Championnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de football D1Championnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de football D3Championnat d'URSS de football D2

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat de Russie.

Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de footballChampionnat de Russie de football D2Championnat de Russie de footballChampionnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Légende
  • Vainqueur de la compétition
  • Vice-champion ou finaliste de la compétition
  • Promotion en division supérieure
  • Relégation en division inférieure

Période soviétique[modifier | modifier le code]

Bilan par saison[15]
Saison Championnat Coupe d'URSS
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
1960 2e Russie 3 14e 10 26 3 4 19 26 68 -42
1961 2e Russie 4 10e 18 24 6 6 12 32 57 -25 Finale Q
1962 2e Russie 3 8e 26 28 10 6 12 38 36 +2 Quarts de finale Q
1963 3e Russie 3 7e 32 30 12 8 10 47 39 +8 Quarts de finale Q
1964 3e Russie 4 4e 39 34 16 7 11 53 35 +18 Huitièmes de finale Q
1965 9e 39 38 16 7 15 54 43 +11
1966 1er 53 38 22 9 7 80 40 +40 32es de finale
1967 2e groupe 1 16e 31 38 10 11 17 34 45 -11 64es de finale
1968 2e groupe 3 2e 50 40 19 12 9 53 29 +24 64es de finale
1969 2e groupe 1 1er 56 38 22 12 4 60 25 +35 64es de finale
1970 1re 17e 22 32 7 8 17 31 48 -17 Seizièmes de finale
1971 2e 5e 45 42 19 7 16 52 57 -5 Seizièmes de finale
1972 9e 38 38 14 10 14 49 50 -1 Seizièmes de finale
1973 17e 30 38 13 7 18 29 44 -15 Seizièmes de finale
1974 17e 34 38 15 4 19 45 67 -22 32es de finale
1975 9e 37 38 15 7 16 41 43 -2 32es de finale
1976 15e 36 38 11 14 13 40 50 -10 32es de finale
1977 15e 33 38 11 11 16 38 45 -7 32es de finale
1978 18e 28 38 10 8 20 30 50 -20 Seizièmes de finale
1979 13e 45 46 19 7 20 49 44 +5 Phase de groupes
1980 15e 43 46 17 9 20 43 50 -7 Phase de groupes
1981 21e 40 46 14 12 20 36 49 -13 Phase de groupes
1982 3e zone 3 1er 50 32 22 6 4 64 18 +46
1983 1er 48 30 23 2 5 69 23 +46
1984 2e 16e 38 42 15 8 19 42 51 -9 32es de finale
1985 16e 38 38 17 4 17 49 52 -3 Seizièmes de finale
1986 16e 42 46 15 12 19 58 66 -8 64es de finale
1987 18e 36 42 12 12 18 37 46 -9 64es de finale
1988 13e 39 42 15 9 18 57 60 -3 32es de finale
1989 17e 35 42 12 11 19 44 61 -17 64es de finale
1990 1er 57 38 24 9 5 73 30 +43 64es de finale
1991 1re 11e 26 30 9 8 13 33 41 -8 64es de finale
Seizièmes de finale

Période russe[modifier | modifier le code]

Bilan par saison[16]
Saison Championnat Coupe de Russie Coupe d'Europe
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff C Résultat
1992 1re 2e 32 26 13 6 7 47 33 +14
1993 6e 38 34 16 6 12 49 45 +4 Seizièmes de finale
1994 5e 33 30 11 11 8 32 34 -2 Demi-finales C3 Premier tour
1995 1er 71 30 22 5 3 63 21 +42 Demi-finales
1996 2e 72 34 22 6 6 64 35 +29 Seizièmes de finale C3 Premier tour
1997 10e 68 34 20 8 6 54 27 +27 Huitièmes de finale C1 Tour préliminaire
C3 Premier tour
1998 8e 40 30 11 7 12 46 39 +7 Demi-finales C3 Premier tour
1999 6e 43 30 12 7 11 54 45 +9 Huitièmes de finale
2000 10e 38 30 10 8 12 34 36 -2 Seizièmes de finale
2001 11e 32 30 8 8 14 31 47 -16 Seizièmes de finale C3 Premier tour
2002 12e 30 30 8 6 16 31 42 -11 Seizièmes de finale
2003 13e 31 30 9 4 17 23 43 -20 Seizièmes de finale
2004 14e 28 30 7 7 16 28 52 -24 Huitièmes de finale
2005 15e 23 30 5 8 17 27 53 -26 Huitièmes de finale
2006 3e Sud 1er 84 32 27 3 2 81 20 +61 Seizièmes de finale
2007 2e 12e 56 42 15 11 16 56 56 0 64es de finale
2008 10e 59 42 17 8 17 50 41 +9 32es de finale
2009 3e 70 38 21 7 10 57 30 +27 Seizièmes de finale
2010 1re 15e 20 30 4 8 18 34 58 -24 Demi-finales
2011-2012 2e 2e 97 52 28 13 11 66 39 +27 Finale C3 Barrages
32es de finale
2012-2013 1re 16e 19 30 4 7 19 26 53 -27 Seizièmes de finale
2013-2014 2e 12e 46 36 14 4 18 29 52 -23 Huitièmes de finale
2014-2015 3e Sud 14e 39 30 11 6 13 36 44 -8 256es de finale
2015-2016 11e 25 26 6 7 13 19 37 -18 256es de finale
2016-2017 10e 37 30 10 7 13 26 36 -10 128es de finale
2017-2018 13e 32 32 8 8 16 26 41 -15 256es de finale
2018-2019 10e 30 28 8 6 14 34 41 -7 64es de finale
2019-2020 2e 46 19 15 1 3 54 13 +41 Seizièmes de finale
2020-2021 2e 4e 77 42 22 11 9 74 40 +34 64es de finale
2021-2022 en cours en cours

Bilan européen[modifier | modifier le code]

Note : dans les résultats ci-dessous, le score du club est toujours donné en premier.

Saison Compétition Tour Club Domicile Extérieur Total
1993-1994 Coupe UEFA Premier tour Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund 0 - 1 0 - 0 0 - 1
1995-1996 Coupe UEFA Premier tour Drapeau : Angleterre Liverpool FC 1 - 2 0 - 0 1 - 2
1996-1997 Ligue des champions Tour préliminaire Drapeau : Écosse Glasgow Rangers 2 - 7 1 - 3 3 - 10
Coupe UEFA Premier tour Drapeau : Belgique RSC Anderlecht 2 - 1 0 - 4 2 - 5
1997-1998 Coupe UEFA Deuxième tour Q Drapeau : Ukraine Dnipro Dnipropetrovsk 2 - 1 4 - 1 6 - 2
Premier tour Drapeau : Hongrie MTK Budapest 1 - 1 0 - 3 1 - 4
2000-2001 Coupe UEFA Premier tour Drapeau : Pologne Amica Wronki 0 - 3 0 - 2 0 - 5
2011-2012 Ligue Europa Troisième tour Q Drapeau : Kazakhstan FK Aktobe 1 - 1 1 - 1 ap 2 - 2
(4 - 2 tab)
Barrages Drapeau : Turquie Beşiktaş JK 2 - 0 0 - 3 2 - 3
Légende
  • Victoire ou qualification pour le tour suivant
  • Match nul
  • Défaite ou élimination de la compétition

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

La liste suivante présente les différents entraîneurs connus du club[17].

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

La liste suivante présente les joueurs ayant obtenu des distinctions individuelles notables au cours de leur passage au club.

Nom Période au club Performances
Drapeau : Russie Inal Djioïev (en) 1989-1997 Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie (ru) en 1995 et 1996.
Drapeau : Russie Bakhva Tedeïev (en) 1990-1992
1994-1997
1999-2001
Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie en 1992, 1995 et 1996.
Drapeau : Azerbaïdjan Nazim Suleymanov 1991-1996 Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie en 1992 et 1993.
Drapeau : Russie Zaur Khapov (en) 1991-1999 Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie trois fois entre 1993 et 1995.
Drapeau : Ouzbékistan Mirjalol Qosimov 1992
1994-1996
1999
2003-2004
Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie en 1992, 1994 et 1995.
Drapeau : Russie Igor Yanovski 1993-1998
2004
Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie quatre fois entre 1995 et 1998.
Drapeau : Géorgie Mikhaïl Kavelashvili 1995
2004
Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie en 1995.
Drapeau : Géorgie Murtaz Shelia 1995-1997 Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie en 1995 et 1996.
Drapeau : Russie Anatoli Kanichtchev (en) 1995-1997
1999
Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie en 1995 et 1996.
Drapeau : Russie Omari Tetradze 1995-1997
2002
Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie en 1995, 1996 et 2002.
Drapeau : Géorgie Georgi Demetradze 1998-1999
2002
2005-2006
Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie en 1999.
Meilleur buteur du championnat russe en 1999.
Drapeau : Russie Veniamin Mandrykin 1998-2002 Liste des 33 meilleurs joueurs de Russie en 2000.

Autres joueurs notables[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

La galerie suivante liste les différents logos connus du club au cours de son existence[18],[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a b c d e f et g (ru) « ИСТОРИЯ КЛУБА », Alania Vladikavkaz (consulté le 25 avril 2021)
  3. (ru) « ФК "Москва" прекращает членство в Премьер-Лиге » (version du 19 février 2010 sur l'Internet Archive), Première Ligue russe (RPL),
  4. (ru) « "Алания" - впервые в финале Кубка. И в Лиге Европы », Sport-Express,‎ (consulté le 25 avril 2021)
  5. (ru) « "Алания" прекращает своё существование », Championat (Чемпионат) (ru),‎ (consulté le 25 avril 2021)
  6. a et b (ru) « Футбольные покойники: от «Москвы» до «Амкара» », Sovietski Sport,‎ (consulté le 29 septembre 2019)
  7. (ru) « В первенство ПФЛ будет заявлен «Спартак» из Владикавказа », Championat (Чемпионат) (ru),‎ (consulté le 25 avril 2021)
  8. (ru) « «Алания Владикавказ» и «Спартак-Владикавказ». Новые вехи в истории осетинского футбола », sur region15.ru,‎ (consulté le 9 juillet 2019)
  9. (ru) « Новый спонсор ФК «Спартак-Владикавказ» переименовал клуб в «Аланию Владикавказ» », sur yuga.ru,‎ (consulté le 31 juillet 2019)
  10. (ru) « Футбольный клуб «Спартак-Владикавказ» расформируют », AlaniaTV.ru,‎ (consulté le 6 juin 2020)
  11. (ru) « Владикавказская "Алания" выступит в сезоне-2020/21 ФНЛ », Tass,‎ (consulté le 24 juillet 2020)
  12. (ru) « Официально: «Алания» возвращается в ФНЛ спустя 6 лет », Sportbox.ru (ru),‎ (consulté le 24 juillet 2020)
  13. (ru) « Прерванная серия лидера и невероятный разгром в Краснодаре. Обзор 26-го тура ФНЛ », Rusfootball,‎ (consulté le 6 décembre 2020)
  14. (ru) « "Алания" заняла четвертое место в ФНЛ, но не сыграет в стыковых матчах », Tass,‎ (consulté le 15 mai 2021)
  15. (ru) « Statistiques de la période soviétique », sur wildstat.ru (consulté le 15 avril 2019)
  16. (ru) « Statistiques de la période russe », sur wildstat.ru (consulté le 15 avril 2019)
  17. (ru) « Liste des entraîneurs de l'Alania Vladikavkaz », sur footballfacts.ru (consulté le 10 juin 2020)
  18. (ru) « Historique des logos de l'Alania Vladikavkaz », sur fottballemblem.narod.ru (consulté le 25 avril 2021)
  19. (ru) « Historique des logos de l'Alania Vladikavkaz », Logo643 (consulté le 25 avril 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]