Championnat d'Europe de basket-ball 2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
EuroBasket 2017
Description de l'image EuroBasket_2017_logo.png.
Généralités
Sport Basket-ball
Organisateur(s) FIBA Europe
Édition XLe
Lieu(x) Drapeau de la Finlande Finlande
Drapeau d’Israël Israël
Drapeau de la Roumanie Roumanie
Drapeau de la Turquie Turquie
Date Du 31 août au 17 septembre 2017
Participants 24
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Espagne Espagne
Vainqueur Drapeau : Slovénie Slovénie (1)
Finaliste Drapeau : Serbie Serbie
Troisième Drapeau : Espagne Espagne
Meilleur joueur Drapeau : Slovénie Goran Dragić

Navigation

La 40e édition du Championnat d'Europe de basket-ball (également appelé EuroBasket 2017) est une compétition de basket-ball organisée par la FIBA Europe et qui se déroule conjointement en Finlande, Israël, Turquie et Roumanie, du 31 août au 17 septembre 2017.

Préparation de l'évènement[modifier | modifier le code]

Refonte du calendrier[modifier | modifier le code]

À partir de cette édition la compétition aura lieu tous les 4 ans[1], contrairement au calendrier actuel où elle se déroule tous les 2 ans. En effet, le 9 novembre 2012, à Kuala Lumpur en Malaisie, le bureau central de la Fédération internationale (FIBA) a annoncé une profonde refonte des calendriers des compétitions internationales[2],[3], malgré l'opposition officielle de la FIBA Europe[4].

Villes hôtes[modifier | modifier le code]

Visuel de l'EuroBasket 2017 près de l'Abdi İpekçi Arena d'Istanbul.

De nombreux pays se portent candidats pour l'Euro 2017, dont plusieurs prévoient des co-organisations :

Le 18 juin 2015, après son retrait de l'organisation de l'Euro 2015, l'Ukraine retire aussi sa candidature pour 2017[11].

Tout comme l'édition 2015, cet Euro est finalement co-organisé par quatre pays, situés en Europe de l'Est. La Finlande, la Turquie, la Roumanie et Israël accueillent chacune un des groupes du premier tour. La Turquie reçoit en plus les rencontres de la phase finale.

Helsinki
Drapeau de la Finlande Finlande
Cluj-Napoca
Drapeau de la Roumanie Roumanie
Hartwall Areena[12] Salle polyvalente de Cluj-Napoca[13]
Capacité : 12 500 Capacité : 9 315
Premier tour (Groupe A) Premier tour (Groupe C)
Hartwallareena inside.jpg
Cluj Polyvalent Hall 2.jpg
Istanbul
Drapeau de la Turquie Turquie
Istanbul
Drapeau de la Turquie Turquie
Tel Aviv-Jaffa
Drapeau d’Israël Israël
Ülker Sports Arena[14] Sinan Erdem Dome[15] Menora Mivtachim Arena[16]
Capacité : 10 850 Capacité : 13 722 Capacité : 8 800
Premier tour (Groupe D) Phase finale Premier tour (Groupe B)
Ülker Sports Arena- Fenerbahçe vs. Armani Milano.jpg
Sinan Erdem Dome Panaroma.jpg
NokiaArena-TelAviv.jpg

Qualifications[modifier | modifier le code]

Les quatre équipes organisatrices et les neuf ayant participé aux Jeux olympiques 2016 et/ou aux Tournois de qualification olympique 2016 sont qualifiées d'office pour l'EuroBasket 2017. Les onze places restantes sont attribuées après un championnat de qualification auquel ont participé 27 équipes, entre le 31 août et le 17 septembre 2016[17].

Mode de
qualification
Date de
qualification
Places Nations qualifiées Nombre de
participations
Dernière
participation
Meilleur
résultat
Pays hôtes du championnat d'Europe 2017 4 Drapeau : Finlande Finlande 16e 2015 (1/8e de finale) 6e place (1967)
Drapeau : Israël Israël 29e 2015 (1/8e de finale) Médaille d'argent, Europe Finaliste (1979)
Drapeau : Roumanie Roumanie 18e 1987 (12e place) 5e place (1957, 1967)
Drapeau : Turquie Turquie 24e 2015 (1/8e de finale) Médaille d'argent, Europe Finaliste (2001)
Championnat d'Europe 2015 9 Drapeau : Espagne Espagne 31e 2015 (Médaille d'or, Europe Champion) Médaille d'or, Europe Champion (2009, 2011, 2015)
Drapeau : Lituanie Lituanie 14e 2015 (Médaille d'argent, Europe Finaliste) Médaille d'or, Europe Champion (1937, 1939, 2003)
Drapeau : France France 38e 2015 (Médaille de bronze, Europe 3e place) Médaille d'or, Europe Champion (2013)
Drapeau : Serbie Serbie 6e 2015 (4e place) Médaille d'argent, Europe Finaliste (2009)
Drapeau : Grèce Grèce 27e 2015 (5e place) Médaille d'or, Europe Champion (1987, 2005)
Drapeau : Italie Italie 37e 2015 (6e place) Médaille d'or, Europe Champion (1983, 1999)
Drapeau : République tchèque République tchèque 5e 2015 (7e place) 7e place (2015)
Drapeau : Lettonie Lettonie 14e 2015 (8e place) Médaille d'or, Europe Champion (1935)
Drapeau : Croatie Croatie 13e 2015 (9e place) Médaille de bronze, Europe 3e place (1993, 1995)
Tournoi de qualification 11 Drapeau : Belgique Belgique 17e 2015 (1/8e de finale) 4e place (1947)
Drapeau : Allemagne Allemagne 24e 2015 (tour préliminaire) Médaille d'or, Europe Champion (1993)
Drapeau : Russie Russie 13e 2015 (tour préliminaire) Médaille d'or, Europe Champion (2007)
Drapeau : Pologne Pologne 28e 2015 (1/8e de finale) Médaille d'argent, Europe Finaliste (1963)
Drapeau : Slovénie Slovénie 13e 2015 (1/8e de finale) 4e place (2009)
Drapeau : Géorgie Géorgie 4e 2015 (1/8e de finale) Second tour (2011)
Drapeau : Hongrie Hongrie 15e 1999 (premier tour) Médaille d'or, Europe Champion (1955)
Drapeau : Islande Islande 2e 2015 (tour préliminaire) Tour préliminaire (2015)
Drapeau : Ukraine Ukraine 8e 2015 (tour préliminaire) 6e place (2013)
Drapeau : Monténégro Monténégro 3e 2013 (premier tour) Premier tour (2011, 2013)
Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne 4e 2013 (premier tour) Premier tour (2009, 2011, 2013)

Chapeaux[modifier | modifier le code]

Têtes de séries et tirage au sort[modifier | modifier le code]

Les quatre pays hôtes peuvent choisir un partenaire qui est automatiquement placé dans leur groupe.

La Finlande choisit l'Islande[18], Israël choisit la Lituanie[19], la Roumanie choisit la Hongrie[20] et la Turquie choisit la Russie[21].

Le tirage au sort a eu lieu à Istanbul le 22 novembre 2016.

Chapeaux
Têtes de série n°1 Têtes de série n°2 Têtes de série n°3 Têtes de série n°4 Têtes de série n°5 Têtes de série n°6

Drapeau : Espagne Espagne
Drapeau : Lituanie Lituanie
Drapeau : France France
Drapeau : Serbie Serbie

Drapeau : Grèce Grèce
Drapeau : Italie Italie
Drapeau : République tchèque République tchèque
Drapeau : Lettonie Lettonie

Drapeau : Croatie Croatie
Drapeau : Israël Israël
Drapeau : Turquie Turquie
Drapeau : Finlande Finlande

Drapeau : Russie Russie
Drapeau : Slovénie Slovénie
Drapeau : Hongrie Hongrie
Drapeau : Géorgie Géorgie

Drapeau : Allemagne Allemagne
Drapeau : Belgique Belgique
Drapeau : Pologne Pologne
Drapeau : Monténégro Monténégro

Drapeau : Islande Islande
Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne
Drapeau : Ukraine Ukraine
Drapeau : Roumanie Roumanie

Les quatre groupes[modifier | modifier le code]

Les 24 équipes sont réparties en quatre poules de six.

Groupe A Groupe B Groupe C Groupe D
Drapeau : Pologne Pologne Drapeau : Ukraine Ukraine Drapeau : Croatie Croatie Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne
Drapeau : Grèce Grèce Drapeau : Israël Israël Drapeau : République tchèque République tchèque Drapeau : Russie Russie
Drapeau : France France Drapeau : Lituanie Lituanie Drapeau : Espagne Espagne Drapeau : Serbie Serbie
Drapeau : Finlande Finlande Drapeau : Géorgie Géorgie Drapeau : Monténégro Monténégro Drapeau : Lettonie Lettonie
Drapeau : Islande Islande Drapeau : Italie Italie Drapeau : Roumanie Roumanie Drapeau : Turquie Turquie
Drapeau : Slovénie Slovénie Drapeau : Allemagne Allemagne Drapeau : Hongrie Hongrie Drapeau : Belgique Belgique

Acteurs[modifier | modifier le code]

Répercussions du conflit FIBA Europe - Euroligue (2015-2016)[modifier | modifier le code]

Depuis l'annonce en mai 2015 par la FIBA Europe de l'organisation d'une « Ligue des champions » avec l'objectif de remplacer l'Euroligue (C1), les clubs des différentes fédérations européennes se sont vus contraints de faire un choix entre l'une des deux instances[22].

Après avoir quelque temps menacé d'exclusion les fédérations nationales dont des clubs soutiendraient l'ULEB (organisateur de la C1 et de la C2), la FIBA met ses menaces à exécution le 16 avril 2016, avec une lettre envoyée à 14 fédérations, les privant de participation à l'Eurobasket 2017. Elle concerne les fédérations de Serbie (KSS), de Croatie (HKS), de Turquie (TBF), d'Espagne (FEB), de Russie (RBF), de Lituanie (LKF), de Grèce (EOK), d'Italie (FIP), d'Israël (IBA), du Monténégro (KSCG), de Bosnie-Herzégovine (KSBiH), de Slovénie (KZS), de Macédoine (MKD) et de Pologne (PZKosz). Seules l'Allemagne (DBB) et la France (FFBB), parmi les principales nations européennes de basket, sont épargnées[23]. La FIBA Europe se dit aussi décidée à priver ces 14 nations de participation aux Jeux olympiques de 2016, voire aux TQO (et même à leur organisation pour l'Italie et la Serbie qui doivent accueillir deux des trois tournois[24]), car, en dehors des clubs qualifiés directement et légalement pour l'Euroligue, plusieurs autres ont décidé de s'engager en EuroCoupe (également organisée par l'ULEB). Or si la FIBA s'est résolue à accepter que l'Euroligue reste la compétition phare du basket européen[25] suite à des propositions faites par cette dernière[26], elle désire toujours que l'EuroCoupe disparaisse au profit de sa nouvelle Ligue des champions[27].

Une première détente a lieu en mai 2016, alors que la FIBA Europe annonce laisser plus de temps aux fédérations pour se mettre en conformité avec ses volontés, et permet notamment à l'Espagne et à la Lituanie de participer aux JO de Rio[28]. Le conflit semble réglé début juin, alors que l'Euroligue porte plainte devant la Cour régionale de Munich (siège de la FIBA Europe) qui prend une résolution qui interdit formellement à la FIBA Europe de prendre des sanctions contre les fédérations, leurs équipes nationales et les clubs qui refuseraient l'engagement en Ligue des Champions au profit de l'Euroligue ou de l'EuroCoupe[29]. La fédération internationale réplique le lendemain de cette décision en portant l'affaire devant la Commission européenne[30],[31]. Le 23 juin, la même cour de Munich revient sur sa décision pour plusieurs problèmes de procédure, renvoyant l'affaire devant le TAS[32].

Si des sanctions ont été prises par certaines fédérations contre leurs clubs inscrits en Euroligue ou EuroCup pour la saison 2016-2017 dans l'optique de sauver leurs sélections nationales (Lietuvos Rytas disqualifié du championnat lituanien[33]) en les suspendant de leurs championnats nationaux respectifs, d'autres instances nationales n'ont pas donné de suite et n'ont pas été inquiétées par la FIBA (l'AEK Athènes assure n'avoir été contacté par personne à ce sujet[34] ; la Ligue professionnelle espagnole laisse libre ses clubs de choisir dans quelle compétition ils souhaitent s'inscrire[35],[36] alors que la fédération espagnole rompt le contrat avec l'Euroligue[37]). Ce conflit complexe n'a finalement pas engendré de suspensions au niveau des équipes nationales et aucune justification n'a été donnée par la FIBA[38].

Effectifs des sélections[modifier | modifier le code]

Joueurs absents[modifier | modifier le code]

Un grand nombre de joueurs refusent encore la sélection pour se préparer à la prochaine saison NBA[39], de façon assumée ou prétextant une blessure parfois suspecte aux yeux des fédérations nationales européennes[40].

Sélection Joueur absent Club 2016-2017 Motif
Drapeau : Allemagne Allemagne Maximilian Kleber Drapeau : Allemagne Bayern Munich Refus de la sélection[41]
Paul Zipser Drapeau : États-Unis Bulls de Chicago [39]
Maik Zirbes Drapeau : Allemagne Bayern Munich Blessure[41]
Drapeau : Croatie Croatie Miro Bilan Drapeau : Croatie KK Cedevita Zagreb [39]
Mario Hezonja Drapeau : États-Unis Magic d'Orlando Refus de la sélection[39]
Ante Žižić Drapeau : Turquie Darüşşafaka Doğuş [39]
Ivica Zubac Drapeau : États-Unis Lakers de Los Angeles [39]
Drapeau : Espagne Espagne José Manuel Calderón Drapeau : États-Unis Hawks d'Atlanta Retraite internationale[42]
Rudy Fernández Drapeau : Espagne Real Madrid Refus de la sélection[42],[43]
Serge Ibaka Drapeau : Canada Raptors de Toronto Non retenu[43]
Sergio Llull Drapeau : Espagne Real Madrid Blessure[44]
Nikola Mirotić Drapeau : États-Unis Bulls de Chicago Refus de la sélection[45]
Felipe Reyes Drapeau : Espagne Real Madrid Refus de la sélection[42],[43]
Drapeau : France France Alexis Ajinça Drapeau : États-Unis Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Nicolas Batum Drapeau : États-Unis Hornets de Charlotte Refus de la sélection[46]
Rodrigue Beaubois Drapeau : Espagne Saski Baskonia Blessure[47]
Fabien Causeur Drapeau : Espagne Real Madrid Blessure[48]
Moustapha Fall Drapeau : France Élan sportif chalonnais Blessure[49]
Rudy Gobert Drapeau : États-Unis Jazz de l'Utah Refus de la sélection[50]
Charles Kahudi Drapeau : France ASVEL Lyon-Villeurbanne Blessure[51]
Timothé Luwawu-Cabarrot Drapeau : États-Unis 76ers de Philadelphie Blessure[52]
Ian Mahinmi Drapeau : États-Unis Wizards de Washington Refus de la sélection[53]
Adrien Moerman Drapeau : Turquie Darüşşafaka Doğuş Blessure[51]
Tony Parker Drapeau : États-Unis Spurs de San Antonio Retraite internationale[54]
Drapeau : Grèce Grèce Giánnis Antetokoúnmpo Drapeau : États-Unis Bucks de Milwaukee Blessure[40],[55]
Kosta Koufos Drapeau : États-Unis Kings de Sacramento [39]
Drapeau : Italie Italie Andrea Bargnani Drapeau : Espagne Saski Baskonia Refus de la sélection[56]
Danilo Gallinari Drapeau : États-Unis Nuggets de Denver Blessure[57]
Alessandro Gentile Drapeau : Israël Hapoel Jérusalem [39]
Drapeau : Lituanie Lituanie Paulius Jankūnas Drapeau : Lituanie Žalgiris Kaunas Refus de la sélection[58]
Domantas Sabonis Drapeau : États-Unis Thunder d'Oklahoma City [39]
Drapeau : Pologne Pologne Marcin Gortat Drapeau : États-Unis Wizards de Washington [39]
Maciej Lampe Drapeau : République populaire de Chine Shenzhen Leopards [39]
Drapeau : République tchèque République tchèque Pavel Pumprla Drapeau : République tchèque ČEZ Nymburk [59]
Blake Schilb Drapeau : Turquie Galatasaray SK [60]
Jan Veselý Drapeau : Turquie Fenerbahçe Ülker Refus de la sélection[61]
Drapeau : Russie Russie Sergueï Karassev Drapeau : Russie Zénith Saint-Pétersbourg Blessure[59]
Drapeau : Serbie Serbie Nemanja Bjelica Drapeau : États-Unis Timberwolves du Minnesota Blessure[62]
Nikola Jokić Drapeau : États-Unis Nuggets de Denver Refus de la sélection[62]
Nikola Kalinić Drapeau : Turquie Fenerbahçe Ülker Blessure[63]
Nemanja Nedović Drapeau : Espagne Unicaja Málaga Blessure[63]
Miroslav Raduljica Drapeau : Italie Olimpia Milan Blessure[64]
Marko Simonović Drapeau : Serbie Étoile rouge de Belgrade Blessure[65]
Miloš Teodosić Drapeau : Russie CSKA Moscou Blessure[66]
Drapeau : Slovénie Slovénie Zoran Dragić Drapeau : Italie Olimpia Milan [39]
Drapeau : Turquie Turquie Ömer Aşık Drapeau : États-Unis Pelicans de La Nouvelle-Orléans Problèmes de santé[67]
Bobby Dixon Drapeau : Turquie Fenerbahçe Ülker Blessure[68]
Ersan İlyasova Drapeau : États-Unis Hawks d'Atlanta Refus de la sélection[69]
Enes Kanter Drapeau : États-Unis Thunder d'Oklahoma City [39]
Drapeau : Ukraine Ukraine Kyrylo Fesenko Drapeau : Italie SS Felice Scandone Blessure[70]
Sergii Gladyr Drapeau : France AS Monaco Blessure[71]
Pooh Jeter Drapeau : République populaire de Chine Tianjin Gold Lions Refus de la sélection[72]
Alex Len Drapeau : États-Unis Suns de Phoenix [39]

Arbitres retenus[modifier | modifier le code]

Phase de groupes[modifier | modifier le code]

Tous les horaires des rencontres sont donnés en heure locale. Les quatre pays hôtes utilisent un total de trois fuseaux horaires, mais qui correspondent tous à l'UTC+3 à cette période de l'année.

Format[modifier | modifier le code]

Les vingt-quatre équipes qualifiées sont réparties en quatre groupes de six. Chaque équipe marque deux points en cas de victoire, un point en cas de défaite et de défaite par défaut (l'équipe est réduite à deux joueurs sur le terrain) et zéro point en cas de forfait (impossibilité pour une équipe d'aligner cinq joueurs au départ du match).

Pour départager les équipes à la fin des matchs de poules en cas d'égalité de points, les critères de la FIBA sont appliqués (dans l'ordre) :

  1. résultat des matchs particuliers entre les équipes concernées ;
  2. différence entre points marqués et encaissés entre les équipes concernées ;
  3. différence entre points marqués et encaissés de tous les matchs joués ;7
  4. plus grand nombre de points marqués.

Les équipes terminant aux quatre premières places sont qualifiées pour la phase finale (1/8 de finale).

Légende
Qualification pour la phase finale
Élimination du championnat

Groupe A[modifier | modifier le code]

Groupe A
Finlande : Helsinki - Hartwall Areena
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1 Drapeau : Slovénie Slovénie 10 5 0 446 384 +62 -
2 Drapeau : Finlande Finlande 9 4 1 426 408 +18 -
3 Drapeau : France France 8 3 2 450 422 +28 -
4 Drapeau : Grèce Grèce 7 2 3 421 400 +21 -
5 Drapeau : Pologne Pologne 6 1 4 411 414 -3 -
6 Drapeau : Islande Islande 5 0 5 355 481 -126 -
31 août Slovénie Drapeau : Slovénie 90 - 81 Drapeau : Pologne Pologne
31 août Islande Drapeau : Islande 61 - 90 Drapeau : Grèce Grèce
31 août France Drapeau : France 84 - 86ap Drapeau : Finlande Finlande
2 septembre Pologne Drapeau : Pologne 91 - 61 Drapeau : Islande Islande
2 septembre Grèce Drapeau : Grèce 87 - 95 Drapeau : France France
2 septembre Finlande Drapeau : Finlande 78 - 81 Drapeau : Slovénie Slovénie
3 septembre France Drapeau : France 115 - 79 Drapeau : Islande Islande
3 septembre Slovénie Drapeau : Slovénie 78 - 72 Drapeau : Grèce Grèce
3 septembre Finlande Drapeau : Finlande 90 - 87ap Drapeau : Pologne Pologne
5 septembre Islande Drapeau : Islande 75 - 102 Drapeau : Slovénie Slovénie
5 septembre Pologne Drapeau : Pologne 75 - 78 Drapeau : France France
5 septembre Grèce Drapeau : Grèce 77 - 89 Drapeau : Finlande Finlande
6 septembre Slovénie Drapeau : Slovénie 95 - 78 Drapeau : France France
6 septembre Grèce Drapeau : Grèce 95 - 77 Drapeau : Pologne Pologne
6 septembre Finlande Drapeau : Finlande 83 - 79 Drapeau : Islande Islande

Groupe B[modifier | modifier le code]

Groupe B
Israël : Tel Aviv-Jaffa - Menora Mivtachim Arena
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1 Drapeau : Lituanie Lituanie 9 4 1 426 359 +67 -
2 Drapeau : Allemagne Allemagne 8 3 2 355 346 +9 +6
3 Drapeau : Italie Italie 8 3 2 346 322 +24 -6
4 Drapeau : Ukraine Ukraine 7 2 3 367 392 -25 +7
5 Drapeau : Géorgie Géorgie 7 2 3 390 394 -4 -7
6 Drapeau : Israël Israël 6 1 4 358 429 -71 -
31 août Allemagne Drapeau : Allemagne 75 - 63 Drapeau : Ukraine Ukraine
31 août Lituanie Drapeau : Lituanie 77 - 79 Drapeau : Géorgie Géorgie
31 août Italie Drapeau : Italie 69 - 48 Drapeau : Israël Israël
2 septembre Géorgie Drapeau : Géorgie 57 - 67 Drapeau : Allemagne Allemagne
2 septembre Ukraine Drapeau : Ukraine 66 - 78 Drapeau : Italie Italie
2 septembre Israël Drapeau : Israël 73 - 88 Drapeau : Lituanie Lituanie
3 septembre Géorgie Drapeau : Géorgie 81 - 88 Drapeau : Ukraine Ukraine
3 septembre Lituanie Drapeau : Lituanie 78 - 73 Drapeau : Italie Italie
3 septembre Allemagne Drapeau : Allemagne 80 - 82 Drapeau : Israël Israël
5 septembre Ukraine Drapeau : Ukraine 62 - 94 Drapeau : Lituanie Lituanie
5 septembre Italie Drapeau : Italie 55 - 61 Drapeau : Allemagne Allemagne
5 septembre Israël Drapeau : Israël 91 - 104ap Drapeau : Géorgie Géorgie
6 septembre Allemagne Drapeau : Allemagne 72 - 89 Drapeau : Lituanie Lituanie
6 septembre Géorgie Drapeau : Géorgie 69 - 71 Drapeau : Italie Italie
6 septembre Israël Drapeau : Israël 64 - 88 Drapeau : Ukraine Ukraine

Groupe C[modifier | modifier le code]

Groupe C
Roumanie : Cluj-Napoca - Salle polyvalente
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1 Drapeau : Espagne Espagne 10 5 0 449 303 +146 -
2 Drapeau : Croatie Croatie 9 4 1 397 336 +61 -
3 Drapeau : Monténégro Monténégro 8 3 2 378 367 +11 -
4 Drapeau : Hongrie Hongrie 7 2 3 335 370 -35 -
5 Drapeau : République tchèque République tchèque 6 1 4 356 441 -85 -
6 Drapeau : Roumanie Roumanie 5 0 5 316 414 -98 -
1er septembre Hongrie Drapeau : Hongrie 58 - 67 Drapeau : Croatie Croatie
1er septembre Espagne Drapeau : Espagne 99 - 60 Drapeau : Monténégro Monténégro
1er septembre Roumanie Drapeau : Roumanie 68 - 83 Drapeau : République tchèque République tchèque
2 septembre Monténégro Drapeau : Monténégro 72 - 48 Drapeau : Hongrie Hongrie
2 septembre République tchèque Drapeau : République tchèque 56 - 93 Drapeau : Espagne Espagne
2 septembre Croatie Drapeau : Croatie 74 - 58 Drapeau : Roumanie Roumanie
4 septembre Hongrie Drapeau : Hongrie 85 - 73 Drapeau : République tchèque République tchèque
4 septembre Monténégro Drapeau : Monténégro 72 - 76 Drapeau : Croatie Croatie
4 septembre Espagne Drapeau : Espagne 91 - 50 Drapeau : Roumanie Roumanie
5 septembre République tchèque Drapeau : République tchèque 75 - 88 Drapeau : Monténégro Monténégro
5 septembre Croatie Drapeau : Croatie 73 - 79 Drapeau : Espagne Espagne
5 septembre Roumanie Drapeau : Roumanie 71 - 80 Drapeau : Hongrie Hongrie
7 septembre République tchèque Drapeau : République tchèque 69 - 107 Drapeau : Croatie Croatie
7 septembre Hongrie Drapeau : Hongrie 64 - 87 Drapeau : Espagne Espagne
7 septembre Monténégro Drapeau : Monténégro 86 - 69 Drapeau : Roumanie Roumanie

Groupe D[modifier | modifier le code]

Groupe D
Turquie : Istanbul - Ülker Sports Arena
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1 Drapeau : Serbie Serbie 9 4 1 400 353 +47 +7
2 Drapeau : Lettonie Lettonie 9 4 1 444 396 +48 +5
3 Drapeau : Russie Russie 9 4 1 378 366 +12 -12
4 Drapeau : Turquie Turquie 7 2 3 388 380 +8 -
5 Drapeau : Belgique Belgique 6 1 4 353 410 -57 -
6 Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne 5 0 5 390 448 -58 -
1er septembre Belgique Drapeau : Belgique 103 - 90 Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne
1er septembre Serbie Drapeau : Serbie 92 - 82 Drapeau : Lettonie Lettonie
1er septembre Turquie Drapeau : Turquie 73 - 76 Drapeau : Russie Russie
2 septembre Lettonie Drapeau : Lettonie 92 - 64 Drapeau : Belgique Belgique
2 septembre Russie Drapeau : Russie 75 - 72 Drapeau : Serbie Serbie
2 septembre Grande-Bretagne Drapeau : Royaume-Uni 70 - 84 Drapeau : Turquie Turquie
4 septembre Lettonie Drapeau : Lettonie 97 - 92 Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne
4 septembre Belgique Drapeau : Belgique 67 - 76 Drapeau : Russie Russie
4 septembre Serbie Drapeau : Serbie 80 - 74 Drapeau : Turquie Turquie
5 septembre Russie Drapeau : Russie 69 - 84 Drapeau : Lettonie Lettonie
5 septembre Grande-Bretagne Drapeau : Royaume-Uni 68 - 82 Drapeau : Serbie Serbie
5 septembre Turquie Drapeau : Turquie 78 - 65 Drapeau : Belgique Belgique
7 septembre Russie Drapeau : Russie 82 - 70 Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne
7 septembre Belgique Drapeau : Belgique 54 - 74 Drapeau : Serbie Serbie
7 septembre Lettonie Drapeau : Lettonie 89 - 79 Drapeau : Turquie Turquie

Phase finale[modifier | modifier le code]

Toutes les rencontres ont lieu au Sinan Erdem Dome d'Istanbul[73].

Tableau final[modifier | modifier le code]

Huitièmes de finale Quarts de finale Demi-finales Finale
9 septembre à 15h15 (UTC+3) 12 septembre à 18h45 (UTC+3) 14 septembre à 21h30 (UTC+3) 17 septembre à 21h30 (UTC+3)
B2 Drapeau : Allemagne Allemagne 84
A3 Drapeau : France France 81    
Drapeau : Allemagne Allemagne 72
10 septembre à 18h45 (UTC+3)
Drapeau : Espagne Espagne 84    
C1 Drapeau : Espagne Espagne 73
12 septembre à 21h30 (UTC+3)
D4 Drapeau : Turquie Turquie 56
Drapeau : Espagne Espagne 72
9 septembre à 12h30 (UTC+3)
    Drapeau : Slovénie Slovénie 92    
A1 Drapeau : Slovénie Slovénie 79
15 septembre à 21h30 (UTC+3)
B4 Drapeau : Ukraine Ukraine 55    
Drapeau : Slovénie Slovénie 103
10 septembre à 12h30 (UTC+3)
    Drapeau : Lettonie Lettonie 97
D2 Drapeau : Lettonie Lettonie 100
13 septembre à 18h45 (UTC+3)
C3 Drapeau : Monténégro Monténégro 68
Drapeau : Slovénie Slovénie 93
9 septembre à 21h30 (UTC+3)
    Drapeau : Serbie Serbie 85
B1 Drapeau : Lituanie Lituanie 64
A4 Drapeau : Grèce Grèce 77    
Drapeau : Grèce Grèce 69
10 septembre à 21h30 (UTC+3)
    Drapeau : Russie Russie 74    
C2 Drapeau : Croatie Croatie 78
13 septembre à 21h30 (UTC+3)
D3 Drapeau : Russie Russie 101
Drapeau : Russie Russie 79
9 septembre à 18h45 (UTC+3)
    Drapeau : Serbie Serbie 87
A2 Drapeau : Finlande Finlande 57
B3 Drapeau : Italie Italie 70    
Drapeau : Italie Italie 67 Troisième place
10 septembre à 15h15 (UTC+3)
    Drapeau : Serbie Serbie 83 17 septembre à 17h (UTC+3)
D1 Drapeau : Serbie Serbie 86
Drapeau : Espagne Espagne 93
C4 Drapeau : Hongrie Hongrie 78
Drapeau : Russie Russie 85


Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Match pour la troisième place[modifier | modifier le code]


17h (UTC+3)
Rapport Espagne Drapeau : Espagne 93-85 Drapeau : Russie Russie   Sinan Erdem Dome
Drapeau : Turquie Istanbul
Affluence : 3 573
Score par quart-temps : 21-13, 24-15, 21-27, 27-30
Score par mi-temps : 45-28, 48-57
Pau Gasol, 26
Pau Gasol, 10
Sergio Rodríguez, 9
Pau Gasol, 31
Points
Rebonds
Passes D.
Évaluation
Alexey Shved, 18
Timofeï Mozgov, 10
Dmitri Khvostov, 9
Timofeï Mozgov, 18

Finale[modifier | modifier le code]


21h30 (UTC+3)
Rapport Slovénie Drapeau : Slovénie 93-85 Drapeau : Serbie Serbie   Sinan Erdem Dome
Drapeau : Turquie Istanbul
Affluence : 12 095
Score par quart-temps : 20-22, 36-25, 15-20, 22-18
Score par mi-temps : 56-47, 37-38
Goran Dragić, 35
Dragić, Dončić, 7
Dragić, Prepelič, 3
Goran Dragić, 33
Points
Rebonds
Passes D.
Évaluation
Bogdan Bogdanović, 22
Vladimir Lučić, 8
Bogdan Bogdanović, 5
Milan Mačvan, 20

Classement final[modifier | modifier le code]

Le classement final est établi au-delà de la 8e place comme suit :

  • sont classées 9e les huit équipes qui ont été éliminées en huitième de finale ;
  • sont classées 17e les quatre équipes qui ont fini à la cinquième place de leur poule du premier tour ;
  • sont classées 21e les quatre équipes qui ont fini à la sixième place de leur poule du premier tour.
Classement Équipe Bilan (G/P)
Médaille d'or Drapeau : Slovénie Slovénie
9-0
Médaille d'argent Drapeau : Serbie Serbie
7-2
Médaille de bronze Drapeau : Espagne Espagne
8-1
4e Drapeau : Russie Russie
6-3
5e Drapeau : Lettonie Lettonie
5-2
6e Drapeau : Italie Italie
4-3
7e Drapeau : Allemagne Allemagne
4-3
8e Drapeau : Grèce Grèce
3-4
9e Drapeau : Lituanie Lituanie
4-2
10e Drapeau : Croatie Croatie
4-2
11e Drapeau : Finlande Finlande
4-2
12e Drapeau : France France
3-3
13e Drapeau : Monténégro Monténégro
3-3
14e Drapeau : Turquie Turquie
2-4
15e Drapeau : Hongrie Hongrie
2-4
16e Drapeau : Ukraine Ukraine
2-4
17e Drapeau : Géorgie Géorgie
2-3
18e Drapeau : Pologne Pologne
1-4
19e Drapeau : Belgique Belgique
1-4
20e Drapeau : Israël Israël
1-4
21e Drapeau : République tchèque République tchèque
1-4
22e Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne
0-5
23e Drapeau : Roumanie Roumanie
0-5
24e Drapeau : Islande Islande
0-5

Statistiques[modifier | modifier le code]

Leaders statistiques de la compétition[modifier | modifier le code]

Records individuels[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

MVP et meilleur cinq de la compétition[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « PR N°20 - Central Board gives green light to new format and calendar of competition », sur fiba.com, (consulté le 11 juillet 2016)
  2. Liliane Trevisan, « L'Euro tous les quatre ans », sur lequipe.fr, (consulté le 11 juillet 2016)
  3. « Fiba: Changement de calendrier en 2017 », sur sports.fr (consulté le 11 juillet 2016)
  4. « Basket : la FIBA opposée à un championnat d’Europe tous les 4 ans », sur lavenir.net (consulté le 11 juillet 2016)
  5. (en) « Baltic states consider co-hosting EuroBasket 2017 », sur 15min.lt, (consulté le 14 septembre 2015).
  6. (sr) « Serbia, Macedonia, Bulgaria may submit joint bid to host Eurobasket 2017 », sur ekapija.com (consulté le 14 septembre 2015).
  7. (en) Mark Woods, « UK lining up bid for 2017 EUROBASKET », sur mvp247.com (consulté le 14 septembre 2015).
  8. (en) Tom Degun, « British Basketball ponders bid to host 2015 and 2017 men's European Championship Finals », insidethegames.biz, (consulté le 14 septembre 2015).
  9. (pl) « Sekretarz generalny FIBA Europe: Polska ma szanse na organizację Eurobasketu 2017 », sur eurosport.onet.pl, Eurosport, (consulté le 14 septembre 2015).
  10. (en) Michael Pavitt, « Ukraine decline opportunity to host 2017 Eurobasket », sur insidethegames.biz, (consulté le 14 septembre 2015).
  11. « L'Ukraine renonce à organiser l'Eurobasket 2017 », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 14 septembre 2015).
  12. (en) « Helsinki Arena - FIBA Eurobasket 2017 », sur fiba.com (consulté le 8 juin 2017)
  13. (en) « Polyvalent Hall - FIBA Eurobasket 2017 », sur fiba.com (consulté le 8 juin 2017)
  14. (en) « Fenerbahce Arena - FIBA Eurobasket 2017 », sur fiba.com (consulté le 8 juin 2017)
  15. (en) « Sinan Erdem Arena - FIBA Eurobasket 2017 », sur fiba.com (consulté le 8 juin 2017)
  16. (en) « Tev Aviv Arena - FIBA Eurobasket 2017 », sur fiba.com (consulté le 8 juin 2017)
  17. (en) « FIBA Europe Announces EuroBasket 2017 Qualifiers Seedings », sur fibaeurope.com, (consulté le 31 juillet 2017)
  18. (en) « Finland partner with Iceland for FIBA EuroBasket 2017 », sur fiba.com, (consulté le 1er août 2017)
  19. (en) « Israel agree to partnership with Lithuania », sur fiba.com, (consulté le 1er août 2017)
  20. (en) « Romania and Hungary partner up for FIBA EuroBasket 2017 », sur fiba.com, (consulté le 1er août 2017)
  21. (en) « Turkey reach partnership agreement with Russia », sur fiba.com, (consulté le 1er août 2017)
  22. Arnaud Lecomte, « Conflit FIBA-Euroligue : la discorde européenne pour les nuls », sur lequipe.fr, L’Équipe, (consulté le 16 avril 2016)
  23. « La FIBA suspend 14 pays, dont l’Espagne, pour l’Eurobasket 2017 ! », sur basketactu.com, (consulté le 16 avril 2016)
  24. (en) « FIBA asks to Germany the possibility to organize Olympic Qualifying Tournament », sur fiba.com, (consulté le 3 août 2017)
  25. (en) O. Cauchi, « FIBA still open to dialogue, here's what they asked to Euroleague », sur sportando.com, (consulté le 3 août 2017)
  26. (en) « EUROLEAGUE BASKETBALL PRESENTS COLLABORATION PROPOSAL TO FIBA », sur euroleaguebasketball.net, (consulté le 3 août 2017)
  27. Yann Ohnona, « La FIBA sort l'« arme atomique » », sur lequipe.fr, L’Équipe, (consulté le 17 avril 2016)
  28. Yann Ohnona, « Conflit FIBA/Euroligue : vers l'apaisement ? », sur lequipe.fr, L’Équipe, (consulté le 3 août 2017)
  29. « Conflit FIBA/Euroleague : L'Euroleague remporte la première bataille juridique », sur lequipe.fr, L’Équipe, (consulté le 3 août 2017)
  30. « La Fédération internationale dépose une plainte contre l'Euroligue », sur lequipe.fr, L’Équipe, (consulté le 3 août 2017)
  31. (en) « Munich Regional Court dismisses Euroleague’s request to declare clubs and leagues free to register with Eurocup », sur fiba.com, (consulté le 3 août 2017)
  32. Nicolas Weisz, « Affaire FIBA / Euroleague », sur weisz-avocat.fr, (consulté le 3 août 2017)
  33. (en) « Lithuanian Federation to suspend Lietuvos Rytas », sur eurohoops.net, (consulté le 3 août 2017)
  34. (en) « “AEK will not be blackmailed” », sur eurohoops.net, (consulté le 3 août 2017)
  35. (en) « Roca: “The ban is unfair and unfounded” », sur eurohoops.net, (consulté le 3 août 2017)
  36. (es) « La ACB responde a la carta de la FEB », sur marca.com, Marca, (consulté le 3 août 2017)
  37. (es) José Ignacio Huguet, « Vía libre a la Selección: el CSD anula el acuerdo entre la ACB y la Euroliga », sur mundodeportivo.com, Mundo Deportivo, (consulté le 3 août 2017)
  38. (es) « Comunicado Oficial de la ACB ante la resolución del Consejo Superior de Deportes sobre el conflicto de competencias planteado por la FEB anulando el acuerdo de la Asamblea General de la ACB el pasado 4 de abril », sur acb.com, (consulté le 3 août 2017)
  39. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n Bastien Fontanieu, « La liste des joueurs absents à l’EuroBasket : tellement longue qu’on devrait en faire un film », sur trashtalk.co, (consulté le 21 août 2017)
  40. a et b « La Fédération grecque en colère suite au forfait de Giannis Antetokounmpo », sur lequipe.fr, L’Équipe, (consulté le 20 août 2017)
  41. a et b (en) « Big man trio Hartenstein, Wagner and Radosavljevic brought to Germany camp », sur fiba.com, (consulté le 1er août 2017)
  42. a, b et c (en) « EuroBasket stage is set », sur eurobasket.com, (consulté le 25 juillet 2017)
  43. a, b et c Christophe Brouet, « Eurobasket 2017 : l’Espagne dévoile sa pré-sélection, une belle armada », sur basket-infos.com, (consulté le 25 juillet 2017)
  44. Dimitri Kucharczyk, « EuroBasket : rupture des croisés pour Sergio Llull », sur basketusa.com, Basket USA, (consulté le 10 août 2017)
  45. (en) « Mirotic pulls out of Spain squad due to uncertain NBA status », sur fiba.com, (consulté le 31 juillet 2017)
  46. « L’ancien Manceau Nicolas Batum renonce à l’équipe de France », sur lemainelibre.fr, Le Maine Libre, (consulté le 25 juillet 2017)
  47. Gabriel Pantel-Jouve, « Rodrigue Beaubois forfait pour l'Euro », sur bebasket.fr, BeBasket, (consulté le 7 août 2017)
  48. « Fabien Causeur forfait à son tour pour l'Euro », L'équipe, (consulté le 2 août 2017)
  49. « Moustapha Fall officiellement forfait pour l'Euro », L'équipe, (consulté le 2 août 2017)
  50. « Basket : Rudy Gobert renonce à l’Euro 2017 avec l’équipe de France », sur lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 25 juillet 2017)
  51. a et b (en) E. Carchia, « Charles Kahudi and Adrien Moerman won't play for France at Eurobasket », sur sportando.com, Sportando, (consulté le 7 août 2017)
  52. « Timothé Luwawu-Cabarrot forfait pour l'Euro », L'équipe, (consulté le 2 août 2017)
  53. Nicolas Kohlhuber, « Ian Mahinmi ne sera pas à l'Euro mais ne ferme pas la porte aux Bleus pour la suite », sur bebasket.fr, BeBasket, (consulté le 7 août 2017)
  54. (en) « No Parker, no worries? », sur fiba.com, (consulté le 2 août 2017)
  55. Dimitri Kucharczyk, « Pas de Giannis Antetokounmpo à l’EuroBasket ! », sur basketusa.com, Basket USA, (consulté le 19 août 2017)
  56. Christophe Brouet, « Pas d’Eurobasket pour Andrea Bargnani », sur basket-infos.com, Basket-Infos, (consulté le 7 août 2017)
  57. « Gallinari se bat, se blesse et déclare forfait pour l'Euro », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 31 juillet 2017)
  58. (en) E. Carchia, « Paulius Jankunas won't play for Lithuania at Eurobasket », sur sportando.com, Sportando, (consulté le 31 juillet 2017)
  59. a et b (en) « Power Rankings time: Last check-up before preparation games unfold », sur fiba.com, (consulté le 1er août 2017)
  60. Vincent Thiollière, « EURO 2017 : LA RÉPUBLIQUE TCHÈQUE SANS BLAKE SCHILB, MAIS AVEC UN CHAMPION DE FRANCE PRO B », sur bebasket.fr, (consulté le 25 juillet 2017)
  61. « Vesely forfait à son tour », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 3 août 2017)
  62. a et b Alan Le Bolloch, « EuroBasket 2017 : La France en Bronze selon les bookmakers », sur basket-ballworld.fr, (consulté le 2 août 2017)
  63. a et b Sacha Rutard, « EuroBasket: La Serbie sans Nikola Kalinić et Nemanja Nedovic », sur basketeurope.com, Basket Europe, (consulté le 1er septembre 2017)
  64. Dimitri Kucharczyk, « Pas d’EuroBasket pour Miroslav Raduljica », sur basketusa.com, Basket USA, (consulté le 19 août 2017)
  65. Théo Quintard, « Marko Simonović déclare forfait pour l'Eurobasket 2017 », sur bebasket.fr, BeBasket, (consulté le 7 août 2017)
  66. « EuroBasket : Milos Teodosic sera également absent », sur lequipe.fr, L’Équipe, (consulté le 20 août 2017)
  67. « Omer Asik forfait pour l’EuroBasket 2017 », sur basket-infos.com, (consulté le 31 juillet 2017)
  68. Vincent Thiollière, « Turquie : Bobby Dixon forfait pour l'Euro », sur bebasket.fr, BeBasket, (consulté le 1er septembre 2017)
  69. Emmanuel Laurin, « Ersan Ilyasova aussi forfait pour l’EuroBasket », sur basketusa.com, Basket USA, (consulté le 7 août 2017)
  70. Gabriel Pantel-Jouve, « L'Ukraine également privée de Fesenko pour l'Euro », sur bebasket.fr, BeBasket, (consulté le 7 août 2017)
  71. « Sergii Gladyr fait l'impasse sur l'Euro 2017 », sur bebasket.fr, BeBasket, (consulté le 7 août 2017)
  72. Alexandre Lacoste, « Pooh Jeter ne participera pas au Championnat d'Europe », sur bebasket.fr, BeBasket, (consulté le 7 août 2017)
  73. (en) « FIBA EuroBasket 2017 - Competition system » [PDF], sur fiba.com, (consulté le 29 juin 2017)