Saski Baskonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Laboral Kutxa Baskonia
Logo du Laboral Kutxa Baskonia
Généralités
Nom complet Club Deportivo Saski-Baskonia S.A.D.
Noms précédents Club Deportivo Vasconia(1959–1976)
Club Deportivo Basconia (1976–1987)
Fondation 1959
Statut professionnel SASP
Couleurs                    
Salle Fernando Buesa Arena
(15 504 places)
Siège Fernando Buesa Arena
Vitoria-Gasteiz
Championnat actuel Liga ACB
Euroligue
Président Drapeau : Espagne José Antonio Querejeta
Site web baskonia.com
Palmarès principal
National[1] Championnat d'Espagne (3)
Coupe du Roi (6)
Supercoupe d'Espagne (4)
International[1] Coupe Saporta (1)

Maillots

 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile
 
Extérieur jersey
Extérieur jersey
 
Extérieur shorts
 
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Euroligue de basket-ball 2015-2016
0

Le Saski Baskonia SAD, connu actuellement sous le nom de Laboral Kutxa, ou anciennement Caja Laboral et Tau Vitoria, est un club basque de basket-ball évoluant en Liga ACB soit le plus haut niveau du championnat espagnol. Il est basé dans la ville de Vitoria-Gasteiz, province d'Araba, Pays basque.

Historique[modifier | modifier le code]

1959-1996 : premiers faits d'arme[modifier | modifier le code]

Créé en 1959, le club est issu d'une section du club omnisports du CD Baskonia. Il rejoint l'élite du championnat espagnol pour la première fois en 1971, avant de redescendre en seconde division en 1981. Cette relégation est de courte durée et depuis 1982 le club appartient à l'élite espagnole. Vitoria réalise une première et modeste apparition sur la scène européenne en 1985 dans le cadre de la Coupe Korać (élimination au second tour) après avoir remporté la coupe Príncipe de Asturias lors de la saison 1984-1985. Il faut réellement attendre le début des années 1990 pour que le club basque devienne une référence en Espagne. Le premier coup d'éclat du Saski Baskonia est le triomphe en Coupe du Roi lors de la saison 1994-1995 grâce à des joueurs tels que Pablo Laso, figure historique du club, ou encore Velimir Perasović. Ce premier succès est confirmé très rapidement sur la scène internationale. En effet, après deux revers consécutifs en finale de la Coupe Saporta (deuxième échelon européen), les hommes de Manel Comas parviennent à remporter le trophée en 1996 face au PAOK Salonique.

1997-2004 : les ères Scariolo puis Ivanović[modifier | modifier le code]

L'été 1997 est marqué par l'arrivée sur le banc basque de Sergio Scariolo, futur multi-médaillé avec la sélection espagnole. Dès sa première saison (1997-1998), l'Italien amène Vitoria à la première place dans le championnat espagnol mais butte en finale sur le club de Manresa qui obtient alors son premier titre national. La déception est grande mais l'équipe se console dès la saison suivante par une participation à la phase de groupe de l'Euroligue 1998-1999 et à un deuxième succès en coupe du Roi.

Scariolo s'en va en 1999, ce qui n'empêche pas le Saski Baskonia de débuter le xxie siècle de belle manière sous l'impulsion de Duško Ivanović qui prend les rênes de l'équipe en 2000. En effet, lors de la saison 2000-2001 d'Euroligue, les Basques atteignent pour la première fois la finale de la compétition mais s'inclinent en cinq manches face au Kinder Bologne d'Antoine Rigaudeau. Dejan Tomašević, le pivot serbe de l'équipe est toutefois récompensé d'une place dans l'équipe-type de l'année. Dès la saison 2001-2002, le club glane son premier titre national en disposant de Malaga en finale (3-0) et réalise même le doublé en remportant une troisième coupe du Roi.

2004-2010 : les années dorées[modifier | modifier le code]

Luis Scola, ici à gauche sous le maillot argentin, est l'un des joueurs historique du club (1998–2007).

Dès lors, Vitoria prétend logiquement à un statut de club majeur espagnol. Entre 2004 et 2010, le Saski Baskonia participe à cinq finales du championnat d'Espagne (sur six possibles) et en remporte deux en 2008 et 2010, auxquelles s'ajoutent deux nouvelles coupes du Roi en 2006 et 2009, quatre Supercoupe d'Espagne, ainsi qu'une historique quadruple qualification consécutive au Final Four de l'Euroligue entre 2005 et 2008. Toutefois, Vitoria ne parvient jamais à remporter la compétition.

Témoin de cette place importante dans la meilleure competition européenne, le club est le second à atteindre 300 matches joués en Euroligue depuis 2000. Il atteint ce nombre en mars 2014, devancé de peu par le FC Barcelone[2].

2010-2016 : une légère perte de vitesse[modifier | modifier le code]

Depuis la saison 2010, le club ne remporte pas le moindre trophée. Après avoir participé à treize finales en six saisons (entre 2004 et 2010), Vitoria ne prend dès lors part qu'à la finale de la Supercoupe d'Espagne 2011, qui se solde par une défaite face au FC Barcelone.

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Arrivé au club à l'été 2012, Fabien Causeur est nommé capitaine de l'équipe basque avant le début de la saison 2015-2016[3]. En 2015, Velimir Perasović devient le nouvel entraîneur de l'équipe. Le Laboral Kutxa développe alors un jeu attrayant basé sur une attaque rapide (Darius Adams, Mike James, Dāvis Bertāns, Fabien Causeur, Ádám Hanga…) et une présence défensive dans la raquette (Ioánnis Bouroúsis, Tornike Shengelia, les frères Diop). Cette même année, Vitoria bat le Panathinaïkos en quart-de-finale de l'Euroligue (3-0) et se qualifie pour le sixième Final Four d'Euroligue de son histoire[4]. En demi-finale, les Basques s'inclinent après prolongation contre le Fenerbahçe Ülker[5]. Le Laboral Kutxa est battu en demi-finale du championnat d'Espagne et mi-juin, Perasović quitte le club[6].

Rivalité basque avec Bilbao[modifier | modifier le code]

Depuis la saison 2004-2005 de Liga ACB, les rencontres entre Saski Baskonia, situé à Vitoria-Gasteiz, et le club de Bilbao, le Bilbao Basket, constituent la rivalité basque du championnat. Seulement soixante-six kilomètres séparent les deux villes.

Depuis la disparition du CB Cajabilbao en 1994, Vitoria est le seul club basque évoluant dans l'élite espagnole jusqu'à l'arrivée du Bilbao Basket en 2004, club fondé en 2000. Le premier match entre ces deux formations a lieu le 3 octobre 2004 au Pabellón Municipal de Deportes La Casilla de Bilbao et se solde par une victoire écrasante du Baskonia (107-54), ce qui constitue aujourd'hui encore la plus grosse victoire de ce derby. Il faut attendre la troisième rencontre entre les deux clubs pour voir Bilbao glaner son premier succès (92 à 78, le 22 janvier 2006). Un an plus tard, le 6 janvier 2007, le derby enregistre la plus forte affluence jamais réalisée jusqu'à ce jour pour un match de Liga ACB. En effet, 15 414 spectateurs assistent au Bilbao Exhibition Centre à la victoire de Vitoria (88 à 76) sur son homologue basque. Le record a depuis été battu par Vitoria lors de la réception du Real de Madrid en 2016 en basket-ball.

Lors de la saison 2011-2012 d'Euroligue, Bilbao et Vitoria sont tous deux versés dans le groupe A de la saison régulière. Les deux rencontres tournent à la faveur de Bilbao, qui, à la faveur d'un goal-average particulier favorable sur son rival, accède au Top 16 puis aux quarts de finale de la compétition.

Le 1er mars 2015, alors que Bilbao remporte largement le derby (93 à 75), une bagarre générale éclate à sept secondes de la fin de la rencontre. Suite à une action pourtant anodine, Dejan Todorović (Bilbao) et Tornike Shengelia (Vitoria) en viennent aux mains, entraînant avec eux l'ensemble des deux équipes. Les deux joueurs écopent respectivement de quatre et cinq matches de suspension. Trois mille euros d'amende sont également retenus contre Dairis Bertāns (Bilbao), Mamadou Diop et Ilimane Diop (Vitoria).

La salle[modifier | modifier le code]

La Fernando Buesa Arena vue de l'extérieur.

Entre 1959 et 1990, Vitoria dispute ses rencontres à domicile dans le Palais des Sports de Mendizorrotza.

A partir de 1991, le club déménage dans la nouvelle Fernando Buesa Arena. Initialement pourvue d'une capacité de 9 923 spectateurs, la salle est agrandie entre 2011 et 2012 et compte désormais 15 504 places. Ce chiffre fait d'elle la salle la plus grande de la Liga ACB, pour autant, elle n'est pas retenue pour l'organisation de la Coupe du monde de basket-ball masculin 2014 en Espagne. Le 3 janvier 2016, la Fernando Buesa Arena établit un nouveau record d'affluence pour la Liga ACB avec 15 504 lors de la réception du Real Madrid[7]. Par ailleurs, l'édifice a accueilli à quatre reprises la coupe du Roi (2000, 2002, 2008 et 2013), la finale de la Coupe Saporta 1996 (remportée par Vitoria) ainsi que le Final Four de l'EuroCoupe 2009-2010.

Effectif actuel (2015-2016)[modifier | modifier le code]

Laboral Kutxa Vitoria-Gasteiz 2015-2016
Joueurs Entraineurs
Poste Num Pays Nom, Prénom Taille Poids Age
Meneur 20 Drapeau des États-Unis Adams, Darius 1,83 m ( ?) 75 kg (165 lb) (27 ans)
Arrière/Ailier 11 Drapeau de la Slovénie Blažič, Jaka Blessé 1,96 m ( ?) 96 kg (212 lb) (25 ans)
Ailier/Ailier fort 42 Drapeau de la Lettonie Bertāns, Dāvis 2,08 m ( ?) 95 kg (209 lb) (23 ans)
Pivot 9 Drapeau de la Grèce Bourousis, Ioannis 2,13 m ( ?) 122 kg (269 lb) (32 ans)
Meneur/Arrière 5 Drapeau de la France Causeur, Fabien Blessé Capitaine 1,93 m ( ?) 90 kg (198 lb) (29 ans)
Arrière/Ailier 33 Drapeau de l'Espagne Corbacho, Alberto 2,01 m ( ?) 97 kg (214 lb) (31 ans)
Pivot 12 Drapeau de l'Espagne Diop, Ilimane 2,11 m ( ?) 104 kg (229 lb) (21 ans)
Ailier/Ailier fort 4 Drapeau de l'Espagne Diop, Mamadou 2,04 m ( ?) 95 kg (209 lb) (23 ans)
Arrière/Ailier 8 Drapeau de la Hongrie Hanga, Ádám Blessé 2,01 m ( ?) 93 kg (205 lb) (27 ans)
Meneur/Arrière 3 Drapeau des États-Unis James, Mike 1,85 m ( ?) 84 kg (185 lb) (25 ans)
Ailier/Ailier fort 7 Drapeau de la Géorgie Shengelia, Tornike Blessé 2,06 m ( ?) 109 kg (240 lb) (24 ans)
Pivot 6 Drapeau de la Croatie Planinić, Darko 2,11 m ( ?) 120 kg (265 lb) (25 ans)
Ailier fort/Pivot 14 Drapeau de la France Tillie, Kim 2,11 m ( ?) 105 kg (231 lb) (27 ans)
Entraîneur
Assistant(s)
  • Drapeau de l'Espagne Agustí Julbe
  • Drapeau de l'Espagne David Gil

Légende 
  • # : Numéro de maillot
  • Captain sports.svg : Capitaine
  • Injury icon 2.svg : joueur blessé actuellement
  • (E) : Espoir (centre de formation)

Dernière mise à jour : 22/11/2015

Noms successifs liés au sponsoring[modifier | modifier le code]

Souvent associé à de divers sponsors, le club a connu, ou connait, les appellations suivantes:

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

National[modifier | modifier le code]

Entraineurs successifs[modifier | modifier le code]

  • 1981-1983 : Drapeau : Espagne Iñaki Iriarte
  • 1983-1983 : Drapeau : Espagne Juan Antonio Ortiz de Pinedo
  • 1983-1984 : Drapeau : Espagne Txema Capetillo
  • 1984-1985 : Drapeau : Espagne Xabier Añúa
  • 1985-1987 : Drapeau : Espagne Pepe Laso
  • 1987-1989 : Drapeau : Espagne Manu Moreno
  • 1989-1990 : Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Željko Pavličević
  • 1990-1992 : Drapeau : États-Unis Herb Brown
  • 1992-1993 : Drapeau : Espagne Iñaki Iriarte

Joueurs célèbres ou marquants[modifier | modifier le code]

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Saison Div. Clas. %Vic Vic Def Playoffs Coupe du Roi Autres coupes Coupes d'Europe Entraîneur
1959 Fondation du Club Deportivo Vasconia
1959–60 4 Provincial 2e - - - - - - - -
1960–61 4 Provincial 2e - - - - - - - -
1961–62 4 Provincial 1er - - - - - - - -
1962–63 4 Provincial 2e - - - - - - - -
1963–64 4 Provincial 1er - - - - - - - -
1964–65 4 Provincial 2e - - - - - - - -
1965–66 4 Provincial 1er - - - - - - - -
1966–67 4 Provincial 2e - - - - - - - -
1967–68 4 Provincial 1er - - - - - - - -
1968–69 4 Provincial 1er - - - - - - - -
1969–70 3 3e division 1er - - - - - - - -
1970–71 2 2e division 2e 80% 16 4 - - - - -
1971–72 2 2e division 1er 86% 19 3 Champion - - - -
1972–73 1 Liga Española 10e 40% 12 18 - Demi-finale - - -
1973–74 1 Liga Española 8e 43% 12 16 - - - - -
1974–75 1 Liga Española 8e 38% 8 14 - Quart de finale - - -
2000-01 1 Liga ACB 3e 79% 27 7 Demi-finale Quart de finale - 1 Euroligue : Finaliste Drapeau : Serbie-et-Monténégro Duško Ivanović
2001-02 1 Liga ACB 4e 71% 24 10 Champion Vainqueur - 1 Euroligue : Top 16 Drapeau : Serbie-et-Monténégro Duško Ivanović
2002-03 1 Liga ACB 6e 53% 18 16 Quart de finale Finaliste - 1 Euroligue : Top 16 Drapeau : Serbie-et-Monténégro Duško Ivanović
2003-04 1 Liga ACB 1er 82% 28 6 Demi-finale Vainqueur - 1 Euroligue : Top 16 Drapeau : Serbie-et-Monténégro Duško Ivanović
2004-05 1 Liga ACB 1er 82% 28 6 Finaliste Demi-finale Supercoupe : 4e 1 Euroligue : Finaliste Drapeau : Serbie-et-Monténégro Duško Ivanović
2005-06 1 Liga ACB 2e 74% 25 9 Finaliste Vainqueur Supercoupe : Vainqueur 1 Euroligue : 3e Drapeau : Espagne Pedro Martínez
Drapeau : Croatie Velimir Perasović
2006-07 1 Liga ACB 1er 76% 26 8 Demi-finale Demi-finale Supercoupe : Vainqueur 1 Euroligue : 4e Drapeau : Croatie Velimir Perasović
Drapeau : Serbie Božidar Maljković
2007-08 1 Liga ACB 4e 65% 22 12 Champion Finaliste Supercoupe : Vainqueur 1 Euroligue : 4e Drapeau : Croatie Neven Spahija
2008-09 1 Liga ACB 1er 88% 28 4 Finaliste Vainqueur Supercoupe : Vainqueur 1 Euroligue : ¼ de finale Drapeau : Monténégro Duško Ivanović
2009-10 1 Liga ACB 2e 79% 27 7 Champion Demi-finale Supercoupe : Demi-finale 1 Euroligue : ¼ de finale Drapeau : Monténégro Duško Ivanović
2010-11 1 Liga ACB 4e 68% 23 11 Demi-finale Demi-finale Supercoupe : Demi-finale 1 Euroligue : ¼ de finale Drapeau : Monténégro Duško Ivanović
2011-12 1 Liga ACB 3e 68% 23 11 Demi-finale Demi-finale Supercoupe : Finaliste 1 Euroligue : Saison rég. Drapeau : Monténégro Duško Ivanović
2012-13 1 Liga ACB 2e 74% 25 9 Quart de finale Demi-finale - 1 Euroligue : ¼ de finale Drapeau : Croatie Žan Tabak
2013-14 1 Liga ACB 6e 56% 19 15 Quart de finale Quart de finale Supercoupe : Demi-finale 1 Euroligue : Top 16 Drapeau : Italie Sergio Scariolo
2014-2015 1 Liga ACB 6e 56% 19 15 Quart de finale - Supercoupe : Demi-finale 1 Euroligue : Top 16 Drapeau : Italie Marco Crespi
Drapeau : Espagne Ibon Navarro
2015-2016 1 Liga ACB 4e 71% 24 10 Demi-finale Demi-finale - 1 Euroligue : Quatrième Drapeau : Croatie Velimir Perasović

Logos successifs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (en) « Laboral Kutxa marks 300th Euroleague game Friday », Euroligue,‎
  3. Alan Le Bolloch, « Espagne : Fabien Causeur nommé capitaine de Vitoria », sur basket-ballworld.fr,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  4. « Euroligue (quarts de finale) : Vitoria domine encore le Panathinaïkos et file au Final Four », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  5. Alexandre Lacoste, « Le Fenerbahçe sort Causeur et Tillie », sur bebasket.fr,‎ (consulté le 14 mai 2016)
  6. (en) « Laboral Kutxa, coach Perasovic part ways », Euroligue,‎
  7. (es) ¡15.504 espectadores! El Buesa Arena establece un nuevo récord de asistencia, sur acb.com,‎ (consulté le 6 mai 2016)
  8. « Histoire des clubs de la Liga ACB : le TAU Vitoria - Saski Basconia », lecyclone.canalblog.com,‎ (consulté le 2 mars 2016)
  9. (en) « Caja Laboral fires head coach Dusko Ivanovic », Euroligue,‎
  10. (en) « Caja Laboral finds new coach in Tabak », sur TalkBasket,‎
  11. (en) « LABORAL KUTXA turns to Coach Scariolo », Euroligue,‎
  12. (en) « Laboral Kutxa dismisses Scariolo, hires Crespi », Euroligue,‎
  13. (en) « Coach Crespi relieved of duties by Laboral Kutxa », Euroligue,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]