Thomas Heurtel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Heurtel.

Thomas Heurtel
Image illustrative de l’article Thomas Heurtel
Thomas Heurtel en 2018
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (30 ans)
Béziers, Hérault
Taille 1,89 m (6 2)
Poids 90 kg (198 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : Espagne FC Barcelone
Numéro 13
Poste Meneur
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
Pau-Lacq-Orthez
Pau-Lacq-Orthez
SIG Strasbourg
CB Lucentum Alicante
Saski Baskonia
Saski Baskonia
Saski Baskonia
Saski Baskonia
Efes Istanbul
Efes Istanbul
Efes Istanbul
FC Barcelone
FC Barcelone
02,8
10,0
09,4
09,5
04,4
05,1
10,1
09,3
09,5
11,9
12,3
13,2
11,5
Sélection en équipe nationale **
2013-Drapeau : France France (71 sél.)489 pts

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Thomas Heurtel, né le à Béziers, est un joueur de basket-ball professionnel français. Il mesure 1,89 m et joue au poste de meneur. Pour sa première compétition avec l'équipe de France, il remporte le championnat d'Europe 2013. L'année suivante, il remporte une médaille de bronze lors de la Coupe du monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Heurtel fait ses débuts professionnels avec le club de Pau-Lacq-Orthez. À la suite de la relégation du club en Pro B, il signe un contrat de quatre ans avec l'ASVEL Lyon-Villeurbanne en juillet 2009[1]. Le club le prête alors au club de Strasbourg Illkirch-Graffenstaden Basket. Il est à nouveau prêté la saison suivante au club espagnol CB Lucentum Alicante, évoluant en Liga ACB[2].

Après une saison réussie avec son club de Vitoria, il fait partie en 2013 de la présélection pour le Championnat d'Europe 2013[3]. Il fait finalement partie du groupe de joueurs retenu pour cette compétition. Toutefois, avec la présence de Tony Parker, son temps de jeu est limité, 55 minutes sur l'ensemble de la compétition pour des statistiques de 1 point, 0,3 rebond et 0,9 passe décisive[4]. Il remporte ainsi un titre européen pour sa première compétition internationale.

Le 16 mai 2014, il fait partie de la liste des vingt-quatre joueurs pré-sélectionnés pour la participation à la Coupe du monde 2014 en Espagne[5]. En l'absence de Tony Parker, qui a préféré faire une pause internationale, se réservant pour le Championnat d'Europe 2015 qualificatif pour les Jeux olympiques de Rio, il se voit confier, avec Antoine Diot, la direction du jeu de l'équipe de France[6]. C'est Heurtel qui se voit désigner titulaire lors de la Coupe du monde. Il répond aux attentes de son sélectionneur en obtenant des statistiques de 8,9 points, 2,1 rebonds et 4,1 passes décisives par match, en 22 minutes après le quart de finale contre l'Espagne[4]. Lors de cette rencontre, il marque un panier à trois points décisif permettant ainsi à la France de prendre une avance de +8 à 1 minute de la fin[7]. Dominé par le meneur serbe Milos Teodosic lors de la première mi-temps de la demi-finale, Heurtel inscrit toutefois 12 points, avec également 6 passes mais aussi 3 balles perdues, lors de cette rencontre où la France est proche de renverser le score en fin de rencontre avec les 35 points de Nicolas Batum[8]. Lors de la finale pour la troisième place, face à la Lituanie, il fait preuve de sang-froid sur la fin de rencontre, où les Lituaniens imposent aux Français un concours de lancers-francs[9]. La France s'impose finalement sur le score de 95 à 93.

À l'issue de la saison régulière de l'Euroligue, Heurtel est le deuxième meilleur passeur avec 6,7 passes décisives par rencontre, derrière Marcus Williams. Le 27 décembre 2014, il signe pour deux ans et demi dans le club turc d'Efes Istanbul[10],[11]. En février Heurtel remporte la coupe de Turquie et est nommé meilleur joueur de la compétition[12]. En avril 2015, lors d'un match des quarts de finale de l'Euroligue, Heurtel établit un nouveau record du nombre de passes en playoffs de l'Euroligue avec 15 (face au Real Madrid)[13].

Présélectionné pour le Championnat d'Europe 2015, Heurtel effectue l'ensemble de la préparation de la sélection française qui doit mener à l'annonce d'une liste finale de douze joueurs retenus pour la compétition. Il est le 16 août le dernier joueur qui est éliminé de la sélection par l'encadrement technique. Les explications avancées pour justifier cette non-sélection sont « une préparation très en deçà du niveau attendu » et qu'à son poste de meneur lui sont préférés Tony Parker mais aussi Nando de Colo ou Antoine Diot[14]. Au début du mois de septembre, Diot est contraint de déclarer forfait sur blessure. Heurtel est alors pressenti pour intégrer la sélection mais son club le retient en avançant des raisons médicales. Diot est alors remplacé par Léo Westermann[15].

Ne donnant pas suite à une prolongation de contrat avec Efes Istanbul, il s'engage le 22 juin 2017 avec le FC Barcelone pour deux ans et un contrat estimé à 2,5 millions d'euros[16]. Le 18 février 2018, Heurtel est désigné MVP de la finale de Coupe du Roi remportée par Barcelone face au Real Madrid (102-100).

En juillet 2019, il renouvelle son contrat avec Barcelone jusqu'en 2021[17].

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Heurtel à l'ASVEL lequipe.fr
  2. Thomas Heurtel prêté http://www.asvelbasket.com
  3. Barbara Youinou, « ITW Thomas Heurtel : « Un bonheur d’être là avec tous ces grands noms » », sur basketsession.com, .
  4. a et b Christophe Remise, « Le costume n’est pas trop grand pour Heurtel », sur sport24.lefigaro.fr, .
  5. Arnaud Gelb, « Équipe de France : une liste des 24 sans Tony Parker », sur basketusa.com,
  6. Jerome Carrere, « Coupe du Monde de basket - Heurtel et Diot prennent du galon en Bleu », sur francetvsport.fr, .
  7. Damien Da Silva, « Thomas Heurtel, merci patron ! », sur www.basketsession.com,
  8. Glenn Ceillier, « Coupe du monde : La France battue en demi-finale par la Serbie (90-85) », sur eurosport.fr, .
  9. François-xavier Rallet, « Coupe du monde 2014, France - Lituanie (95-93) : Les Bleus en bronze », sur eurosport.fr, .
  10. Heurtel à Efes Istanbul
  11. (en) « Anadolu Efes adds playmaker Heurtel », Euroligue,
  12. (en) « National cups roundup: Sunday », Euroligue,
  13. (en) « Playoffs Game 2 bwin MVP: Georgios Printezis, Olympiacos Piraeus », Euroligue,
  14. Yann Ohnona, « Heurtel reste à quai », L'Équipe, no 22309,‎ , p. 14
  15. Xavier Colombani, « Heurtel n'a pas pu être libéré, Westermann officiellement appelé », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  16. « Thomas Heurtel deux ans à Barcelone », sur basketeurope.com,
  17. (en) « Barcelona, Heurtel pen multiyear extension », Euroligue,
  18. Julien Deschuyteneer, « Alain Koffi et Austin Nichols nommés MVP de Pro A », sur basketsession.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :