Championnat d'Europe de basket-ball 2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
EuroBasket 2015
Description de l'image EuroBasket 2015 logo 2.jpg.
Généralités
Sport Basket-ball
Organisateur(s) FIBA Europe
Édition XXXIXe championnat d'Europe
Lieu(x) Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la Croatie Croatie
Drapeau de la Lettonie Lettonie
Date du
au
Participants 24
Site(s) Première phase :
Drapeau : France Montpellier
Drapeau : Allemagne Berlin
Drapeau : Croatie Zagreb
Drapeau : Lettonie Riga
Phase finale :
Drapeau : France Villeneuve-d'Ascq
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Drapeau : France France

Navigation

Équipes qualifiées pour l'EuroBasket 2015.

La 39e édition du championnat d’Europe de basket-ball (également appelé EuroBasket 2015) est une compétition de basket-ball organisée par la FIBA Europe qui devait initialement se dérouler en Ukraine[1] en 2015. Elle se déroulera du 5 au en France avec une délocalisation en Croatie, Allemagne et Lettonie pour trois des quatre poules du premier tour.

L'équipe de France, vainqueur de la Lituanie sur le score de 80 à 66 lors de la précédente édition, remet son titre en jeu.

Les deux finalistes de cette compétition seront qualifiés pour le tournoi olympique des jeux de 2016 de Rio de Janeiro.

Préparation de l'événement[modifier | modifier le code]

Villes hôtes[modifier | modifier le code]

Première attribution à l'Ukraine[modifier | modifier le code]

Le 18 décembre 2011, l'Ukraine est déclarée hôte de l'EuroBasket 2015 après le retrait, une semaine auparavant, de la candidature conjointe de la France, de la Croatie, de l'Allemagne et de l'Italie[2], qui émettaient des « doutes sur le professionnaliste et un manque de confiance dans le processus d'attribution [de l'EuroBasket] par la FIBA Europe »[3].

Les villes proposées par l'Ukraine pour l'organisation du championnat sont Kharkov, Donetsk, Dnipropetrovsk et Kiev pour le premier tour, Odessa et Lviv pour le deuxième tour et de nouveau la capitale Kiev pour la phase finale[1].

Réattribution à 4 co-organisateurs[modifier | modifier le code]

Le 19 mars 2014, le directeur du comité d'organisation, Markiyan Lubkivsky, déclare que l'EuroBasket devrait être délocalisé dans un autre pays, en raison de la crise politique qui sévit en Ukraine. La FIBA Europe et la fédération ukrainienne (FBU) publient un communiqué[4] niant le retrait de l'organisation à l'Ukraine, qualifiant les propos de Lubkivsky de « point de vue purement personnel »[5]. La FBU garde la volonté de maintenir le tournoi en Ukraine, et la FIBA décide de statuer sur les évènements affectant le pays lors de son congrès suivant, à Munich. La France, déclare alors prête à accueillir le championnat d'Europe ou certaines rencontres « si besoin »[6].

La Fédération française de basket-ball, par l'intermédiaire de son président Jean-Pierre Siutat, se met au travail dans les mois suivants avec la ferme volonté de « récupérer l'Euro 2015 ». Elle se déclare un peu plus officiellement le 6 mai 2014, si l'Ukraine devait déclarer forfait[7]. Mais, précise Siutat, « il s’agit d’une simple lettre d’intention, sans engagement au cas où l’Ukraine ne puisse pas organiser »[8].

Le 13 juin 2014, la FIBA Europe décide de lui retirer l'organisation de cet événement[9]. Seize pays expriment leur intérêt pour accueillir la délocalisation de l'évènement. La FIBA Europe demande aux fédérations nationales de se déclarer officiellement candidates comme hôte de tout ou partie du championnat d'Europe, avant le 31 juillet 2014. Le lendemain, la FIBA Europe présente les huit candidats officiels[10] :

Début août, Dragan Đilas, président de la fédération serbe de basket-ball, annonce que l'organisation d'un des groupes de l'EuroBasket serait trop coûteux pour son pays, mais que la France, avec son projet de loger la phase finale dans un grand stade de football, a de grandes chances d'être sélectionnée[11].

La Croatie, la France et la Pologne sont les seules fédérations candidates à l'organisation à la fois d'une poule du premier tour et de la phase finale. La Turquie quant à elle n'a postulé que pour accueillir la phase finale. Juste avant la réunion du comité directeur de la FIBA Europe, la Croatie, la Pologne et la Turquie retirent leur candidature sur la phase finale (mais la Croatie et la Pologne maintiennent leur position pour l'accueil d'un groupe préliminaire, avec l'Allemagne, Israël et la Lettonie)[12].

Le 8 septembre 2014, la France, ainsi que la Croatie, l'Allemagne et la Lettonie, sont déclarées co-organisatrices du tournoi par la FIBA Europe[13]. Chaque pays accueillera l'un des quatre groupes du premier tour (le groupe de la France se jouera au Park&Suites Arena de Montpellier, celui de l'Allemagne à Berlin, celui de la Croatie à Zagreb et celui de la Lettonie à Riga) tandis que la France organisera seule la phase finale. Ces derniers jours de la compétition doivent se dérouler dans le Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq, qui sera couvert et dans une configuration de 25 000 à 30 000 places déjà testée lors de la finale de la Coupe Davis 2014 et appelée à être réutilisée pour le Mondial masculin de handball 2017[14].

Lille
(Villeneuve-d'Ascq)
Drapeau de la France France
Berlin
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Stade Pierre-Mauroy[15] O2 World[16]
Capacité : 27 000 Capacité : 14 500
Deuxième tour (Phase finale) Premier tour (Groupe B)
Grand Stade Lille Métropole LOSC first match.JPG
O2-world berlin.jpg
Montpellier
Drapeau de la France France
Zagreb
Drapeau de la Croatie Croatie
Riga
Drapeau de la Lettonie Lettonie
Park&Suites Arena[17] Arena Zagreb[18] Riga Arena[19]
Capacité : 10 700 Capacité : 15 200 Capacité : 12 500
Premier tour (Groupe A) Premier tour (Groupe C) Premier tour (Groupe D)
Arena montpellier.jpg
Arena Zagreb 2009.jpg
Arena Riga Eurobasket Women 2009.jpg

Qualifications[modifier | modifier le code]

Les 24 équipes qualifiées pour l'EuroBasket 2015 sont connues le 28 août 2014[20].

Mode de qualification Date de qualification Places Nations qualifiées
Hôte du championnat d'Europe 2015 - - -
Équipe hôte de la coupe du monde 2014 1 Drapeau : Espagne Espagne
Qualification acquise au Championnat d'Europe 2013
(équipes participant à la Coupe du monde 2014)
6 Drapeau : France France
Drapeau : Lituanie Lituanie
Drapeau : Croatie Croatie
Drapeau : Slovénie Slovénie
Drapeau : Ukraine Ukraine
Drapeau : Serbie Serbie
Wild cards pour la Coupe du monde 2014 3 Drapeau : Finlande Finlande
Drapeau : Grèce Grèce
Drapeau : Turquie Turquie
Vainqueur du 1er tour de qualification 1 Drapeau : Estonie Estonie
Vainqueurs des groupes du 2e tour de qualification 7 Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Drapeau : Israël Israël
Drapeau : Pologne Pologne
Drapeau : Belgique Belgique
Drapeau : Géorgie Géorgie
Drapeau : Lettonie Lettonie
Drapeau : Italie Italie
Meilleurs 2e des groupes du 2e tour de qualification 6 Drapeau : Macédoine Macédoine
Drapeau : Russie Russie
Drapeau : Allemagne Allemagne
Drapeau : Islande Islande
Drapeau : République tchèque République tchèque
Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas

Parmi les 24 pays qualifiés, 21 ont participé à l'Euro 2013. L'Islande participe pour la première fois à cette compétition, tandis que les dernières apparitions de l'Estonie et des Pays-Bas remontent respectivement à 2001 et 1989. La France en est à sa trente-septième participation (non qualifiée en 1969 et 1975) juste devant l'Italie, avec trente-six apparitions.

Chapeaux[modifier | modifier le code]

Têtes de série[modifier | modifier le code]

Avant le retrait de l'organisation de la compétition à l'Ukraine, les différents groupes de têtes de série rassemblant les 24 équipes étaient constitués de la façon suivante[21] :

Première version des pots en prévision du tirage au sort
Têtes de série n°1 Têtes de série n°2 Têtes de série n°3 Têtes de série n°4 Têtes de série n°5 Têtes de série n°6

Drapeau : Espagne Espagne (1 / 2)
Drapeau : Lituanie Lituanie (2 / 4)
Drapeau : France France (3 / 5)
Drapeau : Croatie Croatie (8 / 12)

Drapeau : Serbie Serbie (5 / 7)
Drapeau : Slovénie Slovénie (9 / 13)
Drapeau : Finlande Finlande (13 / 35)
Drapeau : Ukraine Ukraine (17 / 40)

Drapeau : Turquie Turquie (6 / 8)
Drapeau : Grèce Grèce (7 / 10)
Drapeau : Lettonie Lettonie (16 / 38)
Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine (24 / 58)

Drapeau : Macédoine Macédoine (12 / 32)
Drapeau : Italie Italie (14 / 36)
Drapeau : Pologne Pologne (18 / 42)
Drapeau : Belgique Belgique (21 / 50)

Drapeau : Allemagne Allemagne (10 / 18)
Drapeau : Israël Israël (15 / 38)
Drapeau : République tchèque République tchèque (19 / 49)
Drapeau : Géorgie Géorgie (23 / 54)

Drapeau : Russie Russie (4 / 6)
Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas (27 / 88)
Drapeau : Islande Islande (27 / 88)
Drapeau : Estonie Estonie (27 / 88)

Légende : entre parenthèses (classement FIBA zone Europe / classement FIBA mondial)[22] de chaque équipe après la Coupe du monde 2014.

Tirage au sort final[modifier | modifier le code]

En raison de la délocalisation de l'évènement, comptant quatre pays co-organisateurs (France, Allemagne, Croatie et Lettonie), des aménagements ont été réalisés pour le tirage au sort[23] :

  • Chacune de ces quatre nations peut choisir un partenaire qui est automatiquement placé dans son groupe, ce sur des critères de partenariat économique et de marketing, et validés par la FIBA Europe[24]. Ces quatre fédérations partenaires ne peuvent rencontrer au premier tour une nation placée dans le même groupe de têtes de série. Ainsi :
    • la France choisit la Finlande, en raison du « grand nombre de supporters qui suivent en masse la sélection [et qui] étaient 8000 à la Coupe du Monde », d'après Jean-Pierre Siutat[25] ;
    • l'Allemagne sélectionne la Turquie ;
    • la Croatie est avec la Slovénie ;
    • la Lettonie est rejointe par l'Estonie.
  • Les quatre co-organisateurs sont directement placés dans le pot 1. Cela impacte la composition des pots pour les autres équipes avec des têtes de série identiques :
    • puisque la Lettonie et l'Allemagne se trouvaient initialement respectivement parmi les têtes de série numéros 3 et 5, seulement trois équipes se retrouvent dans les pots 4 et 6 contenant les nations restantes de ces têtes de série, qui ne peuvent rencontrer ni la Lettonie ni l'Allemagne au premier tour ;
    • la Lituanie et l'Espagne se retrouvent dans le pot 2 et sont tirées en tant que têtes de série numéro 1 dans un groupe ne contenant ni la France ni la Croatie au premier tour.
Pots du tirage au sort
Pot 1
(organisateurs)
Pot 2
(têtes de série n°1 restantes)
Pot 3
(têtes de série n°2)
Pot 4
(têtes de série n°3 restantes)
Pot 5
(têtes de série n°4)
Pot 6
(têtes de série n°5 restantes)
Pot 7
(têtes de série n°6)

Drapeau : France France (TDS 1)
Drapeau : Croatie Croatie (TDS 1)
Drapeau : Allemagne Allemagne (TDS 5)
Drapeau : Lettonie Lettonie (TDS 3)

Drapeau : Espagne Espagne
Drapeau : Lituanie Lituanie

Drapeau : Serbie Serbie
Drapeau : Slovénie Slovénie (avec Drapeau : Croatie)
Drapeau : Finlande Finlande (avec Drapeau : France)
Drapeau : Ukraine Ukraine

Drapeau : Turquie Turquie (avec Drapeau : Allemagne)
Drapeau : Grèce Grèce
Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine

Drapeau : Macédoine Macédoine
Drapeau : Italie Italie
Drapeau : Pologne Pologne
Drapeau : Belgique Belgique

Drapeau : Israël Israël
Drapeau : République tchèque République tchèque
Drapeau : Géorgie Géorgie

Drapeau : Russie Russie
Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau : Islande Islande
Drapeau : Estonie Estonie (avec Drapeau : Lettonie)

Le tirage au sort des groupes a lieu le à Disneyland Paris[26].

Les quatre groupes[modifier | modifier le code]

Les 24 équipes sont réparties en quatre poules de six[27].

Groupe A Groupe B Groupe C Groupe D
Drapeau : France France Drapeau : Allemagne Allemagne Drapeau : Croatie Croatie Drapeau : Lettonie Lettonie
Drapeau : Finlande Finlande Drapeau : Espagne Espagne Drapeau : Slovénie Slovénie Drapeau : Lituanie Lituanie
Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine Drapeau : Serbie Serbie Drapeau : Grèce Grèce Drapeau : Ukraine Ukraine
Drapeau : Pologne Pologne Drapeau : Turquie Turquie Drapeau : Macédoine Macédoine Drapeau : Estonie Estonie
Drapeau : Israël Israël Drapeau : Italie Italie Drapeau : Géorgie Géorgie Drapeau : République tchèque République tchèque
Drapeau : Russie Russie Drapeau : Islande Islande Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas Drapeau : Belgique Belgique

Acteurs[modifier | modifier le code]

Suspension puis réintégration de la Russie[modifier | modifier le code]

Fin juillet 2015, la FIBA Europe suspend la Russie, dont la direction élue en 2013 a été invalidée par la justice russe. Alors qu'une nouvelle équipe devait être élue le 25 août, peu avant le début du championnat d'Europe masculin[28], la FIBA décide le 9 août d'autoriser la Russie à participer à l'Euro, repoussant la mise en demeure d'une nouvelle organisation de sa fédération au 30 avril 2016[29].

Effectifs des sélections[modifier | modifier le code]

Sur les 24 équipes qualifiées pour cet Euro, seules 9 ne comptent aucun absent de marque : la Belgique, l'Estonie, la Finlande, la Géorgie, l'Islande, les Pays-Bas, la République tchèque, la Grèce et l'Italie présentent des effectifs au complet[30].

Naturalisations[modifier | modifier le code]

Plusieurs joueurs américains reçoivent un passeport étranger pendant l'été pour participer à l'EuroBasket :

Joueurs absents[modifier | modifier le code]

De nombreux joueurs majeurs pour leur sélection, évoluant principalement en NBA et dans les grands clubs européens, sont absents :

Sélection Joueur absent Club 2014-2015 Motif
Drapeau : Allemagne Allemagne Per Günther Drapeau : Allemagne Ratiopharm Ulm Blessure[36]
Chris Kaman Drapeau : États-Unis Trail Blazers de Portland Choix du sélectionneur[37]
Tim Ohlbrecht Drapeau : Allemagne Ratiopharm Ulm Raisons personnelles[38]
Lucca Staiger Drapeau : Allemagne Bayern Munich Raisons personnelles[38]
Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine Jusuf Nurkić Drapeau : États-Unis Nuggets de Denver Blessure[30],[39]
Mirza Teletović Drapeau : États-Unis Nets de Brooklyn Refus de son nouveau club (Drapeau : États-Unis Suns de Phoenix)[40]
Drapeau : Croatie Croatie Oliver Lafayette Drapeau : Grèce Olympiakós Le Pirée Blessure[41]
Mario Hezonja Drapeau : États-Unis Magic d'Orlando Refus de son club[42]
Drapeau : Espagne Espagne Álex Abrines Drapeau : Espagne FC Barcelone Blessure[43]
José Manuel Calderón Drapeau : États-Unis Knicks de New York Refus de la sélection[44]
Marc Gasol Drapeau : États-Unis Grizzlies de Memphis Refus de la sélection[45]
Serge Ibaka Drapeau : États-Unis Thunder d'Oklahoma City Choix du sélectionneur[46]
Juan Carlos Navarro Drapeau : Espagne FC Barcelone Blessure[47]
Ricky Rubio Drapeau : États-Unis Timberwolves de Minnesota Blessure[48]
Drapeau : France France Alexis Ajinça Drapeau : États-Unis Pelicans de La Nouvelle-Orléans Refus de son club[49]
Fabien Causeur Drapeau : Espagne Saski Baskonia Maladie[50]
Thomas Heurtel Drapeau : Turquie Anadolu Efes Choix du sélectionneur[51]
Edwin Jackson Drapeau : Espagne FC Barcelone Choix du sélectionneur[52]
Ian Mahinmi Drapeau : États-Unis Pacers de l'Indiana Choix du sélectionneur[52]
Joakim Noah Drapeau : États-Unis Bulls de Chicago Refus de la sélection[53]
Kevin Séraphin Drapeau : États-Unis Wizards de Washington Choix du sélectionneur[52]
Drapeau : Lettonie Lettonie Kristaps Porziņģis Drapeau : Espagne Cajasol Séville Refus de son nouveau club (Drapeau : États-Unis Knicks de New York)[54]
Drapeau : Lituanie Lituanie Linas Kleiza Drapeau : Italie Olimpia Milan Blessure[55]
Darjuš Lavrinovič Drapeau : Ukraine Boudivelnyk Kiev Blessure[56]
Donatas Motiejūnas Drapeau : États-Unis Rockets de Houston Blessure[55]
Martynas Pocius Drapeau : Turquie Galatasaray Blessure[55]
Drapeau : Macédoine Macédoine Pero Antić Drapeau : États-Unis Hawks d'Atlanta Refus de la sélection[30],[57]
Bo McCalebb Drapeau : Allemagne Bayern Munich [30]
Drapeau : Pologne Pologne Maciej Lampe Drapeau : Espagne FC Barcelone [30]
Drapeau : Russie Russie Sasha Kaun Drapeau : Russie CSKA Moscou Retraite sportive[30],[58]
Andreï Kirilenko Drapeau : Russie CSKA Moscou Retraite sportive[30],[59],[60]
Timofeï Mozgov Drapeau : États-Unis Cavaliers de Cleveland Blessure[61]
Alexey Shved Drapeau : États-Unis Knicks de New York Blessure[62]
Drapeau : Serbie Serbie Nenad Krstić Drapeau : Turquie Anadolu Efes Blessure[30],[63],[64]
Boban Marjanović Drapeau : Serbie Étoile rouge de Belgrade Refus de son nouveau club (Drapeau : États-Unis Spurs de San Antonio)[65]
Drapeau : Slovénie Slovénie Goran Dragić Drapeau : États-Unis Heat de Miami Refus de son club[66]
Erazem Lorbek Sans club [30]
Beno Udrih Drapeau : États-Unis Grizzlies de Memphis [30],[67]
Drapeau : Turquie Turquie Ömer Aşık Drapeau : États-Unis Pelicans de La Nouvelle-Orléans Blessure[68]
Enes Kanter Drapeau : États-Unis Thunder d'Oklahoma City Choix du sélectionneur[69]
Emir Preldžič Drapeau : Turquie Fenerbahçe Ülker Refus de la sélection[70]
Drapeau : Ukraine Ukraine Artur Drozdov Drapeau : France Pau-Lacq-Orthez Choix du sélectionneur[71]
Sergiy Gladyr Drapeau : France SLUC Nancy Blessure[71]
Pooh Jeter Drapeau : France Limoges CSP Fin de carrière internationale[72]
Vyacheslav Kravtsov Drapeau : République populaire de Chine Foshan Dralions Refus de la sélection[73]
Serhiy Lishchuk Drapeau : Espagne Valencia Blessure[71]
Alex Len Drapeau : États-Unis Suns de Phoenix Refus de la sélection[30],[74]

Arbitres retenus[modifier | modifier le code]

Phase de groupes[modifier | modifier le code]

Format[modifier | modifier le code]

Les vingt-quatre équipes qualifiées sont réparties en quatre groupes de six. Chaque équipe marque deux points en cas de victoire, un point en cas de défaite et de défaite par défaut (l'équipe est réduite à deux joueurs sur le terrain) et zéro point en cas de forfait (impossibilité pour une équipe d'aligner cinq joueurs au départ du match).

Pour départager les équipes à la fin des matchs de poules en cas d'égalité de points, les critères de la FIBA sont appliqués (dans l'ordre) :

  1. résultat des matchs particuliers entre les équipes concernées ;
  2. différence entre points marqués et encaissés entre les équipes concernées ;
  3. différence entre points marqués et encaissés de tous les matchs joués ;
  4. plus grand nombre de points marqués.

Les équipes terminant aux quatre premières places sont qualifiées pour la phase finale (1/8 de finales).

Légende
Qualification pour le second tour
Élimination du championnat

Groupe A[modifier | modifier le code]

Groupe A (France : Montpellier - Park&Suites Arena)
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1 Drapeau : France France - - - - - - -
2 Drapeau : Russie Russie - - - - - - -
3 Drapeau : Finlande Finlande - - - - - - -
4 Drapeau : Israël Israël - - - - - - -
5 Drapeau : Pologne Pologne - - - - - - -
6 Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine - - - - - - -
5 septembre Pologne Drapeau : Pologne - Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
5 septembre Israël Drapeau : Israël Drapeau : Russie Russie
5 septembre France Drapeau : France Drapeau : Finlande Finlande
6 septembre Russie Drapeau : Russie Drapeau : Pologne Pologne
6 septembre Finlande Drapeau : Finlande Drapeau : Israël Israël
6 septembre Bosnie-Herzégovine Drapeau : Bosnie-Herzégovine Drapeau : France France
7 septembre Finlande Drapeau : Finlande Drapeau : Russie Russie
7 septembre Israël Drapeau : Israël Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
7 septembre France Drapeau : France Drapeau : Pologne Pologne
9 septembre Bosnie-Herzégovine Drapeau : Bosnie-Herzégovine Drapeau : Finlande Finlande
9 septembre Pologne Drapeau : Pologne Drapeau : Israël Israël
9 septembre Russie Drapeau : Russie Drapeau : France France
10 septembre Finlande Drapeau : Finlande Drapeau : Pologne Pologne
10 septembre Bosnie-Herzégovine Drapeau : Bosnie-Herzégovine Drapeau : Russie Russie
10 septembre Israël Drapeau : Israël Drapeau : France France


Groupe B[modifier | modifier le code]

Groupe B (Allemagne : Berlin - O2 World)
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1 Drapeau : Espagne Espagne - - - - - - -
2 Drapeau : Serbie Serbie - - - - - - -
3 Drapeau : Turquie Turquie - - - - - - -
4 Drapeau : Allemagne Allemagne - - - - - - -
5 Drapeau : Italie Italie - - - - - - -
6 Drapeau : Islande Islande - - - - - - -
5 septembre Allemagne Drapeau : Allemagne - Drapeau : Islande Islande
5 septembre Espagne Drapeau : Espagne Drapeau : Serbie Serbie
5 septembre Italie Drapeau : Italie Drapeau : Turquie Turquie
6 septembre Serbie Drapeau : Serbie Drapeau : Allemagne Allemagne
6 septembre Islande Drapeau : Islande Drapeau : Italie Italie
6 septembre Turquie Drapeau : Turquie Drapeau : Espagne Espagne
8 septembre Serbie Drapeau : Serbie Drapeau : Islande Islande
8 septembre Allemagne Drapeau : Allemagne Drapeau : Turquie Turquie
8 septembre Espagne Drapeau : Espagne Drapeau : Italie Italie
9 septembre Turquie Drapeau : Turquie Drapeau : Serbie Serbie
9 septembre Italie Drapeau : Italie Drapeau : Allemagne Allemagne
9 septembre Islande Drapeau : Islande Drapeau : Espagne Espagne
10 septembre Serbie Drapeau : Serbie Drapeau : Italie Italie
10 septembre Allemagne Drapeau : Allemagne Drapeau : Espagne Espagne
10 septembre Turquie Drapeau : Turquie Drapeau : Islande Islande

Groupe C[modifier | modifier le code]

Groupe C (Croatie : Zagreb - Arena Zagreb)
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1 Drapeau : Grèce Grèce - - - - - - -
2 Drapeau : Croatie Croatie - - - - - - -
3 Drapeau : Slovénie Slovénie - - - - - - -
4 Drapeau : Macédoine Macédoine - - - - - - -
5 Drapeau : Géorgie Géorgie - - - - - - -
6 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas - - - - - - -
5 septembre Géorgie Drapeau : Géorgie - Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
5 septembre Macédoine Drapeau : Macédoine Drapeau : Grèce Grèce
5 septembre Croatie Drapeau : Croatie Drapeau : Slovénie Slovénie
6 septembre Pays-Bas Drapeau : Pays-Bas Drapeau : Macédoine Macédoine
6 septembre Slovénie Drapeau : Slovénie Drapeau : Géorgie Géorgie
6 septembre Grèce Drapeau : Grèce Drapeau : Croatie Croatie
8 septembre Slovénie Drapeau : Slovénie Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
8 septembre Géorgie Drapeau : Géorgie Drapeau : Grèce Grèce
8 septembre Croatie Drapeau : Croatie Drapeau : Macédoine Macédoine
9 septembre Grèce Drapeau : Grèce Drapeau : Slovénie Slovénie
9 septembre Macédoine Drapeau : Macédoine Drapeau : Géorgie Géorgie
9 septembre Pays-Bas Drapeau : Pays-Bas Drapeau : Croatie Croatie
10 septembre Slovénie Drapeau : Slovénie Drapeau : Macédoine Macédoine
10 septembre Géorgie Drapeau : Géorgie Drapeau : Croatie Croatie
10 septembre Grèce Drapeau : Grèce Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas

Groupe D[modifier | modifier le code]

Groupe D (Lettonie : Riga - Riga Arena)
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1 Drapeau : Lituanie Lituanie - - - - - - -
2 Drapeau : Lettonie Lettonie - - - - - - -
3 Drapeau : Ukraine Ukraine - - - - - - -
4 Drapeau : République tchèque République tchèque - - - - - - -
5 Drapeau : Belgique Belgique - - - - - - -
6 Drapeau : Estonie Estonie - - - - - - -
5 septembre République tchèque Drapeau : République tchèque - Drapeau : Estonie Estonie
5 septembre Belgique Drapeau : Belgique Drapeau : Lettonie Lettonie
5 septembre Lituanie Drapeau : Lituanie Drapeau : Ukraine Ukraine
6 septembre Estonie Drapeau : Estonie Drapeau : Belgique Belgique
6 septembre Lettonie Drapeau : Lettonie Drapeau : Lituanie Lituanie
6 septembre Ukraine Drapeau : Ukraine Drapeau : République tchèque République tchèque
7 septembre Lituanie Drapeau : Lituanie Drapeau : Belgique Belgique
7 septembre République tchèque Drapeau : République tchèque Drapeau : Lettonie Lettonie
7 septembre Ukraine Drapeau : Ukraine Drapeau : Estonie Estonie
9 septembre Belgique Drapeau : Belgique Drapeau : République tchèque République tchèque
9 septembre Lettonie Drapeau : Lettonie Drapeau : Ukraine Ukraine
9 septembre Estonie Drapeau : Estonie Drapeau : Lituanie Lituanie
10 septembre Ukraine Drapeau : Ukraine Drapeau : Belgique Belgique
10 septembre Lettonie Drapeau : Lettonie Drapeau : Estonie Estonie
10 septembre République tchèque Drapeau : République tchèque Drapeau : Lituanie Lituanie

Phase finale (Stade Pierre-Mauroy à Villeneuve-d'Ascq)[modifier | modifier le code]

Tableaux[modifier | modifier le code]

Huitièmes de finale Quarts de finale Demi-finales Finale
12 septembre 15 septembre 17 septembre 20 septembre
B2 - -
A3 - -    
- -
12 septembre
- -    
C1 - -
15 septembre
D4 - -
- -
12 septembre
    - -    
A1 - -
18 septembre
B4 - -    
- -
12 septembre
    - -
D2 - -
16 septembre
C3 - -
- -
13 septembre
    - -
B1 - -
A4 - -    
- -
13 septembre
    - -    
C2 - -
16 septembre
D3 - -
- -
13 septembre
    - -
A2 - -
B3 - -    
- - Troisième place
13 septembre
    - - 20 septembre
D1 - -
- -
C4 - -
- -


Matchs de classement
(places 5 à 8)
Qualification pour le
tournoi préolympique
 17 septembre       
   
     
     
 18 septembre
       
    
      

Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Matchs de classement pour le Tournoi de Qualification Olympique[modifier | modifier le code]


Demi-finales[modifier | modifier le code]

Troisième place[modifier | modifier le code]


h
UTC+2 (CEST)
Drapeau : Pays inconnu vs. Drapeau : Pays inconnu   Stade Pierre-Mauroy
Drapeau : France Villeneuve-d'Ascq

Finale[modifier | modifier le code]


h
UTC+2 (CEST)
Drapeau : Pays inconnu vs. Drapeau : Pays inconnu   Stade Pierre-Mauroy
Drapeau : France Villeneuve-d'Ascq

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement général
Place Équipes V-D
médaille d'or
-
médaille d'argent
-
médaille de bronze
-
4
-
5
-
6
-
7
-
-
9
-
-
-
-
-
-
-
-
17
-
-
-
-
21
-
-
-
-

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « L’Ukraine hérite sans surprise de l’Eurobasket 2015 », sur lemonde.fr,‎ (consulté le 20 décembre 2011)
  2. (en) Reuters, « Ukraine to host Eurobasket 2015 », sur uk.sports.yahoo.com,‎ (consulté le 31 juillet 2015)
  3. (en) « Last week, France, Germany, Italy and Croatia withdrew their bid citing "doubts regarding the professionalism and the lack of trust in the bidding process conducted by the European Basketball Federation, FIBA Europe." »
  4. (en) « Clarification On 'Hosts Withdrawal' Claims », sur fibaeurope.com, FIBA Europe,‎ (consulté le 31 juillet 2015)
  5. (en) « The Ukrainian Basketball Federation (FBU) has sent an official communique to FIBA Europe, explaining that comments made by the EuroBasket 2015 Local Organising Committee Director Markian Lubkivskyi reflect a purely private viewpoint of his. »
  6. « Euro de basket 2015 : la France prête à remplacer l'Ukraine », sur lemonde.fr, Le Monde,‎ (consulté le 31 juillet 2015)
  7. « La France officiellement candidate pour 2015 », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ (consulté le 6 mai 2014)
  8. « L’EuroBasket 2015 se tiendra-t-il en France ? », sur basketactu.com,‎ (consulté le 31 juillet 2015)
  9. AFP, « Basket: la Fiba retire l'organisation de l'Euro-2015 à l'Ukraine », sur lepoint.fr, Le Point,‎ (consulté le 13 juin 2014)
  10. (en) « FIBA Europe - Eight bid to host EuroBasket 2015 », sur lepoint.fr, FIBA,‎ 1er août 2014 (consulté le 31 juillet 2015)
  11. « Pour le président de la fédération serbe l’Euro 2015 pourrait avoir lieu en France », sur basketactu.com,‎ 1er août 2014 (consulté le 31 juillet 2015)
  12. (en) Ben Avison, « Four countries share hosting rights to EuroBasket 2015 », sur hostcity.net,‎ (consulté le 5 août 2015)
  13. « La France obtient l'organisation de l'Euro 2015 », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ (consulté le 8 septembre 2014)
  14. « Pour la Coupe Davis, le tennis prend ses quartiers au stade Pierre-Mauroy de Lille », sur la-croix.com, La Croix,‎ (consulté le 31 juillet 2015)
  15. (en) « Lille - Eurobasket 2015 », sur eurobasket2015.org (consulté le 10 juin 2015)
  16. (en) « Berlin - Eurobasket 2015 », sur eurobasket2015.org (consulté le 10 juin 2015)
  17. (en) « Montpellier - Eurobasket 2015 », sur eurobasket2015.org (consulté le 10 juin 2015)
  18. (en) « Zagreb - Eurobasket 2015 », sur eurobasket2015.org (consulté le 10 juin 2015)
  19. (en) « Riga - Eurobasket 2015 », sur eurobasket2015.org (consulté le 10 juin 2015)
  20. (en) FIBA Europe, « EuroBasket 2015 Field Confirmed », sur fibaeurope.com,‎ (consulté le 31 juillet 2015)
  21. (en) « EuroBasket Draw Seedings Announced », sur eurobasket2015.org, FIBA Europe,‎ (consulté le 5 août 2015)
  22. (en) « Ranking Men after the 2014 FIBA Basketball World Cup », FIBA,‎ (consulté le 1 octobre 2014)
  23. (en) « EuroBasket 2015 Draw: How It Will Work », sur eurobasket2015.org, FIBA Europe,‎ (consulté le 5 août 2015)
  24. (en) E. Carchia, « Eurobasket 2015 partner federations approved », sur sportando.com,‎ (consulté le 5 août 2015)
  25. Adrien Pécout, « Euro de basket 2015 : tirage clément pour les Bleus », sur lemonde.fr, Le Monde,‎ (consulté le 5 août 2015)
  26. (en) « Disneyland Paris To Host EuroBasket Draw », sur eurobasket2015.org, FIBA Europe,‎ (consulté le 5 août 2015)
  27. (en) « EuroBasket 2015 Draw Completed », sur eurobasket2015.org, FIBA Europe,‎ (consulté le 5 août 2015)
  28. (en) Jānis Kacēns, « Russian Basketball Federation suspended by FIBA, U16 girls could miss out on title defense », Love Women's Basketball,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  29. « La Russie autorisée à jouer l'Euro 2015 par la FIBA », L’Équipe,‎ (consulté le 10 août 2015)
  30. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k « La liste des absents de l’EuroBasket : qui restera avec l’infirmière, qui aura ping pong ? », sur trashtalk.co,‎ 1er septembre 2015 (consulté le 1 septembre 2015)
  31. Alexandre Lacoste, « Jamar Wilson obtient un passeport finlandais », sur bebasket.fr,‎ (consulté le 3 août 2015)
  32. a, b et c Alexandre Lacoste, « Bobby Dixon, alias Ali Muhammed, à l'EuroBasket », sur bebasket.fr,‎ (consulté le 3 août 2015)
  33. (en) « Jerome Randle getting Ukrainian passport, will play at Eurobasket », sur sportando.com,‎ (consulté le 24 août 2015)
  34. Alexandre Lacoste, « Blake Schilb disputera l'Euro avec la République Tchèque », sur bebasket.fr,‎ (consulté le 21 août 2015)
  35. Vincent Thiollière, « Blake Schilb à l'Euro avec la République Tchèque ? », sur bebasket.fr,‎ (consulté le 8 août 2015)
  36. (de) « Per Günther muss auf die EuroBasket verzichten », sur basketball-bund.de, DBB,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  37. (de) Matthias Marburg & Kai Zimmermann, « DBB-Coach verzichtet auf NBA-Star Kaman », sur bild.de, Bild,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  38. a et b (de) « DBB-PK in Berlin: Fleming voller Vorfreude », sur basketball-bund.de, DBB,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  39. (en) E. Carchia, « Jusuf Nurkic will undergo knee surgery, miss Eurobasket 2015 », sur sportando.com,‎ (consulté le 1 septembre 2015)
  40. Christophe Brouet, « Mirza Teletovic forfait pour l’Eurobasket », sur basket-infos.com, Basket-Infos,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  41. (en) Danni Matijaca, « Lafayette Missing the Eurobasket Because of Knee Injury », sur total-croatia-news.com,‎ (consulté le 24 août 2015)
  42. Christophe Brouet, « Pas d’Eurobasket pour Mario Hezonja », sur basket-infos.com, Basket-Infos,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  43. « Alex Abrines renonce à l'Euro », sur lequipe.fr, L’Équipe,‎ (consulté le 24 août 2015)
  44. « L'Espagnol José Manuel Calderon forfait pour l'Euro », sur lequipe.fr, L’Équipe,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  45. (en) « Marc Gasol Skips EuroBasket, Eyes 2016 Return », sur eurobasket2015.org, FIBA Europe,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  46. Benoît Dosseh, « EuroBasket 2015 : La pré-liste de l'Espagne sans Serge Ibaka », sur africatopsports.com, Africa Top Sports,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  47. « Juan Carlos Navarro forfait pour l'Euro », sur lequipe.fr, L’Équipe,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  48. « Minnesota Timberwolves : Saison terminée pour Ricky Rubio », sur lequipe.fr, L’Équipe,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  49. Jérémy Mazoyer, « Alexis Ajinça forfait pour l'Euro ! », sur bebasket.fr,‎ (consulté le 27 août 2015)
  50. « Équipe de France. Blessé, le breton Fabien Causeur jette l'éponge », sur letelegramme.fr, Le Télégramme,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  51. « Thomas Heurtel non-conservé par la France pour l’Eurobasket », sur rfi.fr,‎ (consulté le 24 août 2015)
  52. a, b et c Shaï Mamou, « Équipe de France : Jaiteh dans les 16, pas Jackson, Mahinmi ni Séraphin », sur basketsession.com,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  53. « Équipe de France: Joakim Noah renonce à jouer l'Euro 2015 », sur lequipe.fr, L’Équipe,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  54. Guillaume Rantet, « Kristaps Porziņģis n'irai pas à l'EuroBasket », sur basketsession.com, BasketSession,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  55. a, b et c Christophe Brouet, « Linas Kleiza forfait pour l’Eurobasket », sur basket-infos.com,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  56. Vincent Couty, « EuroBasket : La Lituanie fera sans Darjuš Lavrinovič », sur insidebasketeurope.com,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  57. (en) E. Carchia, « Pero Antic says he will not play at Eurobasket with FYR of Macedonia », sur sportando.com,‎ (consulté le 1 septembre 2015)
  58. (en) « Hardened Russia still aim high at EuroBasket 2015 », sur fiba.com, FIBA,‎ (consulté le 1 septembre 2015)
  59. (en) « Kirilenko Retires From National Team », FIBA Europe,‎
  60. « Andrei Kirilenko annonce sa retraite », sur lequipe.fr, L’Équipe,‎ (consulté le 25 août 2015)
  61. « Mozgov forfait pour l'EuroBasket à cause d'une opération du genou », sur eurobasket2015.org, EuroBasket 2015,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  62. Emmanuel Laurin, « Pas d’Euro pour Alexey Shved », sur basketusa.com, Basket USA,‎ (consulté le 5 août 2015)
  63. (en) « Plenty of World Cup quality in Serbia's EuroBasket 2015 squad », sur fiba.com, FIBA,‎ (consulté le 1 septembre 2015)
  64. Christophe Brouet, « Blessé et sifflé par le public adverse, Nenad Krstic répond avec un doigt d’honneur », sur basket-infos.com,‎ (consulté le 1 septembre 2015)
  65. Arnaud Gelb, « Les Spurs interdisent à la Serbie de faire jouer Boban Marjanovic », sur basketusa.com,‎ (consulté le 5 août 2015)
  66. Geoffrey Charpille, « Goran Dragić absent pour l'Euro 2015 », sur bebasket.fr,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  67. (en) E. Carchia, « Beno Udrih will undergo ankle surgery, won't play at Eurobasket 2015 », sur sportando.com,‎ (consulté le 1 septembre 2015)
  68. (en) « Asik forced out of EuroBasket 2015 through injury », sur fiba.com, FIBA,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  69. (en) « Kanter excluded as Turkish squad prepares for EuroBasket 2015 », sur todayszaman.com, Zaman,‎ (consulté le 30 juillet 2015)
  70. (en) « Turkey Plan Ahead For Preldzic Absence », sur eurobasket2015.org, FIBA Europe,‎ 1er juin 2015 (consulté le 30 juillet 2015)
  71. a, b et c (en) Oleksandr Proshuta, « Ukraine in need of a post Fratello-era miracle », sur eurohoops.net,‎ (consulté le 24 août 2015)
  72. Alexandre Lacoste, « Pooh Jeter ne participera pas à l'EuroBasket », sur bebasket.fr,‎ (consulté le 3 août 2015)
  73. (en) O. Cauchi, « Slava Kravtsov won't play with Ukraine NT at Eurobasket 2015 », sur sportando.com,‎ (consulté le 24 août 2015)
  74. « Alex Len s’engage à jouer avec l’Ukraine pour les JO », sur basket-infos.com,‎ (consulté le 1 septembre 2015)

Lien Externe[modifier | modifier le code]

  • (fr) eurobasket.fr Guide non-officiel