Olimpia Milan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olimpia Milano
Logo du club
Généralités
Nom complet Olimpia Milano
Nom(s) précédent(s) Borletti
Simmenthal
Cinzano
Billy
Simac
Tracer
Philips
Stefanel
Armani Jeans
Date de fondation 1936
Couleurs Blanc et Rouge
Salle Mediolanum Forum
(12 500 places)
Siège Milan
Championnat actuel LegA
Président Drapeau : Italie Giorgio Armani
Site web Site Officiel
Palmarès
National[1] Champion d'Italie (25)
Coupe d'Italie (4)
International[1] Euroligue de basket-ball 1966, 1987, 1988
Coupe des Coupes : 1971, 1972, 1976
Coupe Korac : 1985, 1993
Coupe intercontinentale : 1987
Maillots
 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile
 
Extérieur jersey
Extérieur jersey
 
Extérieur shorts
 
Extérieur

L'Olimpia Milan est un club italien de basket-ball, évoluant dans l'élite du Italie. Il a été fondé en 1936 par Adolfo Bogoncelli, un riche homme d'affaires. Premier club européen à porter sur son maillot le nom de son sponsor, ce club a connu de nombreux noms au cours de son histoire à la suite des nombreux changements de propriétaires ou de sponsors.

Mais c'est surtout l'un des meilleurs clubs italiens, remportant 25 titres de Champion d'Italie mais également remportant trois Coupe des clubs champions, deux Coupe des Coupes et une Coupe Korac sur la scène européenne.

Historique[modifier | modifier le code]

Le club[modifier | modifier le code]

Nom successifs[modifier | modifier le code]

Le club, comme beaucoup de clubs de basket-ball italien, prend différent noms au cours de son histoire, ces noms étant liés aux sponsors de l'équipe : c'est ainsi Borletti jusqu'en 1956, Simmenthal de 1956 à 1973, Innocenti jusqu'en 1975, Cinzano durant trois saisons, Billy jusqu'en 1983, Simac jusqu'en 1986, Tracer de 1986 à 1988, Philips jusqu'en 1993, Recoaro durant une saison, Stefanel jusqu'en 1999, Sony lors de la saison 1999-2000, Adecco jusqu'en 2002, Pippo la saison suivante, Breil pour une saison, et enfin durant deux saisons, et Armani Jeans jusqu'en 2011. Pour la saison 2011-2012, le club devient EA7 Emporio Armani Milano[2].

Enceintes[modifier | modifier le code]

vue de l'intérieur de la salle du Mediolanum Forum, deux équipes de basket-ball étant à l’échauffement.
Intérieur de la salle du Mediolanum Forum

Le club de Milan a joué dans plusieurs salles au cours de son histoire. Il a d'abord joué pendant près de vingt ans sur son propre domaine de la Via Costanza. Le club rejoint ensuite le Palazzo dello Sport della Fiera di Milano, salle qui est alors la plus grande en Europe. À la fin des années soixante, L'Olimpia rejoint le Palalido, salle plus petite mais offrant une meilleure visibilité au public. Le club déménage de nouveau et emménage au Palasport di San Siro, salle proche du stade Giuseppe-Meazza mais doit retrouver quelques années plus tard le Palalido, le Palasport di San Siro s'écroulant en 1985 en raison de la neige[3]. Toutefois, la capacité de sa nouvelle salle est réduite à 3 500 places en raison des nouvelles règles de sécurité.

le club rejoint le Mediolanum Forum, salle multifonctionnelle située à Assago dans la banlieue de Milan. Cette salle, qui a également porté le nom de Forum di Assago, Fila Forum et Datch Forum, ouverte en 1990, a une capacité de 12 500 spectateurs.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Trophées[modifier | modifier le code]

International
Européen
National

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Bilan saison par saison de l'Olimpia Milan[2]
Saison Championnat Coupe Italie SuperCoupe Italie Participation européenne
Division Bilan Class. Bilan Playoffs Compétition Résultat
1948/49 A 12-10 5e
1949/50 A 21-5 1er
Champion d'Italie
1950/51 A 22-5 1er
Champion d'Italie
1951/52 A 18-4 1er
Champion d'Italie
1952/53 A 19-3 1er
Champion d'Italie
1953/54 A 20-2 1er
Champion d'Italie
1954/55 A 13-9 3e
1955/56 A 13-9 2e
1956/57 A 19-3 1er
Champion d'Italie
1957/58 A 21-1 1er
Champion d'Italie
1958/59 A 19-3 1er
Champion d'Italie
Coupe des clubs champions Huitième de finale
Gezira Il Cairo
1959/60 A 20-2 1er
Champion d'Italie
1960/61 A 18-4 3e
1961/62 A 19-3 1er
Champion d'Italie
1962/63 A 26-0 1er
Champion d'Italie
Coupe des clubs champions Quart de finale
Dinamo Tbilisi
1963/64 A 23-3 2e Coupe des clubs champions Demi-finale
Real Madrid
1964/65 A 21-1 1er
Champion d'Italie
1965/66 A 19-3 1er
Champion d'Italie
Coupe des clubs champions Vainqueur
Slavia Prague
1966/67 A 20-2 1er
Champion d'Italie
Coupe des clubs champions Finale
Real Madrid
1967/68 A 15-7 4e Coupe des clubs champions Demi-finale
Spartak Leningrado
1968/69 A 16-6 2e huitième de finale
Venezia
1969/70 A 17-5 2e Finale
Varese
1970/71 A 21-1 2e Demi-finale
Partenope Napoli
Coupe des coupes Vainqueur
Spartak Leningrad
1971/72 A 19-3 1er Vainqueur
Varese
Coupe des coupes Vainqueur
Étoile rouge de Belgrade
1972/73 A 24-2 2e Quart de finale
Asti
Coupe des clubs champions Demi-finale
Ignis Varese
1973/74 A 23-3 2e Poule des quarts Coupe Korać Poule des quarts
1974/75 A1 19-7 3e 8-6 3° Poule championnat Coupe Korać Poule des quarts
1975/76 A1 6-16 11e Coupe des coupes Vainqueur
ASPO Tours
1976/77 A2 18-4 1er Coupe des coupes Demi-finale
Forst Cantù
1977/78 A1 11-11 6e 0-6 4e Coupe Korać Demi-finale
KK Bosna Sarajevo
1978/79 A1 15-11 5e 4-3 Finale
0-2 Sinudyne Bologne
1979/80 A1 22-4 1er 2-3 Demi-finale
0-2 Gabetti Cantù
1980/81 A1 23-9 2e 3-2 Demi-finale
1-2 Squibb Cantù
1981/82 A1 21-11 3e 6-1 Champion d'Italie
2-0 Scavolini Pesaro
1982/83 A1 22-8 2e 5-3 Finale
1-2 Banco Roma
Coupe des clubs champions Finale
Ford Cantù
1983/84 A1 25-5 1er 5-2 Finale
1-2 Granarolo Bologne
Coupe des coupes Finale
Real Madrid
1984/85 A1 23-7 2e 6-0 Champion d'Italie
2-0 Scavolini Pesaro
Quart de finale
Pesaro
Coupe Korać Vainqueur
Ciao Crem Varese
1985/86 A1 26-4 1er 8-2 Champion d'Italie
2-1 Mobilgirgi Caserta
Vainqueur
Pesaro
Coupe des clubs champions Poule Finale
1986/87 A1 20-10 4e 7-1 Champion d'Italie
3-0 Mobilgirgi Caserta
Vainqueur
Pesaro
Coupe des clubs champions Vainqueur
Maccabi Tel Aviv
1987/88 A1 21-9 2e 5-4 Finale
1-3 Scavolini Pesaro
Huitième de finale
Cantù
Coupe des clubs champions Vainqueur
Maccabi Tel Aviv
1988/89 A1 18-12 5e 9-3 Champion d'Italie
3-2 Enichem Livorno
Coupe Korać Demi-finale
Vismara Cantù
1989/90 A1 15-15 10e 1-2 Huitième de finale
1-2 Viola Reggio de Calabre
Phase de poule Coupe des clubs champions Poule Finale
1990/91 A1 21-9 1er 6-4 Finale
2-3 Phonola Caserte
1991/92 A1 22-8 3e 1-2 Quart de finale
1-2 Il Messaggero Roma
Quart de finale
Pesaro
Coupe des clubs champions Demi-finale
Partizan Belgrade
1992/93 A1 21-9 2e 1-2 Quart de finale
1-2 Scavolini Pesaro
Huitième de finale
Sienne
Coupe Korać Vainqueur
Virtus Roma
1993/94 A1 18-12 5e 2-3 Quart de finale
0-2 Verona
Huitième de finale
Verona
Coupe Korać Demi-finale
Stefanel Trieste
1994/95 A1 20-12 4e 4-4 Demi-finale
2-3 Buckler Bologne
Demi-finale
Benetton Trevise
Coupe Korać Finale
Alba Berlin
1995/96 A1 19-13 5e 8-2 Champion d'Italie
3-1 Teamsystem Bologne
Vainqueur
Verona
Coupe Korać Finale
Efes Pilsen Istanbul
1996/97 A1 16-10 4e 1-3 Quart de finale
1-3 Mash Jeans Verona
Demi-finale
Cantù
Finale
Verona
Euroligue Quart de finale
Olimpia Lubiana
1997/98 A1 15-8 6e 0-2 Huitième de finale
0-2 Cfm Reggio Emilia
Demi-finale
Benetton Trevise
Europea Demi-finale
Panathinaikos Athènes
1998/99 A1 13-13 5e 2-4 Quart de finale
0-3 Benetton Trevise
Huitième de finale
Rome
Saporta Seizième de finale
Slovakofarma Pezinok
1999/00 A1 10-20 13e 2-3 Quart de finale
0-3 Muller Verona
Saporta Huitième de finale
Slask Wroclaw)
2000/01 A1 13-21 15e Phase de poule
2001/02 A 12-24 17e
2002/03 A 20-14 5e 1-2 Huitième de finale
(1-2 vs Metis Varese)
Quart de finale
Cantù
2003/04 A 15-19 10e Coupe ULEB Huitième de finale
Joventut Badalona
2004/05 A 24-10 4e 7-5 Finale
1-3 Climamio Bologne
Quart de finale
R.Emilia
2005/06 A 22-12 7e 2-3 Quart de finale
2-3 Benetton Trevise
Quart de finale
Napoli
Euroligue Phase de poule
2006/07 A 22-12 2e 4-4 Demi-finale
1-3 Virtus Bologne
Demi-finale
Virtus Bologne
2007/08 A 19-15 5e 3-5 Demi-finale
(0-3 vs Montepaschi Siena)
Euroligue Phase de poule
2008/09 A 17-13 6e 6-6 Finale
0-4 Montepaschi Siena
Euroligue Top16
2009/10 A 17-11 3e 6-6 Finale
0-4 Montepaschi Siena
Quart de finale
Avellino
Euroligue Phase de poule
2010/11 A 21-9 3e 4-4 Demi-finale
1-3 Bennet Cantù
Quart de finale
Avellino
Euroligue Phase de poule
2011/12 A 22-10 2e 7-5 Finale
1-4 Montepaschi Siena
Demi finale
Montepaschi Siena
Euroligue Top16
2012/13 A 19-11 4e 3-4 Quart de finale
3-4 Montepaschi Siena
Quart de finale
Varese
Euroligue Phase de poule

Personnalités historiques[modifier | modifier le code]

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

portrait de Dan Peterson en 2008
Dan Peterson en 2008

Cesare Rubini, entraîneur de 1948 à 1974, est l'entraîneur disputant le plus de saisons à la tête du club avec 26 saisons, certaines en étant également joueur. Il est ainsi l'entraîneur dirigeant le plus de rencontres de championnat d'Italie, 601, et obtenant le plus de victoires avec 501[4]. Son pourcentage de victoire, 83,4 %, est le meilleur bilan d'un entraîneur du club[4]. Il remporte quinze titres de champion d'Italie, une Coupe des clubs champion, remportée face au Slavia Prague en 1966, deux Coupe des coupe, en 1971 face au Spartak Leningrad et l'année suivante, face à l'Étoile rouge de Belgrade. Il perd également la finale de la coupe des clubs champions 1967 face au Real Madrid. Sur la scène italienne, il ajoute une coupe d'Italie à son palmarès en triomphant de Varese en 1972.

L'Américain Dan Peterson est ensuite l'entraîneur dirigeant le plus de rencontres de Milan : il est à la tête de l'équipe durant neuf saisons, depuis 1978-1979 à 1986-1987 puis revient lors de la saison 2010-2011, saison où il prend la suite de Piero Bucchi. Il dirige 355 rencontres et présente un bilan de 73,0 % de victoires, le deuxième bilan des entraîneurs du club[4]. Sous sa direction, le palmarès du club s'enrichit de deux trophées européens, la coupe des clubs champions 1987 face au Maccabi Tel Aviv, la Coupe Korać 1985 face à Varèse, quatre champions d'Italie, et deux coupes d'Italie.

Mike D'Antoni marque l'histoire du club en tant que joueur, mais également en tant qu'entraîneur : il dispute tout d'abord quatre saisons lors du début de sa carrière d'entraîneur, de 1990 à 1994. Durant cette période, Milan remporte la Coupe Korać 1993 et perd la finale du championnat d'Italie face à Phonola Caserte, face à la Virtus Roma. Son bilan en championnat d'Italie est de 65,2 % de victoires[4].

D'autres entraîneurs célèbres ont également dirigés le club : Bogdan Tanjevic qui remporte le doublé championnat, coupe d'Italie en 1996, Aleksandar Djordjevic et plus récemment le sélectionneur de l'équipe d'Espagne Sergio Scariolo.

Entraîneurs de l'Olimpia Milan[2]
Période Nom
1948-1949 Cesare Rubini
1949-1950 Cesare Rubini
1950-1951 Cesare Rubini
1951-1952 Cesare Rubini
1952-1953 Cesare Rubini
1953-1954 Cesare Rubini
1954-1955 Cesare Rubini
1955-1956 Cesare Rubini
1956-1957 Cesare Rubini
1957-1958 Cesare Rubini
1958-1959 Cesare Rubini
1959-1960 Cesare Rubini
1960-1961 Cesare Rubini
1961-1962 Cesare Rubini
1962-1963 Cesare Rubini
1963-1964 Cesare Rubini
1964-1965 Cesare Rubini
1965-1966 Cesare Rubini
1966-1967 Cesare Rubini
1967-1968 Cesare Rubini
1968-1969 Cesare Rubini
1969-1970 Cesare Rubini
1970-1971 Cesare Rubini
1971-1972 Cesare Rubini
1972-1973 Cesare Rubini
1973-1974 Cesare Rubini
Période Nom
1974-1975 Filippo Faina
1975-1976 Filippo Faina
1976-1977 Filippo Faina
1977-1978 Filippo Faina
1978-1979 Dan Peterson
1979-1980 Dan Peterson
1980-1981 Dan Peterson
1981-1982 Dan Peterson
1982-1983 Dan Peterson
1983-1984 Dan Peterson
1984-1985 Dan Peterson
1985-1986 Dan Peterson
1986-1987 Dan Peterson
1987-1988 Franco Casalini
1988-1989 Franco Casalini
1989-1990 Franco Casalini
1990-1991 Mike D'Antoni
1991-1992 Mike D'Antoni
1992-1993 Mike D'Antoni
1993-1994 Mike D'Antoni
1994-1995 Bogdan Tanjevic
1995-1996 Bogdan Tanjevic
1996-1997 Franco Marcelletti
1997-1998 Franco Marcelletti
1997-1998 Franco Casalini
1998-1999 Marco Crespi
Période Nom
1999-2000 Marco Crespi
2000-2001 Valerio Bianchini
2000-2001 Guido Saibene
2001-2002 Guido Saibene
2001-2002 Filippo Faina
2002-2003 Attilio Caja
2003-2004 Attilio Caja
2003-2004 Roberto Carmenati
2004-2005 Lino Lardo
2005-2006 Lino Lardo
2005-2006 Mario Fioretti
2005-2006 Aleksandar Djordjevic
2006-2007 Aleksandar Djordjevic
2007-2008 Zare Markovski
2007-2008 Attilio Caja
2008-2009 Piero Bucchi
2009-2010 Piero Bucchi
2010-2011 Piero Bucchi
2010-2011 Dan Peterson
2011-2012 Sergio Scariolo
2012-2013 Sergio Scariolo
2013-2014 Luca Banchi

Joueurs célèbres ou marquants[modifier | modifier le code]

Mike D'Antoni, debout
Mike D'Antoni, désormais entraîneur des New York Knicks.

L'une des personnalités les plus importantes du club chez les joueurs est l'Américain Mike D'Antoni : après une carrière en National Basketball Association (NBA) et American Basketball Association (ABA) avec respectivement 130 et 50 matches, il rejoint en 1977 le club de Milan avec lequel il évolue durant treize saisons, disputant 455 rencontres de championnat, ce qui fait de lui le joueur de Milan comptant le plus de matches en championnat[4]. Il inscrit un total de 5 573 points et délivre 1 138 passes, meilleur joueur de l'histoire du club dans ces deux catégories statistiques, et capte 1 313 rebonds, troisième du club[4]. Son palmarès avec le club de Milan est fort de deux coupes des clubs champions en 1987, 1988, une coupe Korac en 1985, cinq Championnats d'Italie 1982, 1985, 1986, 1987, 1989, deux coupes d'Italie 1986, 1987 et coupe intercontinentale en 1987.

Dino Meneghin
Dino Meneghin, désormais président de la Fédération italienne

Une grande partie de sa carrière italienne est faite au sein d'une équipe qui possède l'un des meilleurs joueurs du basket-ball italien : Dino Meneghin. Il évolue avec Milan de 1980 à 1990 et participe donc aux huit finales consécutives de championnat d'Italie, dont cinq victoires, entre 1982 et 1989. Meneghin est le cinquième joueur de l'histoire du club en termes de rencontres disputées, 342. Avec 302 passes, il figure au quatrième rang du classement des passeurs mais surtout, avec un total de 2 066 rebonds, il est le meilleur joueur de l'histoire du club dans cette catégorie[4].

L'ancien meilleur marqueur de la NBA - à trois reprises de 1974 à 1975 - et NBA Most Valuable Player 1975 - meilleur joueur de la saison régulière - Bob McAdoo dispute quatre saisons, de 1986 à 1990, aux cotés de ces deux joueurs, inscrivant un total de 3 800 points, quatrième du club, et captant 1 268 rebonds, cinquième[4].

D'autres joueurs ont marqué l'histoire du club : l'Italien Sandro Gamba dispute quinze saisons, une saison de plus que Sandro Riminucci. Au classement des points, D'Antoni devance Roberto Premier 4 814 points, Massimo Masini, 4 002, Bob Mc Adoo et Antonello Riva 3 622. Dans cette catégorie des marqueurs, Milan possède de nombreux joueurs qui terminent en tête du nombre total de points sur une saison en championnat d'Italie : Romeo Romanutti en 1950 et 1956, Sergio Stefanini de 1951 à 1954, Paolo Vittori en 1961 et 1965, Chuck Jura en 1976 à 1978, et Aleksandar Djordjević en 1994. Louis Bullock termine lui avec la meilleure moyenne de points lors du championnat 2002.

Milan a vu l'un de ses joueurs récompensés du titre de MVP, meilleur joueur, du championnat italien : il s'agit de Danilo Gallinari meilleur joueur de la 2007-2008 [5], avant de rejoindre la NBA.

Cinq joueurs ayant porté le maillot du club ont été honoré par une élection au sein du Basketball Hall of Fame : Bill Bradley - une saison au club - élu en 1982, Cesare Rubini en 1994, Bob McAdoo en 2000, Dino Meneghin en 2003 et Sandro Gamba en 2006. De nombreux joueurs figurent également parmi les 50 meilleurs contributeurs de l'Euroligue, sélection établie en 2008 lors du cinquantième anniversaire de la Coupe d'Europe des clubs champions : Aldo Ossola présent de 1965 à 1968, Mike D'Antoni, Aleksandar Djordjević, Dejan Bodiroga présent de 1994 à 1996, Bob McAdoo, Dino Meneghin, Antonello Riva[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a, b et c « Milan », LegA (consulté le 17 juillet 2013)
  3. (it) « MILANO PRIGIONIERA DEL FANGO », sur ricerca.repubblica.it,‎ 18 janvier 1985 (consulté le 4 février 2012)
  4. a, b, c, d, e, f, g et h (it)« Milan », sur legabasket.it (consulté le 13 janvier 2012)
  5. (it) « Serie A, l'mvp è Omar Thomas Trinchieri allenatore dell'anno », sur gazzetta.it (consulté le 14 janvier 2012)
  6. (en) « Ceremony honors the 50 contributors », sur euroleague.net (consulté le 14 janvier 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]