Chambre des représentants (Thaïlande)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chambre des représentants.
Chambre des représentants de Thaïlande
สภาผู้แทนราษฎร

Description de l'image Seal of the Parliament of Thailand.svg.
Type
Type Chambre basse
Présidence
Président Chuan Leekpai (Parti démocrate)
Élection 25 mai 2019
Structure
Membres 500
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques
Élection
Dernière élection 24 mars 2019

Bangkok, Thaïlande

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.

La Chambre des représentants (en thaï : สภาผู้แทนราษฎร) est la chambre basse du parlement du royaume de Thaïlande, le pouvoir législatif du pays.

Elle compte 500 membres, tous élus. 350 membres sont élus directement au scrutin uninominal au sein de circonscriptions, tandis que les 150 autres sont élus au scrutin proportionnel plurinominal.

Abolie pour la dernière fois à la suite du coup d'État de mai 2014, et remplacée par l'Assemblée nationale législative créée à l'initiative du Conseil national pour la paix et le maintien de l'ordre, la chambre des représentants est rétablie suite aux élections de 2019. La constitution de 2016, entrée en vigueur en avril 2017, a en effet rétablit un parlement bicaméral composé de laChambre des représentants et d'un Sénat dont l’intégralité des membres sont nommés.

Système électoral[modifier | modifier le code]

La chambre des représentants est composée de 500 sièges pourvus tous les quatre ans selon un mode de scrutin mixte. Sur les 500 sièges, 350 sont ainsi pourvus au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions électorales, tandis que les 150 sièges restants le sont au scrutin proportionnel plurinominal de liste selon un système compensatoire. Depuis 2019, contrairement au système précédent, les électeurs n'ont qu'un seul bulletin à remplir au lieu de deux. Le vote pour un candidat choisi au niveau d'une circonscription compte comme une voix pour le parti auquel il appartient pour les sièges à la proportionnelle au niveau national[1]. Pour la première fois, le système utilisé n'est pas parallèle. Les 350 sièges sont d'abord attribués, puis les 150 restants le sont de manière à faire correspondre le plus possible la répartition totale des sièges à celle des suffrages au niveau national. Les partis ayant remporté une part des 350 sièges au scrutin majoritaire plus importante que leurs part des suffrages au niveau national ne se voient ainsi pas attribués de sièges, qui sont répartis sur les partis dont le total de sièges est en "déficit" sur leurs part des voix.

La loi électorale impose par ailleurs aux partis en lice d'annoncer à l'avance jusqu'à trois candidats au poste de Premier ministre. Ceux-ci n'appartiennent pas nécessairement aux partis les désignant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Draft Constitution of the Kingdom of Thailand 2016 Unofficial English Translation » [archive du ], sur United Nations Thailand, Office of the United Nations Resident Coordinator, Thailand (consulté le 1er juillet 2016)