Chalmoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chalmoux
Chalmoux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Charolles
Canton Digoin
Intercommunalité Communauté de communes entre Arroux, Loire et Somme
Maire
Mandat
Guy lavocat
2014-2020
Code postal 71140
Code commune 71075
Démographie
Gentilé Chalmouxois
Population
municipale
656 hab. (2015 en diminution de 6,55 % par rapport à 2010)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 36′ 00″ nord, 3° 50′ 00″ est
Altitude Min. 242 m
Max. 388 m
Superficie 38,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Chalmoux

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Chalmoux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chalmoux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chalmoux
Liens
Site web mairie-chalmoux.fr

Chalmoux est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Chalmoux fait partie du Bourbonnais (Saône-et-Loire). Altitude de 340 mètres.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Mont Grury Rose des vents
Bourbon-Lancy N Neuvy-Grandchamp
O    Chalmoux    E
S
Gilly-sur-Loire Perrigny-sur-Loire

Histoire[modifier | modifier le code]

En 960[1], Lambert de Chalon, comte de Chalon, qui fondera en 973 le prieuré d'Orval à Paray-le-Monial, affronte à proximité de Chalmoux les troupes de Guillaume IV d'Aquitaine et refoule la coalition des Aquitains et des Auvergnats. L'odonyme « rue Lambin », qui désigne un modeste chemin communal, tire probablement son origine de cet épisode belliqueux.

Sur le territoire de la commune, ancienne concession minière de Chizeuil (pyrites de fer et de cuivre), exploitée jadis par la Compagnie du Creusot, puis par la société Saint-Gobain, jusque dans les années 1960.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Chalmoux Blason Tiercé en pairle renversé: au 1er d'or à l'église d'argent, au 2e de gueules au chevalet de mine de sable, au 3e de sinople à la vache contournée, arrêtée et la tête de face d'argent.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Anciennement Calamossa villa.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Henry Astier    
mars 2008 en cours Guy Lavocat    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2015, la commune comptait 656 habitants[Note 1], en diminution de 6,55 % par rapport à 2010 (Saône-et-Loire : -0,05 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1201 2781 0331 2361 2861 2881 2551 2391 232
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1641 0961 2381 2031 2361 2971 3721 2871 293
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2521 2681 3241 1831 1901 3271 2921 2851 175
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
1 2371 054938829789777735695656
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Jarsaillon et, tout près, la motte féodale de l'ancien château fort, dont les ruines sont encore bien visibles : contour des tours rondes, emplacement des fossés, bases des murs (d'environ 1,5 mètre d'épaisseur)[6].
  • L'église romane, du XIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Évènements[modifier | modifier le code]

  • Fête patronale : 3e dimanche de mai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Jal - Michel Maerten, Les châteaux du Charolais (Xe – XVIIIe siècle), dans Histoire et Patrimoine Rural en Bourgogne du Sud no 9, Éditions du Centre d’Études des Patrimoines - Pays Charolais-Brionnais, Saint-Christophe-en-Brionnais, 2015, p. 8, (ISBN 979-10-91041-05-8).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. « Les itinéraires antiques de Bourbon-Lancy à Paray », article de Norbert Guinot paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 114 de juin 1998, pages 5 à 8.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :