Clessy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Clessy
Clessy
Le château de Clessy (privé).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Arrondissement de Charolles
Canton Canton de Gueugnon
Intercommunalité Communauté de communes entre Arroux, Loire et Somme
Maire
Mandat
Roger Desroches
2014-2020
Code postal 71130
Code commune 71136
Démographie
Gentilé Clessyssois
Population
municipale
243 hab. (2015 en diminution de 6,9 % par rapport à 2010)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 33′ 31″ nord, 4° 05′ 15″ est
Altitude Min. 242 m
Max. 340 m
Superficie 16,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Clessy

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Clessy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Clessy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Clessy
Liens
Site web clessy.fr

Clessy est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Gueugnon Chassy Rose des vents
N
O    Clessy    E
S
Rigny-sur-Arroux Saint-Vincent-Bragny

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est en avril 1164, que le pape Alexandre III, réfugié en France, donne à l'abbaye de Saint-Martin d'Autun, une bulle lui confirmant le patronage de l'église de Clessy : « Ecclesiam de Classiaco ».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Maire
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Roger Desroches    
mars 1983 mars 2008 Roland Bouton    
mars 1977 mars 1983 Michel Saint-Maurice    
mars 1959 mars 1977 André Bouton    
1953 mars 1959 Jean Ponnat (Baron Jean de Ponnat)    
1932 1953 François Montholon (Comte François de Montholon)    
1919 1932 Henri Ponnat (Baron Henri de Ponnat)    
1896 1900 Jean Concaret    
1865 1896 Mr Chabrillan Moreton (Comte de Chabrillan Moreton)    
1856 1865 Edouard Laurent    
1852 1856 François Derost    
1843 1852 Charles Renaud    
1826 1843 Jean-Baptiste Duverne    
1816 1826 François Ducarouge    
1809 1816 Laurent Goin    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2].

En 2015, la commune comptait 243 habitants[Note 1], en diminution de 6,9 % par rapport à 2010 (Saône-et-Loire : -0,05 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
358184290425395419395398433
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
457468472466464435410404395
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
390368347306315278272261262
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
302319249262281278264263248
2015 - - - - - - - -
243--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Clessy.
  • Anciennes carrières qui, pendant des siècles et jusqu'à l'apparition du ciment armé, fournirent, avec celles de Bragny, les encadrements de portes et de fenêtres, les marches d'escalier et les manteaux de cheminées de quantités de demeures de Digoin, Gueugnon et Paray-le-Monial[5].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  5. Source : L'habitat rural ancien dans la région de Digoin, article de Paul Chaussard paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 39 (automne 1978), pp. 5-8.


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :