Marly-sous-Issy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marly-sous-Issy
Marly-sous-Issy
L'église romane.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Charolles
Canton Gueugnon
Intercommunalité CC Entre Arroux, Loire et Somme
Maire
Mandat
Bruno Pouchelet
2014-2020
Code postal 71760
Code commune 71280
Démographie
Gentilé Issymarlyssois
Population
municipale
88 hab. (2017 en diminution de 1,12 % par rapport à 2012)
Densité 4,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 43′ 00″ nord, 3° 56′ 00″ est
Altitude Min. 265 m
Max. 412 m
Superficie 21,42 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire
Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Marly-sous-Issy
Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire
Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Marly-sous-Issy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marly-sous-Issy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marly-sous-Issy

Marly-sous-Issy est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Marly-sous-Issy est situé sur un socle granitique du sud du Morvan[1]. Le point culminant, à 412 m, est le mont Tauffrin au sud de la commune ; au nord la commune est bordée par la vallée de la Somme (affluent de la Loire)

Marly-sous-Issy est à 23 km de Gueugnon et à 23 km de Bourbon-Lancy.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Tazilly (Nièvre) Luzy
(Nièvre)
Rose des vents
Cressy-sur-Somme N Issy-l'Évêque
O    Marly-sous-Issy    E
S
Grury

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom romain de Marly est Malniacum. La paroisse dépendait du bailliage et de l’archiprêtré de Bourbon-Lancy, de la recette et de l’ancien diocèse d’Autun. Il est fait mention de la paroisse dans la charte de fondation du prieuré de Perrecy, en 840[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1846 1853 Charles Epinat    
1853 1865 Louis Daviot    
1865 1916 Louis Michon    
1916 1919 Charles Jault    
1919 1924 René Coquard    
1924 1928 Jean-Gaspard Roy    
1928 1929 Laurent Martinet    
1929 1931 Charles Pernette    
1931 1935 Jean-Marie Roy    
1935 1945 Edouard Michon    
1945 1965 Jean-Marie Roy    
1965 mars 2008 Jean Gauthier    
mars 2008 en cours Bruno Pouchelet    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2017, la commune comptait 88 habitants[Note 1], en diminution de 1,12 % par rapport à 2012 (Saône-et-Loire : -0,26 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
510450423524553566526501515
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
500435460448480481490509529
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
518517495427371357343327319
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
239236205166125116104103101
2013 2017 - - - - - - -
8588-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Pont de Vaux. Il a été construit à la fin du XVIIIe siècle[7].
  • L'église romane ː L’église paroissiale Saint-Symphorien a été construite à partir du XIe siècle. Il reste de cette période le mur nord de la nef ; le chœur est du XIVe-XVe, le clocher du XVIe siècle, les chapelles du XVIIe siècle, la sacristie de 1871; la nef a été réparée (plafond et toiture) en 1895.
Vue de Marly-sous-Issy.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Charles Gravier de Vergennes (1719-1787), Ministre des Affaires Etrangères de Louis XVI, a été propriétaire du Château de Pont de Vaux
  • Louis-Marie Michon, né à Montcenis en 1802, mort à Paris en 1866, chirurgien parisien qui fut président de la Société de Chirurgie et membre de l'Académie nationale de médecine, a possédé une importante propriété près de l'église, restée depuis dans sa descendance.
  • Joseph Michon, (1836-1904), docteur en médecine et docteur ès-Lettres, licencié en sciences naturelles, préfet; homme politique très lié au comte de Paris
  • Étienne Michon, historien de l'Art, conservateur en chef au musée du Louvre , membre de l'Institut, est né à Marly-sous-Issy en 1865. Il est mort en 1939.

Divers[modifier | modifier le code]

  • Fête patronale samedi et dimanche suivant le .

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Corinne Méjard, « Marly-sous-Issy », sur cc.somme-et-loire.fr
  2. Camille Ragut, Statistique du département de Saône-et-Loire Dejussieu, 1838
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  7. Mme Oursel, « Inventaire du patrimoine Edifices et objets remarquables recensés au titre de l'inventaire départemental des années 1960 aux années 1980. Marly-sous-Issy, château », sur archives71.fr,