Grury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Grury
Grury
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Charolles
Canton Gueugnon
Intercommunalité CC Entre Arroux, Loire et Somme
Maire
Mandat
Guillaume Paquier
2014-2020
Code postal 71760
Code commune 71227
Démographie
Gentilé Grurycois
Population
municipale
537 hab. (2015 en diminution de 0,74 % par rapport à 2010)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 40′ 35″ nord, 3° 54′ 42″ est
Altitude Min. 246 m
Max. 422 m
Superficie 46,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Grury

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Grury

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grury

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grury

Grury est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Grury se situe au carrefour de trois zones géographiques : le Charollais, la Sologne Bourbonnaise et le Morvan. La commune est située à environ 15 kilomètres de l'Allier et 8 kilomètres de la Nièvre. Elle se situe également au centre du triangle de trois communes : Luzy, Bourbon-Lancy et Gueugnon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Cressy-sur-Somme Marly-sous-Issy Rose des vents
Maltat
Mont
N Issy-l'Évêque
O    Grury    E
S
Chalmoux Neuvy-Grandchamp La Chapelle-au-Mans

Histoire[modifier | modifier le code]

La baronnie de Montperroux avait été détachée des terres de l'évêché d'Autun au profit d'un cadet de la famille de Bourbon-Lancy. Par héritage, elle passa, en 1415, aux Palatin de Dyo qui en furent dépossédés à la Révolution. Le château est attesté depuis le XIIIe siècle. C'était alors une imposante forteresse qui fut remaniée au XVIe. Le château fut vendu comme bien national en 1795 à JB Mathieu, maire de Grury.

En 1871, il fut procédé à la démolition de l'église, qui était placée sous le vocable de saint Jean-Baptiste et se situait en contrebas du village, sur la route de Montperroux et de Toulon-sur-Arroux[1].

A partir de 1903, sur les conseils de Victor Berthier, membre de la Société d'histoire naturelle d'Autun, le géologue Hippolyte Marlot entreprit des travaux à Grury en raison de la présence dans le sous-sol de la commune de gisements de pyromorphite. De cette mine, qui fut visitée par Paul et Marie Curie, fut extrait le premier gramme d'uranium français.[2]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Henri Lahaix    
mars 2008 mars 2014 Nathalie Pagnier    
mars 2014 en cours Guillaume Paquier PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2015, la commune comptait 537 habitants[Note 1], en diminution de 0,74 % par rapport à 2010 (Saône-et-Loire : -0,05 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2871 1681 1701 2921 3041 3161 2031 2671 196
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2001 1511 1001 2381 2781 3061 3361 3601 342
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 3501 3141 2361 1111 0761 0239998901 066
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 1311 0531 011851770666577541537
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « De quelques églises disparues », article de Michel Bouillot paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 89 (printemps 1992), pages 9 à 19.
  2. « "L'effet radiant" en Saône-et-Loire, il y a un siècle », article de Lucien Taupenot paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 112 de décembre 1997, pages 19 et 20.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « Château de Montperroux », notice no PA71000069, base Mérimée, ministère français de la Culture.


Liens externes[modifier | modifier le code]

Eglise de Grury : Dalle funéraire de Jehan de Bourbon

Sur les autres projets Wikimedia :