Candy (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Candy (société))

Candy Hoover Group S.r.l.
logo de Candy (entreprise)

Création 1945
Fondateurs Eden Fumagalli
Personnages clés Beppe Fumagalli
Forme juridique società a responsabilità limitata (srl)
Slogan Candy sait si bien le faire
Siège social Brugherio
Drapeau de l'Italie Italie
Actionnaires Haier
Famille Fumagalli (avant 2019)
Activité Électroménager
Produits Appareils électroménagers
Société mère HaierVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.candy-group.com

Chiffre d'affaires en augmentation 952,3 millions d'€ (2015)

Candy Hoover Group est une filiale du conglomérat chinois Haier, basée à Brugherio, près de Milan, qui fabrique des produits électroménagers.

Groupe privé multi-marques fondé par la famille Fumagalli, il compte parmi les leaders mondiaux de l'industrie de l'électroménager fabriquant : machines à laver, lave-vaisselle, sèche-linge, réfrigérateurs, congélateurs, cuisinières et fours. Ses usines emploient plus de 7 000 personnes en 2008 dont environ 80 % en dehors de l'Italie, comme en France, en Espagne, en République tchèque, en Russie, en République populaire de Chine, en Turquie, en Iran et en Ouzbékistan.

Le Groupe opère à travers deux marques internationales, Candy et Hoover, et celles nationales : Rosières, Hibernate, Jinling, Otsein, Süsler, Viatka, Zerowatt Helkama-Hoover ou Hoover-Grepa[1].

Le 28 septembre 2018[2], Haier annonce le rachat du groupe Candy Hoover et s'engage à investir 475 millions d'euros[3], la transaction a été finalisée le 8 janvier 2019[4].

Candy Hoover en France[modifier | modifier le code]

Le groupe Candy Hoover possède une filiale à Lunery. Cette société Usines Rosieres produit des cuisinières, fours encastrables et plaques de cuisson commercialisés notamment sous la marque Rosières[5].

Activité, rentabilité, effectif[modifier | modifier le code]

[6]
2014 2015 2016 2017 2018 2019
Chiffre d'affaires en millions d'euros 173 182 198 222 231
Résultat en millions d'euros + 2,6 + 2,4 + 4,6 + 6,9 - 10, 9
Effectif 73 74 85 81 83

Sites de production[modifier | modifier le code]

Sites actuels :

  • Brugherio (Italie) : usine historique de la marque, fabrication de lave-linge
  • Eskişehir (Turquie) : fabrication de sèche-linge et d'appareils de cuisson (cuisinières, fours, tables de cuisson)
  • Kirov (Russie) : fabrication de lave-linge à chargement par le bas et de réfrigérateurs
  • Jiangmen (Chine) : fabrication de lave-linge à chargement par le bas et à chargement par le haut

Anciens sites (liste non exhaustive) :

  • Lunery (France) : ancienne usine Rosières, l'usine fabriquait des appareils de cuisson (cuisinières, fours, tables de cuisson) haut de gamme. Le site a cessé ses activités de production en janvier 2021 pour ne garder que la logistique[7].
  • Bergara (Espagne) : fabrication de lave-linge à chargement par le haut ainsi que des sèche-linges à chargement par le haut[8], fermé en 2014, la production a été transférée en Chine[9]
  • Podbořany (République Tchèque) : fabrication de réfrigérateurs et congélateurs armoire, fermé en 2015, la production a été transférée en Chine[10]
  • Santa Maria Hoè (Italie): fabrication de machines à laver et de lave-vaisselle, fermé en 2013[11]
  • Cortenuova (Italie) : fabrication de réfrigérateurs, fermé en 2006, la production avait été transférée sur le site de Podbořany[12]
  • Erba (Italie) : usine Gasfire, fabrication de fours, fermé en 2007, la production a été transférée sur le site de Eskişehir[13]
  • Bromborough (Royaume-Uni) : fabrication de réfrigérateurs et de congélateurs, l'usine a fermé en août 2003. Candy était devenu propriétaire de cette usine à la suite du rachat des activités de Kelvinator au Royaume-Uni en 1980[14]
  • Nese (Italie) : usine Zerowatt, fermé en 2001[15]

à cette liste il faut ajouter les anciens sites Hoover fermés par Candy (notamment les sites de Cambuslang, Merthyr Tydfil au Royaume Uni) et un site qui fabriquait des aspirateurs à Lisbonne au Portugal.

Durée de vie[modifier | modifier le code]

D'après Test-Achats, les appareils de la marque sont inférieurs à la moyenne en termes de fiabilité pour les lave-linge[16], les sèche-linge[17] et les lave-vaisselle[18], et dans la moyenne pour les réfrigérateurs[19] et les fours à micro-ondes[20]. La satisfaction globale des utilisateurs est inférieure à la moyenne pour les sèche-linge[17], les lave-vaisselle[18] et les réfrigérateurs[19], et dans la moyenne pour les lave-linge[16] et les fours à micro-ondes[20].

Condamnation en France pour entente commerciale[modifier | modifier le code]

Le groupe BSH (qui exploite les marques Bosch, Siemens, Viva, Neff), ainsi que Candy, Eberhardt Frères (distributeur de la marque Liebherr), Electrolux (AEG, Arthur Martin), Indesit (Ariston, Scholtès) et Whirlpool, sont condamnés en décembre 2018 en France pour entente commerciale. Cette condamnation résulte de quatre années d'enquêtes de l’Autorité de la concurrence, alertée en premier lieu par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Lors de réunions tenues entre 2006 et 2009, ces entreprises s'étaient entendues pour fixer à la hausse leurs prix de vente, ce qui leur permettait d'accroître leurs marges au détriment des consommateurs. Le montant total des amendes infligées atteint 189 millions d'euros[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Candy Group Presentation » (consulté le )
  2. (it) « Candy diventa cinese: marchio ceduto per 475 milioni », ilGiornale.it,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. « Candy : un fleuron italien de la machine à laver passe sous pavillon chinois ! », Capital.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. (en) « Haier Candy Closing press release », sur candy-group.com (consulté le )
  5. Centre France, « Quarante et une médailles de savoir-faire » (consulté le )
  6. « GROUPE CANDY HOOVER - Fiche de l'entreprise GROUPE CANDY HOOVER : Bilan gratuit - Siren 16250102 », sur www.verif.com (consulté le )
  7. « Politique - Le nouveau maire de Lunery prévoit d'innover pour 2021 », sur www.leberry.fr, (consulté le )
  8. (en) « Candy Group Presentation 2014 », sur candy-group.com (consulté le )
  9. (es) Europa Press, « Candy cesa la producción de lavadoras de carga superior en Bergara por su situación de "pérdidas estructurales" », europapress.es,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. (cs) « Hala po podbořanské továrně Candy se prodává v dražbě », Žatecký a lounský deník,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. (it) « Candy: chiusura definitiva del sito produttivo entro la fine ’13. | Don Giorgio De Capitani - Notizie & Politica a Tutto Campo », (consulté le )
  12. LSA – Libre Service Actualités, « Candy délocalise sa production de «frigos» en Tchéquie », lsa-conso.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. (it) « Candy Informafirm 44 - Periodico di informazione sindacale Fim-Cisl di Candy Group Italia »,
  14. (en) « Doors close on last 200 Candy staff; Production ends at factory after 50 years. », Daily Post,‎ (lire en ligne)
  15. (it) Merateonline, « La delocalizzazione del gruppo Bessel Candy in atto dal 2001, occupazione in Italia in calo », Merate Online,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. a et b « Quelle marque de lave-linge est la plus fiable? », sur test-achats.be (consulté le )
  17. a et b « Fiabilité des marques de sèche-linge », sur test-achats.be (consulté le )
  18. a et b « Fiabilité des lave-vaisselle », sur test-achats.be (consulté le )
  19. a et b « Fiabilité des réfrigérateurs combinés », sur test-achats.be (consulté le )
  20. a et b « Fiabilité des marques de micro-ondes », sur test-achats.be (consulté le )
  21. Jean-Michel Bezat, « Les fabricants d’électroménager lourdement sanctionnés pour entente sur les prix », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]