Cœur de dragon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cœur de dragon
Titre québécois Draco : La Légende du dernier dragon
Titre original Dragonheart
Réalisation Rob Cohen
Scénario Charles Edward Pogue
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Genre fantastique
Durée 103 minutes
Sortie 1996

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cœur de dragon ou Draco : La Légende du dernier dragon au Québec (Dragonheart) est un film américain réalisé par Rob Cohen sorti en 1996.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Angleterre, 984. Lors d'une révolte paysanne, Freyn, monarque tyrannique qui règne sur ses terres, est tué, et son fils Einon gravement blessé par une paysanne appelée Kara alors qu'il était sous la responsabilité de Sir Bowen, son tuteur, un chevalier adepte de l'Ancien Code établi par le roi Arthur. Mourant, Einon est transporté d'urgence auprès de Draco, un noble dragon qui le prend en pitié et lui sauve la vie en partageant son cœur avec lui…

Quelques années plus tard, Einon a grandi, et a pris la place de son père, mais uniquement pour se révéler encore plus cruel que lui ; Bowen, lui, est devenu un chevalier renégat et aigri, qui a juré d'exterminer tous les dragons de la terre, qu'il rend responsables de la corruption de son jeune prince. Lors d'une chasse de dragon, Bowen rencontre un moine et poète appelé Gilbert de Glockenspur, étonné de ses exploits décide de le suivre et de noter ses performances… Jusqu'à ce que le destin le mette en face du dernier des dragons, qui n'est autre que Draco… S'ensuit un combat terrible, au cours duquel Bowen doit s'avouer vaincu, avant de se rendre compte que le dragon n'est en rien responsable de la tyrannie d'Einon. Surgit une collaboration de circonstance pour tuer Einon, collaboration qui se transforme peu à peu en une amitié que tout, à l'origine, interdisait et Bowen doit faire semblant de tuer Draco à chaque village où il entre… Il réunit toute une armée de paysans pour mettre en place une nouvelle révolte qui mettra fin au règne d'Einon. Kara, Gilbert de Glockenspur et Draco font partie de l'armée… Mais, Einon et Draco partageant le même cœur, Bowen se rend compte que Draco doit mourir pour qu'Einon meure lui aussi… Après les convaincantes paroles de Draco, il finit par le tuer… et en même temps finissent l'ère des dragons et le temps d'Einon.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Dragonheart
  • Titre français : Cœur de dragon
  • Titre québécois : Draco : La Légende du dernier dragon
  • Réalisation : Rob Cohen
  • Scénario : Charles Edward Pogue, d'après une histoire de Patrick Read Johnson et Charles Edward Pogue
  • Musique : Randy Edelman
  • Direction artistique : Ján Svoboda et Maria Teresa Barbasso (Directrice artistique superviseur)
  • Décors : Benjamín Fernández et Giorgio Desideri
  • Costumes : Anna B. Sheppard et Thomas Casterline
  • Photographie : David Eggby
  • Son : Bill Varney, Michael C. Casper, Daniel J. Leahy
  • Montage : Peter Amundson
  • Production : Raffaella De Laurentiis
Production associée : Kelly Breidenbach et Herbert W. Gains
Production déléguée : Patrick Read Johnson et David Rotman
Coproduction : Hester Hargett

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Kenneth Branagh est un temps lié au projet comme réalisateur et participe à son développement, tout comme Richard Donner. Ils partent finalement vers d'autres projets[8].

Les producteurs veulent initialement confier le rôle de Bowen à Liam Neeson, mais le studio pense que le public n'arrivera pas à le voir comme un héros de film d'action. Le rôle sera proposé à Robin Williams, qui le refuse. Harrison Ford, Mel Gibson ou encore Patrick Swayze seront envisagés. C'est finalement Dennis Quaid qui est choisi.

Le tournage a lieu à de juillet à décembre 1994. Il se déroule entièrement en Slovaquie, notamment à Bratislava (Koliba Film Studios), au château de Spiš, au château de Čachtice, sur le Tomásovský výhlad, au château de Strečno, etc.[9].

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Cœur de dragon
Score cumulé
SiteNote
Rotten Tomatoes50 %[10]
Allociné3.2 étoiles sur 5[11]
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Télérama2.55 étoiles sur 5[12]

Aux États-Unis, le long-métrage a reçu un accueil critique mitigé :

  • Sur Internet Movie Database, il obtient un score défavorable de 6,510 sur la base de 90 017 critiques[13].
  • Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film bénéficie d'un taux d'approbation de 50 % basé sur 30 opinions (15 critiques positives et 15 négatives) et d'une note moyenne de 5,7010. Le consensus critique du site Web se lit comme suit: "« Dragonheart nous donne une action médiévale, un Dennis Quaid magnifiquement chaud et Sean Connery comme un dragon parlant - et, malheureusement, une histoire qui échoue en grande partie. »"[10].

En France, les retours sont plutôt favorables :

  • Sur Allociné, il obtient une moyenne de 3,25 sur la base 167 critiques de la part des spectateurs[11]
  • Sur SensCritique, il obtient une moyenne de 5,810 sur la base d’environ 6 300 retours du public dont 229 coups de coeur et 644 envies[14].
  • Sur Télérama, la note des spectateurs est de 2,555 pour 385 critiques[12].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis (1er week-end) 15 027 150 $[15] du au -
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
51 367 375 $[15] 6
Drapeau des États-Unis États-Unis 11 674 000 entrées[2] 6
Drapeau de la France France
Drapeau de Paris Paris
578 939 entrées[2]
129 604 entrées[2]
- -
Monde Total hors États-Unis 63 900 000 $[15] - -
Monde Total mondial 115 267 375 $[15] - -

Le film a connu un succès commercial modéré, rapportant environ 115 267 375 $ au box-office mondial, dont 51 367 000 $ en Amérique du Nord, pour un budget de 57 000 000 $[2]. En France, il a réalisé 578 939 entrées[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Entre 1996 et 1997, Cœur de dragon a été sélectionné 13 fois dans diverses catégories et a remporté 3 récompenses[16].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Suites[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Cœur de dragon - Société de Production / Sociétés de distribution sur l’Internet Movie Database (consulté le 19 septembre 2020).
  2. a b c d e et f « Budget du film Cœur de dragon », sur JP box-office.com (consulté le 19 septembre 2020).
  3. (en) Cœur de dragon - Spécifications techniques sur l’Internet Movie Database (consulté le 19 septembre 2020).
  4. (en) Cœur de dragon - Dates de sortie sur l’Internet Movie Database (consulté le 19 septembre 2020).
  5. (en) Cœur de dragon - Guide Parental sur l’Internet Movie Database (consulté le 19 septembre 2020).
  6. « Visa et Classification - Fiche œuvre Cœur de dragon », sur CNC (consulté le 19 septembre 2020).
  7. Doublagissimo
  8. (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  9. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  10. a et b (en) « Critique du film DragonHeart », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 19 septembre 2020).
  11. a et b « Critiques des spectateurs du film Cœur de dragon », sur Allociné (consulté le 19 septembre 2020).
  12. a et b « Critiques du public du film Cœur de dragon », sur Télérama (consulté le 19 septembre 2020).
  13. (en) Critiques du film Cœur de dragon sur l’Internet Movie Database (consulté le 19 septembre 2020).
  14. « Critiques du film Cœur de dragon », sur SensCritique (consulté le 19 septembre 2020).
  15. a b c et d (en) « BO USA de Cœur de dragon », sur Box Office Mojo (consulté le 19 septembre 2020)
  16. (en) Cœur de dragon - Distinctions sur l’Internet Movie Database (consulté le 19 septembre 2020).
  17. (en) « Dragonheart: Battle for the Heartfire (2017) - Release Info », sur imdb.com (consulté le 9 juin 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]