Cézac (Gironde)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cézac.
Cézac
Le centre du bourg.
Le centre du bourg.
Blason de Cézac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Blaye
Canton Le Nord-Gironde
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Saint-Savin
Maire Nicole Porte
Code postal 33620
Code commune 33123
Démographie
Gentilé Cézacais
Population
municipale
2 503 hab. (2014)
Densité 131 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 05′ 30″ nord, 0° 25′ 07″ ouest
Altitude Min. 2 m – Max. 76 m
Superficie 19,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Cézac

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Cézac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cézac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cézac
Liens
Site web www.mairiecezac.fr

Cézac est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'aire urbaine de Bordeaux et est située dans le Cubzaguais à une quarantaine de kilomètres au nord de Bordeaux. Il s'agit d'une commune rurale tournée vers la viticulture (côtes de Blaye pour une partie des parcelles, bordeaux AOC et bordeaux pour l'essentiel).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes en sont Saint-Mariens au nord, Cavignac au nord-est, Marsas à l'est, Cubnezais au sud, Peujard au sud-sud-ouest sur un peu plus de 120 m, Saint-Laurent-d'Arce au sud-ouest, Tauriac à l'ouest-sud-ouest sur un peu moins de 700 m, Pugnac à l'ouest et Civrac-de-Blaye au nord-ouest.

Communes limitrophes de Cézac[1]
Civrac-de-Blaye Saint-Mariens Cavignac
Pugnac

Tauriac
Cézac[1] Marsas
Saint-Laurent-d'Arce

Peujard
Cubnezais

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée à l'est par la N.10 entre Bordeaux et Angoulême et à l'ouest par l'autoroute A10 entre Bordeaux et Saintes.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Moron traverse la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune de Cézac est attestée dès 1274 dans des documents officiels. Son suffixe localisant en -ac laisse à penser qu'elle pourrait avoir été l'emplacement d'une villa romaine[2].

En gascon, la graphie du nom de la commune est identique.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la Révolution, la paroisse Saint-Pierre de Cézac forme la commune de Cézac[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ??? mars 2008 Philippe Joyat    
mars 2008 2014 Bernadette Coureau UMP  
mars 2014 avril 2017 (décès)[4] Dominique Pionat UMP-LR Retraité
2017 2020 Nicole Porte    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants sont appelés les Cézacais[5].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 503 habitants, en augmentation de 9,97 % par rapport à 2009 (Gironde : 5,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 647 1 710 1 977 1 618 1 709 1 587 1 496 1 665 1 561
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 567 1 591 1 523 1 502 1 480 1 529 1 525 1 513 1 465
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 439 1 406 1 263 1 211 1 227 1 140 1 095 1 148 1 161
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 128 1 074 1 107 1 366 1 580 1 762 1 833 2 276 2 503
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

La commune possède une école maternelle, une salle des fêtes, une maison des associations et un stade.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale Saint-Pierre était primitivement de style roman mais il n'en subsiste que le clocher. Par la suite, l'église fut reconstruite au XIVe ou XVe siècle, en style gothique. Son état très dégradé fit qu'elle fut entièrement remaniée de 1870 à 1881 et dédicacée en 1889[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Cézac Blason D'or à la bande d'azur chargée en chef et en pointe de deux fleurs de lis d'or posées à plomb, accompagnée de deux palmes de sinople, à l'écusson d'argent chargé d'une feuille de vigne renversée de sinople tigée du même, brochant sur le tout.
Détails Officiel, présenté sur le site internet de la commune[12],[13].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cézac sur Géoportail, consulté le 13 mai 2015.
  2. Cézac sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 14 mai 2015.
  3. Historique des communes, p. 15, sur GAEL (Gironde Archives en ligne) des Archives départementales de la Gironde, consulté le 8 mai 2015.
  4. « Blayais : Dominique Pionat, le maire de Cézac, est mort », sur sudouest.fr, (consulté le 22 avril 2017).
  5. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr, consulté le 13 mai 2015.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Tuilerie Joyat », notice no IA00136053, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Église Saint-Pierre sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 14 mai 2015.
  12. L'histoire de notre blason sur le site de la commune.
  13. Blason de Cézac sur Armorial de France