Marsas (Gironde)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marsas.

Marsas
Marsas (Gironde)
La mairie et l'église
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Blaye
Canton Le Nord-Gironde
Intercommunalité Communauté de communes Latitude Nord Gironde
Maire
Mandat
Brigitte Misiak
2014-2020
Code postal 33620
Code commune 33272
Démographie
Gentilé Marsacais
Population
municipale
1 196 hab. (2016 en augmentation de 7,55 % par rapport à 2011)
Densité 147 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 04′ 06″ nord, 0° 22′ 53″ ouest
Altitude Min. 27 m
Max. 71 m
Superficie 8,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Marsas

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Marsas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marsas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marsas

Marsas est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Ses habitants sont appelés les Marsacais[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Bordeaux située dans le Cubzaguais, sur la RN10 entre Bordeaux et Angoulême, Marsas est à une vingtaine de kilomètres de Libourne. Proche de la ligne ferroviaire Bordeaux-La Rochelle-Nantes, à 18 km au nord-est d'Ambarès-et-Lagrave, Marsas est à environ 3 km de Gauriaguet, où se trouve la gare la plus proche.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Marsas
Cézac Cavignac
Cubnezais Marsas Marcenais
Gauriaguet Val de Virvée

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Virvée, petit affluent de la Dordogne, prend sa source dans la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1998 En cours
(au 02 mars 2019)
Brigitte Misiak[2] PS Suppléante du député Philippe Plisson (juin 2007-juin 2017),
2e vice-présidente de la Cdc du canton de Saint-Savin (2014-)

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 1 196 habitants[Note 1], en augmentation de 7,55 % par rapport à 2011 (Gironde : +7,04 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
681411636717665689688701697
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
651648605630637690705648682
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
639600605559600538494503509
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
5235685227248068641 0311 0561 081
2013 2016 - - - - - - -
1 1551 196-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

La salle des fêtes

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église paroissiale Saint-Genès, de style néo-roman
  • La colonne de la Vierge, du XIXe siècle[7]
  • Fontaine et source de la Virvée

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr, consulté le 19 juin 2014.
  2. Biographie de Brigitte Misiak sur le blog de Philippe Plisson, consulté le 19 juin 2014.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Visites en Aquitaine, « Colonne de la Vierge » (consulté le 16 avril 2015)