Avocourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Avocourt
Avocourt
La mairie.
Blason de Avocourt
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Verdun
Canton Clermont-en-Argonne
Intercommunalité Communauté de communes Argonne-Meuse
Maire
Mandat
Michel Holubowski
2014-2020
Code postal 55270
Code commune 55023
Démographie
Population
municipale
110 hab. (2016 en diminution de 10,57 % par rapport à 2011)
Densité 7,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 12′ 27″ nord, 5° 08′ 36″ est
Altitude Min. 193 m
Max. 305 m
Superficie 14,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Avocourt

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Avocourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Avocourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Avocourt

Avocourt est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village d'Avocourt en ruines le 6 octobre 1918, National Archives and Records Administration.

Antiquité[modifier | modifier le code]

Dans l'Antiquité, à l'époque gallo-romaine, Avocourt est avec Lavoye l'un des plus importants ateliers céramiques de l'Argonne[3]. Les officines de potiers d'Avocourt et de ses environs dans la vallée de la Buante et en forêt de Hesse, produisent en masse de la céramique sigillée aux IIe et IVe siècles[3].

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le , la 42e Division d'Infanterie Française en repli depuis Germonville (Meurthe-et-Moselle) cantonne jusqu'au 29 août où elle rejoint Verdun.

Le , lors du déclenchement de la bataille de Verdun, le village est pilonné par l'artillerie allemande[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration locale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours Michel Holubowski (décédé le 10 décembre 2017)    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2016, la commune comptait 110 habitants[Note 1], en diminution de 10,57 % par rapport à 2011 (Meuse : -2,33 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7147587918449448999251 016957
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
920916882802808816781726695
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
643595562283254242233221212
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
219182118103114107124122112
2016 - - - - - - - -
110--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Lieux de cultes[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Blaise.

Église Saint-Blaise.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Plaque Place François Nourissier.
  • François Nourissier, dont la famille paternelle est originaire d'Avocourt. La Place François Nourrissier porte son nom.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Avocourt Blason De gueules à la fontaine du lieu d'or sommée d'une croix du même, jaillissant de trois jets d'argent, soutenue par deux plumes d'argent les rachis passés en sautoir et accostée en chef de deux vases antiques sigillés d'or.
Détails
Création de R.A. Louis, D. Larcher et D. Lacorde. Adopté par la commune le 26 septembre 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Avocourt, carte interactive » sur Géoportail. Couches « Cartes IGN classiques », « Limites administratives » et « Hydrographie » activées.
  2. « Entrée d'Avocourt en venant de Malancourt, vue en caméra de rue », sur google.fr/maps. La vue "caméra de rue mobile" ("street view") de google.maps montre le paysage le long de la plupart des routes circulables en voiture. Elle est accessible dans la carte classique de google/maps par l'icône représentant une silhouette, sous la barre verticale du zoom en bas à droite de l'écran : cliquer dessus avec la touche gauche de la souris et maintenir la touche enfoncée, puis l'amener sur la carte : les routes parcourues par la caméra s'éclairent en bleu. Placer l'icône sur un trait bleu (= une route), relâcher le bouton de souris ; la vue en caméra de rue apparaît. Tourner la vue en cliquant sur la fenêtre et en faisant glisser à gauche ou à droite de l'écran. On peut faire avancer la caméra en cliquant sur la route ; et repositionner la caméra ailleurs en cliquant sur un trait bleu dans la carte en encart en bas à gauche de la fenêtre.
  3. a et b Georges Chenet, « L'industrie céramique gallo-belge et gallo-romaine en Argonne », Revue des Études Anciennes, vol. 40, no 3,‎ , p. 251–286 (DOI 10.3406/rea.1938.2995, lire en ligne, consulté le 3 novembre 2019)
  4. 'Verdun', de Georges Blond, 1923, p. 57.
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.