Didier Roux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roux.
Didier Roux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinction

Didier Roux, né le 16 mai 1955 à Neuilly-sur-Seine, est un physico-chimiste français. Il est directeur de la recherche et de l'innovation de Saint-Gobain et membre de l'Académie des sciences[1] et de l´Académie des technologies.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'École normale supérieure de Saint Cloud, Didier Roux étudie l'influence des interactions entre micelles sur le comportement critique des micro-émulsions lors de son doctorat à l'université de Bordeaux. Il étudie la stabilité des micro-émulsions, découvre l’existence des interactions d’ondulations et les phases éponges[2]. Ces travaux intéressent l'industrie pétrolière et particulièrement Exxon où il est nommé scientifique associé en 1986. Directeur de recherche au CNRS à Bordeaux, il découvre un nouveau type d’instabilité, les phases oignons correspondant à une transition dynamique d’une phase lamellaire orientée vers une phase de vésicules multi lamellaires. Ces vésicules sont utilisées comme micro réacteur chimique ou comme vecteurs biologiques. Il cofonde deux startup de biotechnologie Capsulis, spécialisée dans la microencapsulation de substance active et Rheocontrol qui commercialise de nouveaux rhéomètres. En 1998, il est nommé directeur scientifique adjoint de Rhône-Poulenc puis directeur de la recherche et de l'innovation de Saint-Gobain en 2005[3]. Didier Roux a été membre du conseil scientifique de l'Institut Curie, de l'ESPCI ParisTech[4] et du conseil d'administration de l'ENS Lyon. Il est nommé Président du conseil scientifique de l'ADEME en 2013 et président du conseil scientifique de l'école Nationale des Ponts et Chaussés (ENPC) en 2015.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Didier Roux est lauréat de la médaille d'argent du CNRS[5] (1992), du grand prix IBM matériaux (1993), du grand prix Mergier-Bourdeix de l'Académie des sciences (1995) et du Grand prix de physique appliqué de la société française de physique. Il a obtenu la médaille de l'innovation du CNRS en 2013. Il est membre de l'Académie des sciences, de l'Académie des technologies[6] et est chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • W. Gelbart, A. Ben Shaul, D. Roux, Surfactant in solutions: Modern ideas, Ed. Springer Verlag (1993)
  • D. Roux, Comment faire rimer habitable et durable, Ed. Hatier (2008)

Références[modifier | modifier le code]