Années 1050

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Xe siècle | XIe siècle | XIIe siècle

Années 1030 | Années 1040 | Années 1050 | Années 1060 | Années 1070

1050 | 1051 | 1052 | 1053 | 1054 | 1055 | 1056 | 1057 | 1058 | 1059


Événements[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

Grande kiva de Pueblo Bonito.
  • Les Anasazi (Arizona) quittent leurs villages établis dans les vallées ou sur les plateaux de lœss et déplacent leurs populations vers des sites défensifs (Pueblo Bonito dans le canyon de Chaco).
  • Pueblo Bonito est prospère entre 950 et 1300. Sa population, de 1200 âmes environ, se répartit dans les 800 salles aménagées sur quatre étages, à l’abri de hauts murs. Le canyon compte plus de 400 km de routes et de passages.

Asie[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • Invasion des Arabes Hilaliens au Maghreb.
  • Les Almoravides attaquent l'empire du Ghana, détruisent Aoudaghost puis font la conquête de l'Afrique du Nord.
  • La ville de Tombouctou est fondée en Afrique du Nord par les Touaregs.
  • La tradition attribue à Baramendena, de la famille des Keita, la fondation de la principauté à l’origine de l’empire du Mali. À la suite d’une sécheresse catastrophique qui faillit dresser son peuple contre lui, il se convertit à l’Islam sur le conseil d’un saint marabout almoravide, vers 1050. Il se rend en pèlerinage à la Mecque, reçoit le nom d’El Moslemani et prend le titre de sultan, que porte alors seulement cinq souverains dans le monde musulman. Les habitants du royaume demeurent animistes.
  • Prédominance du comptoir arabe de Kiloa (Kilwa) sur la côte est de l’Afrique sous la dynastie Shirazi, qui bat sa propre monnaie. Le port dépend de l’exportation de l’or, de l’ivoire, des cornes, des peaux et de l’écaille de tortue vers l’Arabie et l’Inde ; en retour, il reçoit de la céramique chinoise et islamique, des perles de verres et des tissus.

Europe[modifier | modifier le code]

Italie vers 1050.
  • Schisme de 1054.
  • Mouvement communal en Lombardie, Ligurie et Toscane (1050-1130).
  • Pise s’installe en Sardaigne. Les républiques maritimes italiennes commencent à maîtriser la Méditerranée occidentale.
  • Victoire des Normands sur Léon IX à bataille de Civitate en Italie du Sud. Le pape, prisonnier, doit reconnaitre les possessions Normandes en Apulie et en Calabre.
    • Les Normands, relativement peu nombreux, administrent harmonieusement et efficacement leurs territoires. Ils utilisent opportunément les compétences des populations qui composent leurs sujets (Italiens, Sarrasins, Grecs et Français), qui conservent leur identité. La flotte normande est composée de Grecs, le système fiscal découle du modèle arabe… L’État est centralisé sur le modèle féodal importé de Normandie. Il est assez fort pour résister au mouvement de désintégration que connaît le reste de la péninsule et pour combattre les menaces provenant de la papauté comme des Empires d’Orient et d’Occident.
  • Raids des Petchenègues dans l'Empire byzantin.
  • Début de l’immigration de Juifs Karaïtes, qui préconisent le retour à l’interprétation directe des textes, d’Irak et d’Égypte vers Byzance. La coexistence avec les Juifs Romaniotes (pour qui le commentaire rabbinique prévaut sur la lecture directe) est difficile, tant qu’Alexis Ier Comnène est obligé de faire construire à Constantinople un mur entre les deux communautés.
  • Le port d'Oslo est fondé en Norvège par Harald Hardrada vers 1050[1].
  • Influence écossaise dans les comtés du nord de l’Angleterre.

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Religion et philosophie[modifier | modifier le code]

Art et culture[modifier | modifier le code]

L'évangéliaire d’Ostromir


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. G. Amneus, La Ville De Kristiania, BiblioBazaar, (ISBN 9780559184697, lire en ligne)
  2. (en) Trevor Denning, The Playing-cards of Spain: A Guide for Historians and Collectors, Fairleigh Dickinson Univ Press, (ISBN 9780838637470, lire en ligne)
  3. Philippe Depreux, Revolte und Sozialstatus von der Spätantike bis zur Frühen Neuzeit, John Benjamins Publishing, (ISBN 3486585843, lire en ligne)
  4. Victor Chan, Tibet: guide du pèlerin, Editions Olizane, (ISBN 9782880862176, lire en ligne)
  5. Orbis : bulletin international de documentation linguistique, vol. 12, Centre international de dialectologie générale., (lire en ligne)
  6. Thành Khôi , Histoire de l'Asie du sud-est, Presses universitaires de France, (lire en ligne)
  7. qing xi Lou, Architecture traditionnelle Chinoise, China Intercontinental Press 五洲传播出版社,‎ (ISBN 9787801138231, lire en ligne)