Ancien 4e arrondissement de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 4e arrondissement de Paris et 4e arrondissement.
Ancien 4e arrondissement de Paris
Ancien 1er arrondissement de Paris Ancien 2e arrondissement de Paris Ancien 3e arrondissement de Paris Ancien 4e arrondissement de Paris Ancien 5e arrondissement de Paris Ancien 6e arrondissement de Paris Ancien 7e arrondissement de Paris Ancien 8e arrondissement de Paris Ancien 9e arrondissement de Paris Ancien 10e arrondissement de Paris Ancien 11e arrondissement de Paris Ancien 12e arrondissement de ParisPlan des anciens arrondissements de Paris.svg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Ville Paris
Quartiers Banque
Louvre
Marchés
Saint-Honoré
Démographie
Population 35 470 hab. (1856)
Densité 67 562 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 35″ nord, 2° 20′ 40″ est
Superficie 0,525 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir sur la carte administrative de Paris
City locator 14.svg
Ancien 4e arrondissement de Paris

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ancien 4e arrondissement de Paris

On désigne par ancien 4e arrondissement de Paris le quatrième des douze arrondissements de Paris créés en 1795 et ayant existé jusqu'en 1860, année de l'agrandissement de Paris et de la réorganisation en vingt arrondissements, par la loi du [1].

Délimitation[modifier | modifier le code]

Le 4e arrondissement, d'une superficie de 52,5 ha[2], était délimité par les 1er et 2e arrondissements à l'ouest, les 3e et 5e arrondissements au nord, les 6e, 7e et 9e arrondissements à l'est et la Seine au sud :

Plan des 12 arrondissements de Paris entre 1795 et 1849 avec les 48 quartiers

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 4e arrondissement, initialement dénommé « quatrième municipalité », est issu du regroupement de quatre des 48 sections créées en 1790 : Halle-aux-Blés, Muséum (ou Louvre), Gardes-Françaises (ou Oratoire) et Marchés (ou Halles).

Plan du quartier de Saint-Germain-L'Auxerrois, des Halles et du Châtelet en 1793-1795 avec, en superposition, le tracé contemporain (2014) des rues

Quartiers[modifier | modifier le code]

De 1811 à 1849

De 1811 à 1849, le 4e arrondissement était divisé en 4 quartiers :

  1. quartier de la Banque-de-France ou plus simplement quartier de la Banque[note 1]
  2. quartier du Louvre[note 2]
  3. quartier des Marchés[note 3]
  4. quartier Saint-Honoré[note 4]


De 1850 à 1860

De 1850 à 1860, le 4e arrondissement est divisé en trois quartiers :

  1. quartier de la Banque
  2. quartier du Louvre
  3. quartier des Marchés

Administration[modifier | modifier le code]

Le siège de la municipalité se trouvait au no 29 de la rue Coquillière, dans l'ancien hôtel du fermier général Gigault de Crisenoy. En 1803, la mairie fut transférée au 4, place du Chevalier-du-Guet. Cette place, comme la rue éponyme, étaient ainsi nommées en raison de la présence d'un hôtel dans lequel logeait le chevalier ou commandant du guet, au XVe siècle, et qui fut confisqué à la Révolution. Ces voies disparurent en 1854 lors du prolongement de la rue Jean-Lantier vers l'est.

La mairie se déplaça en 1850 vers l'hôtel d'Angiviliers, au no 4 de l'ancienne rue de l'Oratoire, sur un emplacement correspondant de nos jours à l'intersection des rues de Rivoli et du Louvre[4]. Lors de l'ouverture de ces deux rues en 1854, l'hôtel fut démoli.

Le siège de la mairie de l'arrondissement fut déplacé une nouvelle fois et, de 1855 à 1860, s'installa au no 6 de la rue Boucher, dans un immeuble aujourd'hui disparu, l'emplacement étant occupé désormais par les locaux de La Samaritaine.

Maires du 4e arrondissement[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
de 1795 à 1860[5]
Période Identité
1795 Théodore-François Huguet[6],[7]
1799 Guillaume Leroy
1800 Jean-Baptiste-Pierre Bevière[note 5]
1805 Louis Doulcet d'Egligny[note 6],[8]
1808 Pierre-Bonaventure Lelong[8]
1816 Charles Le Brun[11]
1828 Barthélemy Guiton[note 7]
1830 Charles-Louis-Félix Cadet de Gassicourt[note 8],[14]
1834 Athanase Legros[15]
1839 Étienne-Pierre-Louis Chambry[note 9],[16],[17]
1849 L.A. Varin[18]
1855 Charles Amance Prieur de la Comble[note 10]

Démographie[modifier | modifier le code]

1793 1800 1806 1816 1821 1831
- 37 777 - 46 624 - 44 734
1836 1841 1846 1851 1856 -
50 123 46 430 48 233 45 896 35 470 -
Sources : Lazare[2] - Almanach national, Almanach impérial, Almanach royal

Évolution[modifier | modifier le code]

En 1860, l'arrondissement est entièrement absorbé par le nouveau 1er arrondissement.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Section de la Halle-aux-Blés » avant 1811.
  2. « Section du Louvre » de 1790 à mai 1792, puis « section du Muséum ».
  3. « section du Marché-des-Innocents » de 1790 à octobre 1792, puis « section des Halles », puis, en mai 1793, « section des Marchés ».
  4. « section de l'Oratoire » de 1790 à mai 1792, puis « section des Gardes-Françaises ».
  5. Nomination par un arrêté collectif du 18 ventôse an VIII (9 mars 1800)[8].
  6. Avocat puis directeur de la banque Comptoir commercial[9], qui fut l'objet d'un scandale financier[10].
  7. (1764-1833), régent de la Banque de France, l'un des fondateurs de la Caisse d'épargne et de prévoyance, en 1818[12].
  8. (1789-1881) Pharmacien. Il sauve Saint-Germain-l'Auxerrois des vandales en 1831[13].
  9. (1786-1871)
  10. (1806-1875). Banquier.

Références[modifier | modifier le code]

  1. no 7072 — Loi sur l'extension des limites de Paris, Bulletin des lois de la République française, t. XIV, XIe série, no 738, p. 747–751, reproduit sur Google Books.
  2. a et b Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, Paris, Maisonneuve et Laroze, , II éd., 796 p. (ISBN 2-7068-1668-6), p. 103–104
  3. Plan parcellaire de la ville de Paris, cadastre de Paris par îlot, 1810-1836, 3e arr. ancien, Saint-Eustache, feuilles n° 1 et 2.
  4. Troche, « Mémoire historique de l'hôtel du Chevalier du guet à Paris, aujourd'hui mairie du IVe arrondissement » dans Revue archéologique, Paris, Presses universitaires de France, 7e année, no 1, 1850, p. 13-23 [lire en ligne]
  5. Almanach national.
  6. « Théodore-François Huguet », dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, t. III, [détail de l’édition] (lire en ligne), p. 571
  7. Fête de la vieillesse. Discours prononcé par le président de la quatrième administration municipale du canton de Paris., Théodore-François Huguet (député de la Seine), sur gallica.fr.
  8. a, b et c Nicolas Viton de Saint-Allais, La France législative, ministérielle, judiciaire et administrative, sous les quatre dynasties, t. I, Paris, P. Didot l'aîné, (lire en ligne), p. 320.
  9. Almanach du commerce de Paris, des départements de l'Empire français, 1809.
  10. « Le scandale de la caisse de la Boucherie (l’affaire Delatour-Egligny) »
  11. Ordonnance du 27 mars 1816 du roi Louis XVIII sur la nomination des maires et adjoints des douze arrondissements de Paris jusqu'en 1821.
  12. Les Régents et censeurs de la Banque de France nommés sous le Consulat et l'Empire, Romuald Szramkiewicz, Librairie Droz, 1974
  13. « Le pharmacien Charles-Louis Cadet de Gassicourt, bâtard de Louis XV, et sa famille », Simone Flahaut, p. 60
  14. Ordonnance de Louis-Philippe, roi des Français, du 15 septembre 1830, in Journal des débats politiques et littéraires, 20 septembre 1830.
  15. Ordonnance du Roi du 24 janvier 1838, in Journal des débats politiques et littéraires, 26 janvier 1838.
  16. Ordonnance du Roi du 23 décembre 1843, in Journal des débats politiques et littéraires, 25 décembre 1843.
  17. Ordonnance royale du 22 décembre 1846 portant nomination des maires et adjoints des douze arrondissements de Paris.
  18. Décret du 3 juillet 1849, in Bulletin officiel du Ministère de l'intérieur, 1849.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Plans parcellaires des Archives de Paris (1810-1836)
  • Almanach national
  • Plan de la ville de Paris, par Xavier Girard (1843)

Articles connexes[modifier | modifier le code]