Amfreville-sous-les-Monts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Eure
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Eure.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amfreville.
Amfreville-sous-les-Monts
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Les Andelys
Canton Val-de-Reuil
Intercommunalité Communauté d'agglomération Seine-Eure
Maire
Mandat
Yves Lanic
2014-2020
Code postal 27380
Code commune 27013
Démographie
Population
municipale
512 hab. (2013)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 18′ 22″ Nord 1° 15′ 37″ Est / 49.3061111111, 1.26027777778
Altitude Min. 7 m – Max. 157 m
Superficie 7,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Région Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Amfreville-sous-les-Monts

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Amfreville-sous-les-Monts

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Amfreville-sous-les-Monts

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Amfreville-sous-les-Monts

Amfreville-sous-les-Monts est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie. Les habitants en sont les Amfrevillais.

Géographie[modifier | modifier le code]

La côte des Deux-Amants

La commune est située au sommet d'une boucle de la Seine, sur la rive droite, en amont du confluent avec l'Andelle (commune de Pîtres). La commune est très marquée par la topographie prononcée de la côte des Deux-Amants, qui suit le cours de la Seine, et sépare le village entre la partie basse près de la Seine et la partie sur le plateau.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Anfredivilla en 1207 [1].

Toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). Le premier élément est l'anthroponyme norrois Asfridhr (noté plutôt Ásfríðr[2]) ou vieux danois Asfrith, localement adapté en Normandie sous la forme francique Ansfrid, d'où le sens global de « domaine rural d'Ásfridhr »[3],[4]. En réalité en vieux norrois, seul le prénom Ásfríðr de genre féminin est attesté, le genre masculin *Ásfríðr est simplement déduit du vieux danois Asfrith, de même genre[5].

Asfridhr se perpétue dans les noms de famille Anfray[6], Anffrey, Anfrai, Anfré, Anfrey, Anfroy, Anfry, Anfrye et Anfrie (ces deux dernières formes étant sans doute des matronymes)[7] et Lanfry (c'est-à-dire L'Anfry).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  vers 1811 Michel Philippe Cavelier   propriétaire cultivateur
vers 1811   François Duval fils    
vers 1824   Jean Nicolas Equeux    
vers 1846   Albert Ambroise Letanneur    
vers 1879   Emile Adrien Lecoeur    
vers 1914   Léon Blondel    
juin 1995 en cours Yves Lanic PCF Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 512 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
327 308 310 335 365 330 332 348 415
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
464 444 440 395 356 365 362 355 322
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
351 379 342 353 331 378 281 301 619
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2008 2012
390 388 374 431 445 471 534 546 506
2013 - - - - - - - -
512 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

La population de Senneville n'est pas reprise dans le tableau (entre 1820 et 1851), ni dans le graphique (avant 1851).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Michel

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre ,Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1019
  2. Nordic Names : nom de personne Ásfríðr [1]
  3. François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154), p. 52
  4. Dominique Fournier « Amfreville » in Wikimanche [2].
  5. Nordic Names : nom de personne *Ásfríðr [3]
  6. Ibid., p. 52.
  7. Jean Tosti, Noms de famille [4]
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2007, 2008, 2012, 2013.
  10. Patrimoine de France
  11. Le château de Canteloup sur petit-patrimoine.com
  12. « Notice no PA27000017 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. La côte des Deux-Amants sur terre-eaudereve.fr
  14. Le prieuré des Deux-Amants sur archives.cg27.fr
  15. Généalogie de Charles Jobin

Liens externes[modifier | modifier le code]