Côte des Deux-Amants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant  l’Eure
Cet article est une ébauche concernant l’Eure.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Côte des Deux-Amants
Image illustrative de l'article Côte des Deux-Amants
La côte des Deux-Amants, vue depuis la route menant de Pîtres à Amfreville-sous-les-Monts.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Subdivision administrative Normandie
Commune Amfreville-sous-les-Monts
Altitude 100 m
Caractéristiques
Lieux d'intérêts Panorama
Gestion
Ouverture au public Entrée libre
Localisation
Coordonnées 49° 19′ 02″ Nord 1° 14′ 44″ Est / 49.317321, 1.245473

Géolocalisation sur la carte : Eure

(Voir situation sur carte : Eure)
Côte des Deux-Amants

Géolocalisation sur la carte : Région Normandie

(Voir situation sur carte : Région Normandie)
Côte des Deux-Amants

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Côte des Deux-Amants

La Côte des Deux-Amants, au confluent de la Seine et de l'Andelle (Eure), se trouve sur le territoire d'Amfreville-sous-les-Monts.

Description[modifier | modifier le code]

Côte des Deux-Amants, vue depuis le cimetière d'Amfreville-sous-les-Monts.

La côte est le résultat du creusement de la rive concave de la Seine dans le plateau, mis en valeur par la confluence avec l'Andelle. Comme les reliefs du secteur, elle s'élève à environ 100 mètres au-dessus du niveau du fleuve par une pente régulière et herbeuse à environ 45 degré. Elle domine le site du barrage de Poses et le lac des Deux-Amants, étang artificiel de 400 hectares résultant de l'exploitation de ballastières. Ce relief assez peu spectaculaire est surtout connu par la légende qui s'y rattache.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle tire son nom, selon la tradition, de ce que deux amants, contrariés dans leur projet d'union, se donnèrent la mort en se précipitant de son sommet.

Une autre version de l'histoire est que le soupirant fut obligé par un gage de monter cette côte très raide qui s'élève en ligne droite sur plus de cent mètres, en portant sa belle dans ses bras. Arrivé en haut, il expira. De dépit, la jeune fille se tua en se jetant dans le vide.

Une légende étiologique expliquant ce nom des « deux amants » de manière légèrement différente figure dans le Lai des deux amants de Marie de France.

Géologie[modifier | modifier le code]

Panorama depuis la côte des Deux-Amants en hiver, à droite, le village de Poses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.