Aleyrac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aleyrac
Aleyrac
Mairie et église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Nyons
Canton Dieulefit
Intercommunalité Communauté de communes Dieulefit-Bourdeaux
Maire
Mandat
Dominique Arnaud
2014-2020
Code postal 26770
Code commune 26003
Démographie
Gentilé Aleyraciens
Population
municipale
46 hab. (2016 en diminution de 9,8 % par rapport à 2011)
Densité 6,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 29′ 59″ nord, 4° 56′ 20″ est
Altitude Min. 318 m
Max. 571 m
Superficie 6,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Aleyrac

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Aleyrac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aleyrac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aleyrac

Aleyrac est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Aleyrac est un village perché situé à 7 km de La Bégude-de-Mazenc et à 12 km de Grignan. Les habitants sont les Aleyraciens (iennes).

Communes limitrophes de Aleyrac
Portes-en-Valdaine La Bégude-de-Mazenc Le Poët-Laval
Montjoyer Aleyrac Le Poët-Laval
Réauville Salles-sous-Bois Taulignan

La commune est accessible par la route départementale D 9, depuis Salles-sous-Bois ou La Bégude-de-Mazenc. Cette route passe par le col d'Aleyrac, culminant à 481 m, au sud du village. Le territoire communal est arrosée par le ruisseau d'Aleyrac, affluent de la Berre, long de 5,800 km, qui prend sa source au sud du village[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Aleyrac est cité pour la première fois sous la forme Alairacum en 1168, de Alairaco 1205 à 1212[2] et Aylairacum en 1250[3] dans le cartulaire du monastère de l'Île-Barbe.

Comme tous les toponymes de la région se terminant en -ac, ce toponyme fait référence à un habitat gallo-romain, probablement une villa gallo-romaine dont l'un des premiers propriétaires, devait être un certain Alarius[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Aleyrac fut le fief d'une abbaye bénédictine au XIIe siècle, puis fut vendu au XVIe siècle au baron de Grignan, Louis Adhémar de Monteil.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1989 Adrien Blancard    
mars 1989 En cours
(au 27 janvier 2017)
Dominique Arnaud[4] DVG  

Intercommunalité et syndicats intercommunaux[modifier | modifier le code]

Aleyrac fait partie du Syndicat Intercommunal des Eaux et de l'Assainissement du Pays de Dieulefit, service public responsable de son assainissement[5]. La commune possède et gère son réseau d'eau potable. Le village fait également partie de la communauté de communes Dieulefit-Bourdeaux[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8].

En 2016, la commune comptait 46 habitants[Note 1], en diminution de 9,8 % par rapport à 2011 (Drôme : +4,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8571948910392877576
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
667889857777727372
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
727570455143482030
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
303233293945405146
2016 - - - - - - - -
46--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Le secteur agricole de la commune est composé essentiellement d'élevage, ainsi que d'une production céréalière, de lavande et truffes.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Aleyrac dépend de l'académie de Grenoble. Aucune école ne se situe sur la commune. L'école primaire la plus proche est celle du Poët-Laval[11].

Santé[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

La paroisse catholique d'Aleyrac fait partie du diocèse de Valence, doyenné de Cléon-d'Andran[12].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

     On peut voir une abside en cul-de-four et un pignon avec un clocher à deux arcades.
     Les pèlerins venaient y trouver une source d'eau « miraculeuse ».

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ruisseau d'Aleyrac
  2. Frank R. Hamlin - Le suffix -acum dans la toponymie de l'Herault: contribution à l'étude des noms de lieux du Languedoc.
  3. a et b Pierre Palengat - La Drôme insolite: d'Aix-en-Diois à Volvent : les 370 communes du département : La Drôme historique, monumentale, anecdotique, légendaire, statistique, culturelle, page 11.
  4. Aleyrac sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 13 novembre 2014).
  5. Syndicat Intercommunal des Eaux et de l'Assainissement du Pays de Dieulefit
  6. Communauté de communes Dieulefit-Bourdeaux
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. école primaire du Poët-Laval
  12. paroisse d'Aleyrac