Salles-sous-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salles.

Salles-sous-Bois
Salles-sous-Bois
Lavoir couvert de Salles-sous-Bois
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Nyons
Canton Grignan
Intercommunalité Communauté de communes Enclave des Papes-Pays de Grignan
Maire
Mandat
Bernard Doutres
2014-2020
Code postal 26770
Code commune 26335
Démographie
Gentilé Sallois, Salloises
Population
municipale
187 hab. (2016 en augmentation de 0,54 % par rapport à 2011)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 27′ 10″ nord, 4° 56′ 09″ est
Altitude Min. 215 m
Max. 507 m
Superficie 9,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Salles-sous-Bois

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Salles-sous-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Salles-sous-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Salles-sous-Bois

Salles-sous-Bois est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Aleyrac Rose des vents
Grignan N Taulignan
O    Salles-Sous-Bois    E
S
Grignan Grignan

Salles-sous-Bois est situé à 7 km au nord-est de Grignan (chef-lieu du canton), à 24 km au sud-est de Montélimar et à 28 km au nord-est de Pierrelatte. Les communes limitrophes sont Grignan, Aleyrac et Taulignan. En plus du village principale, la commune dispose d'un hameau : Bousquatier

La commune est arrosée par plusieurs cours d'eau : la Berre sert de limite sud communale, séparant Salles-sous-Bois de Grignan ; le ruisseau de Font Pourchère, affluent de la Berre, sert de limite communale est, avec Taulignan ; deux autres affluents de la Berre traversent ce territoire : le ruisseau d'Aleyrac et le Bérou.

Toponymie[modifier | modifier le code]

En 1281, la commune est connue sous le vocable de Salas ; en 1373 Salis. Salles devient Salles-sous-Bois le [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs troubles agitèrent la commune, au Moyen Âge. À la fin du XIVe siècle, le village a vu le passage des troupes de Raymond de Turenne, qui accepta de rendre les prisonniers pris, contre 500 francs or. Un siècle et demi plus tard, c'est l'église du village qui est détruit par des guerres de religions. À leur suite, Salles voit l'installation de deux communauté, autour de la construction de leur édifice religieux respectif : en 1593 pour le temple protestant et 1605 pour l'église catholique romaine[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

mairie de Salles-sous-Bois

Le conseil municipal est composé de deux adjoints et de huit conseillers municipaux[3].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 22 janvier 2015)
Bernard Doutres[3] DVG Cadre

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2016, la commune comptait 187 habitants[Note 1], en augmentation de 0,54 % par rapport à 2011 (Drôme : +4,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
490491516522560521512509501
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
517538529501485377385383302
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
285308255234193200199157131
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
151114129135146190205186187
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

champs de lavandes à Salles-sous-Bois

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Temple
  • Église
  • Chapelle Notre-Dame de la Paix

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Salles-sous-Bois est la patrie de Jean-Philippe Taulier, connu pour avoir été le fermier ("ferminator") de "la ferme célébrité".

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Toponymie
  2. Histoire
  3. a et b Salles-sous-Bois sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 22 janvier 2015).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :