Communauté de communes Dieulefit-Bourdeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté de communes Dieulefit-Bourdeaux
Blason de Communauté de communes Dieulefit-Bourdeaux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Forme Communauté de communes
Siège Dieulefit
Communes 21
Président Jean-Marc Audergon (SE)
Budget 6 670 000  (2015)
Date de création
Code SIREN 242600492
Démographie
Population 9 383 hab. (2016)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Superficie 370,20 km2
Liens
Site web paysdedieulefit.info
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté de communes Dieulefit-Bourdeaux est une communauté de communes française, située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Historique[modifier | modifier le code]

Comme de nombreuses communautés de communes, la CC, née à l'époque « du Pays de Dieulefit » (CCPD), est née de la volonté de la part des élus de rationaliser les dépenses au sens de territoires plus « intégrés » d'un point de vue démographique, administratifs et des services.

La CCPD a donc été imaginée dans ce but à la fin des années 1980 et au début des années 1990 par les élus du canton de Dieulefit. Son territoire représente presque exactement celui du canton, avec l'adjonction de la commune de Manas (alors qu'elle appartenait au canton de Marsanne), qui a souhaité, pour des raisons de dynamique territoriale, rejoindre la CCPD.

Le schéma départemental de coopération intercommunale de 2011 prévoyait le rattachement des neuf communes du canton de Bourdeaux membres de la communauté de communes du Val de Drôme[Note 1] et le retrait de la commune de Manas. Un amendement proposant le maintien de Félines-sur-Rimandoule, Mornans et Le Poët-Célard dans la CC du Val de Drôme a été adopté. Par conséquent, le périmètre a été notifié le 14 septembre 2012 et arrêté le 4 avril 2013[1].

Aussi, courant décembre 2014, la communauté de communes du Pays de Dieulefit a changé de dénomination, en s'appelant « communauté de communes Dieulefit-Bourdeaux »[1] (proposition souhaitée par Christine Priotto lors du conseil communautaire du 24 avril 2014 élisant le président[Off 1]).

À la suite de la loi no 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République, dite loi NOTRe, la population municipale d'un EPCI à fiscalité propre doit atteindre 15 000 habitants. Toutefois, ce seuil est adapté, sans pouvoir descendre en dessous de 5 000 habitants, au vu des critères de densité démographique[Note 2], du nombre de communes en zone de montagne (plus de la moitié), ou du projet de périmètre d'un EPCI existant depuis 2012, ce qui, pour cette dernière adaptation, n'est pas le cas dans la communauté de communes de Dieulefit.

La communauté de communes Dieulefit-Bourdeaux obéit aux dérogations de densité démographique et du nombre de communes en zone de montagne. Malgré une population municipale 2012 de 9 096 habitants, la densité de 24,5 hab./km2 et la part des communes situées en zone de montagne (20 sur 21), elle peut se maintenir. Aucune proposition de modification du périmètre n'a été proposée par le SDCI en 2015[1], approuvé en mars 2016[2].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est située au centre du département de la Drôme.

Composition[modifier | modifier le code]

Elle est composée des vingt-et-une communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Dieulefit
(siège)
26114 Dieulefitois 27,42 3 121 (2016) 114
Aleyrac 26003 Aleyraciens 6,65 46 (2016) 6,9
La Bégude-de-Mazenc 26045 Bégudiens 23,62 1 670 (2016) 71
Bézaudun-sur-Bîne 26051 Bézaudunois 17,97 72 (2016) 4
Bourdeaux 26056 Bourdelois 23,11 639 (2016) 28
Bouvières 26060 Bouviérois 25,05 147 (2016) 5,9
Comps 26101 Compsicois 11,88 164 (2016) 14
Crupies 26111 Crupians 13,16 98 (2016) 7,4
Eyzahut 26131 Eyzahutiens 6,66 142 (2016) 21
Montjoux 26202 Montjevins 18,35 339 (2016) 18
Orcinas 26222 Orcinassois 5,27 38 (2016) 7,2
Le Poët-Laval 26243 Poët-Lavaliens 31,22 923 (2016) 30
Pont-de-Barret 26249 Pontois 16,6 671 (2016) 40
Rochebaudin 26268 Rochebaudinois 7,56 121 (2016) 16
Roche-Saint-Secret-Béconne 26276 Rochois 33,23 446 (2016) 13
Salettes 26334 Salettois 6,98 148 (2016) 21
Souspierre 26343 Souspierrois 5,25 97 (2016) 18
Teyssières 26350 Teyssièrois 28,09 86 (2016) 3,1
Les Tonils 26351 Toniliens 13 21 (2016) 1,6
Truinas 26356 Truinasiens 8,64 122 (2016) 14
Vesc 26373 Vescois 40,48 272 (2016) 6,7

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la communauté de communes
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
6 6736 5466 9667 5038 1788 8139 0049 383
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au .
(Sources : Insee[3])



Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes est situé à Dieulefit.

Les élus[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est gérée par un conseil communautaire. Les membres de ce conseil représentent chacune des communes membres.

La répartition a été modifiée à la suite de l'inclusion des six communes issues de la CC du Val de Drôme.

Présidence[modifier | modifier le code]

Le président est élu par le conseil communautaire.

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  2014 Claude Raspail    
2014 En cours Jean-Marc Audergon SE Ingénieur à l'INRA[Off 1]
Conseiller municipal de Dieulefit

Le 24 avril 2014, le conseil communautaire, réuni à La Bégude-de-Mazenc, a élu son président et désigné neuf vice-présidents[Off 1] :

  1. Marc-André Barbe (La Bégude-de-Mazenc) ;
  2. Patrick Chalamet (Bourdeaux) ;
  3. Fabienne Simian (Eyzahut) ;
  4. Robert Palluel (Pont-de-Barret) ;
  5. Laurent Masson (Dieulefit) ;
  6. Jean Dorey ;
  7. Philippe Berrard (Montjoux) ;
  8. Éric Bouvier (La Bégude-de-Mazenc) ;
  9. Henri Boffard (Salettes).

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce des compétences (dont deux obligatoires et deux optionnelles) qui lui sont déléguées par les communes membres.

Compétences obligatoires[Off 2]

  • Aménagement de l'espace communautaire : schémas de cohérence territoriale et de secteur (hors documents d'urbanisme), création de zones d'aménagement concerté d'intérêt communautaire, politiques d'aménagement du territoire
  • Développement économique : actions, création/aménagement/entretien/gestion de zones d'activité industrielle/commerciale/tertiaire/artisanale/touristique, promotion économique et touristique, etc.

Compétences optionnelles[Off 2]

  • Protection et mise en valeur de l'environnement : collecte/élimination/valorisation des déchets ménagers et assimilés, gestion et entretien de cours d'eau non domaniaux
  • Politique du logement et du cadre de vie : actions par des opérations d'intérêt communautaire et en faveur des personnes défavorisées

Compétences facultatives[Off 2]

  • Pour le compte des communes du canton de Dieulefit, la communauté de communes « assure la gestion de l'emprunt lié aux travaux de voirie réalisés dans le cadre du programme intégré méditerranéen de l'année 1990 ».
  • Action sociale : coordination de la politique enfance/jeunesse, création/aménagement/entretien/gestion d'un accueil loisirs sans hébergement et de structures d'accueil petite enfance
  • Construction/aménagement/entretien de la trésorerie, gestion de la maison de la céramique à Dieulefit et d'une chambre funéraire
  • Aides aux associations
  • Enseignement musical

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

La communauté de communes applique la fiscalité professionnelle unique. Elle bénéficie également de la bonification de la dotation globale de fonctionnement (93 060 €)[Note 3] et de la redevance d'enlèvement des ordures ménagères.

Elle possède un budget général ainsi que trois budgets annexes (activités économiques locatives, création de zones d'activités et régie intercommunale de distribution de chaleur) ainsi qu'un budget déchets ménagers et assimilés. En dehors de ce dernier budget, le budget de fonctionnement s'élevait à 5 236 000 €. Celui d'investissement s'élève à 1 434 000 €[Off 3].

Pour l'année 2015, les taux d'imposition étaient les suivants[Note 4] : taxe d'habitation 9,04 %, foncier bâti 0,7 %, foncier non bâti 3,57 %, cotisation foncière des entreprises 22,56 %[Off 3].

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Bézaudun-sur-Bîne, Bourdeaux, Bouvières, Crupies, Félines-sur-Rimandoule, Mornans, Le Poët-Célard, Les Tonils et Truinas[1].
  2. Possibilité d'adaptation si « la densité démographique de l'EPCI est inférieure à la densité nationale au sein d'un département dont la densité démographique est inférieure à la densité nationale » ; la densité nationale étant de 103,4 hab./km2 et celle du département de la Drôme de 75,2 hab./km2 ; ou si « la densité démographique de l'EPCI est inférieure à 30 % de la densité démographique nationale »[1].
  3. La dotation globale de fonctionnement s'élève à 538 614 €[1].
  4. Délibération du conseil communautaire du 9 avril 2015[Off 3].

Références[modifier | modifier le code]

  • Site officiel :
  1. a b et c « PROCÈS-VERBAL du Conseil Communautaire du Jeudi 24 avril 2014 à 19 h 00 à l'Espace Valdaine à La Bégude de Mazenc » [PDF], (consulté le 17 avril 2016).
  2. a b et c « Statuts » [PDF] (consulté le 17 avril 2016).
  3. a b et c La CCDB > La CCDB en chiffres (consulté le 17 avril 2016).
  • Autres références :
  1. a b c d e et f « Projet de schéma départemental de coopération intercommunale 2015 » [PDF], sur drome.gouv.fr, Préfecture de la Drôme – Direction des collectivités et de l'utilité publique - Bureau de l'intercommunalité et du contrôle administratif, (consulté le 16 avril 2016).
  2. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la Drôme 2016 » [PDF], sur drome.gouv.fr, Préfecture de la Drôme – Direction des collectivités et de l'utilité publique - Bureau de l'intercommunalité et du contrôle administratif, (consulté le 16 avril 2016).
  3. Séries historiques sur la population et le logement en 2016 - CC Dieulefit-Bourdeaux (242600492)., sur le site de l'Insee (consulté le 2 octobre 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]