Alain Saint-Ogan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alain Saint-Ogan
Nom de naissance Alain Marie Joseph Paul Louis Fernand Lefebvre Saint-Ogan
Naissance
Colombes (Hauts-de-Seine, Drapeau de la France France)
Décès (à 78 ans)
Paris 14e (France)
Nationalité français
Profession

Alain Marie Joseph Paul Louis Fernand Lefebvre Saint-Ogan, né le à Colombes et mort le à Paris 14e[1], est un auteur de bande dessinée français.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1896, la famille du jeune Alain Saint-Ogan s’installe en Égypte où son père est nommé rédacteur en chef de L'Étendard égyptien.

Au retour d'Égypte, Alain Saint-Ogan crée la revue bi-mensuelle Le Journal des deux mondes, à l'âge de douze ans.

En 1925, il crée la série Zig et Puce, initialement parue dans Le Dimanche illustré, supplément hebdomadaire pour la jeunesse du quotidien L'Excelsior.

Parmi les autres séries qu'il a créées, on peut citer :

Dans les années 1940, Alain Saint-Ogan prend la direction d'une revue pour enfants, Benjamin, dans les colonnes de laquelle il publie notamment sa série Trac et Boum. En 1948, il raconte les aventures de Cyprien et Gédéon dans La Vie catholique illustrée.

Parallèlement, Alain Saint-Ogan réalise, durant de longues années après la Seconde Guerre mondiale, un dessin humoristique quotidien à la une du Parisien libéré, anime une émission radiophonique, produit des émissions télévisées et écrit quelques livres (dont deux de souvenirs). Au milieu des années 50, il a brièvement collaboré au journal IMA, l'ami des jeunes.

Dans les années 1960, alors que son œuvre commence à être un peu oubliée, il connaît une période de difficultés financières. Le dessinateur et scénariste Greg, qui l'admire, lui propose alors avec succès que tous deux reprennent en collaboration de nouvelles aventures de Zig et Puce pour le journal Tintin.

En 1974, peu avant sa disparition, il est président d'honneur du premier Festival international de la bande dessinée d'Angoulême. À ce titre, les récompenses du festival se nommeront les « Alfred » en référence au pingouin de Zig et Puce jusqu'en 1988.

Il est aujourd'hui tenu pour le principal précurseur de la ligne claire et un des inspirateurs directs d'Hergé à cet égard[2].

Une voie de Torcy dans le département de Seine-et-Marne porte en son honneur le nom de villa Alain-Saint-Ogan.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Périodiques[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  1. Zig et Puce, 1927.
  2. Zig et Puce millionnaires, 1928.
  3. Zig, Puce et Alfred, 1929.
  4. Zig et Puce à New-York, 1930.
  5. Zig et Puce cherchent Dolly, 1931.
  6. Zig et Puce aux Indes, 1932.
  7. Zig, Puce et Furette, 1933.
  8. Zig, Puce et la Petite Princesse, 1934.
  9. Zig et Puce au XXIe siècle, 1935.
  10. Zig et Puce ministres, 1938.
  11. Zig et Puce et le Professeur Médor, 1941.
  12. Revoilà Zig et Puce, 1947.
  13. Zig et Puce et l'Homme invisible, 1949.
  14. Zig et Puce et le Complot, 1950.
  15. Zig et Puce et le Cirque, 1951.
  16. Zig et Puce en Éthiopie, 1952.
  17. Zig et Puce sur Vénus, Glénat, 2000.
  18. Zig et Puce et Nénette, Glénat, 2001.
  1. 1933 : Les aventures de Prosper, Paris, Hachette, , 48 p. (notice BnF no FRBNF31283479)
  2. 1934 : Prosper et le monstre marin, Paris, Hachette, (notice BnF no FRBNF31283486)
  3. 1935 : Prosper et Toutoune, Paris, Hachette, (notice BnF no FRBNF31283487)
  4. 1936 : Le mariage de Prosper, Paris, Hachette, , 48 p. (notice BnF no FRBNFb31283483v)
  5. 1937 : M. et Mme Prosper, Paris, Hachette, (notice BnF no FRBNF31283485)
  6. 1938 : Mme Prosper, star, Paris, Hachette, (notice BnF no FRBNF31283481)
  7. 1940 : Prosper et les Gendarmes, Paris, Hachette, (notice BnF no FRBNF32598235)
  1. 1935 : Serpentin, Paris, Hachette, , 64 p. (notice BnF no FRBNF31283488)
  2. 1937 : Serpentin, Mitou et Toti, Paris, Hachette, , 63 p. (notice BnF no FRBNF31283489)
  1. Monsieur Poche, 1936.
  2. Le Génial M. Poche, 1937.
  3. M. Poche et son chien, 1938.
  4. M. Poche et le Système D., 1939.
  1. Trac et Boum chez les hommes, 1943.
  2. Trac et Boum voyagent, 1944.
  3. Trac, Boum et Fantôminou, 1944.
    • Les Aventures de Trac et Boum, 1946. Reprise partielle des trois premiers albums.
  • Au paradis des animaux, La vache qui rit, 9 volumes, 1956.
  • Cric et Crac à travers les siècles, La Vache qui rit, 13 volumes, 1956.
  • La Rayon mystérieux (éd. Jean-Paul Jennequin), CNBDI, coll. « La Bibliothèque du 9e Art », 2000.
  • Galoche et Bitumet, Regards, 2010.
  • La Voiture qui voyage dans le passé, Regards, 2012.

Roman[modifier | modifier le code]

Le mariage d'Hector Coderlan (Hachette 1929). Mitou et Toti à travers les âges (Hachette 1938). Caddy-Caddy (En collaboration avec Pierre Humble - Hachette 1929). Le voyageur immobile (En collaboration avec Camille Ducray - Hachette 1945). Sans tambours ni trompettes (Fayard 1946)

Livre[modifier | modifier le code]

Je me souviens de Zig et Puce et de quelques autres, Éditions de la Table ronde, (lire en ligne)

Autres[modifier | modifier le code]

VERTEX, Jean : Les carrefours du Haut-mérite. La Médaille militaire. Edition du Centenaire. Préface de M. le Docteur G. REMY-NERIS.illustration Alain Saint Ogan.

Références[modifier | modifier le code]

  1. acte de naissance 309/1895 né à 10h30 10 avenue des cerisiers mention 2 dcd le 21 juin 1974 à Paris 14e
  2. Tintin – Les arts et les civilisations vus par le héros d'Hergé, GEO hors-série, 2015, p. 47

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Julien Baudry, La bande dessinée entre dessin de presse et culture enfantine : relecture de l'oeuvre d'Alain Saint-Ogan (1895-1974), Paris, Université Paris Diderot-Paris 7, , 516 p. (lire en ligne)
  • Édouard François (dir.), Zig et Puce au XXIe siècle. Hommage à Alain Saint-Ogan, Hachette, 1974.
  • Thierry Groensteen et Harry Morgan (dir.), L'Art d'Alain Saint-Ogan, Actes Sud, coll. « Éditions de l'An 2 », 2007.
  • Éric Leguèbe, A. Saint-Ogan dessinateur de presse, SERG, 1974.

Liens externes[modifier | modifier le code]