Arno-Charles Brun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un réalisateur image illustrant français
image illustrant un scénariste image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un réalisateur français et un scénariste français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques. Pour plus d’informations, voyez le projet Cinéma.

Arno-Charles Brun
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Arno-Charles Brun est un scénariste, réalisateur et homme de radio français, né en 1898, mort en février 1982[1]. Il a été un ami et un collaborateur de Marcel Pagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Employé à l'administration des douanes[2], il collabore, après la première Guerre mondiale, à Fortunio, revue littéraire fondée à Marseille par le jeune Marcel Pagnol[3]. Tous deux cosignent une pièce en vers, Ulysse chez les Phéaciens, jamais représentée.

Au début des années 1930, il quitte Marseille et son poste aux douanes pour s'installer à Paris. Il devient l'un des collaborateurs de Pagnol dans sa société de production, les Auteurs Associés, où il dirige le département des scénarios[4]. Il réalise en 1933 son unique film, Léopold le bien-aimé, produit par la société de Pagnol.

Il devient, en 1947, le directeur des programmes de variétés de la Radiodiffusion française[5].

En 1972, il scénarise par thèmes une série de six entretiens télévisés accordés par Marcel Pagnol à Pierre Tchernia, Morceaux choisis[4].

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste, adaptateur, dialoguiste[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Brauquier, Gabriel Audisio, Courier, 1982
  2. comme le « Monsieur Brun » de la Trilogie marseillaise. D'après Paul Olivier dans Raimu ou l'épopée de César, « [Pagnol] l'avait appelé de la sorte [(Monsieur Brun)], pour jouer un bon tour au cher Arno-Charles Brun, son ami de toujours […] »
  3. Jean-Jacques Jelot-Blanc, Pagnol inconnu, Flammarion, 2011
  4. a et b Raymond Castans, Marcel Pagnol, Le Livre de Poche, 1995
  5. labibliothequedusouvenir.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]