Aimar-Charles-Marie de Nicolaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Aimar-Charles-Marie de Nicolaï
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 46 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Membre de
Académie française (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Officier de l'ordre du Saint-Esprit (d)
Chevalier de l'ordre de Saint-MichelVoir et modifier les données sur Wikidata

Aimar-Charles-Marie de Nicolaï, né le à Paris où il est mort guillotiné le , est un magistrat français, conseiller du roi en tous ses conseils et premier président de la Chambre des comptes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chancelier et garde des Sceaux de l'Ordre du Saint-Esprit, il fut élu, en 1789, membre de l'Académie française où il remplaça le marquis de Chastellux et fut reçu par Claude-Carloman de Rulhière. Dans son discours de réception, il fit l'éloge de Louis XVI et suscita les murmures du public. Condamné à mort comme « ennemi du peuple », il fut guillotiné en 1794. On lit dans le Moniteur : « Nicolaï convaincu de s'être rendu l'ennemi du peuple en conspirant contre sa liberté et sa sûreté, en provoquant, par la révolte des prisons l'assassinat et la dissolution de la représentation nationale, etc. a été condamné à mort (19 messidor). »

Aimar-Charles-Marie était le père de Aymard-François de Nicolaï, chambellan de Napoléon Ier et pair de France, et d'Aymard-Charles-Marie-Théodore, pair de France et marquis de Nicolaÿ.

Liens externes[modifier | modifier le code]