Hôtel de Chaulnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hôtel de Chaulnes
Image dans Infobox.
Façade de l'hôtel de Chaulnes
Présentation
Type
XVIIIe siècle
Destination initiale
Occupant
Propriétaire
Propriété privée
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

L'hôtel de Chaulnes (également connu comme hôtel Descures ou hôtel Nicolay-Goussainville) est un hôtel particulier situé sur la place des Vosges à Paris, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'hôtel est situé dans le 4e arrondissement de Paris, au 9 place des Vosges. Il se trouve sur le côté ouest de la place, entre les hôtels de Sully et Pierrard.

Historique[modifier | modifier le code]

L'hôtel appartient au début du XVIIe siècle au conseiller du roi Pierre Fougeu, sieur Descures, époux de Claude Touchet ; Louis XIII y loge lors des fêtes de l'inauguration de la place Royale.

A la mort de Claude Touchet, en 1641, il passe à sa fille, épouse de Jean Godart ou Gaudart du Petit-Marais, conseiller au Parlement. En 1644, il est vendu à Honoré d'Albert d'Ailly, duc de Chaulnes (1581-1649), avant de se transmettre à son fils, Charles d'Albert d'Ailly, duc de Chaulnes (1625-1698).

Après la mort de ce dernier, il est vendu en 1701 à Jean Aymar de Nicolaÿ, marquis de Goussainville, mort en 1737, auquel succède son fils, Aymar Jean de Nicolaÿ, colonel de dragons, puis premier président de la Chambre des comptes de Paris, et le fils de celui-ci, Aymar Charles de Nicolaÿ, aussi colonel de dragons, puis premier président de la Chambre des comptes de Paris, guillotiné en 1794.

Confisqué par les révolutionnaires, l'hôtel est restitué en 1801 à la famille de Nicolaÿ, qui le conserve jusqu'en 1822.

Au milieu du XIXe siècle, la tragédienne Rachel y habite au 1er étage. En , ses obsèques attirent une foule place des Vosges.

Le 1er étage est actuellement le siège de l'Académie d'architecture.

La façade et les toitures sur la place, ainsi que la galerie voûtée sont classées au titre des monuments historiques depuis 1954 [1]. Les autres façades et certaines décorations intérieures sont inscrites la même année.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Agrandissement de l'hôtel de Chaulnes. In GADY, Alexandre (ed.). 2010. Jules Hardouin Mansart, 1646-1708. Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris, p. 393-395.
  • Yvan Christ, Jacques Silvestre de Sacy, Philippe Siguret & Jean Sadoul, Le Marais, ses hôtels, ses églises, 1986, Paris, Henri Veyrier, p. 47-48.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]