Ablancourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Abancourt.

Ablancourt
Ablancourt
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Vitry-le-François
Canton Vitry-le-François-Champagne et Der
Intercommunalité Communauté de communes Vitry, Champagne et Der
Maire
Mandat
Hélène Baty
2016-2020
Code postal 51240
Code commune 51001
Démographie
Gentilé Blancourtien
Population
municipale
162 hab. (2016 en augmentation de 7,28 % par rapport à 2011)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 51″ nord, 4° 31′ 21″ est
Altitude Min. 89 m
Max. 177 m
Superficie 7,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Ablancourt

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Ablancourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ablancourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ablancourt

Ablancourt (prononcé [ablɑ̃kuʁ]) est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ablancourt est un village du sud-est de la Marne. Il se situe sur la rive droite de la Marne et du canal latéral à la Marne. À l'ouest, par-delà la Marne, se trouvent plusieurs étangs. Ablancourt est traversé par la route départementale 81 qui relie la commune à la route nationale 44, à l'est[1].

Communes limitrophes d’Ablancourt
Saint-Martin-aux-Champs La Chaussée-sur-Marne
Ablancourt Aulnay-l'Aître
Songy Soulanges

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ambloniscurt (850) ; Ambluncurt (1110 ); Amblunnicurtis (1107) ; Eblancort (vers 1220 ); Amblancourt (1240) ; Anblancort (vers 1252) ; Emblancourt (vers 1274) ; Amblancuria (1282) ; Amblencourt (1302) ; Anblancourt (1511) ; Ablancuria (1542) ; Amblincourt (1556 ); Ablancour (1714 ); Anblancour (1665) ; Amblaincourt (1728).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1876 1880 Périnet    
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2008 Robert Gilbaut    
2008 2014 Michel Bonnet    
2014 2016 Stève Breuzard SE Ouvrier (secteur privé)
Démissionnaire
2016 En cours Hélène Baty    

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

La commune est relativement partagée entre droite et gauche, avec un Front national fort. Si en 2007 Nicolas Sarkozy (UMP) l'emporte au premier et au second tour avec 24,58 % puis 52,43 % des voix[2], en 2012, Marine Le Pen (FN) se place en tête du premier tour avec un tiers des suffrages avant que François Hollande (PS) ne l'emporte d'une voix au second (50,49 %) (voir tableau ci-dessous).

Aux autres élections, les électeurs blancourtiens votent le plus souvent au diapason de l'ensemble du territoire : la gauche l'emporte aux élections régionales de 2004 et 2010, aux cantonales de 2008 et aux législatives de 1997 et 2012, tandis que la droite arrive en tête aux élections législatives de 2002 et 2007[Note 1].

Lors des élections européennes de 2019, le taux de participation d’Ablancourt est inférieur à la moyenne (49,25% contre 50,12% au niveau national). La liste du Rassemblement National arrive en tête avec 44,44% des suffrages, contre 23,31% au niveau national. La liste des Républicains obtient 15,87% des voix, contre 8,48% au niveau national. La liste de la France Insoumise obtient 11,11% des votes, contre 6,31% au niveau national. La liste d’Europe Écologie Les Verts réalise un score de 7,94% des suffrages, contre 13,48% au niveau national. La liste de La République en Marche obtient 6,25% des voix, contre 22,41% au niveau national. Les autres listes obtiennent des scores inférieurs à 5%[3].

Le résultat de l'élection présidentielle de 2012 dans cette commune est le suivant[4] :

Candidat Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Eva Joly (EÉLV) 3 2,78
Marine Le Pen (FN) 36 33,33
Nicolas Sarkozy (UMP) 25 23,15 51 49,51
Jean-Luc Mélenchon (FG) 12 11,11
Philippe Poutou (NPA) 2 1,85
Nathalie Arthaud (LO) 0 0,00
Jacques Cheminade (SP) 0 0,00
François Bayrou (MoDem) 6 5,56
Nicolas Dupont-Aignan (DLR) 2 1,85
François Hollande (PS) 22 20,37 52 50,49
Inscrits 130 100,00 130 100,00
Abstentions 22 16,92 20 15,38
Votants 108 83,08 110 84,62
Blancs et nuls 0 0,00 7 6,36
Exprimés 108 100,00 103 93,64

Le résultat de l'élection présidentielle de 2017 dans cette commune est le suivant[5] :

Candidat Premier tour Deuxième tour
% Voix % Voix
Nicolas Dupont-Aignan (DLF) 9,17 10
Marine Le Pen (FN) 45,87 50 58,25 60
Emmanuel Macron (EM) 17,43 19 41,75 43
Benoît Hamon (PS) 0,92 1
Nathalie Arthaud (LO) 1,83 2
Philippe Poutou (NPA) 0,00 0
Jacques Cheminade (SP) 0,00 0
Jean Lassalle (R) 0,92 1
Jean-Luc Mélenchon (LFI) 7,34 8
François Asselineau (UPR) 0,00 0
François Fillon (LR) 16,51 18
Inscrits 130 100,00 130 100,00
Abstentions 17 13,08 16 12,31
Votants 113 86,92 114 87,69
Blancs 3 2,65 10 8,77
Nuls 1 0,88 1 0,88
Exprimés 109 96,46 103 90,35

Économie[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont les Blancourtiens et les Blancourtiennes[6].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2016, la commune comptait 162 habitants[Note 2], en augmentation de 7,28 % par rapport à 2011 (Marne : +0,76 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
205211237240231237239248251
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
267264250243226226229223206
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
179170170137133133137140155
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
100109131139165172157151162
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin accueille une statue de la Vierge à l'enfant en bois doré et peint du XVIIIe siècle, qui est classée monument historique au titre objet depuis 1942[11] ;
  • le château d'Ablancourt à Ablancourt : il n'en reste que quelques beaux vestiges ;
  • le monument aux morts de la Première Guerre mondiale, situé dans le cimetière[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Perrot d'Ablancourt, (1606-1664), académicien.
  • Eugène Chanoine (né le à Ablancourt, décédé à Beauvais le ), en religion Frère Eugène Marie, frère des écoles chrétiennes. Éminent agronome, professeur puis directeur de l'Institut agricole de Beauvais, il est le créateur de la variété de pomme de terre Institut de Beauvais encore cultivée en 2013. Il est l'auteur de nombreux travaux expérimentaux et de recherche, notamment dans les Annales de la Station agronomique de l'Oise[13],[14].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir les résultats détaillés sur le site Politiquemania.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. « Carte IGN d'Ablancourt » sur Géoportail (consulté le 23 août 2013).
  2. « Résultats de l'élection présidentielle de 2007 à Ablancourt », sur site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 août 2013).
  3. « Ablancourt : Découvrez les résultats des élections Européennes 2019 », sur LCI (consulté le 14 août 2019)
  4. Ministère de l'Intérieur - Marne (Champagne-Ardenne), « Résultats de l'élection présidentielle de 2012 à Ablancourt » (consulté le 23 juin 2014)
  5. Ministère de l'Intérieur - Marne (Grand Est), « Résultats de l'élection présidentielle de 2017 à Ablancourt » (consulté le 25 mai 2017)
  6. « Ablancourt », sur Communauté de communes Vitry, Champagne et Der (consulté le 23 août 2013).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. Notice no PM51000001, base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 23 août 2013.
  12. Alexandre Niess. Notice no IA51000547, base Mérimée, ministère français de la Culture, 2001. Consulté le 23 août 2013.
  13. Christian Ferault, 2012.- "Une Histoire de pomme de terre : la variété Institut de Beauvais", Éditions d'En Face, Paris, 142p.
  14. Christian Ferault, 2015.- "Le Frère Eugène-Marie. Un grand agronome picard du XIXe siècle". Éditions L'Harmattan, Paris, 230p.