Abdennour Bidar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Abdennour Bidar, né le à Clermont-Ferrand, est un philosophe, essayiste, haut fonctionnaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Abdennour Bidar est né dans une famille de médecin[1]. Il est agrégé de philosophie, docteur en philosophie et ancien élève de l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud[2][source insuffisante]. Sa thèse de doctorat est intitulée « Mohammed Iqbal : une pédagogie de l'individuation »[3],[4].

De tradition soufie[5], il est spécialiste de l'islam et des évolutions de la vie spirituelle dans le monde contemporain.

Ses ouvrages Un islam pour notre temps (2004), Self Islam, Histoire d'un islam personnel (2006), L'islam sans soumission (2008), Lettre ouverte au monde musulman (2015), L'islam spirituel de Mohammed Iqbal (2017), font de lui une des figures de l'islam libéral. Ce dernier ouvrage, ainsi que sa thèse de doctorat, sont consacrés à l’œuvre du penseur musulman Mohammed Iqbal, dont il traduit et publie en 2020 l'ouvrage philosophique, dans la Bibliothèque des Idées (Gallimard) : La reconstruction de la pensée religieuse en islam. Dans la Préface de ce livre, Souleymane Bachir Diagne (Columbia University) écrit que "c'est depuis sa position et son projet philosophique propres, qu'il a exposés dans divers ouvrages, qu'Abdennour Bidar traduit et commente l’œuvre de Mohammed Iqbal", proposant ainsi une "revivification de la grande œuvre de Mohammed Iqbal" car "ce concept de "revivification" traduit bien en effet cette idée, qui est au coeur de la tradition intellectuelle et spirituelle qu'est l'islam, que, périodiquement, la parole de vérité doit mettre au jour un nouvel élan vital"[6].

À la suite de ces travaux, il est identifié par le professeur Mohammed Hashas, dans The Idea of European Islam : Religion, Ethics, Politics and Perpetual Modernity (Routledge Islamic Studies Series, 2019) comme l'un des quatre penseurs majeurs de l'islam européen[7].

Son ouvrage Les Tisserands est consacré à la mise en lumière de l'importance du triple lien - à soi, aux autres et à la nature - comme vital pour grandir en humanité. Dédié à celles et ceux qui « réparent le tissu déchiré du monde », il reçoit en 2016 le prix de l'Essai de l'année du magazine L'Express[8].

En Janvier 2021, il publie "Révolution Spirituelle !" chez Almora, un appel - écrit sous la forme d'un poème - à s'engager pour créer ce qu'il appelle des "écosystèmes de vie spirituelles".

Surnommé « le méditant engagé » par La Croix[9], il souhaite œuvrer avec d'autres pour cette réparation des liens, et fonde alors deux associations.

En août 2015, avec la psychologue Inès Weber, il fonde le Sésame, un centre de culture spirituelle où athées, agnostiques, croyants de toutes confessions peuvent venir partager ensemble leurs grandes questions de sens, et se nourrir aux héritages des traditions de sagesses - philosophique, mythologique, religieuse, mystique, poétique - d'Orient et d'Occident[réf. nécessaire].

En 2016, il fonde Fraternité Générale !, un mouvement pour la fraternité, à travers des actions culturelles, sportives et citoyennes avec Fabienne Servan-Schreiber[réf. souhaitée].

Il a enseigné la philosophie en classes préparatoires aux grandes écoles de 2004 à 2012. Il est nommé Maître de conférences en philosophie à l'ESPE de Lyon (Université Lyon 1) à compter du 1er décembre 2015. Il est actuellement chercheur associé[10] au Laboratoire GSRL (Groupe Sociétés, Religions, Laïcités) de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes.

En 2012, il est chargé de mission sur la pédagogie de la laïcité au ministère de l'Éducation nationale et au Haut conseil à l'intégration. Il publie sur le sujet, à La Documentation Française, un ouvrage intitulé Pour une pédagogie de la laïcité à l'école[11]. Il est nommé le membre de l'Observatoire de la laïcité.

De à , il a produit et animé l'émission de débat sur le thème du vivre ensemble et de l'identité - Cause commune, tu m'intéresses sur France Inter. Durant l'été 2014, il a été le producteur et le présentateur de l'émission France islam : questions croisées sur France Inter.[réf. nécessaire] En , il reprend l'émission Cultures d'islam sur France Culture après la disparition de son créateur Abdelwahab Meddeb, et l'anime jusqu'en avril 2016, date à laquelle Ghaleb Bencheikh lui succède[12].

Le , il est nommé inspecteur général de l'Éducation nationale[13] et intègre l'inspection générale[14].

En , il est nommé membre du conseil scientifique de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme (DILCRA), présidé par Dominique Schnapper[15]. Il est aussi membre du Comité consultatif national d'éthique, et du Conseil des sages sur la laïcité.

Il est nommé Chevalier de l'Ordre National du Mérite le 20 novembre 2015[16].

Il est nommé Chevalier dans l'Ordre des Palmes Académiques le 17 juillet 2018.

Critiques[modifier | modifier le code]

Abdennour Bidar est accusé notamment par Pierre Tevanian et Alain Gresh d'essentialiser l'islam, la culture et la civilisation musulmanes. Ils lui reprochent également d'exiger des musulmans en général ce qu'il ne demande pas aux autres religions ou communautés[pas clair] lorsque certains de leurs membres commettent des atrocités[17],[18]. Le premier l'a même traité de « fasciste », une critique infondée et inacceptable selon Pascal Bruckner[19].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • « Lettre d’un musulman européen, l’Europe ou la Renaissance de l’islam » (Esprit, )
  • « Islam de l’Ouest » (Esprit, )
  • « Le destin suspendu de l’Europe spirituelle » (Esprit, décembre 2004)
  • « La fièvre de l’absolu – Derrière les caricatures » (Esprit, mars-, repris par la Revue Microméga, Rome, Primavera 2006)
  • « Nos responsabilités pour les musulmans d’Europe » (Esprit, mars-)
  • « Sur les nouveaux penseurs de l’islam » (Esprit, )
  • « Est-ce que Dieu existe ? Dialogue entre Joseph Ratzinger et Paolo Flores d'Arcais » (Esprit, )
  • « L’islam, le sens de la modernité et l’avenir de l’homme » (Esprit, )
  • « Mohammed Arkoun, une œuvre de déconstruction des fondements de l’islam » (Esprit, )
  • « Comment sacraliser nos vies ? » (Revue Études, )
  • « Les outsiders de l’islam », Revue Diogène, PUF/UNESCO (no 226, avril-)
  • « L’islam, un défi nouveau pour la laïcité », in Dictionnaire de la laïcité, Armand Colin 2011
  • « Islam et laïcité », in Le Guide Républicain, Éditions CNDP, ministère de l’Éducation nationale, Éditions Delagrave, 2004
  • « De l’identité islamique en particulier, et du concept d’identité en général », in Les Cahiers de Confluences, Intellectuels et Musulmans, Regards sur l’identité nationale, Éditions L'Harmattan, 2010
  • « Dieu et les mondes », in La civilisation arabo-musulmane au miroir de l’universel, Perspectives philosophiques, Section philosophie et démocratie, UNESCO 2010
  • « Quels usages de la raison pour la connaissance et la conduite spirituelles », in La civilisation arabo-musulmane au miroir de l’universel, Perspectives philosophiques, Section philosophie et démocratie, UNESCO 2010
  • « L’éducation, sens et essence », in La civilisation arabo-musulmane au miroir de l’universel, Perspectives philosophiques, Section philosophie et démocratie, UNESCO 2010
  • « Mohammad Iqbal », in La civilisation arabo-musulmane au miroir de l’universel, Perspectives philosophiques, Section philosophie et démocratie, UNESCO 2010
  • « Les grandes figures : Al Afghani, Muhammad Abduh et Al Kawakibi », in La civilisation arabo-musulmane au miroir de l’universel, Perspectives philosophiques, Section philosophie et démocratie, UNESCO 2010
  • « Lettre ouverte au monde musulman », Marianne, [20]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Elisa Thévenet, « Qui est Abdennour Bidar, le philosophe du vivre ensemble ? - Les Inrocks », sur https://www.lesinrocks.com/ (consulté le )
  2. [1].
  3. Abdennour Bidar, « Mohammed Iqbal : une pédagogie de l'individuation », Paris 7, (consulté le )
  4. « Mohammed Iqbal : une pédagogie de l'individuation / Abdennour Bidar ; sous la direction de Etienne Tassin - Sudoc », sur www.sudoc.fr (consulté le )
  5. Psychologies.com, « Abdennour Bidar : Le philosophe soufi qui veut réconcilier citoyenneté et spiritualité », sur www.psychologies.com, (consulté le )
  6. « Préface par Jean Perrot », dans La traduction de la littérature d’enfance et de jeunesse et le dilemme du destinataire, Peter Lang (ISBN 978-2-87574-010-6, lire en ligne)
  7. (en) « The Idea of European Islam: Religion, Ethics, Politics and Perpetual Modernity », sur Routledge & CRC Press (consulté le )
  8. « Les Tisserands, prix de l'Essai de L'Express: le lien et le mal », sur LExpress.fr, (consulté le )
  9. « Abdennour Bidar, méditant engagé », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  10. V. M, « BIDAR Abdennour », sur Site du Groupe Sociétés, Religions, Laïcités, (consulté le )
  11. « Avis - Haut Conseil à l'intégration », sur archives.hci.gouv.fr (consulté le )
  12. Nebia Bendjebbour, « "Questions d'islam" : en lutte contre la crétinisation des esprits », L'Obs, .
  13. Lire le décret dans le Journal Officiel.
  14. Voir la page dédiée à l'inspection générale de la vie scolaire sur le site du Ministère
  15. Communiqué de presse : « Installation d'un Conseil scientifique auprès de la DILCRA », gouvernement.fr, 9 février 2016.
  16. « Décret du 20 novembre 2015 portant promotion et nomination - Légifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le )
  17. Pierre Tevanian, Le ver et le fruit, Les Mots Sont Importants, 20 novembre 2015.
  18. Alain Gresh, Bidar, ces musulmans que nous aimons tant, Le Monde Diplomatique, 25 mars 2012.
  19. Pascal Bruckner, « Pascal Bruckner : "Ils haïssent la France, non parce qu'elle opprime les musulmans, mais parce qu'elle les libère », Le Figaro Magazine, semaine du 6 octobre 2017, pages 54-55.
  20. « Lettre ouverte au monde musulman », .

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mohamed Iqbal (trad. Eva de Vitray-Meyerovitch, Adrien Maisonneuve, préf. Francis Lamand), Reconstruire la pensée de l’islam [« The Reconstruction of Religious Thought in islam (1928-1932) »], Paris, Editions du Rocher, coll. « Traditions », (ISBN 978-2268023168)
  • (en) Mohammed Hashas, « Reading Abdennour Bidar: New Pathways for European Islamic Thought », Journal of Muslims in Europe, volume 2, issue 1, 2013, p. 45–76 booksandjournals.brillonline.com

Liens externes[modifier | modifier le code]