Ghaleb Bencheikh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ghaleb Bencheikh
Image dans Infobox.
Ghaleb Bencheikh en 2015.
Fonction
Président
Fondation de l'islam de France
depuis le
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (61 ans)
DjeddahVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Père
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Directeur de thèse
Roger Prud'homme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ghaleb Bencheikh el Hocine (en arabe : غالب بن الشيخ الحسين), né le à Djeddah (Arabie saoudite), est un islamologue franco-algérien, réputé proche de l'islam libéral.

Prônant la « refondation de la pensée théologique islamique », Ghaleb Bencheikh a été élu en président de la Fondation de l'islam de France (FIF).

Biographie[modifier | modifier le code]

Ghaleb Bencheikh est le fils du cheikh Abbas Bencheikh el Hocine, recteur de la Grande mosquée de Paris de 1982 à 1989, et le frère du chercheur Soheib Bencheikh[1]. Il naît le à Djeddah, en Arabie saoudite, où son père représente le GPRA avant d'y devenir l'ambassadeur d'Algérie ; sa famille vit ensuite au Caire puis revient à Alger[2].

Il suit des études de physique à l'Université Pierre-et-Marie-Curie et y obtient en 1990 un doctorat en présentant une thèse intitulée « Influence de la gravité sur un écoulement isobare monodimensionnel instationnaire avec apport de chaleur », sous la direction de Roger Prud'homme, chercheur du CNRS[3],[4].

Issu d'une famille de soufis algériens, Ghaleb Bencheikh estime que le soufisme constitue le cœur même de l'islam[5].

Il est président de la branche française de la Conférence mondiale des religions pour la paix, et est régulièrement l'invité de colloques et de congrès en France et à l'étranger. Vice-président des Artisans de paix et membre du comité de parrainage de la Coordination pour l'éducation à la non-violence et à la paix, il a été pendant cinq ans le vice-président de la Fraternité d'Abraham[6]. Il a également été administrateur de Démocratie et spiritualité, et président de C3D (Citoyenneté, devoirs, droits, dignité)[7].

Prônant une « refondation de la pensée théologique islamique »[8], Ghaleb Bencheikh est considéré comme proche de l'islam libéral[9],[10],[11]. Il souligne notamment que « théologiquement, rien ne s'oppose à l'imamat des femmes »[8] et apporte son soutien à une association qui organise la prière mixte, hommes et femmes mélangés, et dirigée par deux femmes imams[12],[13]. Il est auteur d'ouvrages et d'essais ayant trait à l'islam, à la laïcité et au dialogue avec les autres religions.

Il a animé entre 2000 et 2019 l'émission Islam sur France 2, dans le cadre du programme Les Chemins de la foi, le dimanche matin. Il produit également sur France Culture l'émission hebdomadaire Cultures d'islam, devenue depuis la mi- Questions d'islam, dont il est devenu l'animateur, succédant à Abdelwahab Meddeb puis Abdennour Bidar[14],[15],[16].

Le , Ghaleb Bencheikh est élu président de la Fondation de l'islam de France, par dix voix contre une (celle du représentant du Conseil français du culte musulman)[17], sur les onze voix du conseil d'administration[18], succédant ainsi à Jean-Pierre Chevènement[4],[19],[20].

Il est membre du conseil des sages de la laïcité[21], organe créé en au sein du ministère de l'Éducation nationale[22].

En , Martine Gozlan du magazine Marianne[23] lui reproche des propos sur la « haine contre les musulmans » en France, ainsi qu'un discours critique à l'encontre de Hassen Chalghoumi lors d'un entretien sur le site algérien TSA[24]. Cet article a donné lieu le à un droit de réponse de la Fondation de l'islam de France, affirmant que les propos de Bencheikh y ont été déformés[23].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Alors, c'est quoi l'islam ?, Paris, Presses de la Renaissance, 105 p. (ISBN 2-85616-845-0)
  • 2002 : L'Islam et le Judaïsme en dialogue (avec Philippe Haddad et la collaboration de Jean-Philippe Caudron), Paris, Éditions de l'Atelier, 186 p. (ISBN 2-7082-3636-9)
  • 2005 : La Laïcité au regard du Coran, Paris, Presses de la Renaissance, 297 p. (ISBN 2-85616-988-0)
  • 2006 : Initiation au judaïsme, au christianisme et à l'islam (avec Richard Ayoun et Régis Ladous), Paris, Ellipses, coll. « Initiation à... », 367 p. (ISBN 2-7298-2808-7)
  • 2008 : Lettre ouverte aux islamistes (avec Antoine Sfeir), Montrouge, Bayard, 141 p. (ISBN 978-2-227-47703-2)
  • 2008 : Juifs, Chrétiens et Musulmans : "Ne nous faites pas dire n'importe quoi !" (avec Philippe Haddad et Jacques Arnould), Montrouge, Bayard, 286 p. (ISBN 978-2-227-47777-3)
  • 2009 : Le Coran, Paris, Eyrolles, coll. « Eyrolles pratique », 219 p. (ISBN 978-2-212-54498-5)
  • 2015 : Le Coran : Une synthèse d'introduction et de référence pour éclairer le contexte, les épisodes, les valeurs et l'actualité du texte, Paris, Eyrolles, coll. « Eyrolles pratique / Religion », 222 p. (ISBN 978-2-212-56251-4) ; réédition 2018 (ISBN 978-2-212-57077-9)
  • 2018 : Petit manuel pour un islam à la mesure des hommes, Paris, Jean-Claude Lattès, 189 p. (ISBN 978-2-7096-6086-0)

Préfaceur :

  • 2011 : Laure Meesmaecker, L'autre visage de Louis Massignon (texte remanié de Louis Massignon au jardin de la parole, thèse de doctorat en littérature française, Paris 4, 2003), Versailles, Via romana, 179 p. (ISBN 978-2-916727-89-9).
  • 2015 : Jean-Yves Clément (dir.), Les plus belles paroles du Coran, Paris, Le Cherche midi, 130 p. (ISBN 978-2-7491-1075-2).
  • 2016 : Michel Younès (dir.), Le fondamentalisme islamique : Décryptage d'une logique, Paris, Karthala, coll. « Disputatio », 222 p. (ISBN 978-2-8111-1597-5).

Postfaceur :

  • 2018 : Michel Delmas (préf. Odon Vallet), L'islam et la République laïque, Paris, L'Harmattan, coll. « Débats laïques », 301 p. (ISBN 978-2-343-16241-6).

Contributeur :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ghaleb Bencheikh : « L'islam de mon enfance était paisible, festif et lumineux » », Le Monde des religions, .
  2. Bencheikh et Haddad 2002, p. 19.
  3. Ghaleb Bencheikh el-Hocine, « Influence de la gravité sur un écoulement isobare monodimensionnel instationnaire avec apport de chaleur », theses.fr, Université Pierre et Marie Curie, Paris 6, no 1990PA066034,‎ (lire en ligne, consulté le ) (OCLC 490300130) (SUDOC 044039158).
  4. a et b Anne-Bénédicte Hoffner, « Ghaleb Bencheikh, un islamologue et croyant à la tête de la Fondation pour l’islam de France », La Croix, .
  5. « Dialogue avec l'Islam : les pélerinages », Voix Bouddhistes, Union bouddhiste de France, (consulté le ).
  6. « Bencheikh Ghaleb », sur Akadem (consulté le ).
  7. Bernard Godard et Sylvie Taussig, Les musulmans en France : Courants, institutions, communautés, un état des lieux, Paris, Robert Laffont, , 454 p. (ISBN 978-2-221-10473-6), p. 250.
  8. a et b Mohamed K., « Les mensonges éhontés qui visent le théologien Ghaleb Bencheikh dénoncés », sur Algérie patriotique, (consulté le ).
  9. AFP, « Au Bourget, quatre jours entre "foi et foire" musulmanes », L'Obs, (consulté le ).
  10. Gaétan Supertino et AFP, « Islam : au Bourget, l’UOIF tente de redorer son image », Europe 1, (consulté le ).
  11. Hanan Ben Rhouma, « Avec la mosquée Fatima, les voix de l'islam libéral s'affirment », sur Saphirnews, (consulté le ).
  12. Anne-Bénédicte Hoffner, « À Paris, une première prière mixte réunit des musulmans, hommes et femmes », La Croix, (consulté le ).
  13. Chloé Juhel, « Deux imames pour une prière mixte à Paris », Le Courrier de l'Atlas (en), (consulté le ).
  14. « Ghaleb Bencheikh » et « Questions d'islam », France Culture.
  15. Joséphine Lebard, « Sur l'Islam, France Culture privilégie “la réflexion plutôt que le réflexe” », Télérama, .
  16. Nebia Bendjebbour, « "Questions d'islam" : en lutte contre la crétinisation des esprits », L'Obs, .
  17. Pascal Lemmel, « Islam de France : Ghaleb Bencheikh devient président de la Fondation de l'Islam de France (FIF) », sur Les Cahiers de l'islam, .
  18. Pierre Sautreuil, « L’islamologue Ghaleb Bencheikh prend la tête de la Fondation de l’islam de France », La Croix, .
  19. « Ghaleb Bencheikh, nouveau président de la Fondation de l’Islam de France », sur Le Muslim Post, (consulté le ).
  20. Hanan Ben Rhouma, « Ghaleb Bencheikh : Avec la FIF, « je m'engage à venir à bout de l'extrémisme par la culture et l'éducation » », sur Saphirnews, .
  21. Pascal Airault et Ivanne Trippenbach, « Ghaleb Bencheikh : « Sur l'islam, on muselle l'État français et on accepte l'œil d'Alger ou d'Ankara » », L'Opinion, .
  22. « Le conseil des sages de la laïcité », Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (consulté le ).
  23. a et b Martine Gozlan, « Le président de la fondation de l'Islam de France se déchaîne à son tour contre l'imam Chalghoumi », Marianne, .
  24. Makhlouf Mehenni, « Radicalisme, Mosquée de Paris, imam Chelghoumi… : entretien avec Ghaleb Bencheikh », sur TSA, .

Liens externes[modifier | modifier le code]