ABRIXAS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'artiste du satellite ROSAT en orbite.
Données générales
Organisation Drapeau de l'Allemagne DLR
Domaine Observatoire de rayonnement X
Type de mission Télescope spatial
Statut Mission terminée
Lancement 28 avril 1999 à 08 h 30 TU
Lanceur Kosmos
Fin de mission 1er mai 1999
Durée 3 ans (mission primaire)
Désorbitage 31 octobre 2017
Identifiant COSPAR 1999-022A
Site Kapoustine Iar
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 460 kg
Contrôle d'attitude Stabilisé sur 3 axes
Source d'énergie Panneaux solaires
Puissance électrique 200 watts
Orbite
Orbite Terrestre basse
Périapside 549 km
Apoapside 598 km
Altitude 580 km
Période 96,0 minutes
Inclinaison 48,0°
Télescope
Focale 160 cm
Longueur d'onde Rayonnement X
Principaux instruments
Télescopes Wolter I Télescope rayons X (0,5-15 keV)

ABRIXAS (acronyme de A BRoad-band Imaging X-ray All-sky Survey) est un télescope spatial observant les rayons X durs développé par l'agence spatiale allemande DLR pour détecter 10 000 nouvelles sources de rayons X dans la gamme d'énergie 0,5-10 keV à l'aide de 7 miroirs de type Wolter 1 comportant chacun 27 coques. Le satellite placé en orbite le par un lanceur Cosmos tombe en panne à la suite d'un dysfonctionnement du système d'alimentation des accumulateurs.

Mission[modifier | modifier le code]

ABRIXAS est le successeur du télescope spatial rayons X allemand ROSAT. Dans le cadre d'une mission de trois ans, il doit détecter 10 000 nouvelles sources de rayons X principalement dans les galaxies actives avec une énergie supérieure à 2 keV[1].

Caractéristiques du satellite[modifier | modifier le code]

ABRIXAS est un minisatellite de 460 kg (charge utile 160 kg) est un parallélépipède de 2,5 × 1,8 × 1,15 m. Les panneaux solaires fournissent en moyenne 200 watts. Les télécommunications se font en bande S avec un débit descendant de 500 kilobits. Le satellite est stabilisé sur 3 axes notamment à l'aide de roues de réaction[2].

Le télescope[modifier | modifier le code]

La charge utile de ABRIXAS est constituée de 7 télescopes de type Wolter 1 montés de manière que leur axe fasse un angle de 7,25° les uns avec les autres. Chaque télescope a un champ optique de 40 minutes et est composé de 27 coques emboîtées de 1 mm d'épaisseur. La longueur focale est de 160 cm. La partie optique du satellite est réalisée par l'entreprise Carl Zeiss[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « ABRIXAS - Small Satellite Technology : mission », Max-Planck-Institut für extraterrestrische Physik (consulté le 3 mai 2013)
  2. a et b (en) « ABRIXAS - Small Satellite Technology », Max-Planck-Institut für extraterrestrische Physik (consulté le 3 mai 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • ROSAT, prédécesseur de ABRIXAS.

Liens externes[modifier | modifier le code]