High Energy Transient Explorer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

High Energy Transient Explorer 2

Description de cette image, également commentée ci-après

Vue d'artiste

Caractéristiques
Organisation NASA
Domaine Détection sursaut gamma
Statut Actif
Masse 124 kg
Lancement 9 octobre 2000
Lanceur Pegasus
Autres noms HETE 2; Explorer 79
Orbite Orbite terrestre basse
Périapside 592 km
Apoapside 640 km
Inclinaison 1,95°
Télescope
Type Multiples détecteurs de scintillation gamma
Longueur d'onde Rayons gamma
Programme Explorer
Index NSSDC 2000-061A
Site [1]
Principaux instruments
FREGATE spectromètre gamma (6-400 keV)
WXM Détecteur grand champ rayons X (2-25 keV)
SXC Caméras rayons X mous (1,5-10 keV)

High Energy Transient Explorer (abrégé en HETE ; appelé également Explorer 79) est un satellite astronomique américain avec une participation internationale (principalement japonaise et française). L'objectif principal de HETE est de réaliser la première étude multispectrale des sursauts gamma (en anglais : GRB Gamma Ray Burst) avec des instruments UV, X et gamma installés sur une unique sonde spatiale. Une caractéristique essentielle de HETE est sa capacité à localiser les GRB avec une précision d'environ 10 secondes d'arc presque en temps réel au sein de la sonde, et de transmettre ces positions directement à un réseau de récepteurs situés dans les observatoires au sol autorisant des programmes de suivi rapides et sensibles dans les domaines radio, IR et visible.

Déroulement de la mission[modifier | modifier le code]

Le premier satellite HETE fut détruit lors du lancement le 4 novembre 1996. La fusée Pegasus atteignit l'orbite prévue, mais les boulons explosifs séparant HETE d'un autre satellite (SAC-B argentin) et de sa coiffe ne fonctionnèrent pas, conduisant à la perte des deux satellites. Une batterie du troisième étage de la fusée alimentant le système de mise à feu de ces boulons avait lâché pendant l'ascension.

Un second satellite HETE, HETE-2, a été lancé le 9 octobre 2000 dans le cadre d'une mission de remplacement. Il est similaire au premier HETE, mais la caméra UV a été remplacée par une caméra X supplémentaire (Soft X-ray Camera ou SXC) capable d'une meilleure précision de localisation que l'instrument X d'origine (Wide-Field X-ray Monitor ou WXM).

Depuis 2006, la dégradation des batteries a fortement réduit l'efficacité des instruments et les opérations ne sont plus réalisées que de manière sporadique.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Instrumentation scientifique[modifier | modifier le code]

Découvertes[modifier | modifier le code]

Parmi les découvertes faites par HETE-2, on peut citer :

  1. GRB 030329, un sursaut gamma proche et largement observé, reliant clairement les GRB avec les supernovas.
  2. GRB 050709, qui fut le premier GRB court et dur découvert avec une contrepartie optique, conduisant à l'établissement certain de l'origine cosmologique de cette classe de GRB.
  3. la démonstration que les sursauts sombres, GRB dont on pensait auparavant qu'ils ne possédaient pas de contrepartie optique, ne sont pas complètement invisibles en optique. Certains de ces sursauts sombres décroissent très vite dans le domaine optique, d'autres sont plus faibles mais détectables avec les grands télescopes (taille métrique).
  4. la mise en évidence d'une autre classe de GRB, les flashes X (XRF) moins énergétiques, et leur première contrepartie optique.
  5. le premier à envoyer des positions de GRB précises à quelques arcminutes aux observateurs dans les quelques dizaines de secondes après le début du GRB (et parfois même, lorsque le sursaut est en cours).

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) HETE-2 sur le site du MIT