102e division d'infanterie (États-Unis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 102e division.

102nd Infantry Division
Image illustrative de l’article 102e division d'infanterie (États-Unis)
Insigne d'épaule de la division

Création 1942
1947
Dissolution 1946
Pays États-Unis
Branche United States Army
Type Infanterie
Fait partie de United States Army Reserve (80th Training Command)
Garnison Fort Leonard Wood, Missouri
Surnom Ozark[1]
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Campagne d'Allemagne (1945) (Opération Grenade)

La 102e division d'infanterie (102nd Infantry Division) est une division d'infanterie de l'US Army, créée à l'occasion de la Seconde Guerre mondiale et qui est actuellement une unité de formation.

Elle est activée le à Camp Maxey dans le Texas. Après une période d'entraînement, elle arrive à Cherbourg le 23 . Elle est engagée au combat à partir de la fin du mois d'octobre dans la région de Wurm et elle progresse jusqu'aux cités de Flossdorf et Linnich. Le , elle prend part à l'opération Grenade avec pour objectif de franchir la Roer. Cette opération engage l'ensemble de la 9e armée et le 13e Corps d'armée, auquel la 102e division appartient, occupe la partie centrale du dispositif d'attaque. Dès le premier jour, elle parvient à établir une solide tête de pont et elle continue d'avancer régulièrement les jours suivants. Lors de sa progression, elle prend notamment Krefeld le avant d'atteindre le Rhin, où elle adopte une posture défensive dans la région d'Homburg. Elle franchit le fleuve le et sa progression est ralentie par la résistance allemande, particulièrement forte. Après la prise d'Hessisch Oldendorf le , elle accélère son avancée jusqu'à l'Elbe, prenant Breitenfeld le . La division s'est alors profondément avancée dans le territoire allemand et reçoit l'ordre de stopper son avance. Le , les éléments avancés de la division font leur jonction avec les soldats soviétiques de la 156e division de l'Armée rouge, à l'extérieur de Berlin.

Elle est démobilisée en 1946, après la fin de la guerre mais reformée dès l'année suivante. Depuis, elle constitue une formation d'entraînement au sein de l'Armée de réserve des États-Unis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]