5e corps d'armée (États-Unis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 5e corps d'armée.

5e corps d'armée (États-Unis)
Image illustrative de l’article 5e corps d'armée (États-Unis)
Insigne du Ve corps d'armée américain

Création 1918-1919
1922-1924
1940-2013
Dissolution
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance Emblem of the United States Department of the Army.svg United States Army
Type Commandement
Fait partie de United States Army Europe
Garnison Wiesbaden Army Airfield, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Surnom Victory Corps
Couleurs Bleue et blanc
Devise It Will Be Done
Anniversaire Jour J (6 juin)
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale,
Guerre du Golfe,
Guerres de Yougoslavie,
Guerre en Irak
Batailles Saillant de Saint-Mihiel
Offensive Meuse-Argonne
Bataille de Normandie
Bataille de la forêt de Hürtgen
Bataille des Ardennes
Commandant historique Claire E. Hutchin, Jr.
Charles Pelot Summerall
Leonard T. Gerow
Creighton Abrams
Colin Powell

Le 5e corps d'armée (en anglais V corps) - surnommé le Victory Corps, c'est-à-dire corps d'armée de la victoire - est un corps d'armée de l'armée des États-Unis qui a été dissout le . Son quartier-général se trouve à Wiesbaden Army Airfield à Wiesbaden, en Allemagne. Il est subordonné à la VIIe armée américaine, aussi connue sous le nom de US Army Europe.

Histoire du Ve corps d'armée américain[modifier | modifier le code]

Le Ve corps d'armée est activé pour la première fois pendant la guerre de Sécession pour l'armée de l'Union, en 1862. Il fait partie de l'armée du Potomac et est dissous à la fin de la guerre en 1865. Il est réactivé en pendant la guerre hispano-américaine et dissous dès le mois de septembre suivant.

Lors de la première guerre mondiale, le Ve corps d'armée américain est reformé à Remiremont, en France, le au sein de l'American Expeditionary Force. Sous le commandement du major général George H. Cameron, il participe à l'offensive sur le saillant de Saint-Mihiel. À la fin de la guerre, le corps participe à trois campagnes et conduit l'attaque principale dans l'offensive décisive de Meuse-Argonne sous les ordres du major général Charles P. Summerall. Il y gagne son surnom de "Victory Corps" et rentre aux États-Unis en 1919, où il est désactivé.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La dernière réactivation du Ve corps d'armée a lieu en à Camp Beauregard en Louisiane. Il commence par prendre part aux grandes manœuvres de Louisiane à l'été 1941. À la suite de l'entrée en guerre des États-Unis, il est déployé en Irlande, devenant la première force américaine déployée sur le théâtre des opérations européen durant la Seconde Guerre mondiale.

Le Ve corps participe aux débarquement du 6 juin 1944. Il débarque à Omaha Beach avec la 1re division d'infanterie et la 29e division d'infanterie, où il subit de lourdes pertes à cause d'une défense allemande particulièrement efficace. Au cours de la bataille de Normandie et durant presque toute la campagne jusqu'à la capitulation allemande, le Ve corps est subordonné à la Ire armée américaine des États-Unis, à l'exception d'un bref détachement au profit de la VIIe armée au cours de l'automne 1944 et au profit de la IIIe armée pour les tout derniers jours de combat.

Guerre froide[modifier | modifier le code]

Secteur de responsabilité des corps d'armées de l'OTAN en Allemagne de l'Ouest depuis le retrait de la France du commandement intégré.
Garnisons des 5e et 7e corps d'armée dans les années 1980.
Soldat du 11e régiment de cavalerie blindé américain en service dans la trouée de Fulda pendant la guerre froide entre 1972 et le début des années 1980.

À la suite de la capitulation allemande, le Ve corps quitte l'Allemagne en 1946 pour s'installer en Caroline du Sud, puis en Caroline du Nord. Il retourne en Allemagne de l'Ouest en pour intégrer les troupes d'occupation américaine à la suite de l'activation de deux corps d'armée au sein de la VIIe armée américaine, l'autre corps étant le VIIe corps d'armée américain. Le rôle du Ve corps évolua rapidement, et sa mission fut de faire face à la menace de l'armée rouge, en particulier la 8e armée de la Garde, en défendant spécifiquement la trouée de Fulda.

Après la guerre froide[modifier | modifier le code]

Lorsque la première guerre du Golfe éclate, les unités du Ve corps sont envoyées sur le terrain d'opération, mais sous le commandement du VIIe corps d'armée et du XVIIIe corps aéroporté, le commandement du Ve corps étant maintenu en Allemagne.

De retour du Golfe, le VIIe corps d'armée fut dissous, laissant le Ve corps comme unique unité combattante américaine de ce niveau en Europe. Ses unités participent à un certain nombre d'opérations de maintien de la paix au cours des années 1990, notamment en Bosnie-Herzégovine et au Kosovo, bien que, tout comme lors de la guerre du Golfe, son commandement ne se soit pas déployé sur le théâtre d'opérations. En , le Ve corps participe à l'opération Victory Strike I (frappe victorieuse I), l'une des premières fois où des unités américaines purent se déployer en Pologne. En , cet exercice fut répété lors de Victory Strike, auquel prirent part 4 000 soldats Américains, Polonais et Italiens.

Lors de l'opération liberté irakienne en , le quartier-général du Ve corps d'armée est déployé pour la première fois sur le théâtre des opérations depuis 1945. Il y contrôle alors la 3e division d'infanterie, la 101e division aéroportée ainsi qu'une brigade de la 82e division aéroportée. Sa mission terminée, il rendit le contrôle de l'Irak au IIIe corps d'armée américain.

Une part significative du Ve corps fut redéployée en Irak sous le nom de Task Force Victory sous le commandement du Lieutenant-Général Peter W. Chiarelli le .

Le Ve corps d'armée américain à dissous le , laissant subsister les seuls Ier, IIIe et XVIIIe corps. Ainsi, dès , la 1re division d'infanterie est redéployée aux États-Unis.

Composition vers 2010 du Ve corps d'armée[modifier | modifier le code]

V Corps.svg Ve Corps

Liste des commandants du Ve corps d'armée[modifier | modifier le code]

Le Ve corps d'armée a été dirigé par 44 différents commandants au cours de son histoire.

  • MG William M. Wright -
  • MG George H. Cameron -
  • MG Charles P. Summerall -
  • MG Campbell B. Hodges -
  • MG Edmund L. Daley -
  • MG William S. Key -
  • MG Russell P. Hartle -
  • MG Leonard T. Gerow -
  • MG Edward H. Brooks -
  • MG Leonard T. Gerow -
  • MG Clarence R. Huebne -
  • MG Frank W. Milburn -
  • MG Orlando Ward -
  • MG Stafford LeRoy Irwin -
  • LTG John R. Hodge -
  • LTG John W. Leonard -
  • BG Boniface Campbell -
  • MG John E. Dahlquist -
  • MG Ira P. Swift -
  • LTG Charles E. Hart -
  • LTG Lemuel Mathewson -
  • LTG F. W. Farrell -
  • LTG Paul D. Adams -
  • LTG Frederic J. Brown -
  • LTG John K. Waters -
  • LTG John H. Michaelis -
  • LTG Creighton W. Abrams -
  • LTG James H. Polk -
  • LTG George R. Mather -
  • LTG Andrew J. Boyle -
  • LTG C. E. Hutchin, Jr. -
  • LTG Willard Pearson -
  • LTG William R. Desobry -
  • LTG Robert L. Fair -
  • LTG Donn A. Starry -
  • LTG Sidney B. Berry -
  • LTG Willard W. Scott, Jr. -
  • LTG Paul S. Williams, Jr. -
  • LTG Robert L. Wetzel -
  • LTG Colin L. Powell -
  • MG Lincoln Jones III -
  • LTG John W. Woodmansee, Jr. -
  • LTG George A. Joulwan -
  • LTG David M. Maddox -
  • LTG Jerry R. Rutherford -
  • LTG John N. Abrams -
  • LTG John W. Hendrix -
  • LTG James C. Riley -
  • LTG William S. Wallace -
  • LTG Ricardo S. Sanchez -
  • MG Fred D. Robinson -
  • LTG James D. Thurman -
  • LTG Kenneth W. Hunzeker -
  • BG Michael A. Ryan -
  • BG Allen W. Batschelet -
  • BG Ricky D. Gibbs -
  • LTG James L. Terry -