Ștei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ștei
ROU BH Stei CoA1.png
Catedarala stei.jpg
Nom local
(ro) ȘteiVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Ștei (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
6,57 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
275 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Stei jud Bihor.png
Démographie
Population
6 529 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
993,8 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Ville roumaine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chef de l'exécutif
Gheorghe-Iulian Balaj (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelage
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
415600Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Ștei (anciennement Dr Petru Groza, Vaskohsziklás en hongrois) est une ville roumaine du județ de Bihor, en Transylvanie, dans la région historique de la Crișana et dans la région de développement Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Ștei est située dans le sud-est du județ, sur le cours supérieur du Crișul Negru, entre les Monts Apuseni à l'est et les Monts Codru à l'ouest, à 20 km au sud de Beiuș et à 79 km au sud-est d'Oradea, le chef-lieu du județ.

La municipalité est composée de la seule ville de Ștei.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village de Ștei date de 1580. Le village apparaît ensuite sous les noms de Skei, Stejj, Stej.

La commune, qui appartenait au royaume de Hongrie, en a donc suivi l'histoire.

Après le compromis de 1867 entre Autrichiens et Hongrois de l'Empire d'Autriche, la principauté de Transylvanie disparaît et, en 1876, le royaume de Hongrie est partagé en comitats. Ștei intègre le comitat de Bihar (Bihar vármegye).

À la fin de la Première Guerre mondiale, l'Empire austro-hongrois disparaît et la commune rejoint la Grande Roumanie au Traité de Trianon.

En 1940, à la suite du Deuxième arbitrage de Vienne, Ștei fait partie des quelques communes du județ qui restent roumaines. Un nouveau village est fondé en 1952 près du village du même nom, après la découverte et la mise en exploitation de gisements d'uranium à Băița.

En 1956, la nouvelle agglomération obtient le statut de ville et, en 1958, on la baptise Dr Petru Groza, en hommage à l'homme politique, chef de l'État de 1952 à 1958.

Elle reprend son ancien nom après les événements de 1989.

Politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  2012 Ioan Lucaciu PDL  
2012 en cours Iulian Bălaj PNL  
Élections municipales de 2016[1]
Parti Sièges
Parti national libéral (PNL) 9
Parti social-démocrate-Union nationale pour le progrès de la Roumanie (PSD-UNPR) 4
Alliance des libéraux et démocrates (ALDE) 1
Indépendant 1

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[2] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, à l'époque austro-hongroise, le village comptait 496 Roumains (98,02 %) et 6 Hongrois (1,19 %)[3].

En 1930, on dénombrait 545 Roumains (93,00 %), 257 Hongrois (4,27 %) et 16 Juifs (2,73 %)[3].

En 1956, après la Seconde Guerre mondiale, 4 830 Roumains (82,23 %) côtoyaient 871 Hongrois (14,83 %), 78 Allemands (1,33 %), 17 Juifs (0,29 %) et 13 Ukrainiens (0,22 %)[3].

En 2002, la commune comptait 8 272 Roumains (95,77 %), 319 Hongrois (3,69 %) et 18 Roms (0,20 %)[2]. On comptait à cette date 2 317 logements[4].

Évolution démographique
1880 1890 1900 1910 1920 1930 1941 1956 1966
3773614175065045865455 8745 754
1977 1992 2002 2007 - - - - -
7 79410 4158 6378 594[5]-----

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l'extraction minière, l'industrie alimentaire (bière, pâtes, biscuits) et l'industrie textile (confection).

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Ștei est située sur la route nationale DN76 (route européenne 79) Oradea-Deva-Craiova. La route nationale DN75 rejoint Turda par le col de Vârtop, dans les Monts Apuseni.

Voies ferrées[modifier | modifier le code]

La ville est desservie par la ligne Ciumeghiu-Vașcău des Chemins de fer roumains.

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

  • Lac Ștei (3 ha).

Jumelages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :