Drăgănești (Bihor)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Drăgănești
RO BH Belejeni 2011.38.jpg
Nom local
(ro) DrăgăneștiVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Drăgănești (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
36,66 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Draganesti jud Bihor.png
Démographie
Population
2 967 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
80,9 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Adrian Ovidiu Banda (d) (depuis le )Voir et modifier les données sur Wikidata
Contient les localités
Drăgănești (d), Belejeni (d), Grădinari (d), Livada Beiușului (d), Mizieș (d), Păntășești (d), Păcălești (d), Sebiș (d), Talpe (d), Țigăneștii de Beiuș (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
417250Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Drăgănești est une commune roumaine du județ de Bihor, en Transylvanie, dans la région historique de la Crișana et dans la région de développement Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Drăgănești est située dans le sud-est du județ, dans la dépression de Beiuș, sur la rive droite du Crișul Negru, à 5 km au sud-est de Beiuș et à 67 km au sud-est d'Oradea, le chef-lieu du județ.

La municipalité est composée des neuf villages suivants, nom hongrois, (population en 2002)[1] :

  • Belejeni, Belezény (308) ;
  • Drăgănești, Dragánfalva (437), siège de la commune ;
  • Grădinari,  Negerfalva (461) ;
  • Livada Beiușului, Belényesliváda (132) ;
  • Mizieș, Mézes (435) ;
  • Păntășești, Pantasesd (198) ;
  • Sebiș, Közössebes (317) ;
  • Talpe, Talp (253) ;
  • Țigănești de Beiuș, Cigányosd (367).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village de Drăgănești date de 1552 sous son nom hongrois de Draghanfalva.

La commune, qui appartenait au royaume de Hongrie, en a donc suivi l'histoire.

Après le compromis de 1867 entre Autrichiens et Hongrois de l'Empire d'Autriche, la principauté de Transylvanie disparaît et, en 1876, le royaume de Hongrie est partagé en comitats. Drăgănești intègre le comitat de Bihar (Bihar vármegye).

À la fin de la Première Guerre mondiale, l'Empire austro-hongrois disparaît et la commune rejoint la Grande Roumanie au Traité de Trianon.

En 1940, à la suite du Deuxième arbitrage de Vienne, elle n'est pas annexée par la Hongrie et reste sous la souveraineté roumaine.

Politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1996 2016 Gheorghe Bogdana PSD  
2016 En cours Adrian Banda PSD  
Élections municipales de 2016[2]
Parti Sièges
Parti social-démocrate (PSD) 5
Parti national libéral (PNL) 4
Alliance des libéraux et démocrates (ALDE) 1
Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR) 1

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[3] :

Démographie[modifier | modifier le code]

la commune a toujours eu une large majorité roumaine. Seul le village de Grădinari abrite une communauté hongroise de quelque importance.

En 1910, à l'époque austro-hongroise, la commune comptait 2 797 Roumains (90,58 %) et 289 Hongrois (9,36 %)[1].

En 1930, on dénombrait 3 042 Roumains (91,24 %), 285 Hongrois (8,55 %) et 7 Roms (0,52 %)[1].

En 1956, après la Seconde Guerre mondiale, 3 323 Roumains (92,54 %) côtoyaient 268 Hongrois (7,46 %)[1].

En 2002, la commune comptait 2 610 Roumains (89,75 %), 223 Hongrois (7,66 %) et 75 Roms (2,57 %)[3]. On comptait à cette date 998 ménages[4].

Évolution démographique
1880 1890 1900 1910 1920 1930 1941 1956 1966
2 2242 4732 6123 0883 2973 3343 4783 5913 287
1977 1992 2002 2007 - - - - -
3 3753 0762 9082 937[5]-----

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l'agriculture, l'élevage, l'apiculture. Une importante brasserie est implantée à Drăgănești.

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Drăgănești est située sur la route nationale DN76 (Route européenne 79) Oradea-Deva.

Voies ferrées[modifier | modifier le code]

Drăgănești était desservie par la ligne Oradea-Holod des Chemins de fer roumains aujourd'hui abandonnée.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de Sebiș
L'église de Talpe
  • Drăgănești, église orthodoxe en bois des Sts Archanges datatnt du XVIIIe siècle ;
  • Sebiș, église orthodoxe en bois des Sts Archanges Michel et Gabriel, datant de 1724, classée monument historique[6] ;
  • Taple, église orthodoxe en bois de la Dormition de la Vierge, datant de 1731[6] ;
  • Belejeni, église orthodoxe en bois de l'Annonciation, datant de 1686, classée monument historique[6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]