Ceica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ceica
RO BH Ceisoara 12.jpg
Nom local
(ro) CeicaVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Ceica (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
88,83 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Ceica jud Bihor.png
Démographie
Population
3 591 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
40,4 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Ana-Livia Șovre (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Contient les localités
Ceica (d), Bucium (d), Ceișoara (d), Corbești (d), Cotiglet (d), Dușești (d), Incești (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
417155Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Ceica est une commune roumaine du județ de Bihor, en Transylvanie, dans la région historique de la Crișana et dans la région de développement Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Ceica est située dans le centre sud du județ, dans les contreforts des Monts Pădurea Craiului, à 36 km au sud-est d'Oradea, le chef-lieu du județ.

La municipalité est composée des sept villages suivants, nom hongrois, (population en 2002)[1] :

  • Bucium, Tőkefalva (269) ;
  • Ceica, Magyarcséké (977), siège de la commune ;
  • Ceișoara, Cseszvára(696) ;
  • Corbești, Hollószeg (602) ;
  • Cotiglet, Kótiglet (495) ;
  • Dușești, Dusafalva (596) ;
  • Incești, Jancsófalva (471).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village de Ceica date de 1399 sous le nom hongrois de Cseke.

La commune, qui appartenait au royaume de Hongrie, en a donc suivi l'histoire.

Après le compromis de 1867 entre Autrichiens et Hongrois de l'Empire d'Autriche, la principauté de Transylvanie disparaît et, en 1876, le royaume de Hongrie est partagé en comitats. Ceica intègre le comitat de Bihar (Bihar vármegye).

À la fin de la Première Guerre mondiale, l'Empire austro-hongrois disparaît et la commune rejoint la Grande Roumanie au Traité de Trianon. Jusqu'en 1940, elle est chef-lieu d'arrondissement (plașa) du județ de Bihor.

En 1940, à la suite du Deuxième arbitrage de Vienne, Ceica fait partie des communes du județ restées sous la souveraineté roumaine. Cependant c'est pendant cette période que disparaît sa communauté juive.

Politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2000 2016 Florin Corb PDL  
2016 En cours Ana Şovre PSD  
Élections municipales de 2016[2]
Parti Sièges
Parti social-démocrate (PSD) 7
Parti national libéral (PNL) 4
Alliance des libéraux et démocrates (ALDE) 2

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[3] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, à l'époque austro-hongroise, la commune comptait 4 563 Roumains (81,61 %), 927 Hongrois (16,58 %), 13 Ukrainiens (0,23 %) et 14 Slovaques (0,25 %)[1].

En 1930, on dénombrait 5 330 Roumains (88,54 %), 513 Hongrois (8,53 %), 125 Juifs (2,08 %) et 31 Roms (0,51 %)[1].

En 1956, après la Seconde Guerre mondiale, 5 732 Roumains (97,63 %) côtoyaient 135 Hongrois (2,30 %) et 4 rescapés juifs (0,07 %)[1].

En 2002, la commune comptait 4 071 Roumains (99,74 %), 18 Hongrois (0,43 %) et 17 Roms (0,41 %)[3]. On comptait à cette date 1 650 ménages[4].

Évolution démographique
1880 1890 1900 1910 1920 1930 1941 1956 1966
3 6814 1504 4545 5915 7796 0206 4415 8715 559
1977 1992 2002 2007 - - - - -
5 5894 3484 1063 904[5]-----

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l'agriculture et l'élevage.

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Ceica est située sur la route nationale DN76 (Route européenne 79) Oradea-Deva.

Voies ferrées[modifier | modifier le code]

Ceica était desservie par la ligne Oradea-Holod des Chemins de fer roumains aujourd'hui abandonnée.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église en bois du village de Corbești a été démontée en 1992, transportée et remontée au Monastère de la Ste Croix d'Oradea.

  • Ceica, église orthodoxe datant de 1926[6] ;
  • Ceișora, église orthodoxe en bois des Sts Archanges, datant de 1734, rénovée en 1834, classée monument historique[6] ;
  • Cotiglet, église orthodoxe en bois des Sts Archanges, datant du XVIIIe siècle[6] ;
  • Dușești, église orthodoxe en bois de la Pentecôte (Pogorârea Sf. Duh) datant du XVIIIe siècle, classée monument historique[6].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]