Union nationale pour le progrès de la Roumanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Union nationale pour le progrès de la Roumanie
Uniunea Națională pentru Progresul României
Image illustrative de l'article Union nationale pour le progrès de la Roumanie
Logo officiel
Présentation
Président Gabriel Oprea
Fondation
Scission de PSD et PNL
Siège 7, rue Gheorghe Bratianu, Bucarest
Secrétaire général Neculai Onțanu
Positionnement Centre gauche
Idéologie Social-démocratie
Progressisme
Europhilie
Affiliation européenne Aucune
Affiliation internationale Aucune
Coalition Union sociale-libérale
Adhérents 500 000 revendiqués (2015)[1]
Couleurs rouge, bleu
Site web http://www.unpr.eu/
Présidents de groupe
Chambre des députés Marian Neașcu (Groupe PSD)
Sénat Sârbu Ilie (Groupe PSD)
Parlement européen Gianni Pittella (S&D)
Représentation
Députés
39 / 412
Sénateurs
17 / 176
Eurodéputés
2 / 32

L’Union nationale pour le progrès de la Roumanie (Uniunea Națională pentru Progresul României, UNPR, en roumain) est un parti politique roumain de centre gauche, fondé en par des dissidents du Parti social-démocrate (PSD) et du Parti national libéral (PNL).

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a soutenu le gouvernement Boc II et le gouvernement Ungureanu, pourtant issus du centre droit. À l'approche des élections législatives du 9 décembre 2012, il a constitué l'Alliance de centregauche (ACS) avec le Parti social-démocrate, composante de l'Union sociale-libérale (USL). L'accord de création de l'ACS prévoit le retour de l'UNPR au sein du PSD en 2013.

Lors des élections européennes de 2014, l'UNPR, allié au Parti social-démocrate et au Parti conservateur, a remporté deux sièges sur les 32 alloués à la Roumanie.

À l'été 2015, le Parti populaire - Dan Diaconescu se fond dans l'UNPR[2].

Équipe dirigeante[modifier | modifier le code]

Elle était initialement présidée par le député Marian Sârbu, ancien vice-président du PSD, secondé par le ministre de la Défense de l'époque, Gabriel Oprea. Le sénateur et ancien ministre des Affaires étrangères, Cristian Diaconescu, occupe le poste de président d'honneur. Tous sont d'anciens sociaux-démocrates.

Oprea a ensuite pris la succession de Sârbu à la présidence de l'Union, et a été nommé Vice-Premier ministre dans le gouvernement Ponta II, formé en par le PSD et le PNL.

Idéologie[modifier | modifier le code]

L'UNPR se définit comme un parti de centre gauche progressiste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]