Bulz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bulz
Image dans Infobox.
Noms locaux
(ro) Bulz, (hu) CsarnóházaVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Régions
Județ
Chef-lieu
Bulz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
99,39 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Bulz jud Bihor.png
Démographie
Population
2 104 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
21,2 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Augustin Sărăcuț (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Contient les localités
Bulz (d), Munteni (d), Remeți (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Site web
Prononciation

Bulz (Csarnóháza en hongrois) est une commune roumaine du județ de Bihor, en Transylvanie, dans la région historique de la Crișana et dans la région de développement Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Bulz est située dans l'est du județ, à la limite avec le județ de Cluj, dans les Monts Pădurea Craiului et les Monts Vlădeasa (qui appartiennent aux Monts Apuseni), dans la vallée de la rivière Iad, affluent du Crișul Repede, à 30 km au sud-est d'Aleșd et à 70 km à l'est d'Oradea, le chef-lieu du județ.

La municipalité est composée des trois villages suivants, nom hongrois, (population en 2002)[1] :

  • Bulz, Csarnóháza (922) siège de la commune ;
  • Munteni, Minteni (595) ;
  • Remeți, Jádremete (903).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village de Bulz date de 1406 sous le nom de Chornoaza.

La commune, qui appartenait au royaume de Hongrie, en a donc suivi l'histoire.

Après le compromis de 1867 entre Autrichiens et Hongrois de l'Empire d'Autriche, la principauté de Transylvanie disparaît et, en 1876, le royaume de Hongrie est partagé en comitats. Bulz intègre le comitat de Bihar (Bihar vármegye).

À la fin de la Première Guerre mondiale, l'Empire austro-hongrois disparaît et la commune rejoint la Grande Roumanie au Traité de Trianon.

En 1940, à la suite du Deuxième arbitrage de Vienne, elle est annexée par la Hongrie jusqu'en 1944, période durant laquelle sa petite communauté juive est exterminée par les nazis. Elle réintègre la Roumanie après la Seconde Guerre mondiale au traité de Paris en 1947.

Politique[modifier | modifier le code]

Titulaires de la fonction de mayor of Bulz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
IdentitéPériodeDuréeÉtiquette
DébutFin
Augustin Sărăcuț (d)[2],[3]En cours17 ans Parti national libéral
parti social-démocrate
Élections municipales de 2016[4]
Parti Sièges
Parti national libéral (PNL) 4
Parti social-démocrate (PSD) 6
Parti Roumanie unie (PUR) 1

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[5] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, à l'époque austro-hongroise, la commune comptait 2 376 Roumains (96,62 %) et 83 Hongrois (3,38 %)[1].

En 1930, on dénombrait 2 962 Roumains (94,60 %), 108 Hongrois (3,45 %), 31 Juifs (0,99 %) et 21 Allemands (0,67 %)[1].

En 1956, après la Seconde Guerre mondiale, 3 046 Roumains (97,47 %) côtoyaient 56 Hongrois (1,79 %) et 10 Roms (0,32 %)[1].

En 2002, la commune comptait 2 407 Roumains (99,46 %) et 9 Hongrois (0,37 %).

Évolution démographique
1880 1890 1900 1910 1920 1930 1941 1956 1966
2 3872 1493 1092 4592 1833 1313 2463 1253 120
1977 1992 2002 2007 - - - - -
3 6002 8512 4202 175[6]-----

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l'agriculture, l'élevage et l'exploitation des forêts. la commune dispose d'un vaste potentiel touristique avec ses montagnes et ses nombreuses grottes.

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Bulz est située sur la route régionale DJ108K qui la relie au nord à la DJ108I qui permet de rejoindre Bratca, Bucea et la nationale DN1 Oradea-Cluj-Napoca et au sud aux villages de Munteni et Remeți. La DJ118K relie Remeți avec le barrage de Lesu.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Bulz, église orthodoxe datant de 1891[7] ;
  • Remeți, église orthodoxe datant de 1914[7] ;
  • Nombreuses grottes.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]