Škofja Loka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Škofja Loka
Blason de Škofja Loka
Héraldique
Škofja Loka
Vue de la vieille ville.
Administration
Pays Drapeau de la Slovénie Slovénie
Région Haute-Carniole
Maire Miha Ješe
Code postal 4220
Démographie
Population 23 462 hab. (2021)
Densité 161 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 09′ 55,95″ nord, 14° 18′ 23,79″ est
Altitude 443 m
Superficie 14 600 ha = 146 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Slovénie
Voir sur la carte administrative de Slovénie
Škofja Loka

Škofja Loka (en allemand : Bischoflack) est une commune du nord-ouest de la Slovénie, située dans la région de la Haute-Carniole.

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière Sora traversant Škofja Loka.

Le territoire communal est localisé dans la partie méridionale des Alpes juliennes. Il se situe à 22 km au nord-ouest de la capitale Ljubljana. La ville est traversée par la Selca Sora.

Le centre historique de Škofja Loka est protégé depuis 1987.

Villages[modifier | modifier le code]

La municipalité de Škofja Loka a une superficie de 146 km2 (=14 600 ha), dont 8 202 ha de forêt, 2 654 ha de terres agricoles et 320 ha de terrain constructible. La commune compte 373,8 km de route, dont 8,8 km cyclables (2007)[1].

Les villages qui composent la commune sont Binkelj, Bodovlje, Bukov Vrh nad Visokim, Breznica pod Lubnikom, Brode, Bukovica, Bukovščica, Crngrob, Dorfarje, Draga, Florjan nad Zmincem, Forme, Gabrk, Gabrovo, Gabrška Gora, Godešič, Gorenja vas - Reteče, Gosteče, Grenc, Hosta, Knape, Kovski Vrh, Križna Gora, Lenart nad Lušo, Lipica, Log nad Škofjo Loko, Moškrin, Na Logu, Papirnica, Pevno, Podpulfrca, Pozirno, Praprotno, Pungert, Puštal, Reteče, Rovte v Selški dolini, Sopotnica, Spodnja Luša, Staniše, Stara Loka, Stirpnik, Strmica, Suha, Sveti Andrej, Sv. Barbara, Sv. Duh, Sv. Ožbolt, Sv. Petra Hrib, Ševlje, Škofja Loka, Sveti Tomaž, Trata, Trnje, Valterski Vrh, Vešter, Vincarje, Virlog, Virmaše, Visoko pri Poljanah, Zgornja Luša et Zminec.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Loka.
Encore le château de Škofja Loka. Octobre 2021.

Avec Ptuj et Piran, c'est une des villes les plus anciennes de Slovénie, fondée le par un acte de l'empereur Otton II du Saint-Empire et l'évêque (en slovène : škof) Abraham de Frisingue, cependant, des découvertes archéologiques montrent que le site était occupé dès l'âge du cuivre[1].

Škofja Loka a reçu le droit de tenir marché en 1248 et le privilège urbain en 1310. Au début du XIVe siècle, la ville était protégée par un mur d'enceinte, dont les cinq portes étaient surveillées par des tours de garde. Pendant des siècles, le domaine faisait partie des seigneuries épiscopales dans le duché de Carniole.

Dévastée par les guerres du XVe siècle et un tremblement de terre en 1511, la ville a été largement reconstruite au XVIe siècle, à l'exemple de son château; l'évêque Philippe contribua notamment à ces réparations[1]. Depuis, l'organisation de la ville n'a pas énormément évolué, ce qui en fait l'une des villes médiévales les mieux préservées de Slovénie. Après la sécularisation en 1803, elle fut incorporée dans les territoires héréditaires des Habsbourg.

Démographie[modifier | modifier le code]

Entre 1999 et 2021, la population de la commune de Škofja Loka a augmenté légèrement pour dépasser 23 000 habitants[2],[3].

Évolution démographique[2]

1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
22 047 22 146 22 097 22 133 22 184 22 226 22 308 22 314 22 420
2008 2009[3] 2010[3] 2011[3] 2012[3] 2013[3] 2014[3] 2015[3] 2016[3]
22 647 22 667 22 693 22 713 22 857 22 901 22 934 22 912 22 927
2017[3] 2018[3] 2019[3] 2020[3] 2021[3]
22 935 22 919 23 076 23 297 23 462

46% de la population active de la municipalité travaille dans le secteur secondaire, 31% dans le secteur quaternaire, 21% dans le secteur tertiaire et 2% dans le secteur primaire. LA municipalité compte une forte proportion de migrants quotidiens (63%), tant des gens qui viennent y travailler depuis d'autres municipalité que des résidents qui travaillent en dehors de la commune[1].

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le centre de la vieille ville est constitué de la place de la haute ville ("Plac") et du marché de la basse ville ("Lontrg"), sur laquelle le château de Škofja Loka domine[1].

Dans le village de Crngrob, on peut admirer une fresque réalisée en 1460 sur la façade de son église par Maître Bolfang.

La représentation de la Passion à Škofja Loka appartient depuis 2016 à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité[4].

Relations internationales[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Škofja Loka est un membre du Douzelage depuis 2011, une association de jumelage de 27 villes à travers l’Union européenne. Ce jumelage actif a commencé en 1991 et il y a des événements réguliers, comme un marché de produits de chacun des autres pays et des festivals[5],[6].

Autres jumelages :

Sport[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « Municipality of Škofja Loka - About municipality » Accès libre (consulté le )
  2. a et b (en) « Démographie de Škofja Loka » (consulté le )
  3. a b c d e f g h i j k l m et n (en) « Selected data on municipalities, Slovenia, annually », sur Statistical Office of Slovenia (Statistični urad Republike Slovenije) (consulté le )
  4. « La représentation de la Passion à Škofja Loka », sur ich.unesco.org (consulté le )
  5. « Douzelage.org: Home », www.douzelage.org (consulté le )
  6. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z et aa « Douzelage.org: Member Towns », www.douzelage.org (consulté le )