Kobarid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kobarid
Kobarid
Administration
Pays Drapeau de la Slovénie Slovénie
Région Littoral slovène
Maire Robert Kavčič
Code postal 5222
Démographie
Population 4 202 hab. (2012)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 14′ 47″ nord, 13° 34′ 43″ est
Superficie 19 270 ha = 192,7 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Slovénie
Voir sur la carte administrative de Slovénie
City locator 14.svg
Kobarid

Kobarid (en italien : Caporetto, en allemand : Karfreit) est une commune (občina) de Slovénie, située dans le Littoral slovène à l'extrémité occidentale du pays.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le fleuve Isonzo près de Kobarid.

La commune est située dans la vallée du fleuve Isonzo ( Soča en slovène) et du Natisone (Nadiža) au sein des Alpes juliennes, près de la frontière italienne à l'ouest. C'est l'une des quinze municipalités de la région de Goriška.

Villages[modifier | modifier le code]

Les localités qui composent la commune sont Avsa, Borjana, Breginj, Drežnica, Drežniške Ravne, Homec, Idrsko, Jevšček, Jezerca, Kobarid, Koseč, Kred, Krn, Ladra, Libušnje, Livek, Livške Ravne, Logje, Magozd, Mlinsko, Perati, Podbela, Potoki, Robidišče, Robič, Sedlo, Smast, Stanovišče, Staro selo, Sužid, Svino, Trnovo ob Soči et Vrsno.

Histoire[modifier | modifier le code]

La zone fut habitée par les Romains et des vestiges datant du Ve siècle y ont été retrouvés. Les peuplades Slaves, à l'origine des Slovènes, arrivèrent dans la région vers le VIe siècle. La vallée de l'Isonzo jusqu'au pied des Alpes juliennes faisait partie du duché de Frioul, l'un des États institués par les Lombards en Italie (la Lombardie majeure). Conquis par Charlemagne en 774, cette terre est devenue une possession du Saint-Empire romain au Moyen Âge central et fut incorporée dans la vaste marche de Vérone en 952. À partir de 1077, elle appartenait à la sphère d'influence des seigneurs temporels du patriarcat d'Aquilée.

La majeure partie de la région appartint ensuite à la république de Venise, à part de la Goriška, les domaines des comtes de Goritz qui en 1500 sont soumis sous la tutelle des archiducs autrichiens de la maison de Habsbourg. Avec les duchés adjacents de Carinthie et de Carniole ils furent administrés au sein de l'Autriche intérieure.

Jusqu'en 1917, la zone était à la frontière occidentale de l’Empire d’Autriche-Hongrie. Lors de la Première Guerre mondiale, la région, située sur la ligne de front, est devenue tristement célèbre à la suite de la bataille de Caporetto qui vit la déroute de l'armée italienne devant l'attaque des forces germano-autrichiennes (). La retraite italienne a été décrite dans le roman d'Ernest Hemingway, L'Adieu aux armes. Un musée situé au centre de la localité de Kobarit retrace l'épopée de la bataille[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

Entre 1999 et 2008, la population de la commune de Kobarid a légèrement diminué pour atteindre une population proche de 4 000 habitants[2].

Évolution démographique[2]

1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
4 602 4 588 4 592 4 596 4 537 4 506 4 517 4 471 4 436 4 395

Personnages importants[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kobarid Museum site
  2. a et b (en) « Démographie de Kobarid » (consulté le 2 février 2009)