Sesimbra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sesimbra
Blason de Sesimbra
Héraldique
Sesimbra
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Lisbonne
Sous-région Péninsule de Setúbal
Ancienne province Estremadura
District Setúbal
Code postal 2970
Démographie
Population 49 500 hab. (2011[1])
Densité 254 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 26′ 50″ nord, 9° 05′ 58″ ouest
Superficie 19 498 ha = 194,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Portugal

Voir la carte administrative du Portugal
City locator 14.svg
Sesimbra

Géolocalisation sur la carte : Portugal

Voir la carte topographique du Portugal
City locator 14.svg
Sesimbra
Liens
Site web http://www.cm-sesimbra.pt

Sesimbra est une petite ville (en portugais : vila) portugaise du district de Setúbal, dans la région de Lisbonne et la sous-région de la Péninsule de Setúbal, ayant environ 24 000 habitants, ainsi qu’une municipalité.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sesimbra est limitrophe :

L'embouchure du fleuve Sado, la Serra de Arrábida, le cap Espichel et la lagune d'Albufeira font partie du paysage naturel de Sesimbra.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La municipalité de Sesimbra groupe 3 paroisses (en portugais : freguesias) :

La ville de Sesimbra recouvre les deux paroisses de Castelo et de Santiago. La troisième paroisse, Quinta do Conde, a également le statut de ville (il s'agit d'une homonymie).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 15 août 1201 le For fut concédé aux habitants de Sesimbra, document royal qui met en pratique les droits et les devoirs.

Ce fut sous le règne de Denis Ier de Portugal, sixième roi de Portugal, que fut créé Ribeira de Sesimbra, petit village de pêcheurs, au bord de l'océan.

Le village s'est largement agrandi, et est devenu une ville à l'époque des Grandes découvertes portugaises.

Sesimbra est devenu un important port de construction navale et d'approvisionnement de navires.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1801 1849 1900 1930 1960 1981 1991 2001 2004
3 9204 6959 04713 27616 83723 10327 24637 56744 046
2011 - - - - - - - -
49 500--------

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

dans la paroisse de Castelo[modifier | modifier le code]

dans la paroisse de Santiago[modifier | modifier le code]


Naturel[modifier | modifier le code]

  • Grotte du Zambujal
  • Plages (en portugais : praias) de Sesimbra : praia do Meco (elle-même subdivisée en trois plages : praia das Bicas, praia do Moinho de Baixo, et praia da Foz), praia da lagoa de Albufeira, praia da Califórnia et praia do Ouro.

Fêtes et pèlerinages[modifier | modifier le code]

Fête municipale[modifier | modifier le code]

La fête municipale se déroule le 4 mai, en l'honneur du Seigneur Jesus das Chagas.

En 1534, l'épouse de Henri VIII d'Angleterre, Reine d'Angleterre, ordonna que soient jetées à la mer toutes les images sacrées à cause des luttes religieuses d'alors.

On dit que cela aurait été le début de la légende et de la croyance en le Seigneur Jesus das Chagas. Mais l'océan a d'étranges caprices et l'image de Jésus crucifié, apparut sur la plage de Sesimbra.

Le peuple depuis lors nomma le Seigneur Jesus das Chagas patron des pêcheurs et du peuple de Sesimbra.

Cette dévotion est vive depuis plus de 500 ans, et les habitants de Sesimbra rendent hommage à leur protecteur chaque année le 4 mai, et une procession part de l'église de Santiago.

Autres[modifier | modifier le code]

Le 31 mai est commémoré le jour du pêcheur. Cet évènement festif est prolongé de plusieurs jours par diverses initiatives. Il est possible de s'en informer sur la page d'informations de la chambre municipale. Il y a également un monument au pêcheur. Depuis quelques années, du 25 au 28 juillet, se déroule un festival de Samba "mega samba" qui regroupe de nombreux artistes.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Sesimbra est jumelée avec Granville dans le cadre du douzelage depuis 1991.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt)INE, « Résultats définitifs du recensement 2011 », (consulté le 5 janvier 2013)