Étang du Chambon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

étang du Chambon
Une partie de l'étang en 2017.
Une partie de l'étang en 2017.
Administration
Pays Drapeau de la France France (Massif central)
Communes Thiers (Puy-de-Dôme)
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Géographie
Coordonnées 45° 50′ 22″ nord, 3° 30′ 16″ est
Superficie 1,5 ha
Longueur 200 m
Largeur 100 m
Altitude 285 m
Profondeur 1,8 m
Hydrographie
Alimentation Dore (rivière) par voie souterraine

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

(Voir situation sur carte : Puy-de-Dôme)
étang du Chambon

Géolocalisation sur la carte : Auvergne

(Voir situation sur carte : Auvergne)
étang du Chambon

L'étang du Chambon est un étang français d'origine artificielle situé dans la plaine de la Limagne, sur la commune de Thiers dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Description[modifier | modifier le code]

L’étang du Chambon est situé à proximité de Thiers et en bordure de la RD2089 (ex-RN89)[1]. Cet étang a une superficie de 1,2 ha et une profondeur d’environ 1m80. En 2015, l'étang est devenu un carpodrome[2].

Au milieu de l'étang baigne une presqu'île de 1 300 m2 accessible et un petit cap de 1 600 m2 inaccessible car pas entretenu.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet de construction d'une base de loisirs à Thiers remonte au début des années 1960 où un essai de barrage sur la Dore pour construire une base de loisirs avait été envisagé à l'ouest de la commune, proche de Pont-de-Dore. Malheureusement l’élastique de Michelin destiné à retenir l’eau n’a duré que le temps de l’inauguration[3].

Suite à cela, la commune de Thiers fait creuser un étang d'environ 1,2 hectare entre 1970 et 1971 à quelques mètres de la Dore (étang du Chambon) et construire un camping plus en aval sur le bord de la route nationale 89[4]. Le site disposait alors d'un camping, d'un hôtel (Chez la mère Dépalle), d'un étang et d'une rivière (la Dore). 

Lors de la fermeture du camping, la municipalité de Maurice Adevah-Pœuf continue à entretenir l'étang jusqu'à que la municipalité de Thierry Déglon le laisse à l'abandon. En 2015, les berges de l'étang sont nettoyées et les abords de l'étang sont défraîchis et entretenus à nouveau. Dès lors, l'étang devient un carpodrome[5].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'étang du Chambon », Pêche63,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  2. Centre France, « Le carpodrome de l’étang du Chambon inauguré à Thiers », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2017)
  3. « Histoire de Peschadoires sur le sentier des Berges de la Dore - Peschadoires - Site officiel de la commune », sur www.peschadoires.fr (consulté le 12 septembre 2017)
  4. « Remonter le temps », IGN,‎ (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2017)
  5. « Un après-midi difficile au carpodrome de Thiers - Aurélien's Fishing », passionpêche63,‎ (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]