Château du Pirou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château du Pirou
Image illustrative de l’article Château du Pirou
Le château du pirou au cœur du centre-ville de Thiers.

Thiers (Puy-de-Dôme)

Nom local hôtel du Charriol
Période ou style Médiéval
Type Château à pans de bois
Début construction 1410
Propriétaire initial Louis II de Bourbon
Destination initiale seigneurie, hôtel
Propriétaire actuel Municipalité de Thiers
Destination actuelle Musée, salle d'exposition
Protection Logo monument historique Classé MH (1907)[1]
Coordonnées 45° 51′ 15″ nord, 3° 32′ 52″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Auvergne
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Commune Blason de Thiers.png Thiers

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

(Voir situation sur carte : Puy-de-Dôme)
Château du Pirou

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château du Pirou

Le château du Pirou (dit l'hôtel du Charriol) est une demeure seigneuriale médiévale située dans la ville de Thiers en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation[modifier | modifier le code]

Le château pris en 2017.

L’édifice est situé dans la cité médiévale de Thiers, non loin des restes du château seigneurial de Thiers. Il est aussi entouré par la première enceinte du centre-ville, dissimulée aujourd'hui parmi les maisons. Quelques vestiges rappellent cette première enceinte comme le pedde du coin des hasards qui était une porte d'accès à la ville. Le château n'est pas dépaysé par l'architecture des maison et immeubles l'avoisinant, étant de la même époque, les mêmes techniques de construction ont été utilisées et l'architecture est ressemblante.

Le château a donné son nom à une rue qui y conduit, et à la petite place publique située à ses pieds. L'accès au bâtiment se fait par plusieurs ruelles :

  • Rue du bourg.
  • Rue Grenette.
  • Rue du Pirou.

L'église Saint-Genès est à environ 100 mètres de l'édifice. D'autre immeubles classé ou inscrit sur la liste des monuments historiques sont aussi à proximité du château comme le 10 Rue du Bourg (1924), le 12 rue du Bourg (1963), la maison de l'homme des bois (21 rue de la Coutellerie, 1987), la maison de Lauzun (Rue Grenette, 1926), la maison des sept péchés capitaux (21 rue du Pirou, 1926).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château du Pirou a été construit en 1410 par Louis II de Bourbon[2], seigneur de Thiers, pour servir de résidence à ses gouverneurs. Il héberge aujourd'hui l'Office de tourisme. Des personnages célèbres s'y sont rendu comme le roi François Ier ou George Sand[3] lors de leur passage à Thiers.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La demeure est l'édifice le plus emblématique de la ville. Il se distingue par l'aspect élancé que lui donne son pignon en encorbellement soutenu par deux piliers de bois et son toit complexe et harmonieux[4]. Il est constitué de deux étages en pan de bois portée sur un rez-de-chaussée maçonné ouvert d'une boutique et de l'office de tourisme de Thiers, avec une partie saillante à l'angle[5]. À l'intérieur, l'édifice conserve quelques menuiseries datant de son époque de construction.

Destination actuelle[modifier | modifier le code]

Des expositions sont mises en place dans le château. La Donation Calamy présente aux visiteurs une riche collection d’art européen avec du mobilier allant de la période gothique au XVIIe siècle, des tableaux des Flandres du XVIIe siècle, des tapisseries ou encore des albâtres. Deux salles sont consacrées au pourtour méditerranéen avec des vases de la Grèce antique ou encore des céramiques d’Iznik[6].

Autre[modifier | modifier le code]

  • Un couteau nommé « Thiers Le Château du Pirou » a été créé en hommage au château[7].
  • L'office de tourisme du Thiers communauté est situé au rez-de-chaussée du château, il prend 2/3 de la surface commercial du bâtiment, l'autre étant une parfumerie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ancien hôtel du Charriol, dit château ou maison du Piroux », notice no , base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Pierre-François Aleil, Histoire des communes du Puy-de-Dôme : Arrondissement d'Ambert, Arrondissement de Thiers, Thiers, Horvath, (ISBN 2-7171-0451-8), p. 249
  3. George Sand, La Ville noire, Thiers, (lire en ligne).
  4. Thiers (Puy-de-Dôme)
  5. Notice no PA00092433, base Mérimée, ministère français de la Culture, 22 septembre 2015, consulté le 28 janvier 2017
  6. « Patrimoine: Donation Calamy », sur thiers-tourisme.fr (consulté le 28 janvier 2017)
  7. « Thiers, le château du pirou », sur rgd-damas.com (consulté le 28 janvier 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]